AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.25 /5 (sur 343 notes)

Nationalité : Uruguay
Né(e) à : Montevideo , le 13/08/1953
Biographie :

Carmen Posadas est une écrivaine uruguayenne, qui vit en Espagne.

En 1965, sa famille s’est installée à Madrid après avoir séjourné à Moscou, Buenos Aires et Londres où son père était ambassadeur.

Après une première partie de sa carrière dédiée dès 1980 aux ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse, qui lui valent le Prix du Ministère de la Culture, elle se tourne dernièrement vers le roman et le roman policier, avec un succès public important.

"Cinq mouches bleues" (Cinco moscas azules, 1996) est son second roman. "Petites infamies" (Pequeñas infamias), a remporté le prix Planeta 1998.

Elle est auteur de plusieurs essais de société salués par la critique, mais aussi de scénarios pour le cinéma et la télévision et d’une pièce de théâtre.

En 2004, elle est la lauréate du Prix Apeles Mestres de Literatura infantil et en 2008 du Prix de Cultura de la Comunidad de Madrid.

En 2013, elle publie El testigo invisible (Le témoin invisible).

Ses livres ont été traduits en 25 langues dans plus de quarante pays.

son site:
http://www.carmenposadas.net/index.php
+ Voir plus
Source : www.ombres-blanches.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Le témoin invisible de Carmen Posadas - Isabelle Gugnon aux éditions Points Alors que la mort approche, Léonid Sednev décide de révéler le secret de sa vie. Embauché en 1912 comme ramoneur au palais impérial de Russie, il a été jusqu'en 1918 le «témoin invisible» de l'intimité des Romanov. Mais c'est en rejoignant la famille royale dans son exil que Léonid, secrètement amoureux de la grande-duchesse Tatiana, livrera à l'Histoire le plus déchirant des témoignages? http://www.lagriffenoire.com/le-temoin-invisible.html Prédatrice de Alissa Nutting aux éditions le Livre de Poche Celeste Price, 26 ans, est professeur dans un lycée de la banlieue de Tampa, en Floride. Elle est mariée à Ford, un flic séduisant, dont les parents sont pleins aux as. Ils forment un couple parfait, du moins en apparence. Car Celeste a un secret : elle n?aime que les adolescents. Poussée par cette passion, elle décide de séduire un de ses élèves et entre ainsi dans un engrenage infernal aux conséquences terribles. Avec ce portrait à la première personne d'une femme qui entend rester libre de ses désirs, même les plus pervers, l'auteur prend le lecteur au piège entre l'empathie naturelle qu'il éprouve pour la narratrice et les actes irrépressibles de celle-ci. Alissa Nutting nous offre un roman dérangeant qui a déclenché une véritable polémique lors de sa sortie aux États-Unis. http://www.lagriffenoire.com/predatrice-210858.html Dernier désir de Olivier Bordaçarre aux éditions le Livre de Poche Mina et Jonathan Martin ont fui la ville et sa fureur consumériste pour une vie plus simple sur les bords du canal du Berry. Un jour, leur nouveau voisin frappe à la porte. Élégant, riche, spirituel, il se prénomme Vladimir et porte le même patronyme qu?eux. Une coïncidence qui amuse le couple. Seulement, Vladimir Martin a un comportement étrange : il copie le mode de vie des Martin, couvre leur fils et Mina de cadeaux, adopte l?allure de Jonathan, s?achète la même voiture, décore sa maison à l?identique? Jonathan se méfie, sa femme n'y voit que du feu. le nouveau venu ne leur veut-il que du bien ? Avec un art maîtrisé du suspense, Dernier désir interroge nos aspirations secrètes dans une société de bonheurs factices. http://www.lagriffenoire.com/dernier-desir.html L'Héritière de Hanne-Vibeke Holst et Caroline Berg aux éditions Pocket Ce n'est pas la nouvelle vie que Charlotte Damgaard s'imaginait. Elle s'apprêtait à partir pour l'Afrique, à suivre son mari avec leurs jumeaux. Jusqu'à l'appel du Premier ministre danois qui lui propose un ministère. Une opportunité qu'elle ne peut refuser, mais un choix lourd de conséquences. Au c?ur du gouvernement, Charlotte connaît une ascension fulgurante qui l'expose aux intrigues et aux scandales médiatiques. Jusqu'où est-elle prête à aller ? Tiraillée entre sa carrière et sa vie de famille, parviendra-t-elle à préserver son intégrité et sa vie privée ? " Roman passionnant par son intrigue et par les personnages qu'il met en scène, ce texte plonge au c?ur de la politique et des questions environnementales. Un livre qui nous ouvre les yeux ! " LiRE " Un thriller documenté, impossible à lâcher. " Madame Figaro http://www.lagriffenoire.com/l-heritiere-269272.html
+ Lire la suite
Citations et extraits (50) Voir plus Ajouter une citation
FredMartineau   11 novembre 2018
Petites infamies de Carmen Posadas
Les maisons où une mort subite est sur le point de se produire ne se distinguent en rien des autres, plus innocentes. C'est un mensonge d'affirmer que le bois des escaliers grince avec des bruits semblables au croassement d'un corbeau et que les murs ressemblent à des sentinelles lugubres dans l'attente d'un évènement maléfique.
Commenter  J’apprécie          234
missmolko1   02 janvier 2018
Petites infamies de Carmen Posadas
Les chambres de ceux qui sont morts jeunes sont le sanctuaire de leur absence, mais aussi le refuge de la lâcheté des vivants. Peu nombreux sont ceux qui se risquent à vivre avec les souvenirs et à les intégrer dans le présent. Seuls les plus forts sont capables de laisser la photo d'un enfant mort dans leur salon en s'exposant aux questions des inconnus et au poids de ce sourire juvénile immuable qui ignore le passage du temps. Nous vieillissons tous pendant qu'eux, parallèlement, rajeunissent, en nous faisant sentir coupables de ne pas avoir joui jusqu'à la dernière seconde de leur brève présence, de ne pas avoir deviné qu'ils pourraient partir, laissant tout à moitié chemin. Laissant non seulement inachevées leur vie et leur illusions, mais, ce qui est plus douloureux encore, laissant en suspens ce qui s'est passé le jour de leur mort, peut-etre une discussion idiote dont nous nous rappelons tout juste quelques mots désagréables que nous regretterons toujours: «si je ne lui avais pas dit... si je ne lui avais pas fait...». Mais personne ne peut ressusciter les morts ni compléter leur destin.

Voila pourquoi beaucoup de gens préfèrent oublier ceux qui sont partis, sans pour autant les trahir, et les effacent ainsi de leur vie quotidienne, tout en les gardant présents dans un endroit de la maison : un petit sanctuaire coupable et à la fois rassurant, comme l'est la chambre d'Eddie Trías chez ses parents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
missmolko1   01 janvier 2018
Petites infamies de Carmen Posadas
05.31, clic... 05.32, clic... Tandis que Serafín souffre ainsi, son réveil - un modèle assez ancien - marque l'heure avec des chiffres carrés et phosphorescents qui tombent comme les feuilles d'un calendrier. Minute après minute. Telle la goutte d'eau d'un supplice chinois raffiné.
Commenter  J’apprécie          170
mandarine43   06 octobre 2012
Petites infamies de Carmen Posadas
C'est vrai que les hommes qui ont l'air distingué et les cheveux gris fascinent les femmes, mais en revanche ils ne sont guère sympathiques aux maris, surtout quand ceux-ci sont chauves.
Commenter  J’apprécie          171
missmolko1   06 janvier 2018
Petites infamies de Carmen Posadas
Leurs vies étaient comme deux lignes voyageant de conserve dans le Temps et qui ne se rejoindraient qu'à l'infini... ou peut-être un peu plus tôt : les conventions sociales les réuniraient certainement dans la même tombes, car telle est la fin inévitable de tout ménage bourgeois. Et aussi de ces couples où règne la plus complète indifférence.
Commenter  J’apprécie          150
LydiaB   05 juin 2010
Le ruban rouge de Carmen Posadas
On m'assure que ce sera une mort sans douleur. Il paraît qu'il suffit de fermer les yeux et d'attendre dix à douze secondes. J'entendrai d'abord le sifflement de la lame, puis un bref souffle d'air et, enfin, un coup sec, rien de plus. Nous avons répété hier dans les moindres détails le comportement à adopter avant de monter à l'échafaud. Car là où je me trouve à présent, dans la prison de la Force, à Paris, nous mettons notre mort en scène.
Commenter  J’apprécie          140
missmolko1   05 février 2016
Cinq mouches bleues de Carmen Posadas
Pour vous dire les choses franchement, je n'ai jamais roulé sur l'or, mais le peu que j'ai, je préfère le gaspiller avec élégance.
Commenter  J’apprécie          110
cathcor   20 mars 2013
La dame de coeurs de Carmen Posadas
Car il existe deux types de mensonges: ceux dont on tire personnellement parti et ceux destinés à plaire à autrui. ...Les uns comme les autres sont des actes de pure générosité. Cela n'a rien d'étonnant car, au bout du compte, la Vérité avec un grand "V" n'intéresse personne.
Commenter  J’apprécie          80
luocine   10 juillet 2010
Le ruban rouge de Carmen Posadas
Savoir de quel pied boite l’ennemi est toujours utile au moment de l’affronter.



Commenter  J’apprécie          90
brigittelascombe   22 septembre 2012
Petites infamies de Carmen Posadas
La haine ouplutôt le mépris sont de puissants neutralisants de toute autre passion.
Commenter  J’apprécie          90
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Luis Sepúlveda (1949-2020)

Luis Sepúlveda est né le 4 octobre 1949:

en Espagne
au Pérou
au Chili

8 questions
98 lecteurs ont répondu
Thèmes : chili , chilien , littérature , littérature hispanique , amérique du sud , hispanique , roman , romanciers , opposant politique , pinochet , dictature , exilCréer un quiz sur cet auteur
.. ..