AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.55 /5 (sur 1645 notes)

Nationalité : Espagne
Né(e) à : Barcelone , le 11/01/1943
Biographie :

Eduardo Mendoza est un écrivain espagnol.

Fils de magistrat, il suit sa scolarité dans un collège tenu par les frères Maristes. Après des études de droit, il étudie la sociologie à Londres entre 1966 et 1967. Il travaille comme avocat, mais en 1973 il part pour New York où il est traducteur à l'ONU.

Son premier roman paraît peu avant la mort de Franco et reçoit le Prix de la Critique. Centré sur la répression des anarchistes en Catalogne dans les années 1910, "La Vérité sur l'affaire Savolta" est publiée en 1975. Il faut dès lors noter l'importance qu'il revêt dans l'aspect littéraire puisque ce roman suppose un vrai changement dans l'art narratif espagnol.

"La Ville des prodiges", où la ville de Barcelone tient un rôle important, est célébré comme un chef-d'œuvre dès sa sortie en 1986. Mario Camus l'adapte au cinéma en 1999.

On retrouve son sens du burlesque, avec des gags en rafale, dans un roman prépublié dans El País en 1990, "Sans nouvelles de Gurb", sur un extraterrestre perdu dans Barcelone sous l'apparence de la chanteuse de pop Madonna.

A partir de 1995, il donne des cours de traduction à l'Université Pompeu Fabra de Barcelone.

"Le Dernier voyage d'Horacio II", un roman de science-fiction humoristique, paraît également dans El País en 2001.

Il reçoit le prix Planeta en 2010, le prix Franz Kafka 2015 et le prix Cervantes en 2016.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Rencontre avec Eduardo Mendoza en partenariat avec l'Institut Cervantès de Bordeaux. Entretien avec Yves Harté. Retrouvez les livres : https://www.mollat.com/Recherche/Auteur/301-160316/eduardo-mendoza Note de Musique : Free Musique Archive Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (205) Voir plus Ajouter une citation
fnitter   07 juillet 2012
Sans nouvelles de Gurb de Eduardo Mendoza
On cherche parfois bien loin de ce qu'on l'on a tout près. C'est une chose qui arrive souvent aux astronautes.
Commenter  J’apprécie          450
fnitter   28 août 2012
Sans nouvelles de Gurb de Eduardo Mendoza
Elle me demande si j'étudie ou si je travaille. Je lui réponds qu'il est impossible d'opérer une telle distinction, car quiconque étudie (avec application) se livre à un travail d'une extrême importance (pour l'avenir), de même que quiconque investit ses cinq sens dans son travail apprend chaque jour quelque chose de nouveau.
Commenter  J’apprécie          300
fannoche   25 août 2010
Sans nouvelles de Gurb de Eduardo Mendoza
20 h. 00 J'ai tant marché que mes chaussures fument. J'ai perdu un talon, ce qui me force à un déhanchement aussi ridicule que fatigant. J'enlève mes chaussures, j'entre dans un magasin et, avec l'argent qu'il me reste du restaurant, j'achète une paire de chaussures neuves moins pratiques que les précédentes, mais fabriquées dans un matériau très résistant. Equipé de ces nouvelles chaussures appelées skis, j'entreprends de parcourir le quartier de Pedralbes.
Commenter  J’apprécie          290
Larsen   25 juillet 2010
Sans nouvelles de Gurb de Eduardo Mendoza
L'avantage de la communication télépathique, c'est qu'on peut parler la bouche pleine.
Commenter  J’apprécie          270
araucaria   13 juillet 2015
Sans nouvelles de Gurb de Eduardo Mendoza
20 h 42 Par la faute de ma foutue radioactivité, la foudre me tombe dessus à trois reprises. Elle fait fondre la boucle de ma ceinture et la fermeture à glissière de ma braguette. Elle hérisse tous mes poils et mes cheveux, et je n'arrive pas à les ramener à leur état antérieur : je ressemble à un porc-épic.
Commenter  J’apprécie          250
FredMartineau   07 octobre 2018
L'année du déluge de Eduardo Mendoza
J'ignore si cette décision, continua-t-elle, te causera autant de douleur que j'en ressens, mais tu dois comprendre, mon amour, qu'il est parfois nécessaire d'ouvrir ses yeux à la lumière et de fermer son cœur au sentiment ; sauras-tu le comprendre et me pardonner ?
Commenter  J’apprécie          230
Woland   20 février 2012
Sans nouvelles de Gurb de Eduardo Mendoza
[...] ... 7.00 : Je décide de partir à la recherche de Gurb.



Avant de partir, je dissimule le vaisseau pour éviter toute découverte et inspection de celui-ci par la faune autochtone. Après consultation du Catalogue Astral, je décide de transformer le vaisseau en corps terrestre connu sous la dénomination d'appartement familial, dupl., chauf. cent., liv., 3 ch., 2 s. de b., cuis. Terrasse. Piscine ds imm. Pkg. 2 pl. Facil. crédit max.



7 h 30 : Je décide d'adopter l'apparence d'un être humain individualisé. Après consultation du Catalogue, j'opte pour le comte et duc d'Olivares.



7 h 45 : Au moment d'abandonner le vaisseau par l'écoutille (devenue porte à deux battants d'une grande simplicité structurelle mais d'un maniement extrêmement compliqué), je choisis de me matérialiser là où la concentration d'êtres individualisés est la plus forte, dans le but de ne pas attirer l'attention.



8. 00 : Je me matérialise à l'endroit dénommé Carrefour-diagonale-Paseo de Gracia. Je suis écrasé par l'autobus n° 17 Barceloneta-Val d'Hebron. Je dois récupérer ma tête qui est allée rouler à la suite de la collision. Opération malaisée du fait de l'affluence des véhicules.



8. 01 : Ecrasé par une Opel Corsa.



8. 02 : Ecrasé par une camionnette de livraison.



8. 03 : Ecrasé par un taxi.



8. 04 : Je récupère ma tête et je la lave à une fontaine publique située à quelques mètres du lieu de la collision. ... [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Sachenka   08 juin 2016
Le Mystère de la crypte ensorcelée de Eduardo Mendoza
- Comme c'est étrange, commençai-je. La mémoire est le survivant ultime après le naufrage de notre existence, le passé exsude des stalactites dans le vide de notre exécutoire, le rempart de nos certitudes s'écroule sous la brise légère de nos nostalgies. Je suis né à une époque que je juge triste a posteriori. Mais je ne vais pas faire un cours d'histoire : il est possible que toute enfance soit amène. L'égrènement des heures était mon laconique compagnon de jeux et chaque nuit apportait, toute prête, une triste séparation. Je me souviens que je jetais avec joie le temps par-dessus bord dan l'espoir que le globe prendrait son vol et m'entrainerait vers un futur meilleur. Désir fou, car nous serons toujours ce que déjà nous fûmes.
Commenter  J’apprécie          210
Sachenka   13 juin 2016
Les aventures miraculeuses de Pomponius Flatus de Eduardo Mendoza
La situation, Fabius, était devenue critique, car quand la plèbe se heurte à la détermination, à l'unité et à la force, elle est naturellement soumise et même abjecte, mais quand elle perçoit les symptômes de l'hésitation, de la discorde ou de la défaite, alors elle devient insolente et téméraire, et il suffit alors que quelques individus, protégés par leur anonymat, répandent des rumeurs, aggravent les insultes et fassent miroiter des perspectives de pillage pour que, sur les eaux les plus tranquilles, se déchaine une tempête qui emporte tout sur son passage.
Commenter  J’apprécie          210
latina   10 août 2012
Sans nouvelles de Gurb de Eduardo Mendoza
Je m'arrête devant un restaurant de fruits de mer. Je sais que les êtres humains ont pour coutume de fêter la réussite de leurs transactions commerciales dans ce genre d'endroits et, puisque je suis dans ce cas, je veux les imiter.

Les restaurants de fruits de mer sont une variété ou catégorie de restaurants qui se caractérisent

a) par les accessoires de pêche qui les décorent (c'est le plus important)

b) par le fait qu'on y ingère des sortes de téléphones à pattes et autres animaux qui offensent tous également le goût, la vue, l'odorat et le toucher.
Commenter  J’apprécie          210

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Découvrez Eduardo Mendoza en vous amusant

Je commençais à m'inquiéter, j'étais sans nouvelles de ...?... depuis maintenant plusieurs jours. Pas de lettres, pas de SMS, pas d'appels. Rien, Nada !

Blurb
Gurb
Glub
Glurb

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Eduardo MendozaCréer un quiz sur cet auteur