AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.7/5 (sur 564 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Cayenne, Guyane , le 02/02/1952
Biographie :

Christiane Taubira est une femme politique française.

Titulaire d'un diplôme d'études approfondies en sciences économiques, d'une licence en sociologie et d'un certificat en ethnologie afro-américaine obtenus à Paris, elle devient professeur de sciences économiques en 1978.

À la fin des années 1970, elle rencontre le Dr Roland Delannon, généticien et leader indépendantiste, qu'elle épouse en 1987 et avec lequel elle a quatre enfants. Les époux se séparent en 2002.

Elle commence sa carrière politique en 1978 comme militante indépendantiste, notamment au sein du Mouvement guyanais de décolonisation (MOGUYDE), que son mari a fondé en 1974.

En 1993, elle cofonde avec son mari le parti Walwari et en devient présidente.
Cofondatrice de l'association agricole Caricoop pour la Guyane (Confédération caraïbe de la coopération agricole), elle en est la directrice générale de 1982 à 1985. Depuis 1990, elle est membre de l'Office de coopération et de commerce extérieur de la Guyane (OCCE-G), un organisme dépendant du conseil régional de la Guyane.
Elle est également membre du conseil d'administration de la Fondation Danielle-Mitterrand - France Libertés

Députée de la première circonscription de la Guyane de 1993 à 2012, elle est garde des Sceaux, ministre de la Justice du 16 mai 2012 au 27 janvier 2016, dans les gouvernements Jean-Marc Ayrault I et II, puis Manuel Valls I et II.

Elle est à l'origine de la loi Taubira, en 2001, qui reconnaît, comme loi mémorielle, le crime contre l'humanité des traites négrières et de l'esclavage pratiqués à partir du XVe siècle sur certaines populations par des trafiquants.

En 2013, elle porte comme garde des Sceaux, ministre de la Justice, le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe.

Elle est auteure de nombreux ouvrages.

+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Christiane Taubira   (21)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Christiane Taubira - Ces morceaux de vie comme carreaux cassés


Citations et extraits (246) Voir plus Ajouter une citation
Christiane Taubira
Parfois résister c'est rester, parfois résister c'est partir. Par fidélité à soi, à nous. Pour le dernier mot à l'éthique et au droit.
Commenter  J’apprécie          350
Christiane Taubira
La littérature exerce sur moi une séduction qui remonte à ma jeunesse. Si je n'ai rien à lire cela agit sur mon caractère, la littérature est vitale [. .. ] J'ai d'abord voyagé à travers les livres, j'ai découvert le monde, sa richesse, sa complexité, via la littérature.
Commenter  J’apprécie          330
Christiane Taubira
Vous finirez seuls et vaincus sourds aux palpitations du monde
À ses hoquets ses hauts ses bas ses haussements d'épaules veules
Au recensement des ossements qui tapissent le fond des eaux
Vous finirez seuls et vaincus aveugles aux débris tenaces
De ces vies qui têtues s'enlacent de ces amours qui ne se lassеnt
Même lacérées de sе hisser à la cime des songeries
Vous finirez seuls et vaincus grands éructants rudimentaires
Insouciants face à nos errances sur la rude écale de la terre
Indifférents aux pulsations qui lâchent laisse à l'espérance
Vous finirez seuls et vaincus car longue longue est la mémoire
Des pieds des peaux des 'au revoir' et de ces temps itinérants
Où devisant et divisant vous créez un monde en noir et blanc
Vous finirez seuls et vaincus vos cris vos cors et vos crédos
Autorités en toc et broc ne sauront vous sauver de rien
L'éclat de nos vies entêtées éblouira vos en-dedans
Et vos enfants joyeux et vifs feront rondes et farandoles
Avec nos enfants et leurs chants et s'aimant sans y prendre garde
Vous puniront en vous offrant des petits-enfants chatoyants
Vous finirez seuls et vaincus car invincible est notre ardeur
Et si ardent notre présent incandescent notre avenir
Grâce à la tendresse qui survit à ce passé simple et composé
While you're holding on to your bones
Holding on to what you know
We won't make the same mistakes
Stakes are high we claim our fates
While you're holding on to your bones (seuls)
Holding on to what you know
We won't make the same mistakes (seuls)
Stakes are high we claim our fates
While you're holding on to your bones (seuls)
Holding on to what you know (vaincus)
We won't make the same mistakes (seuls)
Stakes are high we claim our fates
Vous finirez seuls et vaincus

------

• paroles de Christiane Taubira
texte interprété par Gaël Faye & Mélissa Laveaux ♪♫
>> https://www.youtube.com/watch?v=E0PSjnV-LUY
Commenter  J’apprécie          314
Christiane Taubira
Le combat féministe peut entraîner avec lui tous les autres combats car son essence est la revendication qu’aucune différence de traitement n’est acceptable sur la simple base d’une différence physique ou de choix de vie. Si nous nous accordons sur cette valeur de base, alors tous les autres types de discrimination tomberont.
Commenter  J’apprécie          310
Christiane Taubira
C’est un pays où on humilie, on a humilié un gamin il y a quelques jours, on l’a empêché de manger parce que sa maman n’avait pas payé sa cantine. […] C’est un pays où on humilie tranquillement, on prive et on humilie. On a humilié des adolescents en les mettant à genoux en public. On humilie dans ce pays et on trouve ça normal. Le pays reste calme alors qu’on écrase la jeunesse de ce pays. Alors que nous sommes tous en danger. Alors que nous savons que les dangers climatiques ne peuvent pas attendre, que l’injustice sociale produit de la colère et de la rage. On sait tout cela.

-------

• sur France Inter, 16/09/2021
>> https://www.liberation.fr/politique
Commenter  J’apprécie          287
Ah ! Lautréamont, dont Aimé Césaire dit que sa poésie est "belle comme un décret d'expropriation...le premier à avoir compris que la poésie commence avec l'excès, la démesure, les recherches frappées d'interdit, dans le grand tam-tam aveugle [...] jusqu'à l'incompréhensible pluie d'étoiles..." (p. 12)
Commenter  J’apprécie          260
Et maintenant commence l'essentiel.
Car il faut refuser, malgré les intimidations, de capituler intellectuellement.
Commenter  J’apprécie          242
Les temps sont orageux. Il vaut mieux maîtriser la science de la manif, dorénavant. Ce n’est plus une affaire de rêveurs ou d’amateurs. On y perd des morceaux de son corps : un œil, un pied, une main…
Commenter  J’apprécie          230
Ils sont là. Tous vos auteurs. Ils ne se bousculent pas. Ce ne sont pas des gens à bousculade. Ni fous ni sages. Ils auraient pu vaquer ailleurs. Mais ils sont là parce qu’ils sont fidèles. Pas pour ce combat-ci en particulier, simplement depuis toujours. Lors de votre voyage en vous-même quand vous commencez à frémir de vous sentir à la fois si vulnérable et si présente au monde. Lorsque vous déambulez sans boussole dans les méandres des innombrables lieux et situations où s’imposent des sociabilités non apprises, ils vous gardent sans effroi. Ils se glissent à vos côtés, plus sûrement encore dans l’intime de vos vigilances, quand vos repères se brouillent, que les raisonnements vous paraissent soudain inopérants, alors ils vous soufflent qu’il est des opacités qui ne se dissolvent pas et qui d’ailleurs sont bienvenues.
Commenter  J’apprécie          170
Christiane Taubira
L'Europe avait une occasion d'exister, de retrouver son magistère éthique sur une scène internationale pleine de fracas, où prospèrent la crânerie, la fourberie, l'ivresse de l'impunité, le désarroi. Elle avait l'opportunité et la capacité de prouver que ses chartes et conventions ne sont pas que chiffons de papier. Ce faisant, elle acquérait l'autorité morale pour impulser cette "gouvernance mondiale des mobilités humaines", urgente et indispensable, dont, avec d'autres, Mireille Delmas-Marty a exposé le bien-fondé.
Au lieu de cela, la panique gagne. La Chancelière [A. Merkel] recule, l'Italie bascule, et chez nous la parole officielle fait des gammes sur la misère du monde après des trémolos sur les personnes sans abri et les personnes réfugiées qui, en quelques mois, étaient censées ne plus se trouver à la rue. Chez nous encore, des porte-parole font dans le marketing de l'oxymore avec la « fermeté-humanité ». Chez nous toujours, des ministres font dans l'anglicisme de l'indécence sur le shopping et le benchmarking. Quand ce n'est pas carrément le silence… Pendant ce temps, dans toute l'Europe, cette impuissance fait la courte échelle aux extrémistes irresponsables et fanfarons. [...]

• extrait du 'J'accuse' de Christiane Taubira, dans une tribune au JDD, 16 juin 2018
Commenter  J’apprécie          160

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Christiane Taubira (881)Voir plus

Quiz Voir plus

Virginie Grimaldi ou Agnès Ledig

Juste avant le bonheur ?

Virginie Grimaldi
Agnès Ledig

10 questions
48 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..