AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.46 /5 (sur 68 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Valognes, Manche , le 21/07/1960
Biographie :

Diplômée de HEC, Christine Kerdellant a dirigé une entreprise avant de débuter comme journaliste à "Jeune Afrique" (1987).

Elle écrit ensuite dans plusieurs titres de la presse économique jusqu'à prendre la tête de la direction de "L'Entreprise" (1992-1993 : rédactrice en chef adjointe, 1994 : rédactrice en chef, 1995–1999 : directrice de la rédaction) puis du "Figaro Magazine" (2001-2003).

Elle lance Newbiz en 2000 puis devient directrice de la rédaction au "Figaro Magazine" (2001-2003) avant de fonder Arts Magazine.

Après la publication de plusieurs essais documentaires, elle écrit des romans. Elle fait partie du conseil fondateur du Women’s Forum.

Éric Meyer et Christine Kerdellant travaillent ensemble depuis quinze ans et ont dirigé plusieurs magazines (Newbiz, L'Entreprise, Management, Le Figaro Magazine).

"La porte dérobée" (2009) est leur premier thriller écrit en tandem.

Éric Meyer et Christine Kerdellant sont également auteurs sous le pseudonyme collectif de Meyer Kerdellant.

+ Voir plus
Source : www.france5.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Christine Kerdellant   (18)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! : Histoire des grandes erreurs de management: Ils se croyaient les meilleurs... de Christine Kerdellant aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/109171-article_recherche-histoire-des-grandes-erreurs-de-management.html La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/ #soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?

+ Lire la suite

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   21 avril 2021
La vraie vie de Gustave Eiffel de Christine Kerdellant
(....) au total, jusqu'à la fin du premier étage, deux cent cinquante personnes auront été présentes sur le chantier. Ensuite, du premier au deuxième, elles ne seront plus que cent cinquante.

-Surtout des Italiens, m'a-t-on dit ?

-Il y en a, mais ce n'est pas la majorité ! Quelques dizaines, tout au plus. Ils ont déjà fait leurs preuves sur le chantier de Garabit. Là-bas, sur les quatre cents ouvriers embauchés pour les travaux, la moitié étaient italiens.

-Les ouvriers français ne les aiment pas...

-Je me suis battu contre cette xénophobie. Il y a du travail pour tout le monde ! Et les Italiens sont généralement des gens sûrs et adroits. Entre nous, à Garabit, ce qui avait mis le feu aux poudres, c'était leur succès auprès des filles des villages alentour...

Cette xénophobie n'est pas nouvelle. En mars 1882, les ouvriers français de Levallois avaient déposé une pétition pour expulser leurs collègues italiens des chantiers. Eiffel leur avait répliqué qu'il ne pouvait "procéder à aucun renvoi sans motif" et avait, en revanche, renvoyé les deux ouvriers français responsables de la cabale. (p. 289)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
fanfanouche24   15 avril 2021
La vraie vie de Gustave Eiffel de Christine Kerdellant
Il était au faîte de sa gloire lorsqu'il a reçu le shah d'Iran, Nasser-ed-Din. (...) Il avait ensuite proposé à l'ingénieur un pont d'or pour qu'il vienne construire une tour Eiffel dans son pays . quel symbole ce serait ! Gustave s'est récrié : il n'était pas un mercenaire ! Il lui construirait des ponts, des gares, des mosquées même, tout ce qu'il voudrait, mais la Tour resterait unique...et française.

Gustave sourit en repensant aussi à Sarah Bernhardt. C'est sans doute la visite de la Divine qui l'a le plus ému. Même s'il préfère l'opéra au théâtre, cette femme possède un vrai talent qui rayonne dans le monde entier. D'ailleurs ne dit-on pas aujourd'hui que les étrangers viennent voir deux choses à Paris: la tour Eiffel et Sarah Bernhardt ? (p. 17)
Commenter  J’apprécie          120
fanfanouche24   17 avril 2021
La vraie vie de Gustave Eiffel de Christine Kerdellant
[ Visite de la Tour Eiffel ]

Le prince de Galles avait semblé plus émerveillé que ses propres enfants. Voir un Anglais s'extasier devant des prouesses françaises, voilà qui suffisait au bonheur de Gustave. Il l'avait ensuite reçu dans son appartement le plus haut du monde, au troisième étage de la Tour (...)

Il s'était souvent dit que ces têtes couronnées prenaient bien soin d'oublier que la Tour, comme toute l'Exposition universelle d'ailleurs, célébrait le centenaire de la révolution française. Donc la fin des rois ! (p. 15)
Commenter  J’apprécie          110
Wyoming   30 octobre 2020
Le suicide du capitalisme de Christine Kerdellant
Le salaire des grands dirigeants français ne pèse pas lourd en face du chiffre d'affaires et même des bénéfices de leurs entreprises.
Commenter  J’apprécie          120
BurjBabil   27 février 2021
La vraie vie de Gustave Eiffel de Christine Kerdellant
L’arc lui-même est le plus large jamais construit : 165 mètres de portée. La pureté du trait au service d’une efficacité inégalée. Le tablier, cette droite qui coupe en deux l’horizon, porte une voie ferrée longue de 165 mètres. Elle repose sur le sommet de l’arche et sur des pylônes qui s’appuient sur ses flancs ou sont plantés dans la falaise. Deux d’entre eux font 80 mètres de haut. Garabit est le viaduc de tous les records.
Commenter  J’apprécie          100
fanfanouche24   18 avril 2021
La vraie vie de Gustave Eiffel de Christine Kerdellant
Cette tour de 300 mètres, en fer ou en acier- il n'a pas encore choisi le matériau qui servira le mieux cet exploit technique-, peut faire une jolie porte d'entrée pour une Exposition universelle qui va consacrer l'âge d'or de la métallurgie. Mieux, il lui vient des idées sur la manière de l'utiliser-car ce qui le gênait le plus, dans le pylône initial, était son inutilité.

"Cette tour ne peut pas se contenter d'établir un nouveau record du monde de hauteur. Elle doit avoir une vocation scientifique. Après tout, personne n'est jamais monté à 300 mètres en ville ! Si l'on met des ascenseurs pour grimper facilement au troisième étage, on pourra mener des expériences sur la chute des corps...observer la météo...étudier l'atmosphère de Paris..." (p. 248)
Commenter  J’apprécie          90
fanfanouche24   19 avril 2021
La vraie vie de Gustave Eiffel de Christine Kerdellant
extrait d'un droit de réponse donné à Eiffel face à une pétition de célébrités... contre la réalisation de la Tour [Eiffel ]

(...)

Parce que nous sommes des ingénieurs, croit-on que la beauté ne nous préoccupe pas dans nos constructions et qu'en même temps que nous faisons solide et durable nous ne nous efforçons pas de faire élégant ?

(...)il y a du reste dans le colossal une attraction, un charme propre auxquels les théories d'art ordinaires ne sont guère applicables. Soutiendra-t-on que c'est par leur valeur artistique que les pyramides ont si fortement frappé l'imagination des hommes ? qu'est-ce autre chose, après tout, que des monticules artificiels ? Et pourtant quel est le visiteur qui reste en froid en leur présence ? qui n'en est pas revenu rempli d'une irrésistible admiration ? Et où est la source de cette admiration, sinon dans l'immensité de l'effort et dans la grandeur du résultat ? Ma tour sera le plus haut édifice qu'aient jamais élevé les hommes. Ne sera-t-elle donc pas grandiose aussi à sa façon ? Et pourquoi ce qui admirable en Egypte deviendrait-il hideux et ridicule à Paris ? je cherche et j'avoue que je ne trouve pas. (p. 280)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
cecile29   26 avril 2013
J'ai bien aimé le soir aussi de Christine Kerdellant
Attendre, lorsque l'on est sûr de l'issue de l'attente, c'est donner du sens au temps qui passe, c'est mesurer le prix de l'autre, c'est rêver encore dans la plénitude de la joie certaine.
Commenter  J’apprécie          90
fanfanouche24   16 avril 2021
La vraie vie de Gustave Eiffel de Christine Kerdellant
La fréquentation de cet oncle habité par la haine des rois, et celle du positiviste Pierret, a eu raison de sa foi religieuse inculquée à coups de baguette sur les doigts. Il a franchi, dirait Auguste Comte, la phase théologique des premiers âges de l'esprit humain. Il sait désormais pourquoi tout attendre du Très-Haut et de sa puissance bienfaitrice rend la vie inutile et frustrante.

(p. 44)
Commenter  J’apprécie          80
fanfanouche24   18 avril 2021
La vraie vie de Gustave Eiffel de Christine Kerdellant
"Viollet-le-Duc déployait une telle énergie ! s'exclame Hugo, levant sa canne comme pour joindre le geste à la parole. Il s'affairait aux côtés des artisans. Il surveillait lui-même la préparation des mortiers et des enduits...

-Eiffel est de la même trempe ! le rassure Bartholdi. C'est un travailleur infatigable. Et comme Viollet, c'est un patron humain, qui forme ses salariés...et qui fait en sorte qu'ils continuent d'être payés s'ils font une mauvaise chute. (p. 227)
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox