AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.68 /5 (sur 25238 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Newark (New Jersey) , le 04/01/1962
Biographie :

Harlan Coben est un écrivain américain de romans policiers.

Il est originaire du New Jersey, où il vit avec sa femme et ses quatre enfants.

Diplômé en sciences politiques du Amherst College, où il est membre de la fraternité Psi Upsilon avec l'auteur Dan Brown, il a travaillé dans une agence de voyages avant de se consacrer à l'écriture.

Depuis ses débuts en 1995, la critique n'a cessé de l'acclamer. Il est notamment le premier auteur à avoir reçu le Edgar Award, le Shamus Award et le Anthony Award, les trois prix majeurs de la littérature à suspense aux États-Unis.

Le premier de ses romans traduits en France, "Ne le dis à personne" (Belfond, 2002) – prix du polar des lectrices de Elle en 2003 et adapté au cinéma par Guillaume Canet en 2006 – a obtenu d'emblée un énorme succès auprès du public et de la critique.

Ce succès a été confirmé par ses ouvrages suivants : "Disparu à jamais" (2003), "Une chance de trop" (2004), "Juste un regard" (2005), "Innocent" (2006), "Promets-moi" (2007) et "Dans les bois" (2008), "Sans un mot" (2009), "Sans laisser d'adresse" (2010), "Faute de preuve" (2011).

Il écrit "L'imposteur" dans un recueil de nouvelles intitulé "Le jour où la mort nous sépare" paru chez Albin Michel en 2007.

A noter la parution en 2010 en France de "Sans un adieu", le premier livre de Coben, près de 20 ans après avoir été écrit.

En 2011 sort dans la série Myron Bolitar "Sous haute tension" puis parution en 2012 de "A découvert", qui lance la série Mickey Bolitar.

En septembre 2016 est sorti aux États-Unis le roman Home, qui signe le retour de Myron Bolitar et de ses acolytes.
+ Voir plus
Source : www.harlan-coben.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (74) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
A l'occasion de la sortie de son dernier thriller "Ne t'enfuis plus", le maitre du polar américain : Harlan Coben répond à toutes nos questions ! BePolarTV est la première WebTV consacrée exclusivement au polar. le site www.bePolar.fr propose de l'actu sur les romans, films, BD, séries TV polars, ainsi que des dossiers thématiques comme La petite Histoire du Polar, San Antonio, le Prix SNCF du Polar, etc.
Citations et extraits (1766) Voir plus Ajouter une citation
Celine___   29 août 2010
Ne le dis à personne ... de Harlan Coben
Les souvenirs, ça fait mal. Surtout quand ils sont bons.
Commenter  J’apprécie          980
hopla33   21 septembre 2010
Innocent de Harlan Coben
un garçon a de si mauvaises notes en maths que ses parents décident de l'envoyer dans une école catholique. Sur son premier bulletin, ils découvrent, stupéfaits, que leur fils a récolté uniquement des A. Interrogé, il répond : "Quand je suis allé dans la chapelle et que j'ai vu ce gars cloué sur un signe plus, j'ai compris qu'ils ne rigolaient pas."
Commenter  J’apprécie          810
Shrimp   25 août 2010
Sans un mot de Harlan Coben
On dit que vos possessions vous possèdent. C'est faux : ce sont les êtres aimés qui vous possèdent. Quand on aime, on est otage pour la vie.
Commenter  J’apprécie          720
manU17   16 mars 2012
Dans les bois de Harlan Coben
Dans notre société, nous sommes très forts pour classer les villes comme nous le faisons avec les communautés ethniques et autres minorités. Il est facile de les juger à distance. Je me souviens des parents conservateurs de Jane et de leur mépris pour tout ce qui avait trait à l'homosexualité. Helen, la fille qui partageait sa chambre sur le campus, était lesbienne. Ils l'ignoraient, bien sûr. Quand ils l'ont rencontrée, tous deux, le père et la mère de Jane, ont tout simplement adorée Helen. Et quand ils ont appris son homosexualité, ils ont continué à l'aimer. Et ils ont aimé sa compagne aussi.

C'est souvent comme ça que ça se passe. Il est facile de haïr les homos, les Noirs, les juifs et les Arabes. Il est plus difficile de haïr des individus.
Commenter  J’apprécie          640
Olnapac   21 mai 2012
Ne le dis à personne ... de Harlan Coben
Je suis, comme tout le monde, enclin à juger sur les apparences - ou, pour employer une expression plus actuelle, le profil racial.On le fait tous. Si vous traversez la rue pour éviter une bande d'adolescents noirs, c'est de profilage racial ; si vous ne traversez pas de peur de passer pour un raciste, c'est du profilage racial ; si vous croisez la bande et qu'elle ne vous inspire aucune réaction, c'est que vous venez d'une autre planète où je n'ai jamais mis les pieds.
Commenter  J’apprécie          640
darkmoon   13 octobre 2013
Ne le dis à personne ... de Harlan Coben
...quand on y pense, c’est la télé qui nous enseigne les plus grandes leçons de la vie. L’immense majorité de nos connaissances sur les interrogatoires, les droits du prévenu, l’autoaccusation, les contre-interrogatoires, les listes de témoins, le système du jury, nous les puisons dans « New York Police Blue » et compagnie. Si je vous jetais une arme et vous demandais de vous en servir, vous feriez ce que vous avez vu faire à la télé. Si je vous disais : « Attention à la filoche », vous sauriez de quoi je parle pour avoir entendu ça dans Mannix ou Magnum.
Commenter  J’apprécie          520
Analire   25 juin 2012
Promets-moi de Harlan Coben
Où que l'on soit, même dans un lieu aussi anodin qu'un terrain de jeux, les parents imaginent toujours le pire.
Commenter  J’apprécie          500
Harlan Coben
Nastie92   17 novembre 2014
Harlan Coben
Je ne crois pas à l'inspiration, mais à la transpiration, avec un zeste de désespoir.
Commenter  J’apprécie          480
NathalC   22 mai 2018
Juste un regard de Harlan Coben
Le danger des jeux vidéo était qu'ils vous coupaient du monde extérieur. Le charme des jeux vidéo était qu'ils vous coupaient du monde extérieur.
Commenter  J’apprécie          451
darkmoon   08 octobre 2013
Ne le dis à personne ... de Harlan Coben
A propos, il était toujours en vie, KillRoy. Notre système d’appel offrait à ce monstre la possibilité de respirer, de lire, de parler, d’être interviewé sur CNN, de recevoir des visites de la part d’âmes charitables, de sourires. Pendant que ses victimes pourrissaient. Comme je l’ai déjà dit, Dieu ne manque pas d’humour.
Commenter  J’apprécie          440
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Harlan Coben Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Harlan Coben, presque...

Ne le ... à personne ?

dis
donne

5 questions
332 lecteurs ont répondu
Thème : Harlan CobenCréer un quiz sur cet auteur
.. ..