AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.7 /5 (sur 137 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Reutlingen , le 21/03/1952
Biographie :

Christophe Malavoy est un acteur de cinéma et de télévision français, né le 21 mars 1952 à Reutlingen, Allemagne. Son père y était un officier français en poste.
A 4 ans, Christophe Malavoy joue dans les films en 8 mm tournés avec une caméra Beaulieu par son père officier et cinéaste amateur. Peu porté sur les études mais doté d'une grande sensibilité artistique, l'adolescent, marqué par la vision de Jour de fête de Tati, se tourne bientôt vers la comédie, et débute au sein de la troupe de Roger Louret. Il fait une première apparition au cinéma, non créditée, dans Soldat Duroc, ça va être ta fête en 1975.
C'est Michel Deville qui offre à Christophe Malavoy son premier rôle en 1978 dans Le Dossier 51, et l'acteur est bientôt remarqué dans des comédies au charme nostalgique comme Family rock, pour lequel il décroche en 1983 le César du Meilleur espoir masculin, et Souvenirs, souvenirs. S'il reviendra à ce registre léger avec Association de malfaiteurs de Zidi, c'est plutôt dans les univers troubles de Deville (Péril en la demeure) ou Chabrol (Le Cri du hibou) qu'il déploie tout son talent. Devenu au milieu des années 80 un acteur de premier plan (il reçoit d'ailleurs le Prix Jean-Gabin en 1985), le ténébreux Malavoy affectionne les rôles de composition, comme en témoignent ses prestations de violoniste alcoolique dans La Femme de ma vie (qui lui vaut une nomination au César du Meilleur acteur en 1987) ou son interprétation de Jean Galmot aventurier dans le film homonyme en 1990.
Petit-fils d'un Poilu mort dans les tranchées -une histoire dont il tirera un livre, puis un téléfilm-, Christophe Malavoy sera souvent le héros fougueux d'oeuvres qui ont la guerre pour toile de fond, de Bras de fer à Des feux mal éteints en passant par La Soule et De guerre lasse de Robert Enrico - pour lequel il décroche une deuxième nomination aux César. Dans les années 90, l'acteur se fait moins présent sur les plateaux de cinéma : c'est le petit écran qui lui offre ses roles les plus marquants, comme celui de Guillaume Seznec dans un téléfilm d'Yves Boisset ou de l'Abbé de Pradts dans La Ville dont le prince est un enfant - une adaptation de Montherlant qui voit Christophe Malavoy passer derrière la caméra en 1997. Se consacrant par ailleurs au théâtre et à la littérature, ce comédien exigeant tourne ensuite avec l'Argentin Fernando Solanas (Le Nuage), puis, à l'occasion du Dernier jour en 2004, retrouve Nicole Garcia, vingt ans après Péril en la demeure.
+ Voir plus
Source : Wikipédia et Allociné
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Christophe Malavoy . Un camion pour deux.
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
carre   28 septembre 2015
La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy
Des grenouilles sur une table allemande ... faut que la pénurie soit sévère !...
Commenter  J’apprécie          230
orbe   14 février 2014
Mon père soldat de 14-18 de Christophe Malavoy
"La mobilisation ! ... La mobilisation!" criait-elle en courant vers la maison. Nous n'avions pas compris le malheur qui allait se répandre chez nous et dans toutes les fermes avoisinantes.
Commenter  J’apprécie          150
leparadislivre   16 février 2016
Mon père soldat de 14-18 de Christophe Malavoy
« le lendemain, à la gare, ce fut une foule inouïe qui était là, rassemblée. On aurait dit une fête comme il y en avait parfois au village. Tout le monde se serrait la main, se frappait dans le dos, s’embrassait avec entrain et confiance. Il y avait des vivats qui entraînaient les hommes à monter à l’assaut des wagons. Certains chantaient à tue-tête et finissaient au goulot quelques bouteilles de je ne sais quel breuvage »



(citation choisie par Karima)
Commenter  J’apprécie          60
EsseG71   23 août 2015
Mon père soldat de 14-18 de Christophe Malavoy
Nous nous retrouvions le dimanche, à l'abri des regards, dans une sorte de grotte que l'un de nous avait dénichée non loin des catacombes. Là, nous avions élaboré notre "charte de la liberté"........Ainsi vivions-nous dans l'imaginaire d'un monde dont nous rêvions.
Commenter  J’apprécie          60
mfgaultier   02 janvier 2016
La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy
Ne vous êtes-vous jamais réjoui d'une chose, monsieur Céline ?...

... Un tout petit moment de bonheur, fût-il éphémère ?...



Ma mère était comme ça, j'ai hérité d'elle ce tempérament bizarre qui consiste à ne pas être jouisseur du tout, de rien. Rien du tout. Je souffre d'avoir vu trop loin, mais tout se passera comme j'ai dit.



Commenter  J’apprécie          50
Lillobleuet   21 avril 2016
Mon père soldat de 14-18 de Christophe Malavoy
j'ai bien aimer ce livre. J'ai appris plein de chose. Mais un peu trop court pour moi

Evangeline
Commenter  J’apprécie          60
saintpaulbooks   12 janvier 2016
Mon père soldat de 14-18 de Christophe Malavoy
J'ai bien aimé ce livre car on peut découvrir ce qui s'est passé pendant la première guerre mondiale, car nous on ne se rend pas compte de tout ce qui s'est passé dans les tranchées, les batailles,...Pour moi c'est un livre que je vous conseille si vous aimez l'Histoire ou si vous êtes curieux d'apprendre la vie du garçon et de son père.
Commenter  J’apprécie          40
mfgaultier   02 janvier 2016
La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy
Avec Lili, ma femme, et notre chat Bébert, on a décidé de quitter Paris... Avant que ceux qui voulaient ma peau me repassent aux arènes, me dépècent en public... Et puis récupérer mon or tonnerre de cul !... Tous mes droits d'auteur depuis tant d'années... Des années de souffrance je peux le dire...
Commenter  J’apprécie          40
poussieresdetoiles   31 octobre 2018
D'étoiles et d'exils de Christophe Malavoy
L'amitié du monde n'est pas une chose vaine; ton âme refroidit dans l'indifférence de tes rues, de tes murs.

Comme les bêtes qui craignent la chaleur, tu attendras le soir pour partir. Tu te sentiras tressaillir comme un homme ivre. C'est une joie puérile que d'être libre ! La vie est là, tout autour, présente et invisible, dangereuse, Écoute-la; Tu lui appartiens.

Si les battements de ton cœur résonnent trop violemment, allonge toi, la poitrine contre le sol, et donne ton cri à la terre. Il ne s'agit pas de réussir, ni de gagner.

Heureusement la vie n'est pas aussi stupide. Tu découvriras, les yeux écarquillés de honte que le but n'est pas d'être aimé mais d'aimer:

aimer la lumière qui tremble sur la berge

aimer les départs sous la brume

aimer le soleil qui ruisselle dans les arbres

aimer cette maison enveloppée de silence

aimer le geste tendre du printemps qui arrive

aimer les ports où ton cœur lève l'ancre

aimer la pluie comme un baiser qui n'en finit pas

aimer flâner dans le regard d'une femme

aimer, enfin, vivre, rire et jaillir comme un jet de sang chaud.

Alors, toi qui m'écoutes, tu crains de crouler sous le poids du monde, alors qu'il t'appelle et te fait confiance.

Tu dois l'admettre, il est impossible de voler les ailes repliées.







+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
colimasson   07 juillet 2017
La cavale du Dr Destouches de Christophe Malavoy
J’ai toujours foutu la pétoche à tout le monde. Je m’y suis vraiment pris comme un manche, quel con j’ai fait !
Commenter  J’apprécie          40
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Christophe Malavoy (231)Voir plus


Quiz Voir plus

Mon père soldat de 14-18

La mobilisation se passe le :

2 août 1914
8 août 1914
15 août 1914

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Mon père soldat de 14-18 de Christophe MalavoyCréer un quiz sur cet auteur
.. ..