AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.65 /5 (sur 146 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 24/12/1924
Biographie :

Claude Mossé est une historienne française, spécialiste de l'histoire de la Grèce antique.

En 1947, elle fut reçue première à l'agrégation d’histoire, ex-aequo avec Jean Poperen, futur dirigeant du Parti socialiste. La même année, elle est nommée au lycée de jeunes filles de Rennes.

Assistante d'histoire antique à la faculté des lettres de Rennes à partir de 1950, elle est attachée de recherche au CNRS de 1956 à 1958. Elle est nommée maître de conférences à la faculté des lettres de Clermont-Ferrand en 1959, où elle obtient un doctorat d’État la même année, avec une thèse consacrée au "Déclin de la cité grecque au IVe siècle av. J.-C.".

En octobre 1968, elle s'engage comme professeur dans le projet d'université expérimentale de Vincennes, devenue Université de Paris VIII. Elle y continue sa carrière, jusqu'à l'éméritat.

Elle faisait partie de cette petite équipe de l"'école d'histoire ancienne français" avec Jean-Pierre Vernant et Pierre Vidal-Naquet. Elle a formé des historiens comme Alain Schnapp.

Claude Mossé a écrit une vingtaine d'ouvrages, principalement sur la Grèce classique (Ve siècle av. J.-C. et IVe siècle av. J.-C.) et la période hellénistique (de la fin du IVe siècle av. J.-C. à la conquête romaine).

Elle est également l'auteur d'un roman policier historique, "Meurtres sur l'Agora" (1995), qui se passe à Athènes en 349 avant notre ère. Ses œuvres sont traduites dans différentes langues (anglais, espagnol, allemand, italien).

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le procès de Socrate, Claude Mossé


Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
talou61   20 mars 2017
L'Antiquité dans la Révolution française de Claude Mossé
Barère ajoutait "A Athènes, dans les beaux jours de la république, le magistrat faisait, à certaines époques, la proclamation suivante :

Que tout citoyen qui a des vues à proposer sur la législature monte à la tribune."
Commenter  J’apprécie          40
lehibook   06 octobre 2020
Le procès de Socrate de Claude Mossé
L'accusation de ne pas croire aux dieux de la cité et d'en introduire de nouveaux trouvait quelques fondements dans certaine affirmations de Socrate, qui , si elles ne révélaient pas un "athée" témoignaient , en revanche d'une foi religieuse quelque peu différente de ce qu'était la religion officielle.
Commenter  J’apprécie          30
lanard   03 septembre 2018
Histoire d'une démocratie : Athènes, Des origines à la conquête macédonienne de Claude Mossé
(...)le primat du politique dans tous les domaines de la pensée.

C'est à cela sans doute que sont sensibles les hommes d'aujourd'hui, comme l'avaient déjà été ceux qui, à travers les siècles, trouvèrent dans la démocratie athénienne le modèle à opposer à toutes les tyrannies et à toutes les oppressions. La liberté, l'égalité auxquelles les Athéniens attachaient tant de prix, dont ils faisaient le symbole de leur politeia, allaient être les mots d'ordre de tous ceux qui souhaitaient se débarrasser de l'absolutisme monarchique ou de l'oppression étrangère. On sait de quel prestige Athènes jouissait auprès des hommes qui firent la Révolution française. Le XIXè siècle, qui vit triompher en Europe la révolution bourgeoise démocratique, fut aussi celui où les études athéniennes connurent le plus grand développement. Et pour ne parler que de la France, encore dans les premières décennies du XXè siècle, Clemenceau pouvait s'identifier à Démosthène, tandis que l'historien Glotz parlait du "socialisme" de Périclès. Mais précisément le développement des mouvements socialistes allaient porter un coup très dur à la "démocratie" athénienne. Et tandis que les historiens libéraux, pour continuer à défendre Athènes, s'ingéniaient à démontrer que l'esclavage n'y avait jamais connu qu'un faible développement, ceux qui se réclamaient du socialisme (F. Engels, le premier) dénonçaient le caractère parasitaire et oppresseur de la démocratie athénienne, et rejoignaient curieusement dans une même critique de l'Athènes de Périclès et de Démosthène, les partisans des régimes autoritaires.

Peut-on aujourd'hui, en ces années 70 du XXè siècle, où s'écroule un monde que d'aucuns croyaient immuable, où une jeunesse révoltée d'un bout du monde à l'autre conteste la culture "bourgeoise", accorder encore quelque importance aux Athéniens? Et leur histoire peut-elle encore nous apporter quelque enseignement? Il n'est peut-être pas possible de répondre à de telles questions. Il reste que la civilisation qui est née il y a 2000 ans au bord de la mer Égée a su, en moins de deux siècles, élaborer une pensée critique et politique dont les résonances se prolongent jusqu'à nous et que les Athéniens ont leur place dans l'histoire des hommes qui feront le monde de demain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   28 décembre 2016
Les institutions grecques à l'époque classique de Claude Mossé
Avec les progrès de la production et des échanges, on assiste en ce qui concerne la société à une diversification plus grande de la population. Cependant, là encore, force est de se contenter des témoignages archéologiques, dont l'interprétation n'est pas toujours facile. La présence d'un riche mobilier dans les tombes traduit sans doute l'existence d'une aristocratie jalouse de ses privilèges et soucieuse d'accroître son contrôle sur une paysannerie toujours sous la menace de la précarité de ses ressources et contrainte de s'endetter ou de se placer dans la dépendance des puissants.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   28 décembre 2016
Les institutions grecques à l'époque classique de Claude Mossé
C'est pourquoi si on réfléchit bien, tous les décrets ont l'air d'avoir été pris par des gens ivres et déments. Par Zeus pourquoi feraient-ils tant de libations et de prières si ce n'était à cause du vin ! En plus, ils s'injurient comme des ivrognes, et les archers doivent parfois en expulser quelques-uns.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   28 décembre 2016
Les institutions grecques à l'époque classique de Claude Mossé
Voyez, Athéniens, comment Solon a réglé le dépôt d'une loi. Elles doivent d'abord passer devant vous qui en êtes les gardiens responsables, puis on annule les lois contradictoires, afin qu'il n'y ait qu'une loi sur chaque question et qu'ainsi ceux qui les ignorent ne soient pas inférieurs à ceux qui les connaissent toutes et que pour tous il soit aisé de les connaître clairement et simplement. Solon a prévu en outre qu'avant toute chose, les projets soient exposés devant les Éponymes [il s'agit des statues des héros éponymes des dix tribus clisthéniennes qui se trouvaient au S.O. de l'Agora, non loin du Bouleutérion] et remis au secrétaire, que celui-ci en donne ensuite lecture dans les assemblées, afin que, chacun les ayant entendus et vus plusieurs fois, les ratifie s'ils lui paraissent justes et raisonnables.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   28 décembre 2016
Les institutions grecques à l'époque classique de Claude Mossé
Certes, la démocratie permettait aux plus pauvres de compléter les maigres ressources que leur procuraient leurs terres ou leurs ateliers grâce aux distributions publiques et aux misthoi. Mais Athènes n'aurait pas joui d'une telle paix sociale si la vie économique n'avait pas connu assez rapidement une reprise dont témoignent aussi bien l'activité du Pirée que la remise en exploitation des mines d'argent du Laurion. Certes, c'était là une reprise qui intéressait plus le démos urbain et les riches en général que la masse des paysans. Mais les campagnes n'ont pas pu ne pas profiter d'une circulation monétaire accrue et d'une paix relative, Athènes n'ayant pas connu au IVe siècle d'invasion importante de son territoire.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   28 décembre 2016
Les institutions grecques à l'époque classique de Claude Mossé
Notre constitution n'a rien à envier aux lois des autres : elle est un modèle et n'imite pas. Elle s'appelle démocratie parce qu'elle œuvre pour le plus grand nombre et non pour une minorité. Tous participent également aux lois concernant les affaires privées, c'est la valeur seule qui introduit des distinctions et les honneurs vont plus aux mérites qu'à la fortune. Ni la pauvreté, ni l'obscurité n'empêchent un citoyen capable de servir la cité. Étant libre dans ce qui concerne la vie publique, nous le sommes également dans les relations quotidiennes. Chacun peut se livrer à ses plaisirs sans encourir de blâme ou des regards blessants, quand même ils ne causent pas de mal.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   28 décembre 2016
Les institutions grecques à l'époque classique de Claude Mossé
Les institutions de la démocratie athénienne ne sont pas nées du jour au lendemain, ex nihilo. Elles sont en réalité le résultat d'une évolution historique dont nous avons tenté dans les lignes qui précèdent de dégager les prémisses, et qui se poursuit pendant le Ve et le IVe siècles, évolution marquée par quelques moments essentiels qu'il importe de comprendre et d'analyser pour mieux cerner la portée réelle des innovations constitutionnelles qui ont contribué à la formation de la Politeia des Athéniens telle qu'Aristote a pu la connaître dans la seconde moitié du IVe siècle.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   28 décembre 2016
Les institutions grecques à l'époque classique de Claude Mossé
Ceux qui prennent en compte les critiques des philosophes, mais aussi les dénonciations des orateurs dont les discours nous ont été conservés ont vu dans le IVe siècle athénien un siècle de déclin, un déclin provoqué par l'aggravation de la misère du plus grand nombre du fait de la guerre du Péloponnèse et de ses dévastations. Ce démos, résigné à abandonner la direction des affaires de la cité aux orateurs qui le flattaient, ne se rendait aux assemblées que pour y percevoir le misthos institué au lendemain de la restauration démocratique.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-49992

Où se déroula la journée des Barricades, le 12 mai 1588?

à Londres
à Paris

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thèmes : révolutionCréer un quiz sur cet auteur

.. ..