AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.03 /5 (sur 196 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Damelevières Meurthe-et-Moselle. , le 02/12/1948
Biographie :

Daniel Vaxelaire est un écrivain et historien réunionnais, né le 2 décembre 1948 à Damelevières en Meurthe-et-Moselle.

Né en Lorraine, il passe ses jeunes années dans les Vosges, à Badménil-aux-Bois puis à Épinal. Il y travaille comme journaliste dans un quotidien local, jusqu'à son service militaire qu'il obtient d'effectuer outre-mer. Il arrive alors à l'île de La Réunion en 1971 et entre immédiatement au JIR. Vite passionné par sa terre d'accueil, il décide de participer à la création d'un titre concurrent de celui pour lequel il travaille, Le Quotidien de La Réunion. À sa création, en 1976, il est chef de service chargé des informations locales.
Le nouveau journal connaissant des difficultés, il doit quitter la rédaction au bout d'un an. Il voyage alors dans les différentes îles de l'océan Indien comme Madagascar, Rodrigues, Mayotte, les Seychelles et le Sri Lanka. Il se rend également en Inde.
De retour à La Réunion, il est chargé de rédiger un important ouvrage historique sur l'île. A la tête d'une petite équipe, il dépouille une masse énorme d'archives, interroge de très nombreux témoins et spécialistes, et rédige le "Mémorial de La Réunion", six gros volumes totalisant plus de 3000 pages, qui constituent la référence historique de l'île. Cette oeuvre monumentale lui apporte les informations et l'inspiration qui guideront le reste de son oeuvre. La suite de son aventure professionnelle le fait passer par la presse magazine (il dirige la rédaction d'une édition locale de Télé 7 Jours) et à nouveau par l'édition (direction de la rédaction de la Grande Encyclopédie du Maroc : 12 volumes, 150 auteurs). Rentré à La Réunion en 1988, il est indépendant depuis 1991 et partage sa vie entre l'écriture de romans, de scénarios de bande dessinée, de théâtre, de scénarios pour l'audiovisuel, des émissions de radios, de la communication d'entreprise…

Ses romans, pour les adultes ou la jeunesse, ont l'océan Indien pour principale source d'inspiration
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Daniel Vaxelaire   (52)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Daniel Vaxelaire. Extrait du film "Les années lumière de La Réunion".


Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
-Peut-être n'y aura-t-il plus d'esclavage, un jour, rêvait l'autre jour, Angélique.

Innocente : si cette forme disparaît , les hommes en inventeront d'autres. Il est si universel et si ancien, le jeu de la domination.
Commenter  J’apprécie          190
A cette époque, il y avait peu d'hommes plus célèbres que moi dans l'île. Mais la gloire n'est pas synonyme de richesse, ni de paix, encore moins de bonheur !
Commenter  J’apprécie          160
demain nous voyagerons sur la mer de sable !! elle brûle l, homme faible, elle
forge l, homme fort...
- ...hélas.. elle ne refroidit pas les sens de la femme...
Commenter  J’apprécie          130
La très grande majorité de la population vit modestement, voir misérablement. Pratiquement aucune habitation ne bénéficie de ce qui est de nos jours associé au confort minimal : pas d'eau courante, pas de salle d'eau, pas de W.C. et évidemment pas de lumière, hormis celle dangereuse, que dispensent bougies et lampes à pétrole. Les incendies accidentels sont un des fléaux de l'époque, et rasent parfois tout un quartier de constructions en bois.
Commenter  J’apprécie          90
J'ai retrouvé dans le grenier de la maison paternelle, en cet endroit qu'on appelait jadis "les sables" et qui est aujourd'hui le centre ville de Saint-Paul, les liasses épaisses répandues devant moi...
Sur le papier jauni, le trait de plume est droit, l'écriture est ferme. L'homme savait pourtant que son temps était court : il connaissait son terrible destin, et il n'a pas eu peur. Il savait quel jugement il pouvait attendre de ses contemporains, et il ne lui restait qu'à écrire son histoire, sans la farder de justifications ou d'excuses, dans l'espoir qu'un jour peut-être un inconnu la lirait et comprendrait.
J'ai été celui-là. Et je vous porte ce récit.
Daniel Vaxelaire
Le Boucan, St Gilles, Ile de la Réunion.
(quatrième de couverture de l'édition parue chez "Folio Junior" en1988)
Commenter  J’apprécie          80
Le visiteur de la Réunion de 1900 découvre une île assommée, recroquevillée sur les souvenirs d'un passé qui fut fastueux : les belles demeures créoles, qui font encore la fierté des grandes villes et de certains domaines canniers, c'est au milieu du XIXe siècle qu'elles se sont construites. Après, il n'y avait plus d'argent. Et si beaucoup ont traversé le temps c'est que ce manque de moyens a duré plus d'un siècle : jusqu'aux années soixante, la plupart de leurs propriétaires n'ont pas pu se permettre de remplacer les "vieilles cases" par des constructions plus modernes, plus solides certes, mais surtout plus laides.
Commenter  J’apprécie          80
En ce début de XXIe siècle, la Réunion n'a pas encore fini de se chercher. Elle ne sait pas tout-à-fait ce qu'elle est, mais elle sait ce qu'elle n'est pas : un département comme les autres, une copie de Maurice ou des Antilles.
Commenter  J’apprécie          93
Je me nomme Guillaume Brancher, fils d'Alexandre Brancher, colon de l'île Bourbon, et de Marie Mirel.
J'ai vingt-cinq ans et je sais que je vais mourir.
Il me reste deux à trois mois tout au plus, le temps qu'on réunisse les derniers témoins, et qu'on fasse venir le grand juge de Port-Louis de l'île de France ; alors le conseil supérieur de Bourbon, cette assemblée où tant de visages me sont familiers, où j'ai compté tant d'amis, pourra me condamner.
Je serai fou d'espérer leur clémence. Ils voudront au contraire que mon châtiment soit exemplaire : je suis traître à plus d'un titre.
Un jour peut-être, les hommes changeront. Les idées aussi. Et les règles coloniales qui régissent ce siècle seront oubliées, voire méprisées. J'écris ce livre dans l'espoir d'être lu par un homme de cette époque future.
Pour lui, je veux conter ma vie avec détachement, comme si j'avais déjà quitté mon enveloppe charnelle. Et devant lui, je ne serai pas tenté de me justifier ; car ce qui est aujourd'hui circonstance atténuante pourrait être circonstance aggravante dans un siècle....
(extrait du premier chapitre "Si j'écris aujourd'hui" de l'édition parue chez "Folio junior" en 1988)
Commenter  J’apprécie          60
Le gouverneur Graeb estime à plus de 60 000 âmes la population esclave en 1848. Environ la moitié d'hommes, un quart de femmes et un quart d'enfants.
Commenter  J’apprécie          70
Une commune à part dans la Réunion rurale : elle est ouvrière et rebelle (comment s'en étonner quand on voit les conditions de travail de l'époque ?), elle est mal-aimée des conservateurs, mais c'est par elle que la Réunion respire, elle est née du port et plus tard va apprendre à vivre non plus de lui, mais à côté de lui : naissance d'une cité résidentielle et industrielle.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Daniel Vaxelaire (244)Voir plus

Quiz Voir plus

La baie des requin

Quel est l'auteur de cet ouvrage

David Fion
Aurelia Micha
Daniel Vaxelaire

7 questions
38 lecteurs ont répondu
Thème : Daniel VaxelaireCréer un quiz sur cet auteur

{* *} .._..