AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.97 /5 (sur 6607 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Villa Clara, Argentine , le 10/02/1898
Mort(e) à : Avernes, Val-d'Oise , le 23/07/1979
Biographie :

Joseph Kessel est un romancier, aventurier, journaliste et aviateur français.

Fils de Samuel Kessel, médecin juif d’origine lituanienne (à l'époque en Russie impériale) qui vint passer son doctorat à Montpellier, puis partit exercer en Amérique du Sud, il vécut en Argentine ses toutes premières années, pour être emmené à Orenbourg, en Russie, où ses parents résidèrent de 1905 à 1908, avant de revenir s’installer en France. Il fit ses études secondaires au lycée Masséna, à Nice, puis au lycée Louis-le-Grand, à Paris.
Infirmier brancardier durant quelques mois en 1914, il obtint en 1915 sa licence de lettres et se trouva engagé, à dix-sept ans, au "Journal des Débats", dans le service de politique étrangère. À la fin de 1916, Joseph Kessel choisissait de prendre part aux combats, et s’enrôlait comme engagé volontaire, d’abord dans l’artillerie, puis dans l’aviation, où il allait servir au sein de l’escadrille S.39. De cet épisode, il tirerait plus tard le sujet de son premier grand succès, "L’Équipage" (1923). Il termina la guerre par une mission en Sibérie. Dès qu’il eut atteint sa majorité, il demanda la nationalité française.
Son premier ouvrage, "La Steppe rouge" (1922) était un recueil de nouvelles sur la révolution bolchevique. Après "Mary de Cork" (1925), il publia "Les Captifs" (grand prix du roman de l’Académie française en 1927), "Nuits de princes" (1927), "Belle de jour" (1928), "Fortune carrée" (1932, qui était la version romanesque de son reportage Marché d’esclaves), "Les Enfants de la chance" (1934), "La passante du Sans-Souci" (1936), ainsi qu’une très belle biographie de Jean Mermoz (en 1939), l’aviateur héroïque qui avait été son ami. Correspondant de guerre en 1939-1940, il rejoignit après la défaite la Résistance (réseau Carte), avec son neveu Maurice Druon. Ils franchissent clandestinement les Pyrénées pour gagner Londres et s’engager dans les Forces Françaises Libres du général de Gaulle. En mai 1943, les deux hommes composaient les paroles du "Chant des Partisans", voué à devenir le chant de ralliement de la Résistance. À la Libération, il reprend son activité de grand reporter, voyagea en Palestine, en Afrique, en Birmanie, en Afghanistan. C’est ce dernier pays qui lui inspirerait son chef-d’œuvre romanesque, "Les Cavaliers" (1967). Entre-temps, il avait publié un long roman en quatre volumes, "Le Tour du malheur" (1950), ainsi que "Les Amants du Tage" (1954), "Le Lion" (1958). Joseph Kessel fut élu à l’Académie française en 1962
+ Voir plus
Source : www.academie-francaise.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (51) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rencontre en direct avec Philippe Baudorre à l'occasion de la sortie exceptionnelle en pléiade de "Joseph Kessel - Romans et récits" aux éditions Gallimard. Retrouvez les livres : https://www.mollat.com/livres/2428589/joseph-kessel-romans-et-recits-volume-1 https://www.mollat.com/livres/2428590/joseph-kessel-romans-et-recits-volume-2 Notes de Musique : © mollat Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/

+ Lire la suite
Podcasts (9) Voir tous


Citations et extraits (921) Voir plus Ajouter une citation
Joseph Kessel
NathalC   07 août 2017
Joseph Kessel
Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même... On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques des villes inconnues...
Commenter  J’apprécie          831
ninosairosse   11 septembre 2016
Le lion de Joseph Kessel
Personne au monde n'était aussi riche qu'eux, justement parce qu'ils ne possédaient rien et ne désiraient pas davantage.



p137
Commenter  J’apprécie          781
katellster   12 mai 2011
Le lion de Joseph Kessel
La lune était haut dans le ciel quand nous atteignîmes, au centre de Parc Royal, une immense plage circulaire, brillante et lisse, qui avait été autrefois recouverte par les eaux d'un lac. La clarté nocturne faisait courir à sa surface un scintillement d'ondes argentées. Et dans ce mirage lunaire, qui s'étendait jusqu'à la muraille du Kilimandjaro, on voyait jouer les troupeaux sauvages attirés par la liberté de l'espace, la fraicheur de l'air et l'éclat du ciel. Les bêtes les plus lourdes et les plus puissantes, gnous, girafes et buffles, se déplaçaient calmement le long du cirque enchanté. Mais les zèbres, les gazelles de Grant, les impalas, les bushbucks se mêlaient au milieu du lac desséché dans une ronde sans fin, ni pesanteur, ni matière. Ces silhouettes désincarnées et inscrites sur l'argent de la nuit ainsi qu'à l'encre de Chine, glissaient à la surface d'un liquide astral, filaient, s'élançaient, se cabraient, s'élevaient, s'envolaient avec une légèreté, une vitesse, une aisance et une grâce que leurs mouvements, mêmes les plus nobles et les plus charmants, ne connaissaient pas dans les heures du jour. C'était, imprégnée, menée par le clair de lune, une danse folle et sacrée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          740
fnitter   21 janvier 2019
Les cavaliers de Joseph Kessel
Si la chance est avec toi, pourquoi courir ? Et si la chance n’est pas avec toi, pourquoi courir ?
Commenter  J’apprécie          720
Joseph Kessel
isajulia   05 mai 2014
Joseph Kessel
Derrière la grande histoire, il y a les hommes. Et j'aime les hommes.
Commenter  J’apprécie          690
fnitter   23 janvier 2019
Les cavaliers de Joseph Kessel
On n’est jamais assez vieux pour mourir seul.
Commenter  J’apprécie          630
fnitter   20 janvier 2019
Les cavaliers de Joseph Kessel
Sorcière ! Sorcière ! C’est le nom que les enfants niais et peureux donnent toujours aux gens dont il ne comprennent pas la science ni le pouvoir.
Commenter  J’apprécie          596
Olsbu   09 octobre 2007
L'Armée des ombres de Joseph Kessel
Ces gens auraient pu se tenir tranquilles. Rien ne les forçait à l’action. La sagesse, le bon sens leur conseillait de manger et de dormir à l’ombre des baïonnettes allemandes et de voir fructifier leurs affaires, sourire leurs femmes, grandir leurs enfants. Les biens matériels et les liens de la tendresse étroite leur étaient ainsi assurés. Ils avaient même, pour apaiser et bercer leur conscience, la bénédiction du vieillard de Vichy. Vraiment, rien ne les forçait au combat, rien que leur âme libre.
Commenter  J’apprécie          561
Joseph Kessel
candlemas   26 janvier 2018
Joseph Kessel
Véritable contrepoint à l'Armée des Ombres, paroles écrites en 1943 par Maurice Druon et Joseph Kessel, musique d"Anna Marly, également émigrée à Londres... air sifflé à la BBC de telle sorte qu'il soit perceptible à l'écoute en dépit du brouillage ennemi...



Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?

Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne ?

Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c'est l'alarme.

Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.



Montez de la mine, descendez des collines, camarades !

Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.

Ohé, les tueurs à la balle et au couteau, tuez vite !

Ohé, saboteur, attention à ton fardeau : dynamite...



C'est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos

frères.

La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la

misère.

Il y a des pays où les gens au creux des lits font des

rêves.

Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on

crève...



Ici chacun sait ce qu'il veut, ce qu'il fait quand il

passe.

Ami, si tu tombes un ami sort de l'ombre à ta place.

Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les

routes.

Chantez, compagnons, dans la nuit la Liberté nous

écoute...



Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu'on enchaîne ?

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?

Oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          523
Matt85   11 février 2010
Le lion de Joseph Kessel
Rideau après rideau, la terre ouvrait son théâtre pour les jeux du jour et du monde
Commenter  J’apprécie          530

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Joseph Kessel Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Mais si, vous connaissez Joseph Kessel !

Avec son neveu, il est l'auteur des paroles d'un hymne à la révolte et à la résistance écrit à Londres dans les années 40 :

L'affiche rouge
Potemkine
Le chant des partisans

10 questions
141 lecteurs ont répondu
Thème : Joseph KesselCréer un quiz sur cet auteur

.. ..