AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.01 /5 (sur 153 notes)

Nationalité : Hongrie
Né(e) ŕ : Szabadka , le 29/03/1885
Mort(e) ŕ : Budapest , le 02/11/1936
Biographie :

Dezsö Kosztolányi est né dans une ancienne province de l’empire austro-hongrois.
Trčs tôt il se consacre au journalisme et devient l’un des principaux rédacteurs du Budapesti Napló. Il écrit des nouvelles, des essais, et connaît le succčs grâce ŕ un recueil de poésies en 1910.
Entre 1922 et 1926, il publie des livres importants : Néron, le počte sanglant – que préfacera Thomas Mann –, Alouette, Portraits, Le Cerf-volant d’or et Anna la douce, qui accroissent sa renommée puisqu’ils sont traduits dans de nombreux pays.
Travailleur infatigable, il collabore ŕ plusieurs journaux et revues, dont le prestigieux Nyugat, traduit les grands počtes étrangers, prend la présidence du Pen Club hongrois en 1930.
Dans les années 1930 paraissent plusieurs recueils de nouvelles et de poésies. En 1933, il tombe malade.. Malgré une intervention chirurgicale, il meurt d'un cancert des gencives ŕ l'hôpital Saint-Jean, ŕ Budapest.

+ Voir plus
Source : divers
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dezso Kosztolanyi. Anna la douce.


Citations et extraits (105) Voir plus Ajouter une citation
Luniver   06 avril 2013
Le Traducteur cleptomane : Et autres histoires de Dezsö Kosztolányi
— Écoute, un počte riche, chez nous ? C'est une pure absurdité. Ŕ Budapest, quiconque aura un tant soit peu d'argent, on se le représentera toujours bęte comme une courge. S'il a de l'argent, qu'a-t-il ŕ faire de jugeote, de sentiment, d'imagination ? Telle est la sanction qu'on prend contre lui. Cette ville, elle est excessivement intelligente. Et par lŕ męme excessivement stupide. Elle refuse d'admettre que la nature est une paďenne, qui dispense ses faveurs sur un monde échappant ŕ tout calcul, et non pas par miséricorde. Ŕ Byron, qui était lord et plusieurs fois millionnaire, personne ici n'aurait reconnu la moindre bribe de talent. Ici, la dignité du génie est répartie en tant que dédommagement, en tant qu'aumône, ŕ ceux qui ne possčdent rien d'autre, aux crčve-la-faim, aux malades, aux persécutés, aux morts vivants ou aux morts véritables.
Commenter  J’apprécie          170
blandine5674   17 avril 2020
Le Traducteur cleptomane : Et autres histoires de Dezsö Kosztolányi
Tenir tęte ŕ la titanesque bętise des gens n’a jamais été dans mes habitudes. Je m’incline devant elle avec humilité, comme devant un formidable phénomčne naturel.
Commenter  J’apprécie          184
Luniver   13 avril 2013
Le Traducteur cleptomane : Et autres histoires de Dezsö Kosztolányi
Les frčres Goncourt, dans leur journal, parlent d'une femme qui, au cours d'un voyage en diligence, raconte ŕ l'une de ses amies, qu'elle n'a pas vue depuis longtemps, l'histoire poignante de sa famille. Son pčre avait été abattu ŕ coups de fusil, sa mčre s'était noyée, son mari était mort dans un incendie, il ne lui était resté qu'un enfant, qui vivait en Égypte, et derničrement, cet enfant se baignait dans le Nil, comme tant d'autres fois, tout enjoué et sans méfiance, quand un crocodile a nagé vers lui. Mais la femme n'a pas pu aller plus loin dans son récit. Les passagers, qui jusqu'alors l'avaient écoutée avec une profonde commisération, n'ont pas pu attendre la fin, pas pu attendre que le crocodile ouvre sa gueule horrible et happe l'enfant, et, bien qu'ils aient su, eux aussi, que mot pour mot ce qu'ils entendaient était vrai, ils ont d'un coup tous éclaté d'un rire tonitruant. Mais oui, mes amis. Il y a une limite ŕ tout. Et trop, c'est trop.
Commenter  J’apprécie          140
Erik35   04 mai 2017
Le Traducteur cleptomane : Et autres histoires de Dezsö Kosztolányi
C'était enraciné en moi, c'était pour ainsi dire une idée fixe, la décision de le distribuer, cet argent, et qui plus est, non pas selon la justice humaine, aprčs réflexion, mais au gré des caprices, conformément ŕ la justice plus grande, plus mystérieuse, de la nature. Personnellement je ne considčre pas la vie comme fondée en raison. Mais l'absurdité me blessait pourtant, et męme ça me scandalisait, qu'une telle fortune pourrisse dans le tiroir de mon bureau, et que non seulement je ne puisse pas, moi, l'employer, mais que d'autres non plus n'en tirent aucun profit.
Commenter  J’apprécie          140
fanfanouche24   18 avril 2019
Drame au vestiaire de Dezsö Kosztolányi
La politique de l'autruche



Spectacle pitoyable que celui de tous ces chômeurs !

Je suis entouré de personnes qualifiées, qui pourtant traînent toute la journée, désoeuvrées, et dorment ŕ la belle étoile, sur un banc. Aucune entreprise ne veut les embaucher. Jour aprčs jour, ces malheureux cumulent des certificats d'inutilité : ils sont comme de trop sur cette terre. Difficile, alors, de supporter une telle situation. (p. 167)
Commenter  J’apprécie          140
Annette55   08 juin 2020
Alouette de Dezsö Kosztolányi
«  Ils sont sortis. Sur eux s’est abattue, étouffante, une sorte de chaleur dorée. De gracieux petits chats blancs se promenaient sur le gazon émeraude. Prčs du puits, il y avait un seau plein d’eau avec des verres dedans, et l’eau était toute irisée par les reflets du verre. Un tournesol , tige inclinée , levait son visage amoureux du soleil. Des châtaigniers , des acacias , des sumacs montaient droit et tout au fond, le long du mur, le phytolaque offrait ses baies műres de couleur presque noire » ...
Commenter  J’apprécie          130
Luniver   06 avril 2013
Le Traducteur cleptomane : Et autres histoires de Dezsö Kosztolányi
Ŕ la vitrine d'une librairie, avec leurs bandes-annonces en couleurs, les nouveautés faisaient elles-męmes leur propre article :

"Rogaton illisible... La derničre oeuvre du vieil écrivain gâteux, pas un seul exemplaire vendu ŕ ce jour... Les počmes les plus maniérés, les plus indigestes d'Erwin Râle."

— Incroyable, ai-je fait ahuri. Et on achčte ça ?

— Pourquoi diable on ne les achčterait pas ?

— Et on les lit ?

— Chez vous, on ne lit pas de choses de ce genre, peut-ętre ?

— Tu as raison. Mais au moins la présentation est toute différente.

— Je te le répčte : c'est ici la ville de la connaissance de soi. Si quelqu'un a clairement conscience qu'il a le goűt mauvais, qu'il aime la rhétorique ronflante, tout ce qui est sans valeur, vide, prétentieux, il achčtera les počmes d'Erwin Râle et il ne pourra pas ętre déçu, attendu que ces počmes répondront ŕ ses exigences. Le tout n'est qu'affaire de tactique.
Commenter  J’apprécie          120
fanfanouche24   20 octobre 2019
Le Cerf-volant d'or de Dezsö Kosztolányi
Ajoutons ŕ cela qu'avant la découverte du ballon, c'est avec un cerf-volant que l'on mesurait la vitesse du vent, la température de la couche supérieure de l'atmosphčre...Le cerf-volant est un divertissement fort instructif. (...)

-Vous voyez ? conclut Novak. Le jeu, c'est sérieux. Il symbolise toujours la vie. (p. 23)
Commenter  J’apprécie          130
fanfanouche24   22 octobre 2019
Le Cerf-volant d'or de Dezsö Kosztolányi
Il devait le croire son ennemi, parce qu'il était ami de la science...Quelle méprise ! Mais il fallait l'assumer : la vie n'est faite que de méprises empilées les unes sur les autres...(p. 205)
Commenter  J’apprécie          130
fanfanouche24   27 novembre 2018
Cinéma muet avec battements de coeur de Dezsö Kosztolányi
Les larmes de la mendiante



Sans ces larmes, elle aurait ému davantage. Ce que ces larmes proclamaient, c'était qu'on pouvait encore la secourir, qu'elle avait donc encore quelque chose ŕ perdre. C'est en quoi elles étaient superflues, et comme tout ce qui est superflu, elles affaiblissaient ce qui était ŕ dire (...) (p. 52)
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Dezsö Kosztolányi (200)Voir plus


Quiz Voir plus

Avec qui passer Noël ?

- Qui pourrai-je inviter ŕ Noël ? J'ai mon crayon ŕ la main pour faire ma liste. - Tiens, déjŕ comme tu es célibataire, voilŕ un livre qui va t'aider ..."Comment kidnapper un mari quand on n'a rien pour plaire", me donne ma future ex meilleure amie. donc pas de mari ŕ Noël !

Nadine de Rotschild
Tom Sharpe

14 questions
22 lecteurs ont répondu
Thčmes : humour , romans policiers et polars , romans américainsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..