AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.61 /5 (sur 86 notes)

Nationalité : Russie
Né(e) à : Samara , 1968
Biographie :

Dmitri Bortnikov est un écrivain russe.

Il a entamé des études de lettres qu’il a dû arrêter pour faire son service militaire. Il a été tour à tour cuisinier, aide-soignant, professeur de danse.

Son premier roman "Le syndrome de Fritz" (Limbus Press, Saint-Pétersbourg, 2002) a obtenu le Booker Prize russe en 2002 ainsi que le prix National best-seller la même année.

"Svinobоurg" (Amphora, Saint-Pétersbourg, 2003), son deuxième roman a été salué par la critique.

"La belle endormie" (Prestige Kniga, Moscou), son troisième roman a paru en 2005.

En 2011, le "Repas de morts" (éditions Allia), est de nouveau remarqué par la critique.

En 2017, Dimitri Bortnikov revient avec un roman-fleuve, Face au Styx, dans lequel on suit Dimitri, un exilé russe qui s’installe à Paris et traîne dans les rues de la capitale, y rencontre des âmes perdues comme lui et tombe amoureux.

Dmitri Bortnikov vit en France depuis 1999.
+ Voir plus
Source : http://www.lekti-ecriture.com/editeurs/+-Dmitri-Bortnikov-+.html
Ajouter des informations
Bibliographie de Dmitri Bortnikov   (8)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dmitrij Bortnikov - Face au Styx

Podcasts (5) Voir tous


Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
LambertValerie   25 septembre 2021
L'Agneau des neiges de Dmitri Bortnikov
Au début ce n'était pas le Verbe. Au début était la mère.

Ça a commencé par une naissance sans un cri. Une naissance silencieuse... Maria a vu le jour quand la Révolution s'est mise à table pour dévorer ses enfants.
Commenter  J’apprécie          190
LambertValerie   26 septembre 2021
L'Agneau des neiges de Dmitri Bortnikov
Et puis la Sibérie ne voulait rien lâcher... Depuis toujours c'est l'ours qui est le barine dans la taïga. Toujours lui- le tzar ! Pas l'homme ! Jamais. Et puis c'est bien plus facile de rendre l'homme bête que l'ours communiste, ah ça- oh, que oui...?
Commenter  J’apprécie          151
Fifrildi   02 octobre 2021
L'Agneau des neiges de Dmitri Bortnikov
Et l'obus à écrabouiller le béton armé comme on écrase une noisette pourrie! L'obus de rupture antibéton! Et le calibre?! 80 cm! C'est un tonneau, ça! C'est même pas un calibre, ça! C'est le puits de l'enfer qui recrache des suppos de Satan à faire tomber le ciel et tout ce qu'il a dans ses poches!
Commenter  J’apprécie          140
nadejda   25 novembre 2011
Le syndrome de Fritz de Dmitri Bortnikov
Campé au milieu de nulle part, il me fixait, souriante solitude.

Nos deux regards enlacés. Nous nous mouvions au rythme d'une danse immobile. Longtemps, nous sommes restés ainsi, envoûtés, et la couleur de nos yeux s'est fondue en une.
Commenter  J’apprécie          130
nadejda   17 octobre 2011
Repas de morts de Dmitri Bortnikov
Comme tout ce qui est grand -- elle est dangereuse la steppe. Elle t’écrase. On se perd. Elle est cruelle la steppe. Elle te laisse à toi. Et l’homme est un danger pour lui-même. p 34

Commenter  J’apprécie          120
LambertValerie   01 octobre 2021
L'Agneau des neiges de Dmitri Bortnikov
Et puis il fallait accrocher les portraits dans la salle. Oui, les portraits des grands révolutionnaires. Les fondateurs ! Les vojd ! Marx- Engels! Lénine-Staline.

Mais oui, pour que les gosses voient un peu grâce à qui ils mangeaient trois fois par jour. Grâce à qui ils crottaient au chaud ! Et se torchaient avec la Pravda! Et pas de rigolade ! Sinon _une heure à genoux sur les miettes sèches !

Le Tzar _ knoutait, la Révolution _ mettait à genoux !
Commenter  J’apprécie          110
nadejda   17 octobre 2011
Repas de morts de Dmitri Bortnikov
Quand l'homme en peut plus -- il se cache. Pas être. Pas être mais vivre... Tout s'arrête. Il se recroqueville. Il se met en boule, l'homme. En chien qui peut plus courir qui s'allonge dans la neige... Se met en boule et ferme les yeux tout doucement ferme ses yeux. Hurle le blizzard hurle ! Que tout s'écroule... Quand l'homme ne peut plus ça devient lumière... Quand ça devient lumière, l'homme meurt, et lumière ne parle pas.

(...) Quand on en peut plus on s'effondre. Tout doucement on s'allonge. On se pelotonne. On cache le reste de vie qui n'est qu'un peloton de tristesse. Tout bas en murmure les choses partent et nous entraînent avec. p110 111
Commenter  J’apprécie          90
LambertValerie   02 octobre 2021
L'Agneau des neiges de Dmitri Bortnikov
Cette nuit-là, le froid a saisi la terre et la terre est devenue pierre. Cette nuit-là, l'hiver a gelé la prière de tous ceux qui savaient encore prier sur cette terre.
Commenter  J’apprécie          100
Fifrildi   27 septembre 2021
L'Agneau des neiges de Dmitri Bortnikov
Quel peuple sommes-sous! D'un tzar à l'autre... Et à genoux! Le billot pour oreiller... Et puis tête coupée - on continue toujours.
Commenter  J’apprécie          100
nadejda   25 novembre 2011
Le syndrome de Fritz de Dmitri Bortnikov
Rien de plus extrême que le quotidien.

Un beau matin , on se réveille et on voit que la vie est finie. p 19
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Quiz - Claude Gueux

En quelle année a été publié " Claude Gueux " ?

1859
1903
1834

14 questions
607 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..