AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.93/5 (sur 2683 notes)

Nationalité : Espagne
Né(e) à : Barcelone , le 06/11/1968
Biographie :

Víctor del Árbol est un romancier espagnol, auteur de roman policier.

Il fait ses études supérieures en histoire à l'Université de Barcelone. De 1992 à 2012, il travaille comme fonctionnaire du gouvernement de la Catalogne (corps de la police régionale catalane Mossos d'Esquadra). Il participe également à une émission radiophonique de Ràdio Estel.

Il amorce une carrière d'écrivain avec la publication en 2006 du roman policier "Le poids des morts" ("El peso de los muertos"). C'est toutefois la parution en 2011 de "La tristesse du samouraï" ("La tristeza del samurai"), traduit en une douzaine de langues et best-seller en France, qui lui apporte la notoriété. Pour ce roman, il remporte plusieurs distinctions, notamment le prix du polar européen 2012.

En 2015, son roman "Toutes les vagues de l’océan" ("Un millón de gotas", 2014) remporte le grand prix de littérature policière du meilleur roman étranger et en 2018 le prix SNCF du polar 2018.

En 2016, il reçoit le prix Nadal pour "La veille de presque tout" ("La víspera de casi todo", 2016). En 2017, il publie "Par-delà la pluie" ("Por encima de la lluvia").
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Victor del Arbol   (16)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (51) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

À l'occasion du salon du livre de Genève 2019, rencontre avec Víctor del Arbol autour de son ouvrage "Par-delà la pluie" aux éditions Actes Sud. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2283734/victor-del-arbol-par-dela-la-pluie Notes de Musique : Youtube Audio Library. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/

+ Lire la suite

Citations et extraits (570) Voir plus Ajouter une citation
Ce qui est près de se dire sans jamais se formuler se perd à tout jamais.
Commenter  J’apprécie          480
[Les ] rides (…) sont les veines où coule le temps.
Commenter  J’apprécie          371
Le temps est un alibi sans failles. Quant à la vérité, elle n'appartient qu'à ses protagonistes.
Commenter  J’apprécie          350
- Quand j'ai commencé la photographie, j'étais beaucoup plus jeune que toi. Je croyais pouvoir faire tout ce qui me passait par la tête. Je ne sais pas, transformer ce que je voyais en un prisme différent. Cacher la laideur ou la mettre en relief, exagérer la beauté, ou l'estomper... n'importe quoi. Mais un jour j'ai cessé d'inventer, et j'ai sondé l'étranger qui était de l'autre côté de l'objectif. Je voulais étudier les gens. Je me demandais si quelqu'un peut être réellement libéré de tout, totalement.
- Et qu'as-tu trouvé ?
(…)
- J'ai découvert que personne n'est totalement libre. Les gens ont cessé de m'intéresser quand je me suis rendu compte que nous ne sommes que des mirages.
Commenter  J’apprécie          300
Il y a une part de pureté et de dépouillement, une chaleur familière de reconnaissance – une sorte de baiser sur la joue -, quand on prononce un prénom.
Commenter  J’apprécie          301
Il y a des choses qu'on ne peut expliquer. Si on les explique, elles deviennent de la littérature.
Commenter  J’apprécie          300
Nous essayons d'échapper à notre destin sans nous rendre compte que nous allons droit vers lui.
Commenter  J’apprécie          300
Les gens devaient accepter la défaite de la réalité, car en dépit de leurs efforts ils ne parvenaient pas toujours à être ce qu'ils avaient rêvé d'être ; alors, leurs seul soutien était de rêver, de désirer et de feindre qu'autre chose pouvait exister.
Commenter  J’apprécie          270
Il était pacifique, quand il était petit il voulait être boulanger comme son père, pétrir le pain, la pâte. Il n'avait jamais imaginé que ses mains fortes modéleraient un jour une matière aussi peu malléable que l'âme humaine.
Commenter  J’apprécie          270
C’est la poésie qui permet de rester serein, et elle nous donne l’espoir qu’un jour se réveillera l’enfant qui un jour habitait notre corps.
(Babel noir, p. 416)
Commenter  J’apprécie          273

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Victor del Arbol Voir plus

Quiz Voir plus

Quiz sur l´Etranger par Albert Camus

L´Etranger s´ouvre sur cet incipit célèbre : "Aujourd´hui maman est morte...

Et je n´ai pas versé de larmes
Un testament sans héritage
Tant pis
Ou peut-être hier je ne sais pas

9 questions
4819 lecteurs ont répondu
Thème : L'étranger de Albert CamusCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..