AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.58 /5 (sur 48 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Vincennes , le 16/09/1963
Biographie :

Dominique Legrand, critique à "Libération", "La Revue du cinéma", "Le Mensuel du cinéma", "Mad Movies", et producteur d'Arkino Productions, a publié plusieurs thrillers : "Décorum" (Atout Editions/Babel Noir), "Rouge New York" (Atout Editions) et "Le Point de Connexion" (Anne Carrière).

En 1995, il signe un ouvrage de référence sur Brian De Palma, le premier en France à être consacré au réalisateur américain, et qui est réédité en 2010. Depuis, il partage son écriture entre thrillers, romans pour la jeunesse et études cinématographiques, publiés chez divers éditeurs.

Source : editeurs
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Dominique Legrand - Retour à My Lai .
Dominique Legrand vous présente son ouvrage" Retour à My Lai". Parution le 18 août 2016 aux éditions Castor Astral. Rentrée littéraire 2016. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/legrand-dominique-retour-lai-9791027800797.html Notes de Musique : volk 8 vol 2 by Asian Women on the Telephone. Free Music Archive. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
seshat123   05 juillet 2013
Le sang du goanna de Dominique Legrand
L’Aborigène l'arrêta d'un geste de la main, fixant David :

- Vous êtes goanna.

- Pardon ? murmura le Français

- Vous êtes goanna. Vous êtes le rêve du goanna.

David regarda les autres, interloqué.

Marvin se manifesta :

- Willie fait référence au Dreamtime, c'est sous ce nom que les Aborigènes rassemblent leurs croyances. Pour eux, vous représentez sans doute quelque chose, mais j'ignore quoi.

- Venez chez moi. Je vous montrerai ce que je fais. Je vous expliquerai. Je vous aiderai. Vous êtes goanna, répéta-t-il au Français.

Ses yeux brillaient. Son sourire était éclatant.
Commenter  J’apprécie          100
seshat123   25 juillet 2013
Le sang du goanna de Dominique Legrand
Un tonnerre de hurlements déferle dans l'appareil. Entre les corps éjectés, Peter Douglas voit la carlingue s'ouvrir aussi facilement qu'on casse en deux un sucre d'orge. Devant lui, il n'y a plus de cockpit, seulement un espace béant et lumineux par lequel sont aspirés des rangs entiers de passagers assis, dont certains encore bouclés sur leurs fauteuils. Dans le chaos de métal et de plastique, il entend le cri d'une femme et voit le bébé arraché des bras de sa mère disparaître dans un vide aveuglant de soleil.

p20
Commenter  J’apprécie          90
asnico   26 juillet 2017
Cette nuit-là... un chat de Dominique Legrand
Un chien a des maîtres et un chat des serviteurs. (p 33)
Commenter  J’apprécie          60
chouchou97   28 février 2012
In memoriam N.K de Dominique Legrand
Parfois, j’imagine que Nicodemus Krapstick n’a jamais débuté ce fameux film, qu’il a lancé une rumeur, savamment mise en place, et que tout le monde a plongé. A l’annonce du projet, les critiques cinématographiques du monde entier n’y croyaient pas. D’ailleurs, personne n’y croyait. Vingt ans que cet artiste entretenait le mythe d’une hypothétique sixième œuvre. Et brusquement, le désir se matérialisait, prenait racine dans les esprits et dans les âmes. Le film était attendu, comme sans doute aucun autre film n’avait jamais été attendu dans l’Histoire du Cinéma. Je me prends à penser que mon existence entière se justifie par ce seul moment, que rien d’aussi fort ne l’a remplie. Krapstick m’a happé avec ses films précédents, il m’a peu à peu attiré dans sa toile de celluloïd. J’ai cru que je m’en sortirais indemne. Je me croyais libre de mes mouvements, mais paradoxalement j’étais attaché, sans pouvoir me défaire de cette emprise.
Commenter  J’apprécie          30
asnico   26 juillet 2017
Cette nuit-là... un chat de Dominique Legrand
On a souvent une idée bien précise sur les gens et les événements, on juge facilement, et puis un jour, les circonstances font qu'on ne perçoit plus les choses de la même façon. (p 105)
Commenter  J’apprécie          40
asnico   26 juillet 2017
Cette nuit-là... un chat de Dominique Legrand
Il y avait mes parents, bien sûr, mais avec mes grands-parents, et plus particulièrement mon grand-père, je n'avais que le bon, que l'excellent, que le nectar d'une boisson dont je m'abreuvais chaque jour, et qui s'appelait la vie. (p 15-16)
Commenter  J’apprécie          30
asnico   03 octobre 2018
Les grilles du passé de Dominique Legrand
L'écriture, c'était ça: en découdre avec son âme. (p 167)
Commenter  J’apprécie          40
Sirius1   07 octobre 2014
Les grilles du passé de Dominique Legrand
Ce n'était pas un rêve. Quelqu'un pleurait. gémissait, soupirait.

Après quelques secondes, il réalisa que ces sons venaient de la chambre d'Ethan.
Commenter  J’apprécie          30
Charybde2   04 octobre 2016
Retour à My Lai de Dominique Legrand
Je longe la mer de Chine en me promenant dans le Bach Dang.

C’est une allée interminable où semble se déverser toute la population.

Un enfant me frôle en courant. Il me crie quelque chose que je ne comprends pas.

En arrivant ici, on nous avait donné un petit lexique avec les mots les plus usuels, une sorte de manuel à l’usage des soldats. Aucun de nous ne savait parler vietnamien, mais nous avions identifié certaines expressions qui pouvaient nous sauver la vie : ce n’était déjà pas si mal.

Dans le port, c’est la fête. On glorifie sans doute une divinité locale, mais les vraies raisons de cette liesse m’échappent. Soudain, je réalise que je n’ai jamais vraiment compris ce pays. En étant passé à côté de lui, d’une certaine façon, je suis aussi passé à côté de ma propre conscience.

Je marche au milieu d’une foule heureuse. Je me faufile parmi tous ces corps, toutes ces silhouettes qui m’ignorent. Elles m’entraînent malgré moi vers l’intérieur de la ville. Je me laisse porter sans réagir. Ce soir, j’appartiens entièrement à Danang, et le passé n’existe plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nounours36   03 octobre 2016
Retour à My Lai de Dominique Legrand
Nous sommes venus dans ce pays que nous ne comprenions pas, sur ce continent dont la culture nous échappe, sans rien connaître de sa philosophie, de son histoire. La seule chose qui nous importait était de mater et les communistes par la force, de leur montrer que nous étions les maîtres du monde. Et puis, nous avons donner libre cours à la violence. C'est notre haine qui s'est exprimé, ce sont les armes qui ont parlé. À partir de cet instant, tout a changé. Notre rapport à l'autre est devenu différent.

Nous avions agi de la sorte avec les Indiens en siècles plutôt. Nous pouvions recommencer avec les Vietnamiens.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Il fait chaud

Cet auteur suisse a signé un polar intitulé Chaleur:

C. F. Ramuz
Joseph Incardona
Martin Suter

10 questions
34 lecteurs ont répondu
Thèmes : chaleur , canicule , soleil , ete , littérature , romans policiers et polars , adapté au cinéma , cinema , Actrices , acteur , vacancesCréer un quiz sur cet auteur