AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782919402021
205 pages
Éditeur : Bruit Blanc (23/09/2011)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Parfois, j’imagine que Nicodemus Krapstick n’a jamais débuté ce fameux film, qu’il a lancé une rumeur, savamment mise en place, et que tout le monde a plongé. A l’annonce du projet, les critiques cinématographiques du monde entier n’y croyaient pas. D’ailleurs, personne n’y croyait. Vingt ans que cet artiste entretenait le mythe d’une hypothétique sixième œuvre. Et brusquement, le désir se matérialisait, prenait racine dans les esprits et dans les âmes. Le film étai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Vance
  16 juin 2012
[...] le livre ne se lit pas vraiment aisément. Dominique Legrand est un passionné, et on voit à sa bibliographie qu'il n'en est pas à son coup d'essai, surtout en ce qui concerne le cinéma (il est l'auteur d'ouvrages sur Brian de Palma et David Fincher et a cité Polanski et Kubrick – tiens, tiens – dans ses remerciements en fin de volume). Son style est lourd, enrichi régulièrement de nombreux adjectifs qui confèrent à ses phrases une atmosphère chargée de sous-entendus, à la fois précieuse et un peu désuète, tout à fait en accord avec un Londres invisible et mythique qui transparaîtrait sous les pas du personnage principal. Celui-ci est également le narrateur de sa propre enquête et ses souvenirs enfiévrés, ses références constantes au cinéma de Krapstick viennent bousculer la trame de ses recherches (qui n'aboutissent le plus souvent qu'à des désillusions). Aucun chapitre ne vient aérer l'intrigue qui devient confuse et finit par se déliter au profit du portrait de cet artiste hors normes dont les films sont définitivement entrés dans le panthéon du VIIe Art.
L'ouvrage est toutefois agréable à parcourir, les éditions Bruit Blanc ayant donné naissance à un objet bien fini, à la couverture très « classe » et à la mise en page élégante sur un papier de bon aloi. Quelques coquilles viennent entacher cette bonne impression (deux ou trois fautes d'accord, une conjugaison hasardeuse) mais ça reste au-dessus des critères actuels.
Je regrette surtout cette fin ponctuée par des happenings visant à désorienter le lecteur mais laissant une désagréable impression d'inachevé. D'autant qu'on sentait que l'auteur avait tendance à se répéter, notamment dans les interrogations de son personnage, autant de leitmotivs lancinants finissant par agacer. le meilleur reste l'exploration de cette filmographie et la description souvent brillante de scènes symboliques : on a ainsi droit à l'insertion du carnet de notes d'un explorateur, héros du premier film, et celle d'un extrait de scénario dans le corps du texte. [...]

Lien : http://arpenteur-de-pages.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
zembla
  04 juin 2012

Tom cross, journaliste de cinéma est obsédé par le cinéaste Nicodémus Krapstick pour lequel il voue une véritable adoration. Apprenant que celui ci après 23 ans de silence tourne un nouveau film, il décide de se rendre a Londres pour enquêter et savoir de quoi il va parler. Mais difficile d'apprendre quoi que ce soit avec ce cinéaste mystérieux qui fait signer a tous les gens qui travaillent sur le film une clause de confidentialité.

Difficile de ne pas penser a Stanley Kubrick avec le personnage du cinéaste Nicodémus Krapstick. En effet dans ce roman c'est le portrait d'un cinéaste très discret, a la filmographie marquante mais au nombre de réalisations limité, au caractère difficile voir tyrannique sur un plateau de cinéma et qui va mourir peu de temps après ce dernier film qui nous est dressé. On ne peut évidemment que penser au dernier film de Stanley Kubrick, le sulfureux "Eyes Wide Shut" , au mystère qui l'a entouré et a la mort du réalisateur avant sa sortie en salle. Ce roman commence comme une quête du graal qu'est le fameux sixième film de ce réalisateur pour le journaliste Tom Cross et cela continue comme une enquête policière pour essayer de découvrir ce qui se cache derrière. On sent que c'est un livre écrit par un passionné du cinéma et qui réussit a nous faire partager cette passion. Il arrive a instiller une atmosphère énigmatique a ce qui ne devrait être qu'un reportage journalistique sur une vedette discrète. Un roman qui nous laisse avec nos interrogations et nos doutes. Un roman inclassable mais qui ce lit avec beaucoup de plaisir et dont le style de l'auteur est sans conteste très intéressant. Ma note 7/10.
Un grand merci a Babélio et aux éditions Bruit blanc pour ce partenariat et cette découverte.
Lien : http://desgoutsetdeslivres.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CelineGe
  13 juin 2012
Quel livre étonnant ! Tellement différent de ce que j'ai l'habitude de lire !
La réussite de Dominique Legrand est d'avoir imaginé un cinéaste et son oeuvre au complet, avec tout ce qui va avec (les extraits de films racontés en détail, l'analyse des biographies consacrées à l'auteur, etc.) au point qu'on croirait avoir affaire à un personnage ayant réellement existé. C'est complet. C'est bluffant.
Dans une interview, il dit avoir été inspiré au départ par Stanley Kubrick, ce qui ne m'a pas étonnée car j'y avais pensé en lisant le livre, sans même d'ailleurs avoir noté la similarité des deux noms.
J'imagine que son travail sur Brian de Palma l'a pas mal aidé dans cette entreprise romanesque.
J'ai suivi cette enquête cinématographique avec grand intérêt, sans m'arrêter de lire. Point de longueurs, le style est fluide. C'est vraiment bien écrit mais sans envolée lyrique.
Et c'est peut-être le reproche que je ferais à ce roman. le style peut sembler assez froid. Un ton que je qualifierais de journalistique qui ne laisse transparaître guère d'émotion.
C'est ce qui m'a manqué pour être complètement embarquée.
Et dans la continuité de cette remarque, j'ai trouvé que peu de place était accordée aux états d'âme de Tom Cross, le critique obsédé par le cinéaste.
Une fois le livre refermé et l'histoire terminée, la lectrice que je suis est restée sur sa faim. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur ce personnage, sur sa vie, ce qui aurait pu m'éclairer sur le pourquoi du comment de cette obsession.
Oui, j'ai été surprise qu'on ne sache pour ainsi dire rien du tout sur lui.
Plus de critique sur mon blog...
Lien : http://linecesurinternet.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
chouchou97chouchou97   28 février 2012
Parfois, j’imagine que Nicodemus Krapstick n’a jamais débuté ce fameux film, qu’il a lancé une rumeur, savamment mise en place, et que tout le monde a plongé. A l’annonce du projet, les critiques cinématographiques du monde entier n’y croyaient pas. D’ailleurs, personne n’y croyait. Vingt ans que cet artiste entretenait le mythe d’une hypothétique sixième œuvre. Et brusquement, le désir se matérialisait, prenait racine dans les esprits et dans les âmes. Le film était attendu, comme sans doute aucun autre film n’avait jamais été attendu dans l’Histoire du Cinéma. Je me prends à penser que mon existence entière se justifie par ce seul moment, que rien d’aussi fort ne l’a remplie. Krapstick m’a happé avec ses films précédents, il m’a peu à peu attiré dans sa toile de celluloïd. J’ai cru que je m’en sortirais indemne. Je me croyais libre de mes mouvements, mais paradoxalement j’étais attaché, sans pouvoir me défaire de cette emprise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
VanceVance   13 juin 2012
Il est des livres qui n’existent que pour changer notre vie. Ils nous attendent, sentinelles postées sur des étagères, prêts à entrer en action dès qu’ils se trouveront entre nos mains. De véritables bombes invisibles : ils s’infiltrent en douceur, prennent d’assaut notre cerveau, pénètrent par effraction, nous contaminent de l’intérieur.
Commenter  J’apprécie          10
VanceVance   13 juin 2012
Depuis que j’exerce ce métier de critique de cinéma, je vis en continu dans le mensonge. Je vole quelques minutes par jour à des gens dont la profession est d’alimenter notre inconscient.
Commenter  J’apprécie          10
VanceVance   13 juin 2012
Nous n’aimons pas être mis en face de notre propre décomposition.
Commenter  J’apprécie          20
VanceVance   13 juin 2012
Tout ce qui fait l’idéal masculin est réuni en Cavendish et Arbogast : beauté insupportable, richesse insolente, décontraction provocante.

Commenter  J’apprécie          00

Videos de Dominique Legrand (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Legrand
Dominique Legrand - Retour à My Lai .Dominique Legrand vous présente son ouvrage" Retour à My Lai". Parution le 18 août 2016 aux éditions Castor Astral. Rentrée littéraire 2016. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/legrand-dominique-retour-lai-9791027800797.html Notes de Musique : volk 8 vol 2 by Asian Women on the Telephone. Free Music Archive. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : cinemaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5679 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre