AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.16 /5 (sur 27 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1953
Biographie :

Historien de l'art. Chargé d’études documentaires au Musée d’Orsay, responsable de la bibliothèque du musée d'Orsay et commissaire d'exposition, Dominique Lobstein a publié notamment Monet (Editions Gisserot), L’ABCdaire de l’impressionnisme (ouvrage collectif - Flammarion), et Au temps de l’impressionnisme (Gallimard).

Source : http://www.editions-a-propos.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Dominique Lobstein   (35)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dominique Lobstein. Exposition "Paris 1900" au Petit Palais.


Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   09 juillet 2017
Joaquin Sorolla : Bords de mer de Dominique Lobstein
L'on ne discute pas avec un homme qui vous fait voir, d'un bon coup de poing dans les yeux, comme on dit, "trente-six chandelles". On se contente de l'éblouissement que vous cause cette prodigalité de luminaires (...)

[Arsène Alexandre, "La Vie artistique . L'Exposition Sorolla", Le figaro, 15 juin 1906, p. 5]
Commenter  J’apprécie          140
fanfanouche24   10 juillet 2017
Joaquin Sorolla : Bords de mer de Dominique Lobstein
M. Sorolla y Bastida, l'un des maîtres de l'école espagnole, s'est fait , comme interprète de la lumière, une place très à part à côté des impressionnistes. M. Sorolla a vu la brise constante des flots gonfler les voiles des barques de pêche, inondées de soleil; Nul n'a mieux que lui rendu l'odeur salée, le bruissement monotone des vagues et la fraîcheur de l'air au bord des mers ensoleillées. [-Elie Faure, "Les Salons. Société des artistes français", L'Aurore, 7 mai 1902, p. 2]
Commenter  J’apprécie          100
Rolleton   13 avril 2020
Manet de Dominique Lobstein
Oubliez les idées de perfection et d'absolu, ne croyez pas qu'une chose est belle parce qu'elle est parfaite, selon certaines conventions physiques et métaphysiques. Une chose est belle parce qu'elle est vivante, parce qu'elle est humaine. Et vous goûterez alors avec délices cette peinture de Manet, qui est venue à l'heure où elle avait son mot à dire, et qui l'a dit avec une pénétrante originalité.
Commenter  J’apprécie          50
Jacopo   26 février 2020
Les Salons au XIXe siècle : Paris, capitale des arts de Dominique Lobstein
Tout se tient donc en ce monde, dans une étroite solidarité, et de même que la vertu d'une nation constitue sa philosophie, sont art doit être le thermomètre de toutes idées en circulation.
Commenter  J’apprécie          40
Rolleton   13 avril 2020
Manet de Dominique Lobstein
Au lendemain de la mort de Manet, il y eut une brusque apothéose, toute la presse s'inclina en déclarant qu'un grand peintre venait de disparaître. Ceux qui chicanaient et qui plaisantaient encore la veille se découvrirent, rendirent publiquement hommage au maître triomphant enfin dans son cercueil. Pour nous, les fidèles de la première heure, ce fut une victoire douloureuse. Eh quoi ! L'éternelle histoire recommençait, la bêtise publique tuait les gens avant de leur dresser des statues ! Ce que nous avions dit quinze ans plus tôt, tous le répétaient maintenant. Derrière le char qui emmenait notre ami au cimetière, notre cœur s'attendrissait et pleurait de ces éloges tardifs, qu'il ne pouvait entendre.
Commenter  J’apprécie          20
Jacopo   24 février 2020
Les Salons au XIXe siècle : Paris, capitale des arts de Dominique Lobstein
Les Arts reçoivent un grand bienfait, l'empire de la Liberté s'étend enfin sur eux; elle brise leurs chaînes; le génie n'est plus condamné à l'obscurité.
Commenter  J’apprécie          30
Rolleton   13 avril 2020
Manet de Dominique Lobstein
Je quitte l'artillerie pour entrer dans l'état-major. Le premier métier était trop dure.

Edouard Manet, 7 déc 1870
Commenter  J’apprécie          30
raime   06 février 2021
Joaquin Sorolla : Bords de mer de Dominique Lobstein
« Des gamins qui se baignent, ruisselants de la vague et empourprés du grand soleil ; des portraits de femmes, d'une fringante élégance et d'une harmonie riche et simple ; des marines avec ces fameuses voiles que M. Sorolla gonfle de vent comme pas un ; des foules qui grouillent sur des plages ; des paysans avec leurs bœufs, ces célèbres bœufs qui stupéfièrent tant de gens au Salon dernier ; des portraits encore, et encore des études, où la lumière miroite, où l'eau clapote, où le soleil réchauffe et diapre les objets ; un grand tableau de deux enfants enfourchant une mule aux pompons bariolés, œuvre récente et plus entraînante encore, si c'est possible, que les autres ; enfin, tout ce que peut jeter à pleines mains un talent qui ne connaît pas les difficultés et une gaieté de peindre qui ne connaît pas les arrièrepensées. Voilà le feu d'artifice qu'est l'exposition Sorolla. »



Arsène Alexandre, « La Vie artistique. L'exposition Sorolla », Le Figaro, 15 juin 1906, p. 5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Jacopo   24 février 2020
Les Salons au XIXe siècle : Paris, capitale des arts de Dominique Lobstein
M. Delacroix est décidément le peintre le plus original des temps anciens et des temps modernes. Cela est ainsi, qu'y faire ?
Commenter  J’apprécie          20
MonCharivariLitteraire   22 août 2017
Monet et Londres de Dominique Lobstein
Ce sont les variations atmosphériques, et donc l'instantanéité de l'effet qui intéresse Monet, ce dont il entretient inlassablement ses correspondants. Ces impressions immatérielles deviennent progressivement le véritable sujet de ses tableaux.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Un titre = un auteur

Si je vous dis "Histoires extraordinaires"

Edgar Allan Poe
Honoré de Balzac
Agatha Christie

7 questions
9761 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur