AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.44 /5 (sur 3446 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Montclair, New Jersey , le 28/09/1942
Biographie :

Donna Leon, née en 1942 dans le New Jersey, a exercé plusieurs métiers comme guide de voyage à Rome, rédactrice publicitaire à Londres et enseignante de littérature, notamment en Suisse, en Iran et en Arabie saoudite et de 1981 à 1999 dans une base de l'armée américaine située près de la Cité des Doges. C'est ici qu'elle a commencé à écrire des romans policiers.

Son premier roman, "Mort à la Fenice" a été couronné par le prestigieux prix japonais Suntory, qui récompense les meilleurs suspenses.

Elle vit à Venise depuis plus de vingt ans, ville où se situent ses intrigues policières. Les enquêtes du commissaire Brunetti ont conquis des millions de lecteurs à travers le monde et ont toutes été publiées aux éditions Calmann-Lévy en France.
Pour son travail d'écriture, elle rédige une page par jour, tous les jours de l'année. Elle publie un livre par an.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Donna Leon se dévoile en répondant, avec humour et sincérité, au questionnaire de Proust.
Citations et extraits (674) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89   06 novembre 2014
Mort à la Fenice de Donna Leon
- On dirait que vous cherchez à l’excuser, observa la vice-questeur. Est-elle jolie ? »

Brunetti comprit que Patta devait avoir compris la différence d’âge qui existait entre Wellauer et sa veuve.

« Oui, à condition d’aimer les grandes blondes.

- Vous ne les aimez pas ?

- Ma femme ne m’y autorise pas, monsieur. »



Commenter  J’apprécie          330
Dionysos89   31 octobre 2014
Mort à la Fenice de Donna Leon
L’un des grands charmes du commérage est son insondable inutilité.



Commenter  J’apprécie          264
latina   11 septembre 2018
Le cantique des innocents de Donna Leon
Du fait de sa profession, Brunetti était devenu un maitre dans l'art des silences et il était capable d'en discerner la qualité comme un chef d'orchestre distingue les timbres des diverses cordes. Il y avait les silences absolus, de vraies déclarations de guerre, après lesquels rien ne viendrait en réaction aux questions ou aux menaces. Il y avait les silences attentifs, après lesquels celui qui avait parlé mesurait l'impact de ses propos sur son auditeur. Et il y avait les silences épuisés, qu'il fallait respecter jusqu'à ce que celui qui parlait ait repris le contrôle de ses émotions.
Commenter  J’apprécie          232
Junie   19 novembre 2012
Requiem pour une cité de verre de Donna Leon
Obligé de manger seul, le premier souci de Brunetti fut de trouver quelque chose à lire. Un journal prenait trop de place sur la table. On ne pouvait jamais obliger un livre de poche à rester ouvert, ou alors il fallait massacrer sa reliure et, du coup, les pages se détachaient. Les bouquins d'art, souvent volumineux, souffraient particulièrement des taches de graisse. Il se rabattit sur le Gibbon qu'il alla chercher sur sa table de nuit, Gibbon qu'i était obligé de lire en traduction, à cause de son style.

Il sortit les lasagnes du four, en mit une portion dans une assiette, se versa un verre de pinot gris et appuya le Gibbon contre deux autres livres que Paola avait laissés trainer sur la table, le maintenant ouvert à l'aide d'une planche à découper et d'ustensiles de cuisine. Satisfait de cette disposition, il s'assit et commença à manger.
Commenter  J’apprécie          210
emi13   21 juin 2014
Deux veuves pour un testament de Donna Leon
Elle avait l'air d'être quelqu'un de tout à fait bien , pas le genre qu'on menace ou qu'on secoue . Ou qu'on tue . Les gens bien ne devraient jamais mourir comme ça . Brunetti resta quelques instants songeur . < Si seulement .........>
Commenter  J’apprécie          220
Sachenka   15 août 2018
Les Joyaux du paradis de Donna Leon
Une chose la frappa : rien n'avait changé sous le soleil depuis cette époque [du XVIIe siècle]. Les rois de jadis donnaient à leurs maîtresses des titres de comtesse de Ceci ou de duchesse de Cela ; aujourd'hui, les premiers ministres les nommaient chefs de cabinet ou ambassadrices quelque part. Et le monde continuait de tourner ainsi.
Commenter  J’apprécie          201
Eve-Yeshe   02 mars 2017
Mort à la Fenice de Donna Leon
Jadis capitale des plaisirs de tout un continent, Venise n’était plus qu’une ville de province somnolente plongée dans un quasi-coma après neuf ou dix heures du soir. Pendant les mois d’été, elle pouvait s’imaginer revenue au temps de sa splendeur galante, tant que les touristes payaient et que le beau temps se prolongeait ; mais, en hiver, elle n’était plus qu’une vieille mémère fatiguée, seulement désireuse de se couler de bonne heure sous sa couette et de laisser ses rues désertées aux chats et au passé.
Commenter  J’apprécie          192
bilodoh   13 mars 2015
Deux veuves pour un testament de Donna Leon
Il était merveilleux et en même temps effrayant d’émerger de l’hôpital pour entrer ici, au milieu du sifflement de la machine à café, du claquement des tasses sur les soucoupes, et de se trouver confronté avec un rappel de ce que nous savons tous et qu’il nous déplaît à tous de savoir : que la vie continue, quoi qu’il arrive à l’un ou l’autre d’entre nous.

(Points, p.67-68)

Commenter  J’apprécie          190
Roggy   25 avril 2020
Mort à la Fenice de Donna Leon
Off in the distance, the angel on top of the bell tower spread hi swings in benediction above the city and all those in it. Even if exile is spent in the most beautiful city in the world, Bunetti realized, it is still exile.
Commenter  J’apprécie          190
bilodoh   08 novembre 2018
Minuit sur le canal San Boldo de Donna Leon
La logique, c’était ma matière préférée à l’école parce que c’est une façon de déceler l’absurdité des propos que peut tenir un individu.

— Par exemple?

— L’idée que les immigrés nous appauvrissent en tant que pays, et prennent tout l’argent qui devait nous revenir. Sans compter nos emplois et nos femmes. […]

C’est, logiquement, un appel à la peur. Fais peur aux gens et tu leur feras faire tout ce que tu veux.



(Points, p. 104-5)
Commenter  J’apprécie          182
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La Venise de Donna Leon

Le premier roman paru en France (1992) "Mort à la Fenice" est un roman à clef. Qui se cache derrière le chef d'orchestre très médiatique assassiné ?

Wilhelm Furtwängler
Antonio Toscanini
Herbert von Karajan
Agostino Steffani

13 questions
54 lecteurs ont répondu
Thème : Donna LeonCréer un quiz sur cet auteur