AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.65 /5 (sur 2034 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Cardenden, Fife , le 28/04/1960
Biographie :

Ian Rankin est un auteur écossais de romans policiers, de nouvelles, de romans d'espionnage, de critiques littéraires.

Il fréquenta l'école d'Auchterderran, puis le "Beath High School" de Cowdenbeath, où un professeur d'anglais remarqua ses aptitudes littéraires et l'encouragea à poursuivre ses études.

En 1978, à l'âge de 18 ans, il alla à l'Université d'Édimbourg, où il étudia la langue et la littérature anglaise, et où il obtint en 1982 son Master of Arts, spécialité littérature américaine. Entre 1982 et 1986, il travailla à sa thèse de doctorat sur la fiction moderne écossaise, plus particulièrement sur Muriel Spark, tout en s'investissant de plus en plus dans sa propre écriture.

Après l'université, et avant son succès comme romancier, Rankin exerça un certain nombre de métiers pittoresques, comme vendangeur, porcher, percepteur, chercheur en alcoologie, journaliste hi-fi, secrétaire de collège et musicien punk. Il donna aussi pendant quelque temps des cours de littérature à l'Université d'Édimbourg, où il participa au James Tait Black Memorial Prize.

S'étant marié en juillet 1986 avec Miranda Harvey, un nom qui allait lui servir un peu plus tard de pseudonyme, il vécut quatre ans à Londres, où il travailla comme secrétaire au "National Folktale Centre" de Tottenham. Puis il vécut six ans, de 1990 à 1996, dans une petite ferme du Périgord, où il écrivit sept romans de Rebus, de "Tooth and Nail" à "Hanging Garden", ainsi que tous ses romans écrits sous le pseudonyme de Jack Harvey.

Rankin a appartenu pendant six mois à un groupe punk éphémère, "The Dancing Pigs."

Il vit depuis avec sa femme et ses deux enfants, Jack et Kit, à Merchiston, banlieue résidentielle sud-est d'Édimbourg, dans le "quartier des écrivains."

Ian Renkin profite des enquêtes de son personnage récurrent John Rebus pour faire connaître la ville d'Edimbourg et, plus largement, les faces cachées de la Grande-Bretagne.
+ Voir plus
Source : Wikipedia, Éditions Folio policier
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (61) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Emmanuel Couly reçoit Anne Martinetti pour son livre, "Mortels Cocktails" aux Editions du Masque, au Duke's bar de l'Hôtel Westminster, 13 rue de la Paix, 75002, Paris. « le vrai crime, c?est de ne pas savoir préparer un martini. » Francisco G. Haghenbeck, L?affaire tequila de Philip Kerr à Patricia Cornwell en passant par Ian Rankin, Stephen King, Fred Vargas ou l?éternelle Agatha Christie, les maîtres du genre vous servent leurs meilleurs cocktails et vous invitent à replonger dans leur univers? le temps d?un verre. 50 recettes de cocktails pétillants et dangereusement exquis à savourer comme un bon polar !
+ Lire la suite
Citations et extraits (452) Voir plus Ajouter une citation
iris29   07 juin 2018
Le diable rebat les cartes de Ian Rankin
- Est-ce que je rêve ? dit Fox. Vous avez laissé tomber les clopes ?

- Appelons ça une séparation à l'essai, répondit Rebus.
Commenter  J’apprécie          291
iris29   05 décembre 2016
Tels des loups affamés de Ian Rankin
Depuis bien longtemps déjà , Cafferty savait que le monde des gangsters était le monde du capitalisme . Il fallait créer des marchés , les soutenir, les développer , en éliminant toute la concurrence .
Commenter  J’apprécie          280
iris29   08 juin 2018
Le diable rebat les cartes de Ian Rankin
- Et cette fichue musique qui ne s'arrête jamais…, déclara Cafferry en regardant les hauts- parleurs montés au plafond. Comme dans les restaurants et la moitié des magasins. Ça me rend dingue.

- Et ça ne mérite même pas le nom de musique, ajouta Rebus. Comme celle qu'on a connue dans le temps.
Commenter  J’apprécie          270
carre   01 janvier 2013
Le Carnet noir de Ian Rankin
- Tu sais quoi, Deek, glissa Rebus. Ma vie, c'est une comédie noire.

-Ah ! bon. Ben, c'est mieux que si c'était une tragédie, non ?

Rebus commençait à se demander s'il y avait vraiment une différence entre les deux.
Commenter  J’apprécie          250
nameless   04 décembre 2019
La Colline des chagrins : Une enquête de l'inspecteur Rebus de Ian Rankin
On ne peut pas espérer qu'il suffise de regarder quelqu'un dans les yeux pour le connaître, pour prendre sa mesure.
Commenter  J’apprécie          250
nameless   18 décembre 2015
Le Carnet noir de Ian Rankin
Les femmes devaient travailler deux fois plus que les hommes pour obtenir le même avancement que leurs collègues masculins, chacun savait ça.



Page 78 - Folio policier
Commenter  J’apprécie          240
iris29   11 juin 2018
Le diable rebat les cartes de Ian Rankin
- Est-ce qu'on appelle le patron , lui demanda-t-il.

- On appelle le patron, répondit-elle. Après qu'on aura pris ce que j'appelle une bonne tasse de thé bien méritée.

- Plus des gaufrettes au caramel.

- Qu'est ce que j'aime ça, quand tu dis des choses sales, Mark, (…).
Commenter  J’apprécie          231
iris29   10 juin 2018
Le diable rebat les cartes de Ian Rankin
- Deb n'aime pas le foutoir - tu as vu toi-même la façon dont elle tient sa morgue. Tu pourrais dîner à même une de ses tables d'examen.

- Tant que celle-ci n'est pas occupée !
Commenter  J’apprécie          232
Torellion   11 mai 2016
Du fond des ténèbres de Ian Rankin
Nous venons des ténèbres, ne l'oubliez pas. Si nous dormons la nuit, c'est pour tenter de l'oublier.
Commenter  J’apprécie          220
nameless   03 décembre 2019
La Colline des chagrins : Une enquête de l'inspecteur Rebus de Ian Rankin
C'était vrai : en cas de disparition suspecte, on visite tous les endroits où la personne pourrait se trouver. On applique les règles : signature de documents, obtention d'autorisation. On fouille l'appartement du petit ami. Rebus aurait pu ajouter : on le fait parce que c'est neuf fois sur dix quelqu'un que la victime connaît. Pas un inconnu choisissant une proie dans la nuit. On se fait tuer par les gens qu'on aime : époux, amant, fils ou fille. Par son oncle, son meilleur ami, la personne à qui on fait confiance. On les a trompés ou on a été trompé par eux. On sait quelque chose, on a quelque chose. Ils sont jaloux, se sentent floués, ont besoin d'argent.
Commenter  J’apprécie          201
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Jaune, le rébus ? Non, John Rebus !

Salut, moi c'est John, Rebus, drôle de nom pour un flic. Je suis d'Edinburgh, mon père est Ian Rankin, il m'a collé tous les défauts possibles, je fume, je bois etc..., mais question traque des malfrats de toute espèce je suis au TOP. Tout ça a commencé lorsque j'ai quitté l'armée pour rentrer chez les flics, c'est ce qui y ressemblait le plus. Ma première enquête à Edinburgh, que je connais comme ma poche, a consisté a mettre sous les verrous, le fameux ............ d'Edinburgh. Un frappé rodant dans la bibliothèque, tuant de très jeunes filles…sans lien apparent entre elles.

Eventreur
Etrangleur
Tueur
Egorgeur

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Ian RankinCréer un quiz sur cet auteur