AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.64 /5 (sur 43 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) , le 22/06/1941
Mort(e) à : Ouistreham (Calvados) , le 20/02/2007
Biographie :

Édouard Zarifian était un psychiatre, universitaire et psychothérapeute français d'origine arménienne.

Dans une première partie de son parcours, Edouard Zarifian a étudié la question de la psychopharmacologie et des traitements biologiques de la maladie mentale, avec des recherches faisant autorité dans le domaine.

En poste à Clermont-Ferrand, puis nommé à Caen en 1984 comme Professeur et chef de service, il dresse publiquement, à partir de 1988 (première édition des "jardiniers de la folie"), le constat d'insuffisance d'une psychiatrie qui ne serait basée que sur des traitements médicamenteux, et ferait l'impasse sur les autres dimensions de l'homme. Il promeut alors le modèle biopsychosocial pour prendre en compte toutes les dimensions humaines, en particulier la dimension psychologique.

Zarifian a été nommé par le Ministère de la Santé pour diriger un rapport de 1996 sur la consommation de psychotropes en France.


+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Walter Avancini (1935-2001) apresenta o programa "Mistério", exibido pela Rede Manchete em 05/03/1997, sobre o fenômeno mediúnico da psicografia, com destaque para o famoso caso italiano que envolveu o jovem Andrea Sardos Albertini, falecido em 1981. Participações e depoimentos de Lino Sardos, Mauro Breida, Edouard Zarifian, Luigi Rosani, Paola Giovetti e Gérson Monteiro, da União das Sociedades Espíritas do Rio de Janeiro.


Citations et extraits (134) Voir plus Ajouter une citation
Edouard Zarifian
genou   01 septembre 2015
Edouard Zarifian
« La décadence d'une société, c'est la recherche de la facilité, le besoin systématique d'assistance et de dépendance. Demander des psychotropes pour maquiller l'existentiel, c'est passer à côté de la vie, négliger ses propres ressources et se condamner à terme à perdre toute liberté. »
Commenter  J’apprécie          300
Edouard Zarifian
sabine59   11 octobre 2016
Edouard Zarifian
A chaque rencontre, une nouvelle histoire s'écrit. C'est là que réside le plus étonnant mystère de l'aventure humaine.
Commenter  J’apprécie          150
Bruno_Cm   04 juillet 2016
Des paradis plein la tête de Edouard Zarifian
Ecoute-moi, toi mon semblable, mon frère. Ta différence peut aussi être ta force. Tu souffres de ta représentation du monde. Tu as peur, parce que tu te crois faible, parce que tu penses que l'avenir est sans issue et la vie sans espoir. Tu t'es réfugié dans ton monde intérieur où tu n'es que solitude. Pourtant, tu as d'authentiques paradis dans la tête. Ce ne sont pas des paradis chimiques, c'est toi, toi tout entier dans ta singularité d'homme avec les forces qui t'habitent et que tu as oubliées peut-être. Car c'est l'homme qu'il faut retrouver dans l'individu pour rendre l'existence viable.
Commenter  J’apprécie          80
Edouard Zarifian
genou   14 mai 2015
Edouard Zarifian
« N’importe lequel d’entre nous est capable de délirer, d’avoir des hallucinations dans des circonstances exceptionnelles, pharmacologiques et psychologiques. Dans la vie de tous les jours, les gens dits « normaux » ont un seuil d’apparition de symptômes, symptômes délirants par exemple, suffisamment élevé pour que les événements habituels de la vie ne les fassent pas délirer. On peut penser à l’inverse qu’il existe des gens dont le seuil d’apparition est bas, de manière peut-être génétiquement déterminée, et qu’il ne faut pas grand-chose dans leur vie pour que des symptômes apparaissent. »
Commenter  J’apprécie          80
Bruno_Cm   04 juillet 2016
Des paradis plein la tête de Edouard Zarifian
Seul l'homme peut sauver la société en commençant par se sauver lui-même. Encore faut-il peut-être lui dire que c'est possible et lui montrer comment faire. Ces valeurs éternelles, qu'il porte en lui, ont permis à travers tous les chaos l'essor des civilisations. Elles ne peuvent disparaître sauf à ruiner les civilisations elles-mêmes. Elles ont noms la solitude, l'entraide, le courage, la tolérance. Elles s'appellent générosité, fraternité et chaleur humaine. Elles existent toujours, ces valeurs, mais il faut le faire savoir, les valoriser et faire en sorte qu'elles puissent servir d'alternatives aux valeurs uniquement matérielles qui nous sont imposées.
Commenter  J’apprécie          40
Bruno_Cm   04 juillet 2016
Des paradis plein la tête de Edouard Zarifian
Certains de ces produits sont susceptibles d’engendrer des dépendances. Lorsque celles-ci sont fréquentes et marquées, on décide un changement de genre : le médicament devient une drogue. Ce fut le cas pour l’amphétamine. Le plus souvent le changement de genre est décidé par les toxicomanes qui sont devenus dépendants d’un médicament et qui le vendent pour leur compte dans la rue (street drugs). Seuls les médecins ont le droit de prescrire ! Ce qui définit souvent un objet ce ne sont pas ses caractéristiques intrinsèques mais la finalité d’utilisation. Par définition une arme est meurtrière lorsqu’elle tue, pas lorsqu’elle permet de gagner une épreuve de tir aux Jeux Olympiques. Si je soigne l’insuffisance cardiaque de ma grand-mère avec de la digitaline, ce produit est un médicament. Si je l’empoisonne avec de la digitaline, elle devient l’arme du crime.



Commenter  J’apprécie          30
Edouard Zarifian
genou   14 mai 2015
Edouard Zarifian
« Écoute-moi, toi mon semblable, mon frère. Tu as peur parce que tu te crois faible, parce que tu penses que l'avenir est sans issue et la vie sans espoir. (...) Pourtant, tu as d'authentiques paradis dans la tête. ce ne sont pas des paradis chimiques. »
Commenter  J’apprécie          40
Danieljean   18 juillet 2018
Le goût de vivre : Retrouver la parole perdue de Edouard Zarifian
Tant qu’il existera de l’humain, la parole pourra resurgir et donner envie d’échanger. Internet avec ses formes de discussion et l’explosion récente des « blogs », montrent que l’espoir n’est pas vain. Retrouvez le plaisir de la parole. Parlez pour exister, pour moins souffrir.
Commenter  J’apprécie          30
Bruno_Cm   28 juin 2016
Des paradis plein la tête de Edouard Zarifian
… les antidépresseurs (excepté peut-être les IMAO et certains produits stimulants) ne modifient pas une humeur normale, et ils ne sont efficaces, du moins statistiquement, que dans 60 à 70% des cas […] résultats issus d’études réalisées lors des essais thérapeutiques. Il n’en va pas de même dans la pratique quotidienne, certains thérapeutes obtiennent régulièrement 100% de bons résultats, d’autres connaissent des scores bas, des rechutes, des récidives, des résistances. […] La dépression n’est donc pas une entité homogène et les déprimés forment le plus souvent une collection de cas particuliers.
Commenter  J’apprécie          20
Bruno_Cm   02 juillet 2016
Des paradis plein la tête de Edouard Zarifian
Tout le discours médico-pharmaceutique tend à proposer une vision des troubles psychiques existentiels totalement séparés du sujet (personnalité, psychisme, histoire individuelle) et indépendants du contexte humain actuel. La cause est dans la tête ; la solution est le médicament, et si on rechute, ce n'est pas parce qu'en fait rien n'a vraiment changé après la disparition momentanée des symptômes, mais parce qu'il s'agit d'une maladie ) rechutes dont le traitement chimique doit être poursuivi très longtemps. CQFD.



Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Edie, Fais-moi peur !

On peut trouver plusieurs raisons à la fascination qu’il continue à exercer sur nous, à commencer par la couleur de sa barbe, qui est déjà un élément étrange, plaçant ce personnage dans un cadre inquiétant, ni tout à fait réaliste, ni tout à fait surnaturel… Il y a ensuite un objet qui change de statut : la clé que sa nouvelle femme ne doit utiliser sous aucun prétexte se révèle être magique, acquérant une valeur symbolique dans un récit au réalisme terrifiant. En ouvrant la porte interdite, sa femme découvre en effet les corps des précédentes épouses de son mari, et, terrifiée, laisse tomber la clé dans le sang, qui restera tachée à jamais. Qui est l'auteur de ce conte ?

Charles Perrault
Jean de La Fontaine
Hans Christian Andersen
Grimm

10 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychopathe , tueur en série , littérature , contesCréer un quiz sur cet auteur