AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.77 /5 (sur 59 notes)

Nationalité : Argentine
Né(e) à : Buenos Aires , 1964
Biographie :

Il a collaboré aux journaux les plus importants de son pays, Página 12, Clarín, La Nación, publié deux livres sur la musique populaire en Amérique latine, fondé l’une des premières radios indépendantes en Argentine.

En parallèle à l’écriture de ses livres, il a réalisé des documentaires sur l’histoire du tango, travaillé comme critique littéraire et traducteur.

En 2003, il a été invité en résidence à Saint-Nazaire par la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs.

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Eduardo Berti   (15)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rencontre avec Eduardo Berti, “Un père étranger” (La Contre Allée) Rencontre présentée par : Florence des Liseuses de Bordeaux Fils d'un immigré roumain installé à Buenos Aires, le narrateur, écrivain, décide de partir vivre à Paris. Dans un café, il prend l'habitude de lire les lettres que son père lui envoie et se remémore alors l'histoire de sa famille. Quand il apprend que son père est lui aussi en train d'écrire un livre, il se sent dérouté. De Buenos Aires à Madrid, en passant par Paris et le Kent, Un père étranger (Contre allée) nous entraîne au coeur des questionnements sur l'identité, la transmission, l'exil et l'écriture. Retrouvez son livre chez vos librairies indépendantes : https://www.librairies-nouvelleaquitaine.com/ Inédite édition de l'Escale du livre, du 24 au 28 mars 2021 et durant tout le printemps https://escaledulivre.com/ Suivez nous Youtube : Escale du livre - Bordeaux https://www.youtube.com/channel/UCPVtJFeOHTTNtgQZOB6so1w Facebook : escale.dulivre https://www.facebook.com/escale.dulivre Instagram : escaledulivre https://www.instagram.com/escaledulivre/?hl=fr Twitter : escaledulivre https://twitter.com/escaledulivre © musique : Hectory - Réalisation et sound design : Grenouilles Productions - création graphique : Louise Dehaye / Escale du livre 2021 - Inédite édition

+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
carre   26 août 2017
Une présence idéale de Eduardo Berti
Ma fille de 30 ans est médecin. Cela nous rapproche tous les deux. Je lui dis souvent que les autres se trompent quand ils assurent qu'un bon soignant doit trouver la distance idéale face aux patients. Je lui dis que ce que nous devons trouver c'est la présence idéale. Et que c'est loin d'être un simple jeu de mots.

Commenter  J’apprécie          151
lafilledepassage   24 décembre 2019
Inventaire d'inventions de Eduardo Berti
Très inquiet parce qu’il entendait de plus en plus souvent que « dans ce monde tout est déjà inventé », il a mis au point une machine qui crée de l’espace libre pour les choses qui restent à inventer. Maintenant il peut donner libre cours à sa très vaste imagination.
Commenter  J’apprécie          100
carre   26 août 2017
Une présence idéale de Eduardo Berti
L'ennui de la perfection, c'est qu'elle est impossible à atteindre. Faire disparaître l'imperfection est une utopie parfaite... Tout comme éliminer la mort.
Commenter  J’apprécie          90
PhilippeSAINTMARTIN   08 octobre 2020
L'Ombre du boxeur de Eduardo Berti
Il avait transformé la montre en une montre semi-crabe, s'il est possible de la baptiser ainsi (la trotteuse vers l'arrière, et l'aiguille des heures vers l'avant), et d'un air dégagé il nous demanda si cela nous plaisait. Il aurait été courageux de dire non, mais le fait est que cela nous plaisait énormément.
Commenter  J’apprécie          50
deuxquatredeux   19 janvier 2021
Un père étranger de Eduardo Berti
Quand je sortais, j’avais du mal à me souvenir que j’étais à Paris. Je me sentais comme le personnage de cette nouvelle de Cortázar qui, sans transition aucune, parvient à passer de Buenos Aires à Paris ou vice-versa, comme on ouvre une porte et change de dimension.



Cimetière Club, 1, p. 26
Commenter  J’apprécie          40
de   27 mars 2012
L'Inoubliable de Eduardo Berti
Les journaux ont de drôles de formes maintenant : ils sont ronds, en losange, ovales. L'autre jour, il y en a un qui ne donnait qu'une seule nouvelle : la même , racontée de cent manières différentes.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   04 juin 2017
Une présence idéale de Eduardo Berti
Dans nos métiers, il faut absolument ne pas faire de transfert, ne pas s'approprier un patient, ne pas s'identifier à sa douleur car on risque de l'aggraver au lieu de l'apaiser. Autant de règles d'or que cette fille n'a pas réussi à respecter.

On ressent la vocation d'infirmière quand on est capable d'amour du prochain et du sentiment de pitié, pourtant ça ne suffit pas. Le protocole et le savoir-faire sont indispensables et protègent tout le monde, y compris les infirmières elles-mêmes.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   04 juin 2017
Une présence idéale de Eduardo Berti
J'ai l'habitude d'annoncer aux gens les nouvelles les plus terribles : « Vous avez une leucémie », « Je crains qu'il ne vous reste que cinq ou six mois à vivre »… Cela ne signifie pas que je suis insensible à ça. Mais l'être humain s'habitue aux choses les plus étonnantes. Et pourtant, malgré cette expérience, mes mains étaient toutes moites, comme la première fois que j'ai dû dire à un patient qu'il avait une maladie incurable.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   04 juin 2017
Une présence idéale de Eduardo Berti
C'est étrange de rester à côté d'un inconnu pour l'accompagner dans la mort. Mourir, c'est un acte intime. Pourtant, je ne pouvais pas partir. Je lui ai pris la main. Il saurait ainsi que quelqu'un se trouvait à ses côtés… Il me tournait le dos, il gardait les yeux fermés, il ne bougeait presque pas. Mais sa main tenait ma main et il pouvait – pourquoi pas – associer le visage qu'il voulait à mon contact.
Commenter  J’apprécie          11
deuxquatredeux   19 janvier 2021
Un père étranger de Eduardo Berti
C’était dans ce café, des années plus tôt, quelques jours après l’enterrement de ma mère, qu’il m’avait dit, avec une espèce de noeud dans la gorge qui s’était révélé hautement contagieux, qu’il n’aurait jamais imaginé que ce serait lui le survivant du couple. Comme ma mère avait dix ans de moins que lui, il avait conçu un futur dans lequel elle était veuve, et non l’inverse.



Cimetière Club, 1, p. 24
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les figures de style dans la littérature

"Adieu veaux, vaches, cochons, couvée" Quelle figure ici utilisée par La Fontaine et marquée par la juxtaposition de mots vise généralement à donner du rythme à la phrase ou à mettre en valeur l'abondance.

L'allitération
L'énumération
L'anacoluthe
L'anaphore

10 questions
361 lecteurs ont répondu
Thème : Les figures de style de Henri SuhamyCréer un quiz sur cet auteur

.. ..