AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.57 /5 (sur 71 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Toulon (Var) , le 15/05/1942
Biographie :

Edwige Antier est une pédiatre et une femme politique française. Elle est diplômée universitaire de psychopathologie de la Faculté Avicenne de Bobigny.

Après un internat à l'Assistance publique Hôpitaux de Paris, Edwige Antier s'est installée pédiatre en Nouvelle-Calédonie en 1972 et devient membre du Conseil de l'Ordre des Médecins du Territoire.

Revenue en métropole en 1979, le docteur Antier a pris ses fonctions de pédiatre à la maternité Baudelocque et en maternité privée et a exercé la pédiatrie en cabinet médical à Paris.

En 2001, elle devient membre du conseil d'administration de l'Assistance publique Hôpitaux de Paris. Edwige Antier est élue, de 2001 à 2008, conseiller de Paris et première adjointe UMP au maire du 8e arrondissement. À l'Assemblée nationale, Edwige Antier est membre de la Commission des Affaires sociales, de la Délégation aux droits des femmes, de la Commission spéciale chargée d'examiner la proposition de loi renforçant la protection des victimes et la prévention et la répression des violences faites aux femmes, et de la mission UMP pour le dépistage précoce de la surdité.

Entrée à France Inter en 1981, puis à France Info dés sa création, Edwige Antier a délivré, pendant plus de vingt ans, ses chroniques hebdomadaires. En 2000, elle a créé l'émission Enfance sur France Inter et publié de nombreux ouvrages pour les parents.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Le 24 juin 2009, rencontre avec la pédiatre Edwige Antier et la journaliste Agathe Fourgnaud pour "Le Jour où mes parents ont divorcé, Des adultes témoignent". Ce livre relève les limites et les paradoxes des nouvelles idéologies du "divorce heureux", et nous invite à réfléchir sur la place réelle qui est faite à l'enfant, à une époque où tout se consomme et se jette. (1/2)

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
ChtiteEmilie   02 septembre 2018
Éloge des mères de Edwige Antier
Il faut cesser de convertir les pères en pères maternants. Cette tendance actuelle est tout à fait ridicule et dérisoire. Le rôle du père est de protéger la mère, la valoriser en tant que mère et en tant que femme. Il faut que chacun ait sa place. Pour l'enfant le meilleur des papas est celui qui aime et qui protège...maman!
Commenter  J’apprécie          187
jeunejane   26 février 2020
Maman de tous les enfants du monde de Edwige Antier
La gestation en est assez longue ; je le publie en 1984, sous un titre un brin provocateur : Mémoires d'un nouveau-né. "Mémoires" car mon petit héros narrateur n'est pas tout neuf. Il est arrivé en notre bas monde, expliqué-je , doté d'une vie antérieure à sa naissance, d'un passé qui lui a déjà constitué une personnalité. Il se raconte à la première personne , je réagis à ses propos, en faisant entendre ma parole de pédiatre.
Commenter  J’apprécie          120
petitsoleil   28 août 2013
Le courage des femmes de Edwige Antier
Vous faire comprendre, à vous, les hommes, les douleurs intimes que subissent les femmes plus que jamais, à notre époque, devrait vous donner conscience du rôle qui est le vôtre : protéger celles qui font vos enfants, qui les instruisent, qui les conduisent sur le chemin de la vie, est la plus noble des missions.



N'attendez pas d'elles qu'elles fassent votre place d'homme et de père, assumez votre rôle.
Commenter  J’apprécie          110
petitsoleil   28 août 2013
Le courage des femmes de Edwige Antier
Les porteurs de paroles de notre époque ne tiennent malheureusement pas ce discours aux jeunes pères, mais les encouragent au contraire à piétiner d'impatience pour lutter contre le comportement soi-disant "fusionnel" de leur femme.

Nous verrons combien cette violence morale, et parfois physique, crée des blessures intimes.

Oui, le père a sa place. Mais, pendant les premiers mois, elle est celle d'un protecteur tranquille.
Commenter  J’apprécie          92
petitsoleil   28 août 2013
Le courage des femmes de Edwige Antier
Les plus jaloux passent alors à l'agressivité.

Elle est "trop", cette femme, trop dévouée à ses enfants, trop courageuse au travail, trop indépendante matériellement, trop rieuse avec les amis !

Quels que soient ses efforts pour se faire pardonner en se médiocrisant, elle sera punie. Si souvent gravement ...

(...) Tant de femmes qui auraient pu éviter le désastre si l'entourage ne les avait pas enfoncées mais au contraire soutenues.
Commenter  J’apprécie          80
petitsoleil   28 août 2013
Le courage des femmes de Edwige Antier
Le courage des femmes ne s'oppose pas à la lâcheté des hommes.

Mais plutôt à leur impréparation.



Mon confrère Aldo Naouri rêve de restaurer une autorité hiérarchique de l'homme sur la femme. Mais non, c'est fini.

Elles savent qu'elles sont aussi intelligentes que lui ; elles savent qu'elles peuvent être libres financièrement. Elles n'accepteront plus jamais d'être soumises (même quand elles feront semblant).



Il faut que les jeunes hommes le sachent.

Il faut les préparer à la vraie virilité contemporaine, celle qui ne consiste pas à faire la guerre, ni à s'imposer en payant.



La facilité consiste à profiter du courage des femmes pour se laisser aller à une vie d'homme, vie jouisseuse de l'immédiat, matérialiste et facile, puisqu'elles sont là à s'occuper de l'essentiel ...

Mais abuser du courage, c'est se priver d'un grand partage, de la création commune, d'être bien et épanoui avec un autre soi.
Commenter  J’apprécie          60
petitsoleil   28 août 2013
Le courage des femmes de Edwige Antier
Celles qui semblent aujourd'hui avoir "tout pour être heureuses" mènent en réalité un combat quotidien, parce que la société, dans ses discours esthétiques, érotiques, compétitifs, exerce une pression continue sur elles, à travers leur conjoint, leurs enfants, leur milieu professionnel, par mille petites violences incessantes et sournoises - jusqu'aux violences les plus terribles mais qui ne sont pas les plus visibles ...

Même si elles sont parfois publiquement dénoncées, nombre de ces petites ou grandes agressions se retournent contre les femmes, qui préfèrent trop souvent se taire ou se battre seules.
Commenter  J’apprécie          60
petitsoleil   28 août 2013
Le courage des femmes de Edwige Antier
Il faut rééduquer ceux dont la sensibilité est abîmée par les films pornographiques vus avant leur puberté, créer des groupes d'éducation - de rééducation - aux rapports amoureux dans le respect de l'autre.



Et surtout prévenir en cessant de considérer comme quasi normale la vision des films pornographiques par les enfants d'aujourd'hui. "Et alors ? diront les esprits "libérés", c'est notre époque ... Tous les enfants ont toujours regardé par le trou de la serrure." Oui, sauf qu'il n'y a rien de commun entre le brouillard de deux corps qui bougent et les gros plans précis (...)



Les parents doivent cesser de faire les autruches en s'imaginant que leurs enfants ne sont pas pollués peu ou prou par ces images violentes.

Les sachant à la merci d'une telle intrusion dans leur imaginaire, mieux vaut les avertir. Leur dire combien l'amour préside à la relation entre deux adultes (...) ; comment sentiments et respect de l'autre forment le terreau de la relation amoureuse. Et dire clairement qu'ils peuvent être amenés à voir des films pornographiques, où le plaisir est simulé (...)



Les enfants sont très réceptifs à ces explications (...)

Les filles peuvent alors oser dire non sans se croire anormales.

Les relations sexuelles à tout prix, même quand vous n'aimez pas, même quand vous êtes épuisée, même quand vous n'avez pas été respectée durant la journée, c'est non. Il n'y a pas de "tout le monde aime ça" !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
petitsoleil   28 août 2013
Le courage des femmes de Edwige Antier
Au clair avec la sécurité éprouvée quant à ce que vivaient mes enfants en même temps que je travaillais, j'étais plus disponible pour me concentrer sur mon travail.

J'encourage donc tous les employeurs à créer des lieux de garde près de leur entreprise pour que les parents puissent vivre dans la sérénité.

Une touche de tendresse ne fait absolument pas de mal à une atmosphère professionnelle !



Même lorsqu'elles ont pu bénéficier d'une garde professionnelle, les mères Courage partiront le cœur lourd de se séparer - huit heures de travail, l'heure de déjeuner, et le temps de transport ..., soit dix heures d'absence, une éternité pour un bébé !



(...) "Les femmes ont toujours travaillé plus que les hommes", disait Claude Lévi-Strauss lors d'une conférence à laquelle j'assistais en 1990 à l'Assemblée Nationale. Il faisait remarquer qu'avant la société industrielle elles transportaient leur enfant sur leur lieu de travail, qu'elles aillent dans les champs, qu'elles tissent sur le métier, qu'elles s'accroupissent au marché, le couffin à côté des paniers.

C'est l'avènement du travail en usine et en bureau qui a obligé les femmes à se séparer de leur enfant. Il est donc légitime de rapprocher maintenant le lieu de garde de ces structures. (...)

Oui, la crèche d'entreprise, en ce qu'elle rapproche le bébé de sa mère ou fait réellement participer le père, est un véritable baume sur le cœur des mères Courage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
petitsoleil   28 août 2013
Le courage des femmes de Edwige Antier
Miracle de la nature, la femme retrouve sa ligne.

Il lui faut un an, un an pendant lequel je la vois s'inquiéter, affolée devant le miroir à l'idée de ne plus pouvoir mettre un deux-pièces.

Elle se prive, elle a faim tout en courant du travail à la crèche, ne trouvant plus le temps d'aller à la gym, avec ce bébé auquel elle ne veut pas manquer ... mais elle trouve tout de même les astuces de vêtements, de coiffure, d'accessoires pour rester désirable, féminine, pour vous, son homme.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Edie, Fais-moi peur !

On peut trouver plusieurs raisons à la fascination qu’il continue à exercer sur nous, à commencer par la couleur de sa barbe, qui est déjà un élément étrange, plaçant ce personnage dans un cadre inquiétant, ni tout à fait réaliste, ni tout à fait surnaturel… Il y a ensuite un objet qui change de statut : la clé que sa nouvelle femme ne doit utiliser sous aucun prétexte se révèle être magique, acquérant une valeur symbolique dans un récit au réalisme terrifiant. En ouvrant la porte interdite, sa femme découvre en effet les corps des précédentes épouses de son mari, et, terrifiée, laisse tomber la clé dans le sang, qui restera tachée à jamais. Qui est l'auteur de ce conte ?

Charles Perrault
Jean de La Fontaine
Hans Christian Andersen
Grimm

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychopathe , tueur en série , littérature , contesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..