AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.64 /5 (sur 245 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1971
Biographie :

Elena Sender est grand reporter au magazine Sciences et Avenir, spécialiste des secrets du cerveau, de la psyché et des émotions.

Avec L'Intrusion elle signe un premier roman remarquablement documenté, inspiré des recherches en cours sur la mémoire.

Également passionnée par l'environnement, elle cosigne un documentaire sur les coulisses du sommet de Copenhague, diffusé sur Canal+.

Elena vit près de Paris, avec son mari et ses deux enfants.

Source : amazon.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Elena Sender   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le festival Quais du Polar a été pour nous l'occasion de rencontrer de nombreux auteurs dont Elena Sender, l'autrice du brillant "RePlay" lu par Céline Melloul qui paraît le 24 août 2022 chez Audiolib. Pour écouter un extrait, rendez-vous sur notre site : https://www.audiolib.fr/livre/replay-9791035411077/


Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation

Il faut que je marche. La marche a toujours été l’antidote à mes angoisses croissantes. Là, je vais devoir rejoindre Saint-Jacques-de-Compostelle à pied si je veux évacuer ma rage ! Je vais exploser les dix mille pas quotidiens nécessaires pour être dans le vert de mon appli santé.

(page 69)

Commenter  J’apprécie          461

Nous vivons tous avec des mots tus, par pudeur ou fierté, qui pèsent comme des corps morts au fond de nos ventres. On s’agite – beaucoup – pour les oublier. Et un jour, à la faveur d’un détour ou d’une sortie de route, ils ressurgissent du néant, cruels et insistants.

(page 142)

Commenter  J’apprécie          380

Quand c’est mon tour, j’achète un petit pain multicéréale graines de lin et un jus de grenade, scanne mes achats avec la caméra de mon smartphone qui enregistre les caractéristiques nutritionnelles de ce que j’avale et me fait gagner des points « santé ». Je sors de la boutique en mordant dans mon petit pain. Mon cerveau m’envoie une dose de dopamine, pour le plaisir de manger et la satisfaction de prendre soin de moi. Cent douze pas plus loin, me voici à destination. Il est primordial pour moi de respecter les normes que me recommandent mes applications. C’est ma stratégie de survie. Normalement, ça marche. Mais si l’angoisse que je ressens ne cède pas d’ici une heure, je prendrai un cachet.

(pages 33-34)

Commenter  J’apprécie          340

Il en a croisé un paquet dans le monde des geeks dont le seul but est de faire fortune à trente ans. L’argent rapide, grâce à une seule idée, à une application, qui leur tient lieu d’ambition. Biberonnés par Mark Zuckerberg, Steve Jobs et Larry Page, ces gens managent leur vie comme une start-up, leurs affections comme des produits, et finalement utilisent les autres pour leur seul profit. Leurs motivations sont la conquête, la possession, la domination, sans autre point de vue.

(page 198)

Commenter  J’apprécie          330

Une fois arrivée à la rédaction, je retrouve l’agitation concentrée habituelle. Tout est tel que je l’ai quitté, les meubles, les gens, l’odeur d’encre, de l’imprimante et des vapoteuses de journalistes qui tètent leurs tuyaux électroniques en exhalant des nuages odorants.

(page 261)

Commenter  J’apprécie          310

Elle se regarde par réflexe dans le rétroviseur. Les préoccupations creusent la profonde ride du lion, entre ses yeux, qu’elle tente d’effacer par des injections discrètes de Botox. Mais là le décalage horaire et le voyage ont eu raison de la chimie.

(pages 371-372)

Commenter  J’apprécie          280

À présent, le système médiatique est tel que seuls le titre et la phrase d’accroche comptent. Pourvu qu’ils comportent les bons mots-clés, mon article sera référencé par les grands maîtres de la Toile qui le hisseront au sommet de leur liste de Top news.

(page 120)

Commenter  J’apprécie          260

Quand les femmes rédigent leur profil sur SMART, elles partent en quête de quoi, à votre avis ? Je vais vous le dire. Elles veulent ferrer un amant. Il doit être beau, musclé, grand de préférence, les dents bien blanches, la peau sans défaut. Il doit avoir de la culture, sans la ramener, des références, une bonne éducation ; il doit en même temps aimer la nature, les balades, la méditation, les lectures et les films inspirants. Tout en ayant plutôt une bonne situation, un métier intéressant, voire qui rapporte. Sans oublier les passions. il faut qu’il aime le jazz, un ou deux peintres contemporains, New York. Qu’il aime les chats et les chiens et surtout, qu’il les comprenne.

(pages 158-159)

Commenter  J’apprécie          252

Quand il est entré dans le café chic de la rue Cler, j’ai failli lâcher mon demi de Grimbergen. Dans le genre brun ténébreux, barbe de trois jours, en veste de toile marine, il dégageait un magnétisme tel que les autres minettes du bar avaient cessé de parler.

(page 12)

Commenter  J’apprécie          221

- Vous êtes une sorte de visionnaire, Tristan ?

Danton sourit modestement.

- Non, j’ai seulement su sentir l’air du temps.

- L’air du temps est à la nostalgie de son passé ?

- Je dirais plutôt à la reconnexion avec ses désirs enfouis.

- C’est-à-dire ?

- Pourquoi refouler ses peines, ses désirs avortés, ses frustrations, alors qu’on peut tous les vivre !

(page 376)

Commenter  J’apprécie          210

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Pierre Boulle à l'écran

"Hello, le soleil brille, brille, brille" ou Marche du colonel Bogey:

Un pont trop loin
Le pont de la rivière Kwaï
Le pont des espions

8 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature française , boulle , adapté au cinéma , adaptation , cinema , hollywood , planète , singes , ponts , asie , télévisionCréer un quiz sur cet auteur