AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.11 /5 (sur 66 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Auteure d'un premier roman, "Crazy Love Therapy", dans la collection Passion Editions chez Lips&Roll Editions
A 29 ans, heureuse maman de trois enfants et résident en Bretagne, Elsa profite d'un congé parental pour renouer avec le plaisir de l'écriture qu'elle a déjà expérimentée petite.
Son premier roman CRASY LOVE THERAPY est une comédie romantique, genre qu'elle affectionne tout particulièrement en tant que lectrice et cinéphile et qui, en tant qu'auteure, lui permet de s'évader complètement et de laisser libre court à son expression.
En résulte un univers quelque peu déjanté qu'elle souhaite partager avec ses lectrices

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   30 août 2016
Crazy love therapy de Elsa Carat
C’est une des plus grandes différences entre les hommes et les femmes. Plus la femme languit, plus le souvenir de la rencontre la hante, et plus elle fantasme sur l’homme… Mais l’homme, lui, s’il n’essaye pas de revoir la femme le lendemain, c’est qu’il l’a tout simplement oubliée ! Les hommes ont une mémoire visuelle. Si tu ne veux pas qu’ils te zappent, tu te débrouilles pour être dans leur champ de vision au moins deux fois par semaine ! Ou, à défaut, tu t’arranges pour qu’en ouvrant leur page Facebook, ils ne voient plus que des notifications les informant que tu as changé ta photo de profil pour la huitième fois en trois jours !
Commenter  J’apprécie          10
KateLine   27 mars 2017
Crazy love therapy de Elsa Carat
Pendant ce temps-là, Farah et moi tentons de rédiger un mail d’absence du bureau. Un message automatique qui sera renvoyé à tous les clients essayant de nous joindre pour leur notifier notre congé et les renseigner sur notre date de retour :



« Chers clients,



Nous avons le plaisir de vous informer… Euh, non, pardon nous sommes au regret, de vous informer que nous serons absentes du bureau jusqu’à lundi après-midi… ou jusqu’à la semaine prochaine si nous rentrons avec deux Apollons ! Nous vous prions donc de bien vouloir nous excuser (et sinon tant pis, on n’en a rien à faire après tout de votre avis !) et vous suggérons d’aller habiter chez une amie ou de retourner vivre chez vos parents le temps que nous prenions en charge votre dossier. Nous tenons d’ailleurs à souligner que la colocation est une solution très économique !



PS : Madame Basson, nous vous suggérons d’aller exposer en détail toutes les demandes, dont vous avez bien voulu nous faire part très longuement, à nos concurrents de l’agence Century 21 en face de la nôtre.



Message important à la clientèle : La proposition ci-dessus n’est valable que pour Madame Basson et seulement elle. Nous incitons fortement le reste de notre clientèle à patienter jusqu’à notre retour et non à aller se présenter à l’adresse citée ci-dessus. D’ailleurs, ces derniers ont très mauvaise réputation.



Sincères salutations.



Bisous !  »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   18 septembre 2019
Nos rendez-vous manqués de Elsa Carat
Nous nous regardons vraiment comme nous ne l’avions plus fait depuis quelque temps et je me rends compte que je suis toujours aussi captivée par ses yeux noir profond que la première fois où je l’ai vu. Sans me lâcher du regard, il retire le bouchon consciencieusement et avec la même attention applique le baume sur ses lèvres qui me paraissaient pourtant déjà très douces. Je n’aurais jamais pu croire un jour que je trouverais ce geste sensuel chez un homme.
Commenter  J’apprécie          10
KateLine   27 mars 2017
Crazy love therapy de Elsa Carat
Les autres aussi semblent s’en rendre compte parce qu’elles cessent immédiatement de donner des coups. Je n’ose pas tout de suite relever la tête vers les spectateurs. En même temps, un match de rugby sans public, c’est triste.



Je regarde mes copines, immobilisées dans des positions farfelues, comme si elles étaient en train de jouer à Twister sur le lino infecté de l’hôpital.



Pied gauche sur angine blanche. Main droite sur staphylocoque doré. 
Commenter  J’apprécie          10
KateLine   27 mars 2017
Crazy love therapy de Elsa Carat
En plus, elle est équipée d’un GPS. La veille, avant de nous endormir, nous avons essayé d’y enregistrer des adresses : « Centre-pour-jeune-homme-craquant-avec-trous-de-mémoire-et-menteur – Paris » et « Studio-hangar – réalisation de films X – Paris ».

Malheureusement, le GPS nous avait répondu :

Aucune adresse trouvée. Veuillez entrer un nouvel itinéraire.

Pff.

Ces GPS, jamais à jour ! 
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   30 août 2016
Crazy love therapy de Elsa Carat
Je n’aime pas les filles trop minces. Elles me dépriment. Et quand je déprime, je mange du Nutella. Pour lutter efficacement contre l’obésité, le ministère de la Santé devrait interdire à ces femmes trop bien foutues de défiler sur la plage, en instaurant, par exemple, un quota de cellulite à respecter pour pouvoir se déshabiller dans les lieux publics.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   18 septembre 2019
Nos rendez-vous manqués de Elsa Carat
Je m’arrange pour être encore plus apprêtée ces jours-là, juste parce que j’adore la tête que fait sa nouvelle copine en me voyant débarquer. L’air de se demander comment une femme, de dix ans son aînée, peut paraître presque aussi belle qu’elle. Mon secret ? Je suis, bien sûr, obligée de me lever à cinq heures trente ces matins-là pour un ravalement de façade dans les règles. Malheureusement, l’effet de la multitude de masques que j’utilise est très éphémère. D’abord parce que, c’est bien connu, les promesses sur les emballages ne sont jamais tenues et ensuite, comme je dois me lever aux aurores pour appliquer toutes mes crèmes, je suis morte de fatigue le lendemain.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   18 septembre 2019
Nos rendez-vous manqués de Elsa Carat
Le regard de compassion qu’ils échangent alors est presque pire que le précédent coup d’œil complice. J’ai souvent cette impression qu’ils me dévisagent comme si j’étais la seule à ne pas connaître un terrible secret, à ne pas comprendre ce qui se passe. Mes parents font partie de ces couples parfaitement en osmose, capables de communiquer sans échanger un mot. Si j’envie cette relation, elle est aussi parfois pesante lorsque nous sommes tous les trois. Même si je sais que ce n’est pas dans leur intention, j’ai souvent l’impression d’être exclue, d’être la seule à laquelle une évidence a échappé ou d’être mise à l’écart.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   18 septembre 2019
Nos rendez-vous manqués de Elsa Carat
Apparemment, ils semblent tous plus ou moins croire qu’une femme prenant si peu soin de son apparence et se moquant effrontément des diktats de la mode ne peut être qu’un modèle de pureté et de sérénité. Comme si elle était accaparée par des pensées bien trop profondes pour se soucier de telles futilités. Évidemment, dans les faits, ses idées sont la plupart du temps monopolisées par des pensées graveleuses et elle se nourrit quasi exclusivement de malbouffe. Mais elle prend soin de se ravitailler dans un fast-food à l’autre bout de la capitale et a décoré son bureau d’un mini jardin zen et d’une petite cascade d’eau.
Commenter  J’apprécie          00
KateLine   27 mars 2017
Crazy love therapy de Elsa Carat
— Je pensais pas qu’elle en profiterait pour me refiler la gosse ! C’est pas pour ça qu’on a inventé la fête des grands-mères ?

Je hausse les sourcils en m’asseyant sur le canapé deux places.

— Oui, on leur offre un bouquet de fleurs et un gribouillis du petit une fois par an, en contrepartie elle le garde tout le reste de l’année quand on a besoin d’elle, non ?

— Et les marraines, ça sert à quoi à ton avis ?

— À couvrir la gamine quand elle fera le mur à l’adolescence.

— Tu crois ?

— Évidemment. Regarde celle de Cendrillon. C’est bien ce qu’elle fait, elle lui sert d’alibi et l’aide pour se rendre au bal.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le carcan d'une rose

Quel âge à Perrine, au début du livre?

12 ans
16 ans
17 ans
14 ans

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour , romanceCréer un quiz sur cet auteur