AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.17/5 (sur 749 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 31/08/1973
Biographie :

Emmanuelle de Saint Chamas, née Emmanuelle Duchesne, est une auteure française de littérature d'enfance et de jeunesse.

Elle a suivi les cours de l'École du Louvre et a passé une maîtrise de lettres. Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po), elle est, depuis 2002, maître de conférences à Sciences Po où elle dispense un cours sur les formes brèves en littérature.

Mère de trois enfants, elle a écrit, avec son mari Benoît de Saint Chamas (1970), plusieurs ouvrages pour la jeunesse (romans, contes), traduits dans plusieurs pays.

Ils ont commencé à publier en 1999. Leur premier livre, "Les Contes de l'alphabet" (Éditions du Jasmin), est devenu en France un classique de la littérature pour la jeunesse et leurs publications ont été récompensées par plusieurs prix.

Elle est lauréate du Prix des Incorruptibles 2008 pour "Contes des six trésors", coécrit avec Benoît de Saint Chamas, illustré par Éric Puybaret.

Elle a scénarisé, avec son mari, le nouveau site internet du musée du Louvre (www.louvre.fr) dédié aux enfants, réalisé avec l'illustrateur François Place (1957).

Elle est promue au grade d'officier de l'ordre des Arts et des Lettres le 29 octobre 2021 au titre de "Écrivaine de littérature jeunesse, co-scénariste du site internet du Musée du Louvre destiné aux enfants".

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Emmanuelle de Saint Chamas   (20)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Strom 2


Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation
Raphaël contempla le visage boucané du vieil homme. La fatigue et l'effort accusaient ses traits, creusaient ses rides : il soufflait, suait, mais continuait à escalader et à regarder autour de lui. Et Raphaël songea que la vie ressemble à l'ascension d'une montage. Plus on monte, plus on est fatigué ; mais en même temps, le regard s'élève et découvre de nouveaux horizons insoupçonnés. Grandir, c'est vieillir ; mais vieillir, c'est aussi grandir.
Commenter  J’apprécie          210
-Quémeneur, dictateur ! lança une voix.
-Je vous demande pardon, monsieur Riveran ?
[...]
-J'ai rien dit ! Pourquoi toujours moi ?
-Même un sourd aurait reconnu votre voix. Et si Quémeneur rime avec "dictateur", Riveran rime de son côté avec "tyran", "tire-au-flanc" ou encore "multi-redoublant". Alors ne jouez pas à ce jeu-là, vous allez perdre.
Commenter  J’apprécie          210
Un quart d'heure plus tard, la voiture de Rondot roulait vers l'aéroport. Les jumeaux étaient encore grisés par la découverte de la momie. Leur parrain, sa vieille besace posé sur les genoux, semblait soucieux.

- On pourrait peut-être visiter Louxor ? proposa Raphaël.
- Non, nous devons rentrer par le premier vol.
Puis, après un silence, Tristan ajouta :
- Ah, au fait, les enfants, mercredi prochain, nous irons tous les trois au Louvre.
- Au Louvre ? Pourquoi ? s'étonna Raphaëlle.
- C'est une surprise. Vous verrez, vous ne serez pas déçus.
Une surprise...
Le mot était bien au-dessous de la vérité.
Les jumeaux étaient loin de se douter qu'après cette surprise leur vie ne serait plus jamais comme avant.
Commenter  J’apprécie          120
-Ca, expliqua Anne, c'est la cafèt'. La bonne nouvelle, c'est que tout y est gratuit...
Les apprentis échangèrent des sourires ravis.
-... et la mauvaise, c'est que vous devrez être pages pour y avoir accès.
Commenter  J’apprécie          130
j'ai vraiment adoré ce debut de saga : l'histoire est super bien construite le style fluide et agréable. Les personnages sont attachants et j'ai beaucoup aimé le mélange aventure, fantastique, le romantisme sombre du collectionneur (un méchant pas comme les autres), le inventions et tout le reste? J'attends vraiment la suite avec une grooosse impatience. Une série qui promet!
Commenter  J’apprécie          80
-Mais c'est dégueulasse ! s'indigna Raphaëlle. Je ne vais pas perdre 50 points à cause de ce triple cornichon ! Je n'ai pas fait d'erreur, moi !
-Trrriplee corrrnichon ! répéta Sparadrap en arrivant dans le salon, attiré par les cris.
Tristan fit signe à sa filleule de se calmer.
-Je te rappelle que vous avez choisi l'option "défi solidaire", dit-il. Et vous savez très bien ce que ça veut dire : vous gagnez tous les deux ou vous perdez tous les deux. Donc que tu le veuilles ou non, Raphaëlle, c'est comme ça.
La stromillone ouvrit la bouche, mais son parrain ne lui laissa pas le temps de protester.
-Et si tu veux perdre aussi des points cachés, vas-y, continue à râler.
Il lui ébouriffa les cheveux en concluant :
-Allez, ce n'est pas la fin du monde. Et comme disait le grand Corneille, A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
Assis en tailleur au beau milieu du salon, le komolk semblait ravi.
Il se mit à applaudir.
Deux coussins traversèrent la pièce et vinrent s'écraser sur sa figure.
Commenter  J’apprécie          60
- Voici le texte de la trente-septième et dernière prophétie de notre vénérable ancêtre Michel de Nostredame :

L'ultime des trente et sept de toutes est la pire
Lors pourrait le soleil au lendemain ne plus luire
Si de tous les dons la boiste à l'indicible mo(r)t
Par les treize sangs guise d'huis hors sort.
Les treize des cinq méridiens et de treize
Par le malestre aux mille visages enroslez;
Chaos sur l'humaine escore et bien pis encor
Si aperte quand prochain défaut Séléné sera lors
Pleurs, crys et sang, onc nul temps si amer
Ultra : vide, néant, Nosredame pis qu'Homère.
Commenter  J’apprécie          50
Ce nom lui allait aussi bien qu'une paire de bretelles à une anguille.
Commenter  J’apprécie          70
- La fiente, répondit Tristan, c'est le mot poli pour excrément. Ou crotte si tu préfères...
La fille ouvrit des yeux ronds. Elle venait de réaliser quelque chose de terrible.
- Au fait, c'est vrai, dit-elle, comment allons-nous faire pour ... fienter ? Je n'ai pas vu de toilettes, ici.
- Deux options, répondit Tristan. Soit on se retient pendant quelques millénaires, le temps que les toilettes soient inventées ; soit on se débrouille comme l'ont fait nos ancêtres.
Suzanne plissa le nez, l'air contrarié.
Commenter  J’apprécie          50
Le komolck s'extirpa du trou creusé par l'impact et entama une danse aux aire paysanne. Sans doute un rituel komolck.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Emmanuelle de Saint Chamas (799)Voir plus

¤¤

{* *}