AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.78 /5 (sur 305 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) : 1957
Biographie :

Régulièrement classée parmi les meilleures ventes du New York Times, Erica Spindler possède l’une de ces plumes rares, élégantes et nerveuses, capables de recréer en quelques mots une ambiance, une époque, et des personnages aux motivations secrètes et puissantes. Elle place au cœur de son œuvre sa fascination pour la richesse et la complexité de l’âme humaine.

Quand on lui demande à quoi elle doit sa vocation, Erica Spindler aime à raconter qu’elle la doit « à un rhume attrapé un été, un rhume qui a changé [sa] vie ». Erica se destinait en effet à une carrière artistique, et avait d’ailleurs décroché une Maîtrise aux Beaux Arts. Jusqu’à ce fameux jour de juin 1982 où, alors qu’elle payait Kleenex et cachets d’aspirine achetés au drugstore, elle se vit offrir par la caissière un exemplaire gratuit d’un roman Harlequin.

Condamnée à rester au chaud chez elle pour se soigner, Erica se plonge dans la lecture du roman et le lit d’une traite, captivée. C’est le déclic : passionnée par le roman d’amour, elle en découvre avec délices la richesse et la diversité en tant que lectrice d’abord, jusqu’à ce que germe en elle l’envie d’écrire à son tour son roman. Et, à l’instant même où elle noircit ses premières pages, Erica sait, avec une absolue certitude, qu’elle vient de trouver sa vraie vocation. Elle écrit alors pendant plus de dix ans des romans sentimentaux jusqu’à ce qu’en 1996, elle découvre son registre de prédilection : le suspense.

Erica vit aujourd’hui en Louisiane avec son mari - un publicitaire qu’elle décrit volontiers comme un bel homme, drôle et provocateur - et leurs deux fils. A l’instar de sa vocation, sa rencontre avec La Nouvelle-Orléans ressemble à un heureux hasard. Le couple y était venu pour la première fois alors qu’ils étaient encore étudiants (ils se connaissent depuis l’université), pour voir une exposition sur Toutankhamon au musée d’Art de la ville. Devant la file d’attente (plusieurs heures au soleil), ils ont décidé de renoncer à l’expo pour visiter la ville et en sont tombés fous amoureux.

Les romans d’Erica Spindler, aujourd’hui publiés en France dans les collections Best-sellers, Jade et Mira, sont régulièrement classés parmi les meilleures ventes du New York Times, de USA Today et de Livre Hebdo.
+ Voir plus
Source : www.harlequin.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (165) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   30 décembre 2012
L'innocence volée de Erica Spindler
Toutes les femmes sont censées être capables de procréer. C'est l’attribut féminin par excellence, depuis la nuit des temps. Être obligée d’avoir recours à la technologie pour y parvenir donne l’impression d’avoir été trahie par la nature.
Commenter  J’apprécie          130
ladesiderienne   15 avril 2015
Pulsion meurtrière de Erica Spindler
Nick fit un effort pour se concentrer.

- Alors, qu'est-ce qu'on a ?

- Un maire refroidi. Cinq balles de revolver. La sixième est allée se ficher dans le mur, à côté de la fenêtre.

Comme il s'approchait du cadavre, Nick inspira profondément par le nez. Ed Pierpont gisait dans une mare de sang. La moitié du visage avait été détruite, explosée.

- C'est pas joli, hein ? commenta Bobby en secouant la tête. J'avais pas voté pour lui, moi. Et toi ?

- Non. Il ne m'inspirait pas confiance.

Commenter  J’apprécie          90
rkhettaoui   01 août 2014
Le Venin de Erica Spindler
Palpitante, Kate lui rendit son baiser, savourant la douceur de ses lèvres, de sa langue qui cherchait la sienne ; c’était comme un vin capiteux dont les effluves lui montaient à la tête, l’enivraient peu à peu. Elle se sentait soudain revivre : chaque parcelle d’elle-même renaissait sous la caresse ; grâce à lui, elle redevenait une femme complète — pas seulement une mère ou la propriétaire du Grain de Fantaisie, pas une épouse trahie ou une veuve éplorée, mais une femme, enfin.
Commenter  J’apprécie          80
ladesiderienne   15 avril 2015
Pulsion meurtrière de Erica Spindler
Il n'avait jamais aimé les psychologues, psychiatres, psychanalystes et autres psychothérapeutes - et ce, avant même que sa femme ne décide de coucher avec le sien. Il avait travaillé sur trop d'affaires au cours desquelles l'avocat de la défense avait fait intervenir un de ces fouilleurs de cervelles embobineurs et permis au criminel de s'en tirer à bon compte. Ça le rendait fou de rage.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   01 janvier 2013
L'innocence volée de Erica Spindler
C'est un prédateur qui échappe à la loi grâce au caractère exceptionnel de sa profession, de ses… compétences. Il n’éprouve aucun scrupule à supprimer une vie humaine ; pour lui, la mort fait partie de la vie ; et le fait de tuer ne l’impressionne pas davantage que de sortir ses poubelles. C'est une simple nécessité. Un acte légitime.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   31 décembre 2012
L'innocence volée de Erica Spindler
S'intéresser à quelqu’un — fût-ce une jolie secrétaire, en l’occurrence — n’était pas un crime. Cela ne faisait pas de lui un traître ou un hypocrite. Cela ne voulait pas dire qu’il allait commettre une infidélité.

Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   01 août 2014
Le Venin de Erica Spindler
Un tueur professionnel sait ôter la vie à un homme de cent manières différentes et il le fait sans le moindre scrupule, sans l’ombre d’un remords. Il ne s’embarrasse d’aucune morale, comme vous le feriez à sa place. Le ciel et l’enfer, le bien et le mal lui sont parfaitement étrangers. Le droit à la vie, la condition humaine lui sont indifférents. Il ne voit en ses victimes que des cibles. Seuls le sens de l’honneur, les principes moraux, permettent de tenir l’assassin en échec.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   24 décembre 2014
Pulsion meurtrière de Erica Spindler
L’enquête sur un meurtre ressemble beaucoup à la construction d’un puzzle, tu sais. Il faut sortir toutes les pièces, les trier et les étudier longuement en tenant compte de leur forme, de leur taille, afin de déterminer quelle est leur place. Mais tu peux passer une vie entière à trier et étudier les pièces, s’il en manque ne serait-ce qu’une seule, tu ne verras jamais le puzzle dans son ensemble. Tu comprends ? On a absolument besoin de toutes les pièces.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   24 décembre 2014
Pulsion meurtrière de Erica Spindler
e ne peux pas laisser les femmes tranquilles, disait-il. Il suffit que je croise le regard de l’une d’elles, que j’entende son rire ou que j’entrevoie ses seins, dans l’échancrure d’un chemisier, et je ne pense plus qu’à une chose : la posséder. Et je ne me contente pas d’y penser. En général, je finis par y arriver. Peu importe si je suis amoureux d’une autre femme, ou si je suis marié. Rien ne compte.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   24 décembre 2014
Pulsion meurtrière de Erica Spindler
Tout le monde savait que les garçons avaient des besoins sexuels plus forts que les filles ; elle ne pouvait quand même pas le laisser en plan, comme ça, après l’avoir allumé ainsi… Ce serait trop douloureux pour lui. Elle avait entendu dire que si cela arrivait souvent, le sexe des garçons pouvait se recroqueviller, devenir tout mou, et même finir par tomber…
Commenter  J’apprécie          40
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur