AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.01 /5 (sur 36 notes)

Nationalité : Espagne
Né(e) à : San Sebastian , le 21 Juin 1947
Biographie :

Fernando Savater (né à Saint-Sébastien en 1947) est un philosophe et écrivain espagnol.

Savater fut professeur d'éthique à l'Université du Pays Basque pendant plus d'une décennie. Dernièrement, il a été professeur de philosophie à l'Université Complutense de Madrid. On ne le situe dans aucune école philosophique, même si sa pensée s'apparente à celle de Diderot et de Nietzsche.

Il s'est impliqué dans des organisations en faveur de la paix et contre le terrorisme dans le pays basque, comme Movimiento por la Paz y la No Violencia, Gesto por la Paz, El Foro de Ermua, et maintenant Basta Ya, ce qui lui valut des menaces de mort de la part de l'ETA. Pour son engagement, il reçoit en 2000 le Prix Sakharov des droits de l'homme et de la liberté d'expression.

Parmi ses derniers ouvrages, on peut citer "Les dix commandements au XXIe siècle" Hachette (Pluriel, 2008) et "La vie éternelle : Eloge des incrédules" ( au Seuil, 2009).


+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Podcast (1)

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Fernando Savater
Jean-Daniel   09 mars 2020
Fernando Savater
Faire de la philosophie, c'est réfléchir sur la vie. La vie, c'est le cinéma, la littérature, la politique, l'amour, les drogues... Réfléchir sur tout ça, c'est ce que doit faire le philosophe, et de la manière la plus claire possible. La philosophie doit pouvoir intéresser aussi les concierges, et n'importe qui. L'important, ce ne sont pas les instruments, c'est la musique !
Commenter  J’apprécie          220
latina   26 mars 2015
Ethique à l'usage de mon fils de Fernando Savater
Le maximum que nous puissions obtenir de quoi que ce soit, c’est la joie.

Tout ce qui mène à la joie a une justification et tout ce qui nous éloigne implacablement de la joie est un cul-de-sac.

Qu’est-ce que la joie ?

Un « oui » spontané à la vie qui jaillit de nous, parfois au moment où nous nous y attendons le moins. Un « oui » à ce que nous sommes, ou plus exactement à ce que nous croyons être.

Le plaisir est formidable et désirable quand nous savons le mettre au service de la joie, mais pas quand il la trouble ou la compromet. La limite négative du plaisir n’est pas la douleur, ni même la mort, mais la joie : dès que nous la perdons pour une satisfaction déterminée, à coup sûr nous jouissons de ce qui ne nous convient pas.

Commenter  J’apprécie          210
Vianna   13 avril 2015
Ethique à l'usage de mon fils de Fernando Savater
La personne responsable est consciente de la réalité de sa liberté. Et de la souveraineté de ses décisions. La responsabilité, c'est de savoir que chacun de mes actes me construit, me définit, m'invente. En choisissant ce que je veux faire, je me transforme peu à peu.
Commenter  J’apprécie          130
Vianna   14 avril 2015
Ethique à l'usage de mon fils de Fernando Savater
Qu'est-ce que la joie? Un "oui" spontané à la vie qui jaillit de nous, parfois au moment où nous nous y attendons le moins. Un "oui" à ce que nous sommes, ou plus exactement à ce que nous croyons être.
Commenter  J’apprécie          110
latina   26 mars 2015
Ethique à l'usage de mon fils de Fernando Savater
Que signifie traiter des personnes comme des personnes, c’est-à-dire humainement ? Réponse : cela signifie essayer de se mettre à leur place.

Reconnaitre son semblable implique surtout la possibilité de le comprendre de l’intérieur, d’adopter son point de vue l’espace d’un instant.

Si nous n’admettions pas qu’il existe fondamentalement une certaine égalité entre nous (la possibilité d’être pour un autre ce que l’autre est pour nous), nous ne pourrions pas ECHANGER un seul mot. Echanger, c’est accepter d’appartenir dans une certaine mesure à la personne qui est EN FACE, et inversement...

Commenter  J’apprécie          70
latina   26 mars 2015
Ethique à l'usage de mon fils de Fernando Savater
Il faut savoir savourer le présent. Cela ne veut pas dire que tu doives rechercher dès aujourd’hui tous les plaisirs, tu dois seulement RECHERCHER TOUS LES PLAISIRS D’AUJOURD’HUI.

Le plus sûr moyen de gâter les jouissances du présent est de TOUT vouloir à chaque instant.

Cherche plutôt à apprécier ce qui t’est offert.

Par exemple, ne laisse pas refroidir ton œuf sur le plat parce que tu veux avoir absolument un hamburger alors que ce n’est pas le moment, et ne tord pas le nez sur le hamburger qu’on t’a servi parce qu’il manque de ketchup...Rappelle-toi que le plaisir ne vient pas de l’œuf, ni du hamburger, ni de la sauce, mais de la façon dont tu SAURAS jouir de ce qui t’entoure.

Commenter  J’apprécie          50
latina   26 mars 2015
Ethique à l'usage de mon fils de Fernando Savater
Personne n’a jamais vécu à une époque où il était facile d’être simplement un homme et de mener la belle vie. Il y a toujours eu de la violence, des rapines, de la lâcheté, de l’imbécillité, des mensonges acceptés comme des vérités parce qu’ils sont agréables à entendre...La belle vie humaine n’est jamais offerte sur un plateau et personne n’obtient ce qui lui convient sans y consacrer courage et efforts.

Personne n’a jamais vécu au pays de Cocagne et la décision de bien vivre, chacun la prend face à soi-même, jour après jour, sans attendre une conjoncture favorable et sans se faire supplier par le reste de l’univers.

Commenter  J’apprécie          30
latina   26 mars 2015
Ethique à l'usage de mon fils de Fernando Savater
Personne à ma connaissance n’est méchant par bonheur ou martyrise son prochain pour exprimer sa joie.

A la rigueur, beaucoup ont besoin, pour être contents, de ne pas savoir les multiples souffrances qui les entourent et dont ils sont parfois complices. Mais l’ignorance, même si elle est contente d’elle-même, est aussi une forme de malheur...

Plus on est heureux et content, moins on a envie d’être méchant ; en ce cas ne serait-il pas plus sage de favoriser au maximum le bonheur de gens au lieu de les rendre malheureux et si enclins au mal ?

Commenter  J’apprécie          30
latina   26 mars 2015
Ethique à l'usage de mon fils de Fernando Savater
Il y a plusieurs modèles d’imbéciles, au choix :

a) Celui qui croit ne rien vouloir, qui dit que tout lui est égal, qui vit dans un bâillement perpétuel ou une sieste permanente, même s’il a les yeux ouverts ou qu’il ne ronfle pas.

b) Celui qui croit tout vouloir, la première chose qui se présente à lui et son contraire : à la fois partir et rester, danser et s’asseoir sur sa chaise, manger de l’ail et donner des baisers sublimes.

c) Celui qui ne sait pas ce qu’il veut et ne se soucie pas de le savoir. Il imite les velléités de ses voisins ou les contredit sans raison, tout ce qu’il fait est dicté par l’opinion majoritaire de son entourage : il est conformiste sans réflexion ou rebelle sans cause.

d) Celui qui sait ce qu’il veut, ce qu’il veut et pourquoi, mais mollement, d’une façon timorée, sans énergie. En définitive, cet imbécile finit toujours par faire ce qu’il ne veut pas, remettant inlassablement les choses au lendemain, escomptant qu’il aura alors un peu plus de tonus.

e) Celui qui veut avec force et férocité, un vrai barbare, mais s’étant abusé lui-même sur ce qu’est la réalité, il s’égare dangereusement et finit par confondre la belle vie avec ce qui va le réduire en bouillie.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Austral   16 mai 2011
Sur l'art de vivre de Fernando Savater
L’analyse la plus dépassionnée serait impuissante à montrer que le terrorisme européen a amélioré en quoi que ce soit la situation des classes défavorisées ou qu’il a contribué à une gestion plus juste du pouvoir public dans les pays où il a développé son action. On peut par contre reconnaître ses effets négatifs à l’accroissement de la répression et à la diminution des libertés.
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Un mot ... un philosophe

philosopher, c'est apprendre à mourir

Montaigne
Rousseau

10 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : philosophie , philosophe , philosophie antique , philosophie allemandeCréer un quiz sur cet auteur
.. ..