AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Guy Casaril (Autre)
ISBN : 2253027162
Éditeur : Le Livre de Poche (08/11/1994)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 61 notes)
Résumé :
Au large de Brindisi, un bateau recueille un naufragé qui ne parvient à dire qu'un mot, dans une langue inconnue.
A la Maison-Blanche, on découvre sur des photos-satellite la mystérieuse maladie qui s'est attaquée aux blés soviétiques, compromettant dramatiquement la récolte à venir. A Londres, un employé d'origine ukrainienne rêve d'abattre les maîtres du Kremlin. A Stockholm, le marin Thor Larsen se dispose à prendre le commandement du plus gigantesque pétr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
litolff
  19 octobre 2012
Les dirigeants américains, soviétiques, ceux de toutes les nations de l'Ouest comme de l'Est, sont suspendus à la décision que va devoir prendre le président. Mais, que celui-ci penche dans un sens ou bien finalement dans l'autre, une catastrophe se déclenchera, qui ne pourra être que terrible ! La plus terrible qui se soit jamais produite à la surface du globe…
Et les toutes dernières pages, haletantes, scandées heure par heure avec une précision diabolique, nous réservent une surprise que nous ne serons pas près d'oublier !
Un livre où se mêlent et se nouent les grands problèmes de notre monde : la politique, les cataclysmes, l'espionnage, l'aventure, les affrontements d'intérêts et de sentiments humains, est sans aucun doute le plus ambitieux des romans de Frederick Forsyth. PALPITANT !
Commenter  J’apprécie          150
Bruno19
  28 novembre 2010
Cet ancien roman (1979 réédité en poche en 1994) de Forsyth n'est plus publié mais si vous le trouvez d'occasion, je vous le conseille.
A la fois une intrigue politique et stratégique avec description des manoeuvres politiques et des services d'espionnage (CIA, MI6 et KGB); mais aussi comme à son habitude, l'histoire plus personnelle d'hommes de terrain (agents et autres), avec le style et la connaissance de ces milieux de l'auteur.
Quand à l'alternative du Diable dont il est question dans le titre, vous découvrirez de quoi il s'agit (bien évidemment d'un choix entre deux solutions aussi inconcevables l'une que l'autre)
Commenter  J’apprécie          20
ricou
  29 août 2012
il y a longtemps que j'ai lu ce livre et le souvenir qu'il me laisse me rappelle un excellent thriller. très très bon livre.
Commenter  J’apprécie          00
Ikramy
  13 novembre 2015
Captivant
Commenter  J’apprécie          11
mark89
  14 décembre 2012
il est trés bonne
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   02 août 2016
Bien qu’en théorie la République russe ne soit que l’une des quinze républiques constituant l’Union soviétique, dans les faits, la Russie des tsars – ancienne ou moderne – gouverne d’une main de fer les quatorze républiques non russes.
Pour exercer son pouvoir, la Russie utilise trois armes dont elle ne saurait se passer : l’Armée Rouge, dont dépendent depuis toujours la marine et l’armée de l’air ; le Comité de sécurité de l’État, ou K.G.B., qui comprend 100 000 agents civils, 300 000 hommes sous l’uniforme et 600 000 mouchards ; et la Section des organisations du Parti, dépendant du Secrétariat général du Comité central, qui contrôle les cadres du Parti dans tous les lieux où l’on travaille, où l’on pense, où l’on réside, où l’on étudie et où l’on s’amuse, depuis l’océan Arctique jusqu’aux montagnes de Perse, et depuis les marches de Brunswick jusqu’aux rivages de la mer du Japon. Et ce n’est là que la fraction interne de l’empire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   02 août 2016
Le prix du blé américain disponible pour l’exportation avait aussitôt monté en flèche, car l’on était certain que les Russes seraient, de toute façon, contraints à acheter près de vingt millions de tonnes pour « faire la soudure ». Trop tard. Au cours de l’été, par l’entremise de sociétés de paille installées en France, Moscou avait déjà acheté à terme assez de blé pour couvrir son déficit – et à l’ancien prix, au plus bas. Ils avaient même fait louer des cargos de vrac sec par des hommes de paille, mais ces bateaux présumés à destination de l’Europe avaient en réalité déchargé leur manne dans les ports soviétiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   02 août 2016
Andriy Drach avait un rêve secret et, comme l’a dit T.E. Lawrence, il était dangereux parce qu’« il rêvait avec les yeux ouverts ». Son rêve, c’était de pouvoir un jour frapper contre les-hommes de Moscou un coup unique et gigantesque capable de les ébranler comme ils ne l’avaient jamais été. Il percerait les murailles de leur puissance, et il les frapperait au cœur de la forteresse.
Oui, son rêve était un rêve éveillé, et sa découverte de Kaminsky constituait une étape de plus vers son accomplissement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   02 août 2016
En fait les infatigables chasseurs d’espions du Royaume-Uni n’habitent plus derrière le Playboy Club depuis des années.
La véritable demeure du service secret le plus secret du monde est un immeuble ultra-moderne d’acier et de béton, attribué par le ministère de l’Environnement, situé à un jet de pierre de l’une des principales gares de la capitale desservant le sud du pays. Le S.I.S. s’y est installé au début des années soixante-dix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   02 août 2016
« Schtche ne vmerla Ukraïna. »
Ces mots signifient littéralement : « L’Ukraine n’est pas morte », mais il faudrait en réalité les traduire par « L’Ukraine continue de vivre ». Ce sont les premières paroles de l’hymne national ukrainien, interdit par les maîtres russes, et tout Ukrainien conscient de son appartenance nationale les reconnaîtrait aussitôt.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Frederick Forsyth (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frederick Forsyth
COBRA : Le spécialiste britannique du roman d'espionnage, Frederick Forsyth, décrit avec brio dans Cobra l'ultime guerre que le président des États-Unis a décidé de lancer contre les trafiquants de cocaïne.
autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1214 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre