AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.16 /5 (sur 282 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Montboudif , le 05/07/1911
Mort(e) à : Paris , le 02/04/1974
Biographie :

Georges Pompidou, né le 5 juillet 1911 à Montboudif (Cantal) et mort le 2 avril 1974 à Paris, est un homme d'État français.
Agrégé de lettres, maître des requêtes honoraire au Conseil d'État et ancien directeur général de la Banque Rothschild, il occupe, durant la présidence de Charles de Gaulle, les fonctions de Premier ministre du 14 avril 1962 au 10 juillet 1968, ce qui constitue à ce jour un record de durée à ce poste. Il fut ensuite président de la République française de juin 1969 à sa mort.

Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (126) Voir plus Ajouter une citation
araucaria   06 février 2014
Anthologie de la poésie française de Georges Pompidou
Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches

Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous.

Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches

Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux.



Paul Verlaine
Commenter  J’apprécie          410
araucaria   08 février 2014
Anthologie de la poésie française de Georges Pompidou
C'est un trou de verdure où chante une rivière

Accrochant follement aux herbes des haillons

D'argent; où le soleil, de la montagne fière,

Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.



Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,

Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,

Dort; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,

Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.



Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme

Sourirait un enfant malade, il fait un somme :

Nature, berce-le chaudement : il a froid.



Les parfums ne font pas frissonner sa narine;

Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,

Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.



Arthur Rimbaud
Commenter  J’apprécie          370
araucaria   03 février 2014
Anthologie de la poésie française de Georges Pompidou
Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage,

Traversé çà et là par de brillants soleils;

Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage,

Qu'il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils.



Charles Baudelaire
Commenter  J’apprécie          350
araucaria   28 janvier 2014
Anthologie de la poésie française de Georges Pompidou
Mon coeur, lassé de tout, même de l'espérance,

N'ira plus de ses voeux importuner le sort;

Prêtez-moi seulement, vallon de mon enfance,

Un asile d'un jour pour attendre la mort.



Alphonse de Lamartine
Commenter  J’apprécie          330
araucaria   13 janvier 2014
Anthologie de la poésie française de Georges Pompidou
Souvent sur la montagne, à l'ombre du vieux chêne,

Au coucher du soleil, tristement je m'assieds;

Je promène au hasard mes regards sur la plaine,

Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds.



Alphonse de Lamartine
Commenter  J’apprécie          320
araucaria   04 février 2014
Anthologie de la poésie française de Georges Pompidou
Voici venir les temps où vibrant sur sa tige

Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir;

Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir;

Valse mélancolique et langoureux vertige!



Charles Baudelaire
Commenter  J’apprécie          320
araucaria   07 février 2014
Anthologie de la poésie française de Georges Pompidou
Le ciel est, par-dessus le toit,

Si bleu, si calme!

Un arbre, par-dessus le toit,

Berce sa palme.



Paul Verlaine
Commenter  J’apprécie          310
araucaria   31 janvier 2014
Anthologie de la poésie française de Georges Pompidou
Efface ce séjour, ô Dieu! de ma paupière,

Ou rends-le-moi semblable à celui d'autrefois,

Quand la maison vibrait comme un grand coeur de pierre

De tous ces coeurs joyeux qui battaient sous ses toits!



Alphonse de Lamartine
Commenter  J’apprécie          290
araucaria   05 février 2014
Anthologie de la poésie française de Georges Pompidou
Souvenir, souvenir, que me veux-tu? L'automne

Faisait voler la grive à travers l'air atone,

Et le soleil dardait un rayon monotone

Sur le bois jaunissant où la bise détone.



Paul Verlaine
Commenter  J’apprécie          270
araucaria   04 janvier 2014
Anthologie de la poésie française de Georges Pompidou
Frères humains qui après nous vivez,

N'ayez les coeurs contre nous endurcis,

Car, si pitié de nous pauvres avez,

Dieu en aura plus tôt de vous mercis.

Vous nous voyez ci attachés cinq, six :

Quant à la chair que trop avons nourrie,

Elle est piéça dévorée et pourrie,

Et nous, les os, devenons cendre et poudre.

De notre mal personne ne s'en rie;

Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre!



François Villon
Commenter  J’apprécie          230
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Pompidou, des sous !

D'après Alain Pompidou, que transportait sa mère Claude dans sa valise en toutes circonstances ?

un flacon de Chanel N°5, un carré Hermès et une robe Givenchy
La Bible et le Coran
un pain de campagne, un saucisson, une bouteille de vin de Cahors
Deux romans : Mme Bovary et La Princesse de Clèves

10 questions
32 lecteurs ont répondu
Thème : Georges PompidouCréer un quiz sur cet auteur
.. ..