AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.61 /5 (sur 271 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Bari , le 30/05/1961
Biographie :

Gianrico Carofiglio est écrivain, magistrat et sénateur. Sa mère, Enza Buono, est elle-même écrivain; son frère, Francesco Carofiglio est écrivain, réalisateur et illustrateur.

Magistrat depuis 1986, il a été praetor à Prato, procureur de Foggia, puis substitut du procureur en charge de la lutte contre la mafia à Bari. En 2008, il est élu sénateur sous l'étiquette du Parti démocratique.

Avec "Le Témoin inconscient", en 2002, il redonne souffle au thriller juridique italien. Avec son personnage Guido Guerrieri, Gianrico Carofiglio construit un roman remarqué qui obtient de nombreux prix dont le Premio del Giovedi "Marisa Rusconi", le prix Rhegium lulii et le prix Città di Cuneo. Les romans qui suivent sont unanimement loués par la critique.

En 2004, deux films réalisés par Alberto Sironi avec Emilio Solfrizzi et Chiara Muti adaptent ses premiers romans.

Il obtient le Prix littéraire Marie-Christine-de-Savoie en 2008 pour "Ragionevoli dubbi" ("Les raisons du doute").

Gianrico Carofiglio a également écrit un roman graphique en collaboration avec son frère mettant en scène l'inspecteur Carmelo Tancredi. Ses romans sont traduits dans de nombreuses langues. Gianrico Carofiglio a vendu plus de deux millions d'exemplaires de ses romans.
+ Voir plus
Source : /www.k-libre.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

La raison du doute - Gianrico Carofiglio Margue Page 05-10-2010


Citations et extraits (111) Voir plus Ajouter une citation
Souri7   11 septembre 2018
Les raisons du doute de Gianrico Carofiglio
Chaque métier possède ses points, ses signes de rupture. Des fissures dans le mur de la conscience qui vous avertissent – qui devraient vous avertir – que le moment est venu de s’arrêter, de changer, de faire autre chose. Si possible. Naturellement, ça ne l’est jamais, ou presque. Et, de toute façon, il est rare que l’on ait le courage de l’envisager.
Commenter  J’apprécie          590
Souri7   12 septembre 2018
Les raisons du doute de Gianrico Carofiglio
Nos mots sont souvent privés de signification. Et ce parce que nous les avons usés, épuisés, vidés, par un usage excessif et surtout inconscient. Nous les avons transformés en cocons vides. Pour raconter, il nous faut régénérer nos mots. Leur rendre sens, consistance, couleur, son, odeur. Pour ce faire, il nous faut les mettre en pièces, puis les reconstruire.
Commenter  J’apprécie          390
Bookycooky   02 juin 2020
La versione di Fenoglio de Gianrico Carofiglio
......la lettura è un presupposto necessario, anche se non sufficiente, per scrivere qualsiasi cosa.

La lecture est une condition nécessaire, même si c'est insuffisant, pour écrire quoi que ce soit.
Commenter  J’apprécie          328
Bookycooky   02 juin 2020
La versione di Fenoglio de Gianrico Carofiglio
Carosio possedeva una dote rarissima: sapeva come parlare alle persone.

Carosio possédait un don très rare: il savait comment parler aux gens.
Commenter  J’apprécie          273
Bookycooky   04 juin 2020
La versione di Fenoglio de Gianrico Carofiglio
Nonna.....sosteneva che ....le donne che decidevano di studiare in un mondo che le voleva ignoranti, erano sempre state il capro espiatorio della stupidità e della cattiveria maschile. E aggiungeva che non ci sarà autentica libertà finché un uomo che ha molte donne sarà considerato uno che si gode la vita e una donna che ha molti uomini una prostituta.

Grand-mère affirmait que les femmes qui voulaient faire des études dans un monde qui les préférait ignorantes, avaient été toujours le bouc émissaire de la stupidité et de la méchanceté masculines. Et ajoutait, qu’il n’y aura jamais une vraie liberté tant qu’un homme qui a des rapport avec plusieurs femmes sera considéré comme un bon viveur, alors qu’une femme ayant plusieurs hommes, une prostitué.
Commenter  J’apprécie          241
latina   26 juillet 2013
Témoin involontaire de Gianrico Carofiglio
Le rire est important, parce qu'on ne peut pas tricher. Pour comprendre si quelqu'un est franc du collier ou pas, la seule méthode efficace est de regarder - et d'écouter - son rire. Les personnes qui valent vraiment la peine sont celles qui savent rire.

(...)

Si on a le sens de l'humour - je ne parle pas d'ironie ou de sarcasme, c'est autre chose - , on ne se prend pas au sérieux. On ne peut donc pas être méchant, on ne peut pas être idiot, on ne peut pas être vulgaire. Si on y pense, ça concerne presque tout.

J'ai rencontré plein de gens - surtout des hommes - qui se prenaient terriblement au sérieux. Mon fiancé fait partie de ceux-là : capable de te faire rire, sympathique. Il est intelligent, il est drôle et ainsi de suite. Mais il n'est capable d'ironiser que sur les autres. Il est incroyablement sérieux quand il s'agit de lui.
Commenter  J’apprécie          232
latina   28 juillet 2013
Témoin involontaire de Gianrico Carofiglio
Et savez-vous, jeune homme, quand on a beaucoup de choses à faire, on n'a pas le temps de penser que la vie est fichue, de penser à combien de temps il nous reste; qu'on va mourir. De toute façon, on va mourir, alors...
Commenter  J’apprécie          190
milado   03 novembre 2013
Les raisons du doute de Gianrico Carofiglio
Avouer aux autres et à soi-même ses souhaits - les vrais- est dangereux. S'ils sont réalisables, et ils le sont souvent, les formuler vous oblige à affronter la peur de tenter votre chance. Et donc votre lâcheté. On préfère alors ne pas y penser ou se dire que l'on a des souhaits impossibles, que les adultes ne songent pas à des choses impossibles.
Commenter  J’apprécie          180
milado   04 novembre 2013
Les raisons du doute de Gianrico Carofiglio
- Salut. Je voulais...

- Je suis contente que tu m'aies appelée. J'aimerais te voir."

J'envie les gens - des femmes le plus souvent - naturels qui disent tout haut ce qu'ils pensent et souhaitent. J'en suis incapable. Je me sens depuis toujours inadapté. Un intrus à une fête où tout le monde connaît les règles de conduite.
Commenter  J’apprécie          180
latina   27 juillet 2013
Témoin involontaire de Gianrico Carofiglio
Certaines femmes - mais surtout certains hommes - vous serrent la main avec force, mais l'on s'aperçoit immédiatement qu'on est dans la représentation. Ces personnes veulent faire comprendre qu'elles sont déterminées et franches, mais leur force ne relève que des muscles de leur main et de leur bras. Je veux dire : rien ne vient de l'intérieur. Certains peuvent même vous broyer les doigts, mais c'est comme s'ils faisaient du culturisme.

Quand elles vous serrent la main, d'autres personnes - elles sont rares - vous disent qu'il y a quelque chose derrière les muscles.
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Alice de David Moitet

Comment s'appelle le personnage principal ?

Samantha
Alice
Albert
Suzanne

4 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fiction , intelligence artificielle , suspenseCréer un quiz sur cet auteur

.. ..