AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.91 /5 (sur 397 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Naples , le 31/03/1958
Biographie :

Maurizio De Giovanni est un écrivain italien de roman policier.

Banquier, il remporte en 2005 le prix national Tiro Rapido avec la nouvelle "I vivi e i morti" (Je vis et je meurs) qui servira de base à "L’hiver du commissaire Ricciardi" (Il senso del dolore. L'inverno del commissario Ricciardi), publié en 2007.

Depuis, auteur de plusieurs romans policiers se déroulant à Naples, il partage un temps sa vie entre ses occupations professionnelles à la banque et l’écriture. La série ayant le commissaire Ricciardi pour héros compte une dizaine de titres.

Il est également devenu commentateur des grands journaux nationaux et de productions au théâtre. Grand sportif et partisan de l'équipe de football de Naples, il publie plusieurs ouvrages sur son équipe. Il travaille maintenant pour des journaux de sa ville natale et est régulièrement invité par le réseau des sports de la Rai.

En 2012, il fait paraître "La Méthode du crocodile" (Il metodo del coccodrillo), lauréat du prix Scerbanenco et premier roman d'une série consacrée aux enquêtes du commissaire Lojacono.

En janvier 2017, la Rai 1 diffuse "I bastardi di Pizzofalcone", une mini-série en 6 épisodes réalisée par Carlo Carlei, avec Alessandro Gassmann dans le rôle du commissaire Lojacono.
+ Voir plus
Source : Editeur
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Maurizio De Giovanni, "Il metodo del coccodrillo" - I personaggi del libro
Citations et extraits (151) Voir plus Ajouter une citation
Pecosa   23 mars 2018
Les Pâques du commissaire Ricciardi de Maurizio de Giovanni
Rosaria était belle, et chaque jour elle devenait encore plus belle. Aucun de ceux qui passaient par les fermes, les commerçants qui venaient acheter les brocolis, les bouchers qui amenaient les cochons à élever, arrivait à la regarder sans tendre la main vers elle. J'avais seize ans et elle quatorze, et je peux pas vous dire combien de fois j'ai retenu mon couteau pour la défendre, de peur de me retrouver en prison. Mais aujourd'hui, j'ai compris qu'une femme aussi belle, elle devrait pas naître dans un endroit comme celui-là. C'est pas sa place. La beauté, commissaire, il faut pouvoir se la permettre.
Commenter  J’apprécie          330
santorin   04 mai 2019
Le printemps du commissaire Ricciardi de Maurizio de Giovanni
Au milieu de la matinée, à mesure que forcissait le vent du sud, arriva un parfum indéfinissable, et plus qu'un parfum, une sorte d'arrière-goût, de senteur. Il était fait de fleurs d'amandiers et de pêchers, d'herbe nouvelle, d'écume de mer brisée sur les rochers lointains.

Personne ne le remarqua, pas d'emblée, mais quelqu'un s'aperçut qu'il avait ouvert le col de sa chemise, en avait déboutonné les poignets, avait rejeté son chapeau en arrière. Et une sorte de bonne humeur, comme lorsqu'on attend quelque chose de positif, on ne sait pas quoi au juste, ou qu'il est arrivé une chose agréable, même minime, à un ami : on se sent bien, mais on ne saurait pas dire pourquoi.

C'était le printemps…….
Commenter  J’apprécie          220
Bardane   21 mars 2014
Le printemps du commissaire Ricciardi de Maurizio de Giovanni
Les files de marins et d'ouvriers s'allongeaient devant les portes des bordels : la saison nouvelle brouillait le sang comme par magie.

Quelques jeunes femmes pleuraient leur amour perdu. Et le printemps riait, narquois, de toutes les promesses qui ne seraient pas tenues.
Commenter  J’apprécie          200
santorin   20 mai 2019
Le printemps du commissaire Ricciardi de Maurizio de Giovanni
Le destin. Encore lui, le maudit, l'impénétrable destin. Le rempart derrière lequel se cachent les peurs, les responsabilités : "c'est le destin", "laisse faire le destin", "ça se passera comme le veut le destin". Dans les chansons, dans les contes. Dans la tête des gens.

Comme si tout était ordonné ou écrit et que rien n'était laissé au libre arbitre des hommes. Mais non, il n'y a pas de destin, pensait Ricciardi en arrivant, flanqué de Malone, devant la porte du divisionnaire, il n'y a que le mal et la douleur.
Commenter  J’apprécie          185
Bazart   27 décembre 2017
Le Noël du commissaire Ricciardi de Maurizio de Giovanni
Au fond pensa-t-il, cette ville n’est qu’une immense crèche que l’amour, la faim, la haine et les rancœurs font vibrer, qui se protège du mieux qu’elle peut de la chaleur et du froid et réfléchit à la manière d’améliorer sa triste condition. Une crèche dans laquelle les bergers sont prêts à tout.
Commenter  J’apprécie          180
Bazart   02 avril 2018
Les Pâques du commissaire Ricciardi de Maurizio de Giovanni
Qu'attends tu du printemps? Que demandes tu à cette saison qui t'offre, arrachées au parfum de la mer, de nouvelles fleurs et de nouvelles idées? Peut etre d'oublier le froid et l'humidité de l'hiver. Ne serait ce que cela. Quitter les manteaux gris, les protèges bottines, rangé les parapluies après en avoir ciré la toile une dernière fois.
Commenter  J’apprécie          160
cardabelle   10 février 2017
La méthode du crocodile de Maurizio de Giovanni


L'aube d'un jour de pluie.



Les jours de pluie, on ne voit pas l'aube naître.

Tout à coup, elle est déjà là ,qui vous regarde ,elle est arrivée tandis que vous pensiez à autre chose.



Vous la sentez dans l'air.



Vous voyez la nuit abandonner les gouttes, peu à peu, et soudain il y a une lumière pâle, translucide comme un drap de soie mouillé.



Elle descend doucement ,telle une maladie.



Elle s'appuie sur les arbres gris fumée, couvre les murs de larmes, opacifie les pierres luisantes des rues.



L'aube d'un jour de pluie coupe la respiration et ajoute de la douleur à la tristesse de ceux qui sont encore éveillés.
Commenter  J’apprécie          150
Ambages   08 juillet 2017
L'été du commissaire Ricciardi de Maurizio de Giovanni
Une relation sans avenir, mais avec un présent peut-être.
Commenter  J’apprécie          176
Walktapus   07 janvier 2016
L'hiver du commissaire Ricciardi de Maurizio de Giovanni
« L'enfant mort se tenait debout, immobile, au carrefour entre Santa Teresa et le musée. Il regardait les deux garçons qui, assis par terre, faisaient le tour d'Italie avec des billes. Il les regardait et répétait : Je descends ? Je peux descendre ? »

(incipit)
Commenter  J’apprécie          1421
domeva   09 septembre 2013
La méthode du crocodile de Maurizio de Giovanni
La mort est une danse.Une danse conçue par un mauvais chorégraphe.
Commenter  J’apprécie          140
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Maurizio de Giovanni (287)Voir plus


Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..