AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.88 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : en 1930
Mort(e) à : Lille , le 30/5/2013
Biographie :

Gilberte-Louise Niquet est l'auteur d'ouvrages scolaires de français, essayiste et romancière.

Pendant sept ans, elle a été institutrice suppléante et a dû attendre sa titularisation dans une commune proche de Lille pour entreprendre ses études universitaires.

En quatre ans, elle a obtenu: D.u.e.l, licence, maîtrise, Capes. Devenue certifiée de Lettres Modernes, elle a poursuivi ses études tout en professant. Cela l'a conduite à obtenir un D.E.A, puis à soutenir une thèse de doctorat.

Dès le doctorat acquis, elle a postulé pour une nomination de Maître de Conférences. L'ayant obtenue, elle est devenue responsable du Département Français de l'U.F.R de formation des adultes de l'Université de Lille 1.

Elle a créée l'Association d'ASsistance aux Personnes Agées : A.A.S.P.A, association pour une Fondation Louise Niquet, dont le but est d'inventer des animations intelligentes et attractives de nature à rendre aux personnes très âgées le goût de vivre.

Romancière, elle a écrit des livres de réflexion: « La mort Espoir» « Dieu, poste restante ». Avec l'argent rapporté par ces différents livres, Gilberte-Louise Niquet a aidé des associations caritatives.

A la demande de celles-ci, Gilberte-Louise Niquet a été élevée au rang d'officier de la Légion d'honneur au titre des affaires sociales.

site:
http://gilbertelouiseniquet.org/index.php

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
Annette55   28 avril 2018
Les enfants du Beffroi de Gilberte-Louise Niquet
"Des meubles luisants

Polis par les ans,

Décoreraient notre chambre.



Les plus rares fleurs

Mêlant leurs odeurs

Aux vagues senteurs de l'ambre,



Les riches plafonds,

Les miroirs profonds,

La splendeur orientale ,



Tout parlerait

À l'àme en secret

Sa douce langue natale ."
Commenter  J’apprécie          260
wentworth23   12 juin 2013
Le destin des Vanbergh de Gilberte-Louise Niquet
"Avez-vous en tendu parler de sculpteurs de destin? Moi oui. Et si je ne me trompe pas, quelqu'un de votre famille en fait partie. Alors, je vous invite à nous rencontrer, le 22 juillet, à 18 heures, dans l'arrière-salle du café des Lampions".
Commenter  J’apprécie          70
Annette55   30 avril 2018
Les enfants du Beffroi de Gilberte-Louise Niquet
" La douleur d'un seul vaut la douleur du monde.

Et l'amour d'une seule, balance la Voie Lactée et ses étoiles . "



Saint- Exupéry.
Commenter  J’apprécie          70
wentworth23   12 juin 2013
Le destin des Vanbergh de Gilberte-Louise Niquet
Vivre au jour le jour, mais s'afforcer d'y créer quelque chose de beau, de vivant, d'original, pour que chaque jour compte.
Commenter  J’apprécie          60
Annabelle31   25 mai 2016
Le destin des Vanbergh de Gilberte-Louise Niquet
Vincent le suit des yeux, grand troufion chargé de son barda. Sous la lueur d'un réverbère, on voit luire son galon de sergent. Et en cet instant, une prière vient aux lèvres de Vincent : "Mon Dieu, protégez ce garçon. Car il manquerait au monde une parcelle d'humanité de grande qualité s'il venait à disparaître".
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31   25 mai 2016
Les enfants du Beffroi de Gilberte-Louise Niquet
Au bout du dixième jour d'occupation d'usine, Lucchio se regarde et se dit qu'il est plus que sale : crasseux. Ses habitudes de vie l'incitent à rêver d'un bain, d'un shampoing et d'n lit moelleux.
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31   25 mai 2016
Le destin des Vanbergh de Gilberte-Louise Niquet
Il est permis à tout le monde de se tromper, a répondu Vincent. Il arrive qu'on s'engage dans un chemin de traverse avant de trouver la bonne voie.
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31   25 mai 2016
Le destin des Vanbergh de Gilberte-Louise Niquet
Les ouvrières sortent par ateliers, ou par affinités. De petits groupes moutonnent devant le porche de l'usine qui n'en finit pas de vomir son personnel fatigué. Peu de femmes portent un manteau. La plupart se contentent, par ce froid, d'un fichu croisé par leur poitrine ou d'un caraco. Le manteau est trop cher, hors de portée de leur salaire.
Commenter  J’apprécie          00
Annabelle31   25 mai 2016
Le destin des Vanbergh de Gilberte-Louise Niquet
Le personnel est hébété de travail. Il dort à l'usine, gardé par des gendarmes, de peur de se faire écharper dans la rue par les grévistes. Leur vie et infernale, celle des gréviste âpre, celle de certains patrons très angoissée.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur