AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.08 /5 (sur 1252 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Hanovre , le 14/10/1906
Mort(e) à : New-York , le 04/12/1975
Biographie :

Hannah Arendt, née Johanna Arendt, est une politologue, philosophe et journaliste allemande naturalisée américaine, connue pour ses travaux sur l’activité politique, le totalitarisme et la modernité.

Fille unique d'une famille aisée de juifs allemands, Hannah Arendt fait ses études à l'université de Marbourg. Elle est l'élève de Heidegger, avec qui elle noue une courte liaison, ainsi qu'une vaste correspondance qui durera jusqu'à la mort de celui-ci.

Elle ne se désignait pas elle-même comme "philosophe", mais plutôt d'après sa profession : professeur de théorie politique. Son refus de la philosophie est notamment évoqué dans "Condition de l'homme moderne" où elle considère que « la majeure partie de la philosophie politique depuis Platon s'interpréterait aisément comme une série d'essais en vue de découvrir les fondements théoriques et les moyens pratiques d'une évasion définitive de la politique. »

Ses ouvrages sur le phénomène totalitaire sont étudiés dans le monde entier et sa pensée politique et philosophique occupe une place importante dans la réflexion contemporaine. Ses livres les plus célèbres sont "Les Origines du totalitarisme" (1951), "Condition de l'homme moderne" (1958) et "La Crise de la culture" (1961). Son livre "Eichmann à Jérusalem", publié à la suite du procès d'Adolf Eichmann en 1961, a suscité des controverses.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Hannah Arendt   (63)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Séminaire de Stéphane Zagdanski : http://linktr.ee/laggg 00:00:00 Précisions liminaires: complexité du conflit le plus ancien des Temps Modernes 00:06:36 Ne pas être réducteur, respecter les nuances 00:17:58 Portrait de Fayçal par T. E. Lawrence 00:24:00 Paternalisme colonial de Herzl et Nordau 00:31:56 Importance d'interpréter les traces écrites 00:36:45 Relativité du point de vue, exemple de Hitler 00:40:25 Jabotinsky et la justesse du nationalisme arabe 00:45:26 Ben Gourion et la légitimité du nationalisme arabe 00:47:06 La thèse du "Grand Remplacement" des Arabes par les Juifs 01:05:35 Livres à connaître 01:13:55 Documentaires et textes antisionistes 01:25:56 Définition du génocide et distinction d'avec le massacre 01:32:32 Déclaration génocidaire du Pacha Azzam en 1947 01:38:51 Désir génocidaire et fantasme paranoïaque suicidaire 01:45:00 L'historiographie palestinienne selon Jihane Sfeir 01:50:30 Antisémitisme et antisionisme 01:55:30 Popularité du discours antisioniste 02:07:47 Ce que ne sera pas mon propos 02:17:40 Pourquoi l'Histoire n'existe pas 02:23:07 Source davidique du sionisme: le Psaume 137 02:27:00 La Hatikvah, hymne sioniste 02:32:08 Improvisation antisioniste de Fly Rider 02:36:58 Kafka sur le sionisme 02:39:53 le sionisme selon Hannah Arendt 02:53:00 Mystique et sionisme 02:55:00 Les Kibboutznikim selon Arendt 03:01:25 L'histoire d'Israël selon al Jazeera 03:08:01 L'histoire d'Israël d'un point de vue juif 03:17:00 Penser la conflictualité du conflit 03:22:30 La déclaration Balfour, naissance du conflit selon les antisionistes 03:25:55 La guerre des mots: la Nakba 03:33:15 Non-dits du litige, la mauvaise foi antisioniste 03:37: 31 Constantin Zureik, initiateur du terme "nakba" 03:40:18 La nakba aujourd'hui, une confusion intéressée 03:47:33 L'accusation de "nettoyage ethnique" 04:00:36 Point de vue sioniste sur la Nakba 04:07:14 Jihane Sfeir sur l'exil palestinien au Liban 04:10:00 La structure spéculaire de la guerre des mots 04:11:53 La Nakba chez Zureik à l'été 1948 04:20:00 le "désespoir moral" de la Nakba, l'Oumma remise en question 04:23:00 La Nakba, dépression causée par l'échec du massacre des Juifs de Palestine 04:33:01 Al-Qawuqji et l'Armée de Libération Arabe 04:37:00 L'état d'esprit des Juifs face au projet génocidaire arabe 04:46:30 Les Palestiniens en 1948 selon Yoav Gelber 04:48:10 le manque-à-jouir de la Nakba 04:50:10 L'épine juive dans l'Oumma musulmane 04:58:30 Les trois aspects de la signification de la Nakba selon Zureik 05:00:50 L'aspect psychique de la Nakba 05:06:50 La mythologie liée à la Nakba 05:08:40 Structure spéculaire de l'identité des Palestiniens 05:22:46 La Nakba, fantasmatique rivale de la Shoah

+ Lire la suite
Podcasts (15) Voir tous


Citations et extraits (503) Voir plus Ajouter une citation
Hannah Arendt
gouelan   07 février 2017
Hannah Arendt
Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n'est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d'agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez
Commenter  J’apprécie          37215
Hannah Arendt
Piatka   06 mai 2015
Hannah Arendt
La tromperie n'entre jamais en conflit avec la raison, car les choses auraient pu se passer effectivement de la façon dont le menteur le prétend. Le mensonge est souvent plus plausible, plus tentant pour la raison que la réalité, car le menteur possède le grand avantage de savoir à l'avance ce que le public souhaite entendre ou s'attend à entendre. Sa version a été préparée à l'intention du public, en s'attachant tout particulièrement à la crédibilité, tandis que la réalité a cette habitude déconcertante de nous mettre en présence de l'inattendu, auquel nous n'étions nullement préparés.



Du mensonge à la violence
Commenter  J’apprécie          1420
Hannah Arendt
Carosand   28 mai 2013
Hannah Arendt
"Les mots justes, trouvés au bon moment, sont de l'action".
Commenter  J’apprécie          1250
Hannah Arendt
Nastie92   09 mars 2016
Hannah Arendt
S'il cesse de penser, chaque être humain peut agir en barbare.
Commenter  J’apprécie          1200
Hannah Arendt
Kalos_Kogathia   26 mai 2014
Hannah Arendt
Le pardon est certainement l'une des plus grandes facultés humaines et peut-être la plus audacieuse des actions, dans a mesure

où elle tente l'impossible - à savoir défaire ce qui a été - et réussit à inaugurer un nouveau commencement là où tout

semblait avoir pris fin.
Commenter  J’apprécie          1130
Hannah Arendt
Carosand   13 octobre 2014
Hannah Arendt
Il n'a jamais fait de doute pour personne que la vérité et la politique sont en assez mauvais termes, et nul, autant que je sache, n'a jamais compté la bonne foi au nombre des vertus politiques. Les mensonges ont toujours été considérés comme des outils nécessaires et légitimes, non seulement du métier de politicien et de démagogue, mais aussi de celui d'homme d'Etat.
Commenter  J’apprécie          1021
Hannah Arendt
DocIdoine   23 avril 2019
Hannah Arendt
Pour s'implanter, le Totalitarisme a besoin d'individus isolés et déculturés, déracinés des rapports sociaux organiques, atomisés socialement et poussés à un égoïsme extrême.
Commenter  J’apprécie          920
kilitou   14 août 2010
La Crise de la culture de Hannah Arendt
C'est également avec l'éducation que nous décidons si nous aimons assez nos enfants pour ne pas les rejeter de notre monde, ni les abandonner à eux-mêmes, ni leur enlever leur chance d'entreprendre quelque chose de neuf, quelque chose que nous n'avions pas prévu, mais les préparer d'avance à la tâche de renouveler un monde commun.
Commenter  J’apprécie          870
LiliGalipette   03 août 2011
Responsabilité et jugement de Hannah Arendt


Dans la solitude, je suis "parmi moi-même", en compagnie de moi-même, et donc deux-en-un, tandis que dans la désolation, je suis en vérité un seul, abandonné de tous les autres.

Commenter  J’apprécie          860
Hannah Arendt
Piatka   12 mars 2019
Hannah Arendt
C’est dans le vide de la pensée que s’inscrit le mal.





Les origines du totalitarisme
Commenter  J’apprécie          820

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura