AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Pierre Bouretz (Éditeur scientifique)
EAN : 9782070758043
1615 pages
Gallimard (30/05/2002)
4.4/5   87 notes
Résumé :

Hannah Arendt est devenue un auteur " classique " de la pensée politique et philosophique du XXe comme du XXIe siècle. Mais son œuvre a beaucoup souffert de sa publication en langue française. Les Origines du totalitarisme, qui se compose de trois parties : L'Antisémitisme, L'Impérialisme et Le Totalitarisme, à l'origine en un seul volume, a fait l'objet en France d'une publication en trois volumes séparés, ch... >Voir plus
Que lire après Les Origines du totalitarisme, suivi de Eichmann à JérusalemVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Dés sa parution en 1951 ce livre connu un retentissement important , à l'échelle du monde. Cette oeuvre proposait en l'occurence de comprendre ce qui avait pu conduire une nation à sombrer dans la barbarie sans nom , en l'occurence celle des camps de la mort. La question ici est de réussir a comprendre l'incompréhensible , le pourquoi d'une telle ignominie. Ce livre se base pour cela sur une étude de l'histoire politique européenne , et pour cela utilise la philosophie et la sociologie. Une comparaison est également faite entre le régime nazi et le régime soviétique , finalement assez proches sur le plan de l'antisémitisme , du populisme et du totalitarisme. Car pour Hannah Arendt ces deux régimes sont des exemples concrets des effets du totalitarisme sur les masses. Il apparait que ce type de gouvernement est la conséquence directe d'un capitalisme étatique , qui impose une idéologie unique , fait disparaitre par la peur et la violence toutes formes de contestation , détruit la culture et contamine les faibles d'esprits . Arendt démontre ici que l'antisémitisme s'avére étre la manifestation contemporaine de l'anti judaisme tout en incorporant des éléments strictements contemporains. Il apparait que cette période correspondau phénoménes des crises de l'état nation et à l'apparition des empires . Les "perdants " de la folie impérialiste , se retrouveront enclins a chercher des boucs émissaires , en l'occurence les juifs. le totalitarisme fait son nid dans les rangs de ceux ci , trop laches pour accepter une remise en question et enclins a suivre les premiers tribuns populistes venus . La folie d'un monde idéal que leur fait miroiter la propagande totalitaire trouve en eux le parfait public avec les conséquences et les atrocités que tout un chacun connait. Arendt parvient a comprendre comment ces régimes extrémistes on pu mettre en place des " mondes ou tout est possible" , justifiant par là méme les abominations commises par la suite . La pensée de Hannah Arendt s'avére plus que jamais nécessaire dans un monde qui devient fou .... Indispensable une fois de plus .
Commenter  J’apprécie          92
Est-il une lecture qui m'aura le plus appris sur l'homme, sur la question de l'identité et sur le mal. Si d'autres pages ont souvent bouleversé mes croyances pour mon plus grand plaisir, celles-ci font surgir l'histoire intime de nos nations avec la communauté juive, l'histoire d'un peuple sans gouvernement, sans pays et sans langue. Aucune des parties prenantes ne sortira indemne de la profondeur et l'équilibre de jugement d'Hannah Arendt (1906 – 1975). Et aujourd'hui ce livre se trouve plus nécessaire qu'hier encore pour d'une part comprendre le jeu des communautés face aux individus devenus plus libres et plus fragiles face aux jeux dangereux des identités plurielles et d'autre part pour alimenter sa réflexion sur certaines raisons expliquant la présence d'Israël au coeur du dar al-Islam.

Ces textes souvent tranchants ont divisé et continueront de diviser par leur absence de parti paris si ce n'est celui de la vérité sans fard. Aussi laisserais-je sans commentaire additionnel le lecteur prendre une semaine de vacance pour plonger dans les textes phares de la pensée du XXème siècles réouvrant des débats parfois interdits : L'antisémitisme, l'impérialisme, le totalitarisme.

Les cinq cents pages d'Eichmann à Jérusalem sont une longue étude sur la méchanceté humaine, la leçon de la terrible, de l'indicible, de l'impensable banalité du mal.

Lectori salutem, Pikkendorff

Lien : http://quidhodieagisti.over-..
Commenter  J’apprécie          110
C'est une oeuvre brillante et intéressante. Hannah Arendt s'intéresse avant tout à la pensée et son implication dans les système totalitaire. Son livre nous concerne d'autant plus que notre pays connaissait il y a moins de 100 ans l'Occupation. Einchmann à Jérusalem est une analyse de philosophe dans un contexte journalistique. Elle développe dans ce livre sa théorie sur la banalité du mal. Je conseille de lire cela après 1984 pour bien comprendre la mécanique des régimes totalitaires.

Bonne lecture, RL
Commenter  J’apprécie          50
Les origines du totalitarisme: Brillant, à la fois méthodique et empreint d'une conviction sincère, cette analyse de l'histoire va, au delà de l'approche classique, vers une compréhension de ce phénomène, inconcevable avant qu'il n'arrive. le style n'est pas toujours au top, mais il a été écrit en anglais qui n'est pas la langue maternelle de l'auteur.
Eichmann à Jerusalem: Belle analyse malgré les contestations qu'elle a suscitées.
Commenter  J’apprécie          30
Hannah Arendt est certainement un des plus grands philosophes du XXème siècle.
Contrairement à Sartre, Bourdieu, etc. qui se délectaient d'idées abstraites, elle voulait redescendre sur terre, comme Mila Kundera, et lier la Pensée avec l'action et le concret.
Juive, sa volonté d'essayer de comprendre Eichmann lui a valu de très vives critiques des communautés juives du monde entier, qui réagissaient uniquement de manière affective ou émotionnelle.
On ne peut manque d'évoquer la situation actuelle Israël-Hamas.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Les nazis entreprennent la liquidation du ghetto de Varsovie : des dizaines de milliers de personnes sont déportées à Treblinka pour y être gazées. Le Conseil juif, présidé par Adam Czerniakow, est contraint de rendre public l'ordre allemand par voie d'affiches. Refusant de cautionner la déportation, notamment celle des enfants, Czerniakow se suicide : "On exige de moi de tuer de mes propres mains les enfants de mon peuple. Il ne me reste que la mort", écrit-il. L'un des chefs de la résistance armée dans le ghetto, Marek Edelmann, condamnera son attitude : "Il savait parfaitement que la prétendue déportation à l'est signifiait la mort de centaines de milliers de Juifs dans les chambres à gaz et il ne voulait pas en être responsable. N'ayant pas le pouvoir de s'y opposer, il préféra disparaître. Nous avons pensé qu'il n'avait pas le droit de faire ça, que son devoir, en tant qu'unique personnalité jouissant d'une autorité dans le ghetto, était d'avertir toute la population juive de la réalité et dissoudre toutes les institutions, surtout la police juive qui dépendait officiellement du Conseil juif, et avait été fondée par celui-ci" (Le ghetto lutte, édition du comité central du Bund, 1945)
Commenter  J’apprécie          50
Ce que les masses refusent de reconnaître, c'est le caractère fortuit dans lequel baigne la réalité. Elles sont prédisposées à toutes les idéologies parce que celles-ci expliquent les faits comme étant de simples exemples de lois et éliminent les coïncidences en inventant un pouvoir suprême et universel qui est censé être à l'origine de tous les accidents. La propagande totalitaire fleurit dans cette fuite de la réalité vers la fiction, de la coïncidence vers la cohérence.
Commenter  J’apprécie          84
Certes ceux qui ont été touchés de près par la catastrophe -- les Juifs et les Allemands -- hésitent, et on les comprend, à examiner de trop près le comportement des groupes et des personnes que l'ensemble de l'effondrement moral ne semblait pas, ou n'aurait pas dû affecter -- c'est-à-dire le comportement des Églises chrétiennes, les dirigeants juifs, les conjurés de la conspiration contre Hitler du 20 juillet 1944 --, une telle hésitation, fort compréhensible, ne suffit pas à expliquer la réticence évidente et universelle à prononcer des jugements en termes de responsabilité morale individuelle.
Commenter  J’apprécie          53
L'égalité, à la différence de tout ce qui est impliqué dans l'existence pure et simple, n'est pas quelque chose qui nous est donné mais l'aboutissement de l'organisation humaine, dans la mesure où elle est guidée par le principe de justice.
Nous ne naissons pas égaux; nous devenons égaux en tant que membre d'un groupe, en vertu de notre décision de nous garantir mutuellement des droits égaux.
Commenter  J’apprécie          82
La principale caractéristique de l’homme de masse n’est pas la brutalité ou le retard mental, mais l’isolement et le manque de rapports sociaux normaux.
Commenter  J’apprécie          200

Videos de Hannah Arendt (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hannah Arendt
Dans un ouvrage en trois tomes, l'écrivaine et psychanalyse Julia Kristeva s'interroge sur ce qu'elle appelle le "génie féminin". Un choix affectif et personnel la conduit à se pencher sur trois cas singuliers, trois femmes à l'oeuvre et à la vie extraordinaires : Hannah Arendt, Mélanie Klein et Colette.
Pour en parler, Géraldine Muhlmann reçoit : Aurore Mréjen, ingénieure de recherche à l'Université Paris Nanterre et chercheuse au Laboratoire du Changement Social et Politique (Université de Paris) Frédéric Maget, directeur de la Maison de Colette Julia Kristeva, écrivaine, psychanalyste, professeure émérite à l'Université de Paris et membre titulaire et formateur de la Société Psychanalytique de Paris
Visuel de la vignette : Getty
Retrouvez notre série philo sur Julia Kristeva, l'oeuvre qui bouscule la littérature par ici https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/serie-julia-kristeva
#femme #litterature #philosophie _____________ Retrouvez-nous sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture Twitch : https://www.twitch.tv/franceculture
Et abonnez-vous à la newsletter Culture Prime : https://www.cultureprime.fr/
+ Lire la suite
autres livres classés : shoahVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (431) Voir plus



Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
450 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..