AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.28 /5 (sur 47 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 28/11/1966
Biographie :

Hélène Devynck, née le 28 novembre 1966 à Paris, est une journaliste française de télévision.
Scénariste de Ouistreham d'Emmanuel Carrère.
Elle a partagé la vie de ce dernier et a été un personnage récurent de son œuvre.

Ajouter des informations
Bibliographie de Hélène Devynck   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Elle a ajouté sa voix au concert de témoignages impliqués dans l'affaire dite "PPDA", pour Patrick Poivre d'Arvor. La journaliste Hélène Devynck, auteure d'"impunité" (Seuil, septembre 2022), est notre invitée. Là où, dit-elle, l'agresseur est toujours central dans le récit, elle souhaite retourner la caméra et proposer "un récit à l'envers", qui mette celles qu'il agresse au centre. #bookclubculture #affairePPDA #violencessexuelles _________________ Venez participer au Book club, on vous attend par ici https://www.instagram.com/bookclubculture_ Et sur les réseaux sociaux avec le hashtag #bookclubculture Retrouvez votre rendez-vous littéraire quotidien https://youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDrqL4fBA4UoUgqvApxm5Vrqv ou sur le site https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/bienvenue-au-book-club-part-2 Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture

+ Lire la suite

Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
Hélène Devynck
armand7000   16 novembre 2022
Hélène Devynck
. »..seul un oui est un oui » … l

Le consentement sexuel doit être librement et clairement exprimé. Il doit être explicite. (…)

Rien de compliqué, rien de dangereux pour la société : juste un renversement de la charge de la preuve. Quand un homme est accusé de violences sexuelles, c’est la preuve du consentement de celle( ou, plus rarement, de celui) qui l’accuse qu’on doit apporter pour l’innocenter.
Commenter  J’apprécie          50
ALDAMO21   17 octobre 2022
Impunité de Hélène Devynck
Parler reste un combat. On pare les mauvais coups comme on peut. On se bat contre des procédures-bâillons et des mythes vivaces qui nous accablent.

On a encaissé. On a nagé dans les eaux glacées du calcul égoïste et de la résistance patriarcale. On s'est serré les coudes. On s'est défendues.

On a parlé plus haut, plus fort, plus nombreuses.

On a appris.
Commenter  J’apprécie          50
Emiliec28   21 octobre 2022
Impunité de Hélène Devynck
Un gibier farouche, c'est celui qui ne se laisse pas apercevoir, celui qui fuit au moindre signe de danger. Pour ne pas être violées, les femmes devraient avoir peur, détaler devant les hommes ? Et vivre dans la mâchoire bien serrée de la domination masculine triomphante ? Se défendre d'une accusation de viol en remettant en cause la vertu de la victime est un poncif éculé. La vertu des femmes est l'éternel sujet, l'angle d'attaque ordinaire et toujours payant pour les disqualifier. Certains pays, comme l'Australie, ont pris des mesures juridiques pour éviter ça. Dans les procès de viol, il est interdit d'évoquer le passé de la victime. C'est hors sujet, tout simplement. Ce qu'on juge, c'est l'acte, pas la femme.
Commenter  J’apprécie          30
Matatoune   25 septembre 2022
Impunité de Hélène Devynck
Le délit de diffamation est une arme puissante. En obtenant la condamnation de l'expression de la victime, il constate l'inversion.

La version de la culpabilité suppose la mise en scène de la souffrance du dominant. Il a droit de mobiliser l'État et sa justice pour valider le préjudice qui lui est fait. C'est la reconnaissance sociale, l'adoubement collectif, la certification par le système judiciaire de son propre statut de victime. L'inversion est ainsi labellisée par l'institution.
Commenter  J’apprécie          30
Matatoune   25 septembre 2022
Impunité de Hélène Devynck
"Aucune personne raisonnable, homme ou femme, ne peut vivre dans un endroit où les voisins ne veillent pas les uns sur les autres." David Graeber Anthropologue
Commenter  J’apprécie          40
Matatoune   26 septembre 2022
Impunité de Hélène Devynck
il a fallu à Louise des semaines, peut-être des mois, pour admettre la situation. Après en avoir discuté avec le médecin du village, j'imagine qu'elle a fini par y parvenir, du moins dans l'intimité de sa conscience. Mais, sur le terrain des apparences, elle ne pourrait jamais rien concéder. Ma grand-mère avait fuit la guerre et l'Italie avec sa famille alors qu'elle n'avait que douze ans. Elle avait passé sa vie entière à se soustraire au mépris d'une société qu'il l'avait longtemos considérée comme une étrangère. Elle s'était acharnée à faire oublier ses origines italiennes dans une belle famille qui ne voulait pas d'une telle union. Elle en avait presque perdu sa langue maternelle. Elle ne pouvait pas tout laisser tomber.
Commenter  J’apprécie          10
Matatoune   25 septembre 2022
Impunité de Hélène Devynck
."..seul un oui est un oui" ... l

Le consentement sexuel doit être librement et clairement exprimé. Il doit être explicite. (...)

Rien de compliqué, rien de dangereux pour la société : juste un renversement de la charge de la preuve. Quand un homme est accusé de violences sexuelles, c'est la preuve du consentement de celle( ou, plus rarement, de celui) qui l'accuse qu'on doit apporter pour l'innocenter.
Commenter  J’apprécie          10
armand7000   16 novembre 2022
Impunité de Hélène Devynck
»..seul un oui est un oui » … l

Le consentement sexuel doit être librement et clairement exprimé. Il doit être explicite. (…)

Rien de compliqué, rien de dangereux pour la société : juste un renversement de la charge de la preuve. Quand un homme est accusé de violences sexuelles, c’est la preuve du consentement de celle( ou, plus rarement, de celui) qui l’accuse qu’on doit apporter pour l’innocenter.
Commenter  J’apprécie          10
Emiliec28   21 octobre 2022
Impunité de Hélène Devynck
Plus l'homme est puissant, plus on lui octroie de « crédit de consentement ». Un crédit dont le capital se mesure à la tolérance à l'égard du gros lourd ou du grand séducteur. De toutes les impostures du pouvoir, cette ligne de crédit illimité de tolérance à l'égard de la délinquance sexuelle et la plus dangereuse. On invoque la personnalité charismatique de l'agresseur. Ces hommes sont supposés plaire, non pas aux femmes mais à toutes les femmes. on n'est pas loin du permis de violer. C'est un des fondements les plus solides de la construction de l'impunité. Patrick poivre d'Arvor était omnipotent. On lui a prêté, les yeux fermés, l'assentiment de toutes les femmes.
Commenter  J’apprécie          00
Matatoune   23 septembre 2022
Impunité de Hélène Devynck
Dès qu'il s'agit de crime sexuel, la justice semble empêchée. Elle ne répare pas. ou si peu et si rarement. Elle ne protège pas et, surtout, elle ne dissimule pas. Ou plutôt si. À l'envers. Elle dissuade surtout les victimes de porter plainte.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

le diable au corps

1. Quel âge a le narrateur au début de la guerre ?

12 ans
15 ans
8 ans
20 ans

9 questions
475 lecteurs ont répondu
Thème : Le Diable au corps de Raymond RadiguetCréer un quiz sur cet auteur