AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.85 /5 (sur 239 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Amiens , 1957
Biographie :

Hervé Kempf est un journaliste et écrivain français.

D'abord journaliste à Radio Alligator, à Montpellier, il entre en 1985 à Science et Vie Micro. Le choc de la catastrophe de Tchernobyl le pousse à se consacrer aux questions écologiques .

Après avoir fondé Reporterre, le magazine de l'environnement en 1989, il travaille à l'émission télévisée Sauve qui Veut (France 2) au sein de l'Agence Capa (1991-1992), puis assure la rubrique « Sciences » de Courrier International (1992-1995), et les rubriques « Technologie » et « Ecologie » dans le magazine La Recherche (1995-1998). Il entre en 1998 au quotidien Le Monde pour couvrir le domaine environnemental.

Il a été élu au conseil de gérance de la Société des rédacteurs du Monde entre 2003 et 2006 (SRM), adoptant une position de plus en plus critique à l'égard de la direction de l'époque. Il assure depuis sa création en janvier 2009 la rédaction de la chronique hebdomadaire « Écologie » du quotidien du soir.


+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Hervé Kempf   (15)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Raphae?l Kempf, "Ennemis d'Etat, les lois sce?le?rates, des anarchistes aux terroristes", en discussion avec Ugo Palheta Rencontre à la librairie La Brèche Page du livre : https://lafabrique.fr/ennemis-detat/


Citations et extraits (84) Voir plus Ajouter une citation
Ziliz   18 septembre 2020
Que crève le capitalisme - Ce sera lui ou nous de Hervé Kempf
Que crève le capitalisme, mes amis ! Que crève cette baudruche immonde, ce monstre stupide, cet ivrogne insatiable, ce meurtrier insensible, ce violeur impénitent, cette ganache ventripotente, ce concept délirant, cette histoire subclaquante, mais oui, qu'il crève, ce fatum puant, ce cauchemar de toxicomane, qu'il disparaisse, le capitalisme, corps malade éventré des plaies de la Terre, ver immonde qui ne survit que de l'anéantissement de la vie, tumeur métastatique, élixir trompeur des rêves impossibles, virus mortifère, gredin, chenapan, criminel, boudin gras et suintant, bulldozer métallique et sans pitié, cyber caché et pervers, qu'il crève, et que vivent les sans-abri, que dorment les sans-logis, que se rassasient les affamés, que coure le léopard, que transpire la jungle, que sourie la mère, que vive enfin le monde, que l'horizon s'éclaire, que la lumière revienne, que se lève un avenir qui ne serait pas de catastrophe, de chaos, d'étouffement, de lutte pour une survie misérable, que vive enfin l'humanité libérée des rets tentaculaires de l'argent qui veut décider de tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          219
ErnestLONDON   16 mai 2018
Pour sauver la planète, sortez du capitalisme de Hervé Kempf
Le capitalisme est le racket légitime organisé par la classe dominante.  Al Capone.
Commenter  J’apprécie          230
ErnestLONDON   15 mai 2018
Pour sauver la planète, sortez du capitalisme de Hervé Kempf
La corruption répand dans l’esprit public l’idée qu’est le plus estimable non le plus vertueux mais le plus malin.
Commenter  J’apprécie          191
Mimimelie   16 octobre 2016
L'oligarchie ça suffit, vive la démocratie de Hervé Kempf
L’oligarchie, ce n’est pas la dictature, c’est le gouvernement par le petit nombre des puissants. Entre eux, ils discutent, réfléchissent, s’opposent, rivalisent. Ils font « démocratie », mais entre eux, sans le peuple. Et quand la décision est prise, elle s’impose, même si l’on y mettra les formes en habillant avec un art consommé la procédure électorale et la discussion publique.

La classe ouvrière a perdu sa conscience unitaire, le peuple ne se voit plus comme tel, la société ne se voit plus comme tel, la société se croit une collection indistincte d’individus segmentée en communautés ethniques, religieuses, régionales ou sexuelles.

L’oligarchie, elle, a une conscience de classe aiguisée, une cohérence idéologique sans faille, un comportement sociologique parfaitement solidaire.

Commenter  J’apprécie          120
tojadi   02 décembre 2013
Pour sauver la planète, sortez du capitalisme de Hervé Kempf
Nous voulons vivre dans une société qui suive d'autres règles que le capitalisme : qui veuille le bien commun plutôt que le profit , la coopération plutôt que la compétition , l'écologie plutôt que l'économie .

Dans une société qui pose la prévention de l'effondrement de la biosphère comme but de la politique humaine dans le demi-siècle à venir ; qui affirme que la réalisation de cet objectif suppose la baisse de la consommation matérielle ; qui conclut que cela ne peut être atteint que par la justice sociale .
Commenter  J’apprécie          100
Mimimelie   24 octobre 2016
L'oligarchie ça suffit, vive la démocratie de Hervé Kempf
...la vertu – ce sentiment d’une droiture humaine tournée vers les autres – court comme un fil oublié mais insécable au long de l’histoire des inventeurs d’un nouveau monde. Pour faire démocratie, il faut faire vertu, pour changer le destin écologique, il faut faire vertu. Vertu, un autre nom de l’humanité.
Commenter  J’apprécie          100
ErnestLONDON   20 janvier 2020
Comment les riches détruisent la planète de Hervé Kempf
L’ « empreinte écologique » de nos sociétés, c’est-à-dire leur impact écologique, selon le concept forgé par un expert suisse, Mathis Wackernagel, dépasse la « biocapacité de la planète ».
Commenter  J’apprécie          100
Bibalice   27 janvier 2011
L'oligarchie ça suffit, vive la démocratie de Hervé Kempf
La crise écologique domine l'entrée dans le troisième millénaire.

Il n'est pas d'autre défi.

L'humanité va-t-elle la maîtriser, ou se laisser rouler sur la

pente du désastre ?
Commenter  J’apprécie          100
ErnestLONDON   20 octobre 2020
Que crève le capitalisme - Ce sera lui ou nous de Hervé Kempf
La connaissance scientifique, et c’est logique, est toujours en retard sur la réalité des phénomènes qu’elle tente de décrire. 
Commenter  J’apprécie          100
ErnestLONDON   21 janvier 2020
Comment les riches détruisent la planète de Hervé Kempf
Aujourd’hui, après avoir triomphé du soviétisme, l’idéologie capitaliste ne sait plus que s’autocélébrer. Toutes les sphères de pouvoir et d’influence sont avalées par son pseudo-réalisme, qui prétend que toute alternative est impossible et que la seule fin à poursuivre pour infléchir la fatalité de l’injustice, c’est d’accroître toujours plus la richesse. Ce prétendu réalisme n’est pas seulement sinistre, il est aveugle. Aveugle à la puissance explosive de l’injustice manifeste. Et aveugle à l’empoisonnement de la biosphère que provoque l’accroissement de la richesse matérielle, empoisonnement qui signifie dégradation des conditions de vie humaine et dilapidation des chances des générations à venir. 
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le bourgeois gentilhomme

Quel est le vrai nom de l'auteur ?

Jean-Baptiste Poquelin
John-Baptiste Poquelain
Jean-Baptiste Molière
John-Baptiste Molière

30 questions
173 lecteurs ont répondu
Thème : Le Bourgeois Gentilhomme de MolièreCréer un quiz sur cet auteur