AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.76 /5 (sur 180 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1982
Biographie :

Hugo Horiot, qui a changé à l'âge de 6 ans son prénom de Julien contre son 2d prénom, Hugo, " pour tuer en lui le dictateur", est un comédien, qui a surmonté le syndrome d'Asperger, l'une des nombreuses formes de l'autisme.

Il est le fils de la romancière Françoise Lefèvre, qui, alors que son fils avait été orienté dès l'âge de 18 mois en psychiatrie, a choisi de s'en occuper elle-même, puis de le scolariser, et l'a sauvé de l'enfermement.
Elle a écrit à ce sujet deux magnifiques témoignages: "Le Petit Prince cannibale", prix Goncourt des lycéens, et " Surtout ne me dessine pas un mouton".

Hugo Horiot a publié un récit exceptionnel " L'Empereur, c'est moi", qui est sorti en librairie quelques jours avant la Journée mondiale de la maladie, mardi 2 avril 2013, récit où le mot "autisme" n’apparaît pas une fois, témoignage intense, puissant, bouleversant, de son combat.
Il a commencé à parler en 1988, et il est entré en 2000 au Théâtre du jour d'Agen, renaissance et début d'une carrière de comédien.

Il obtient en 2013 le Prix Paroles de patients.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Et si l?autisme, plutôt qu?une condition prédestinant à la déchéance, était une valeur d?avenir ? Diagnostiqué autiste à l'âge de 3 ans, Hugo Horiot est aujourd'hui auteur et comédien. Il déplore une "pathologisation de la différence" qui demeure très présente. Pour en parler, Guillaume Erner reçoit Hugo Horiot comédien et auteur notamment de « Autisme : j'accuse ! » (éditions L?Iconoclaste). L'Invité des Matins de Guillaume Erner - émission du 18 octobre 2019 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/saison-26-08-2019-29-06-2020 Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤14Iconoclaste6¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture

+ Lire la suite

Citations et extraits (101) Voir plus Ajouter une citation
Rhodopsine   28 avril 2013
L'empereur, c'est moi de Hugo Horiot
A tous ceux qui ont tenté de m'emmurer vivant dans mon silence de mort à jamais.

A tous ceux qui ont voulu m'assassiner et sacrifier ma mère sur l'autel de l'ignorance et de l'obscurantisme.

A tous ceux qui se drapent d'un savoir sans autre fondement que le dogme. (...)

Je dis NON.

Non je n'ai pas été trop aimé par ma mère.

J'ai été aimé.

Et j'ai aimé en retour.
Commenter  J’apprécie          281
cathcor   12 avril 2013
L'empereur, c'est moi de Hugo Horiot
Le monde n'aime pas les rêveurs. Si je continue à rêver, on va me jeter à la poubelle. Mais sans mes rêves, je suis mort. Je dois m'entraîner à me battre.
Commenter  J’apprécie          260
cicou45   18 novembre 2014
L'empereur, c'est moi de Hugo Horiot
"Qu'y a-t-il de plus personnel et individuel que la vérité ? Elle porte une robe différente pour chacun d'entre nous. Et la vérité de l'un sera le mensonge de l'autre."
Commenter  J’apprécie          250
jeunejane   22 août 2015
L'empereur, c'est moi de Hugo Horiot
Souvent roucoule la tourterelle. Cette musique est agréable. J'aime ce chant. J'aime la tourterelle. Je l'aime tellement que l'entendre m'est insupportable. Je crie à mon tour. Tais-toi tourterelle ! Cesse de me ramener à ma condition d'humain, à ma prison. Tu es libre, toi!
Commenter  J’apprécie          240
rabanne   23 octobre 2016
L'empereur, c'est moi de Hugo Horiot
Quand on ouvrira la porte de la maison sombre, on retrouvera sûrement le cadavre de Blanche-Neige. Et le mien sera dans la cage à oiseaux. De toute façon, je ne peux pas voler. Ce n'est pas grave d'être en cage quand on ne sait pas voler.
Commenter  J’apprécie          230
littleone   06 avril 2014
L'empereur, c'est moi de Hugo Horiot
Je me suis longtemps demandé pourquoi à l'ère de l'ordinateur, du virtuel et de la dématérialisation, on force les jeunes écoliers à porter un sac pouvant atteindre, pour les plus chétifs, jusqu'à la moitié de leur poids. Je pense aujourd'hui avoir trouvé la réponse : c'est de l'ordre de la volonté politique. Il s'agit de casser la jeunesse, afin de l'empêcher de se révolter. Ainsi elle apprend malgré elle à courber l'échine sous le poids des devoirs et de la culpabilité.
Commenter  J’apprécie          200
Alice_   09 octobre 2014
L'empereur, c'est moi de Hugo Horiot
Ce matin, nous sommes assis sur le plateau autour de Pierre Debauche qui nous donne un cours. Il remarque un trou béant d'une vingtaine de centimètres dans le rideau. Il entre dans une colère noire et demande pourquoi sur une troupe de quarante comédiens, aucun n'a eu le réflexe de prendre du fil et une aiguille pour le recoudre. Ce rideau est exposé à la vue du monde entier. Peut-être même que la représentation d'hier s'est déroulée avec ce trou béant. Quelle image misérabiliste et veule de ce théâtre. "Même les catins recousent leur jupe!" nous lance-t-il. Phase tranchante, mais qui a le mérite de nous mettre face à notre négligence. Que ce soit dans ses discours ou ses écrits, dans ses moments de colère ou de bienveillance, le sens de la formule de Pierre Debauche, en toutes circonstances, m'a toujours impressionné, quand d'autres pouvaient en être choqués. C'est alors que Lucrèce fait son entrée sur le plateau. Elle se positionne devant le trou puis, après un léger temps d'arrêt, elle bondit au travers face à quarante témoins. Un rire contenu parcourt l'assistance. Quelle incroyable réponse à la colère du maître. Réponse théâtrale empreinte de nonchalance et d'une innocente provocation. En plein dans le mille! Aucun comédien n'aurait pu faire ça. La tension retombe et le cours reprend. L'après-midi même, le rideau est recousu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Rhodopsine   28 avril 2013
L'empereur, c'est moi de Hugo Horiot
Vous voulez que j'ouvre la bouche? Que je répète les âneries que vous me dites à longueur de journée? Comme les autres enfants? Comme un perroquet? Je comprends tout ce qu'on me dit et je n'ai pas besoin de vous le démontrer. Je n'ai rien à vous dire, rien à vous prouver. Ma bouche ne s'ouvrira que pour vous mordre!
Commenter  J’apprécie          160
colimasson   20 juin 2019
L'empereur, c'est moi de Hugo Horiot
J’ai peut-être mes petites habitudes et mes rituels, mais je hais la routine.
Commenter  J’apprécie          140
ninoule69   19 février 2016
L'empereur, c'est moi de Hugo Horiot
Quand je rêve, je vois une image, je bloque cette image et j'entre dans mon rêve. Ces images s'entrechoquent, disparaissent et reviennent. J'ai peur qu'elles ne s'échappent. Alors je les dessine. Et elles existent. A l'école, on me regarde en souriant et on me dit que je suis un "cerveau lent". Ils ne savent pas comme les images défilent vite dans ma tête. Je leur réponds intérieurement, puisque "répondre" au professeur est interdit, que si je suis un "cerf-volant", qu'attendent-ils pour me lâcher ?
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur



.. ..