AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.68 /5 (sur 161 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Marseille , le 11/09/1972
Biographie :

Isabelle Sorente est une écrivaine française.

Passionnée par les mathématiques, elle s’oriente d’abord vers des études scientifiques. Reçue major aux Mines de Paris, elle choisit finalement d’entrer à Polytechnique, puis à l’École Nationale de l’Aviation Civile en corps de l’État, où elle passera son brevet de pilote privé, et s’essaiera à la voltige aérienne.

Elle suit en parallèle des cours de théâtre, notamment au Lucernaire et au cours Florent, où elle écrit et monte ses premières pièces.

Le succès rencontré en 2001 par son premier roman, "L", consacré au thème de l’addiction et à l’infantilisation des femmes dans une société conformiste, va la tourner définitivement vers l’écriture.

Son roman, "180 jours" (2013), a reçu un très bel accueil critique et l’a installée comme l’une des voix les plus fascinantes du roman contemporain. "La Faille" (2015) est à la fois le portrait d'une femme, Lucie Scalbert, et la description minutieuse d'une relation d'emprise amoureuse.

En 2008, Isabelle Sorente a fondé la revue Ravages, avec Frédéric Joignot et Georges Marbeck. Elle fait aussi partie des fondateurs du magazine Blast.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Podcasts (2) Voir tous

Citations et extraits (98) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   15 décembre 2018
La faille de Isabelle Sorente
Je trouvais étonnant que les gens laissent des mots avant de se suicider, et que personne ne donne jamais d’explication au fait de rester en vie.
Commenter  J’apprécie          432
Ladybirdy   16 décembre 2018
La faille de Isabelle Sorente
On imagine toujours que les adultes envient les enfants, comme si l’enfance était un âge d’or. Combien les enfants envient les adultes, ça, personne n’ose l’imaginer.
Commenter  J’apprécie          280
Ladybirdy   16 décembre 2018
La faille de Isabelle Sorente
Ce n’est pas les démons des autres que nous voyons. Ce sont les nôtres. C’est pour ça qu’on se trompe toujours sur les gens.
Commenter  J’apprécie          280
diablotin0   25 juin 2017
La faille de Isabelle Sorente
Comme la terre glaise croit le potier, voilà comment elle l'avait cru. Même si le potier ne veut qu'une chose, déformer ce qu'il tient entre ses mains, elle l'avait cru.
Commenter  J’apprécie          260
Annette55   28 novembre 2018
La faille de Isabelle Sorente
" Les contraires s'embrassent, se regardent dans les yeux et se confondent l'un avec l'autre .

Ils reconnaissent leur unité en une jouissance pleine de tourments...."
Commenter  J’apprécie          240
Ladybirdy   16 décembre 2018
La faille de Isabelle Sorente
Lui qui ne désirait que les filles fragiles et ne respectait que les femmes fortes, ce qui lui donnait l’impression de se faire avoir chaque fois qu’il tombait amoureux, voilà qu’il goûtait aux miracles de l’équilibre : Lucie était à la fois têtue et écorchée vive, ce dosage unique entre deux pôles opposés s’emboitait à son désir comme une pièce de puzzle.
Commenter  J’apprécie          230
Bookycooky   26 décembre 2015
La faille de Isabelle Sorente
Il y a bien des raisons pour lesquelles les romanciers sont jaloux des poètes. La première est que la poésie va vite, les images se déplacent à la vitesse de la lumière, trois cents millions de mètres à la seconde, elles apparaissent comme des étoiles avant de s’évanouir. En faire toute une histoire, cela prend plus de temps.
Commenter  J’apprécie          200
Bookycooky   27 décembre 2015
La faille de Isabelle Sorente
Le vrai problème du mensonge n’est pas d’être immoral, c’est qu’il imprime dans la mémoire une trace moins forte que la vérité.
Commenter  J’apprécie          200
Ziliz   23 juillet 2017
La faille de Isabelle Sorente
Comme [il] aurait été heureux, si ses parents l'avaient laissé étudier la philosophie, la sociologie, l'anthropologie, ces sciences humaines réservées aux garçons de bonne famille parce que rien ne les pressait, si la porte des humanités lui avait été ouverte, s'il avait pu contempler ces choses qu'il sentait remuer en lui, au lieu de faire une école de commerce avec prépa intégrée, pour gagner sa vie le plus vite possible en travaillant chez Peugeot.

(p. 230)
Commenter  J’apprécie          170
Ziliz   23 juillet 2017
La faille de Isabelle Sorente
Elle croit s'être détachée de sa mère, elle ne part plus au quart de tour quand Béatrice la provoque. Quand deviendras-tu adulte ? Qu'est-ce qui ne va pas chez toi, ma fille ?, à ton âge, j'étais moins jolie que toi mais j'avais déjà un fiancé. Lucie se retient de lui dire qu'elle a des hommes, qu'elle découvre leur pouvoir sur eux. Elle couche le premier soir, il paraît qu'il ne faut pas, mais elle ne peut pas se retenir. Elle ne résiste pas aux bras qui s'ouvrent et qui la serrent très fort, comme si elle était un petit enfant. Le chat de son proprio, un chartreux du nom de Feeling, qui doit bien peser huit kilos, s'accroche à tous les gens qui passent, il se roule à leurs pieds pour avoir un câlin. Il a été arraché à sa mère trop jeune, lui a dit le proprio pour excuser la bête, il ne s'en est jamais remis.

(p. 133-134)
Commenter  J’apprécie          150
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


.. ..