AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Découvrez les meilleures listes de livres


Le bonheur est comme l’oiseau, il se pose où il veut.
Liste créée par HundredDreams le 14/02/2022
71 livres.

Les oiseaux perdus

Le matin compte ses oiseaux

Et ne retrouve pas son compte.

Il manque aujourd’hui trois moineaux,

Un pinson et quatre colombes.

Ils ont volé si haut, la nuit,

Volé si haut, les étourdis,

Qu’à l’aube ils n’ont plus trouvé trace

De notre terre dans l’espace.

Pourvu qu’une étoile filante

Les prenne sur sa queue brillante

Et les ramène ! Il fait si doux

Quand les oiseaux chantent pour nous.

Maurice Carème

Pourquoi Les oiseaux ?

Tout simplement parce que je les aime.

J'ai essayé de rassembler mes plus belles lectures, les plus touchantes dans lesquelles les oiseaux ont la vedette.

Si vous avez aussi de belles lectures à partager, n'hésitez pas à les communiquer sur le fil, je les rajouterai avec plaisir.



1. Le héron de Guernica
Antoine Choplin
4.00★ (536)

Ce magnifique roman est d'une poésie incroyable, entre douceur et déchirement, paix et barbarie. Les oiseaux, toujours présents, restent indifférents aux drames humains qui se jouent mais ils nous laissent une porte ouverte vers leur monde pour que l'on puisse s'y réfugier. Contemplation et apaisement. Antoine Choplin laisse toute la place à l'imagination et à la représentation grâce à un style épuré empreint d'émotions. Tout n'a pas besoin d'être dit, et l'auteur l'a bien compris.
2. L'infinie patience des oiseaux
David Malouf
3.79★ (203)

« L'infinie patience des oiseaux » de David Malouf offre un contraste saisissant entre la beauté des paysages, la sérénité de la nature, le chant merveilleux des oiseaux et l'horreur de la guerre et des massacres, la souffrance, la barbarie.
3. La cité des nuages et des oiseaux
Anthony Doerr
4.16★ (2890)

Ajout de HundredDreams : Anthony Doerr est un fabuleux conteur. Avec un talent immense et singulier, il bâtit un monde enchanteur, dessinant l'intime, la vie et la mort, enchevêtrant les évènements passés, présents et futurs, nous laissant entendre le silence réconfortant des livres et la violence des guerres. Avec comme point d'ancrage cet amour irrépressible pour les livres et les histoires, je me suis laissée emporter dans cette aventure qui traverse le temps et les conflits humains, entre récit mythologique et conte merveilleux, quête initiatique et science-fiction, roman historique et récit d'aventure. L'écriture, onirique, poétique, colorée, contribue à créer une atmosphère enveloppante et douce, envoûtante et feutrée dans laquelle je me suis sentie merveilleusement bien.
4. Les oiseaux du temps
Amal El-Mohtar
3.82★ (1053)

Deux oiseaux sur la branche du temps, deux combattantes qui s'affrontent pour influer sur l'Histoire. Un roman original et envoutant, servi par une plume magnifique de poésie et d'humanité.
5. Oiseau
Sigbjørn Skåden
3.66★ (168)

Proposition de HordeduContrevent : L'onirisme qui se dégage de la couverture est à l'image de celui que nous ressentons dans le livre. « Oiseau » du norvégien Sigbjørn Skåden nous donne l'impression de rêver, un rêve en noir, blanc et rouge, un rêve où le cours du temps est fluctuant, un rêve composé de multiples signes à interpréter comme ces obélisques, doigts inquiétants tournés vers le cosmos maintes fois présents, un rêve qui se termine de façon abrupte… Ce livre de science-fiction se déroule sur une planète lointaine au sein du système solaire, nommée Home, sur laquelle l'eau a permis d'accueillir une poignée d'humains, des pionniers, ayant quitté la Terre alors menacée. Les chapitres alternent 2048, l'arrivée des premiers colons dont la petite Su, premier enfant à être né sur Home, et 2148 et la trentaine d'humains encore présents. Il n'est nullement question de vaisseaux spatiaux, nullement question de guerre des étoiles, de technologie poussée. Au contraire. C'est une vie simple, d'un certain dénuement, sans technologie, à laquelle nous sommes témoins sur Home, une vie sous cloche de verre dans un environnement de sable rouge, de roches noires, de plantes blanches, tâches claires dans tout ce rouge. Tableaux magnifiques sur lesquels l'auteur norvégien trace ces trois couleurs en aplats subtils, disjoints, sans entre deux, sans mélange. L'arrivée de nouveaux terriens va venir bousculer la routine de ce groupe, notamment du trio formé par Persiles, sa mère et sa future, Angjir. Un livre de SF poétique qui brille d'un aura mystérieux...A découvrir !
6. Kra
John Crowley
3.91★ (358)

Dans ce roman insolite, le rôle principal a été confié à une corneille nommée Dar Duchesne. C'est la toute première à avoir porté un nom à elle. Condamné à la vie éternelle, Dar traverse les âges et offre une vision très personnelle de l'histoire des hommes à travers le temps.
7. Les Oiseaux chanteurs
Christy Lefteri
3.99★ (489)

Chypre, 2016. Nisha Jayakodi disparaît un soir sans laisser de trace. Son employeuse Petra Loizides s’inquiète de la disparition de la nounou qui élève sa fille de 9 ans depuis sa naissance. Yiannis, le locataire qui occupe le premier étage de sa maison, est lui aussi bouleversé : se serait-elle enfuie suite à sa demande en mariage la veille ? Mais la jeune femme sri-lankaise a laissé derrière elle son passeport, l’écrin qui renferme la photo de son défunt mari et la mèche de cheveux de sa propre fille Kumari restée au pays. Ensemble Petra et Yannis vont enquêter auprès de nombreuses femmes invisibles comme Nisha et découvrir la facette sombre d’un pays gangréné par la corruption et les trafics en tous genres.
8. Le roitelet
Jean-François Beauchemin
4.21★ (723)

Ajout de HundredDreams : « À ce moment je me suis dit pour la première fois qu'il ressemblait, avec ses cheveux courts aux vifs reflets mordorés, à ce petit oiseau délicat, le roitelet, dont le dessus de la tête est éclaboussé d'une tache jaune. Oui, c'est ça : mon frère devenait peu à peu un roitelet, un oiseau fragile dont l'or et la lumière de l'esprit s'échappaient par le haut de la tête. Je me souvenais aussi que le mot roitelet désignait un roi au pouvoir très faible, voire nul, régnant sur un pays sans prestige, un pays de songes et de chimères, pourrait-on dire. » À travers l'histoire de deux frères orphelins depuis quelques années, Jean-François Beauchemin explore les thèmes de l'âme humaine, de la folie, de la schizophrénie, de l'identité, de la différence. Malgré les drames, la peur, la solitude, il se dégage beaucoup de douceur, de sensibilité, d'humour, d'attention, de compréhension dans ce petit récit. Une petite pépite
9. La langue du pic vert
Chantal Dupuy-Dunier
4.31★ (47)

Roman d'ambiance, roman psychologique, roman fantastique, on sent dès les premières lignes que l'auteure nous emmène dans son univers, mélange de réalité, de rêve et de folie. Sylvain, passionné d'oiseaux, et en particulier des picidés, s'isole de plus en plus du monde qui l'entoure, passant ses journées à les étudier.
10. Le cottage aux oiseaux
Eva Meijer
3.88★ (121)

Proposition de Fleuralize : Le destin singulier et romanesque d’une femme hors du commun, pionnière dans le domaine de l’étude du comportement animal. Dans Le Cottage aux Oiseaux, Eva Meijer propose une biographie romancée de Len Howard (1894-1973), violoniste britannique et naturaliste autodidacte. À 40 ans, elle décide d’abandonner le confort de sa vie londonienne et ses amours compliquées pour se retirer dans la campagne anglaise et vouer le reste de ses jours à sa seule véritable passion : les oiseaux. Cet émouvant roman retrace l’histoire de cette femme libre, qui n’a pas hésité à refuser les conventions de la société de son temps pour connaître de grandes joies tirées de ses rapports privilégiés avec la Nature.
11. Petits oiseaux
Yôko Ogawa
3.96★ (578)

Yoko Ogawa est une autrice talentueuse qui signe des romans subtils, poétiques, étranges. Ils pourraient paraître anodins et sans grand intérêt, mais les histoires qu'elle nous conte touchent à l'intime. Elle excelle à disséquer l'âme humaine et à créer des ambiances où la solitude est égaillée par le pépiement des petits oiseaux. Ce récit raconte l'histoire insolite de deux frères qui partagent une passion commune pour les oiseaux et leur chant.
12. Le Ruban
Ito Ogawa
3.88★ (1036)

Une jolie perruche callopsitte est le fil conducteur de plusieurs histoires poignantes, et même bouleversantes. Sa naissance est très étonnante : une grand-mère un peu excentrique et passionnée d'oiseaux va recueillir des oeufs abandonnés dans le nichoir installé en face de chez elle, dans un vieil arbre surnommé « Pépé ». Aidée de sa petite-fille, elle va les couver bien au chaud dans sa chevelure coiffée en forme de nid. Sur les trois oeufs, un seul va éclore. Elle nommera l'oisillon Ruban, pour exprimer le lien très fort qui les unit à l'oiseau.
13. Le poids des secrets, tome 3 : Tsubame
Aki Shimazaki
4.30★ (2177)

Tsubame, c'est le nom de l'hirondelle en japonais, symbole de liberté. Le récit commence en 1923, au Japon, lors du tremblement de terre. Séparée, de sa mère et de son oncle, placée sous la protection d'un prêtre surnommé « Tsubame », Mariko devra changer d'identité et taire ses origines. L'écriture d'Aki Shimazaki, pleine de finesse et de poésie, lie la nature, les fleurs et les hirondelles, au destin tragique des hommes.
14. L'enfant et l'oiseau
Durian Sukegawa
3.79★ (406)

Ajout de sabine59 : Dans ce récit que l'on peut considerer comme un conte initiatique, Johnson nait dans un cèdre. Cependant, blessé lors d'une tempête, il ne doit sa survie qu'au jeune Yôichi et sa mère qui le cachent dans leur appartement , alors que c'est interdit, les corbeaux ayant mauvaise presse au Japon. En danger, il devra ensuite s'envoler du balcon et connaitra d'autres aventures... Ce livre est passionnant tout d'abord pour apprendre comment se déroule la vie d' un corbeau, animal très intelligent. Par ailleurs, le livre rend compte des préjugés sociaux, de la discrimination, non seulement en présentant comme nuisibles certains animaux, en les pourchassant, mais aussi en montrant du doigt les femmes élevant seules leurs enfants. Je parlais de noirceur. Quelle cruauté du destin, aussi bien pour Johnson que pour Yôichi! La fin est particulièrement poignante, elle serre le coeur. Un livre inoubliable.
15. Chroniques de l'oiseau à ressort
Haruki Murakami
4.14★ (3391)

Depuis peu, un oiseau au chant un peu spécial, ressemblant au bruit d'une pendule que l'on remonte, se fait entendre dans le jardin de Toru Okada et de sa femme Kumiko. Ils le surnomment « l'oiseau à ressort ». Ce n'est pour le couple qu'une plaisanterie, mais très rapidement, le cri de l'oiseau va être associé à des évènements étranges, comme si les rouages de l'horloge faisaient fonctionner le monde et interféraient tragiquement dans la destinée des hommes qui entendent ce chant. Dans un premier temps, le chat du jeune couple disparaît. Etant très attachés à leur animal de compagnie, ils le cherchent dans le voisinage et en particulier dans le jardin d'une maison abandonnée où des évènements tragiques se sont succédés. Et puis c'est au tour de Kumiko de disparaître, sans prévenir, sans laisser aucune trace. Un des meilleurs romans du grand auteur japonais.
16. L'oiseau
Jung-Hi Oh
4.01★ (89)

Ajout de Berni_29 : Nous sommes en Corée du Sud, au moment où le pays tente de se relever de ses blessures passées, un pays en pleine reconstruction. Umi a onze ans et son petit frère Uil, neuf ans. Privés de leur mère, ils sont ballotés ici et là dans la famille maternelle, tandis que le père travaille au loin sur des chantiers. C'est une histoire presque ordinaire dans la manière de la raconter, à travers la chronique douce-amère qui nous vient ici comme la mélancolie d'un chant triste. Et puis il y a cet oiseau en cage dans l'appartement de Monsieur Yi, le voisin veuf, et qui fascine la petite Umi... Dans la cage il y a un petit miroir pour tenir compagnie à l'oiseau seul, qui lui aussi tient compagnie à Monsieur Yi, désormais seul… C'est le portrait d'un monde désenchanté, dépeint à hauteur d'enfant, l'image d'une enfance enfermée dans une dure réalité comme celle d'un oiseau en cage...
17. Le Pigeon
Patrick Süskind
3.62★ (4100)

La vie de Jonathan Noël va basculer dans l'horreur lorsqu'un pigeon va faire irruption dans sa vie, roucoulant sous ses fenêtres, les souillant de ses déjections. L'arrivée de ce volatile va faire vaciller son équilibre psychologique très fragile et chamboulait son existence. Un récit très court, à la fois touchant et inquiétant.
18. Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler
Luis Sepúlveda
4.23★ (2784)

Une mouette engluée de pétrole se pose maladroitement entre les pattes de Zorbas, un gros chat noir. Avant de mourir, elle pond un dernier oeuf qu'elle lui confie. Un très joli petit conte plein de tendresse sur le courage, la tolérance et la solidarité.
19. L'oiseau Canadèche
Jim Dodge
3.98★ (782)

Ajout de Yendare : Orphelin, Titou est recueilli par son grand-père, solitaire et excentrique, porté sur le jeu et la bouteille, réfractaire à toutes les contraintes sociales, travail et impôts en premier lieu. Malgré quelques divergences de caractère - Titou a la passion des clôtures, Pépé Jake les déteste - le duo fonctionne bien, et mieux encore du jour où déboule Canadèche, canard boulimique hautement sympathique, qui devient leur inséparable compagnon. Trésor de malice et de tendresse, "L'Oiseau Canadèche" est un délicieux conte naturaliste moderne, brillant comme un coeur de canard.
20. Il était deux fois
Franck Thilliez
4.26★ (10263)

Proposition de Levant : Les étourneaux qui évoluent en nuage mouvant et pleuvent sur les hommes ont leur part dans la noirceur de l'intrigue. Ils n'ont pas l'agressivité des oiseaux d'Hitchcock mais participent à alourdir le mystère des disparitions et des cadavres qui interpellent les enquêteurs.
21. Les Oiseaux et autres nouvelles
Daphné Du Maurier
4.14★ (807)

Beaucoup ont déjà vu le célébrissime film d'Hitchcock. Mais connaissez-vous le roman de Daphnée du Maurier ? Cette auteure a l'art de créer des ambiances angoissantes.
22. Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
Harper Lee
4.28★ (27255)

Proposition de Berni_29 : Quel est ce drôle d'oiseau moqueur qu'on ne peut mettre en cage ? Quel est ce drôle d'oiseau prêt à battre des ailes, donner des coups de bec et des coups de griffes dans la bêtise humaine, l'éventrer, prendre son envol pour crier là-haut dans le ciel azuré des mots de liberté, réinventer la vie. Scout ressemble à ce drôle d'oiseau dont parle si bien son père dans les histoires du soir pour l'endormir. Un récit vibrant sur fond de ségrégation.
23. Birdy
William Wharton
4.02★ (146)

Un roman magnifique sur deux amis revenus marqués de la guerre du Vietnam. Birdy s'enfonce dans un mutisme et se perd dans un rêve impossible : s'envoler, libre, tel un oiseau.
24. Il pleuvait des oiseaux
Jocelyne Saucier
4.12★ (1391)

Proposé par Framboize12 et DianaAuzou : Nous voilà en plein cœur d'un drame historique, celui des Grands Feux qui ont ravagé des forêt entières de l'Ontario au début du 20ème siècle. La tristesse et la joie se prennent par la main dans un beau récit d'une émotion vibrante et lumineuse. On y trouve la grande liberté au rythme de la nature et de la vie, loin du monde, au plus près de l'humain.
25. Métamorphose en bord de ciel
Mathias Malzieu
3.82★ (1635)

Proposition de Sachka : Récit lunaire dans lequel l'auteur nous raconte le combat contre la maladie d'un doux rêveur très optimiste (Tom Cloudman) et sa lente métamorphose en oiseau. Très beau roman qui je pense mérite sa place ici.
26. La malédiction des colombes
Louise Erdrich
3.68★ (500)

Ajout de HundredDreams : A la fois symbole de paix, d'espoir et d'amour, les colombes portent une connotation tragique dans ce récit, symbolisant le meurtre injustifié de ces quatre hommes innocents, et plus globalement, la violence subie par les communautés autochtones à travers l'histoire des Etats-Unis. Un très beau livre qui nous transporte dans un monde teinté de réalisme magique. On est captivée par ces histoires de famille, avec leurs secrets, leurs barbaries, leurs douleurs, leurs silences et leurs mesquineries. L'écriture de Louise Erdrich est magnifique, poétique, se drapant de nombreuses sonorités : drôle, onirique, sensible, émouvante, elle est aussi un cri silencieux face aux injustices du monde.
27. Le chant du perroquet
Charline Malaval
4.03★ (138)

Proposition de Dannso : Tiago, jeune journaliste brésilien, découvre grâce au récit de son voisin Fabiano, ponctué par les interventions du perroquet du vieil homme, les heures à la fois glorieuses (construction de la capitale Brasília au milieu de nulle part) et sombres (dictature et escadrons de la mort) de l'histoire récente de son pays. Il va mener l'enquête sur la vie de cet homme et découvrir de sombres secrets.
28. La fiancée des corbeaux
René Frégni
4.12★ (303)

Comment ne pas rajouter René Frégni, lui qui sait si bien parler de la nature ? Ajout de Berni_29 : C'est le journal d'un homme qui écrit comme on marche parfois vers la tendresse et la beauté, les bras tendus au milieu de nulle part, guettant la lumière du jour. C'est un journal qui s'ouvre aussi aux oiseaux. Des oiseaux qui s'envolent et reviennent sur les pages picorer des mots, des mésanges, des chardonnerets, des rouges-gorges... Des pigeons aussi. Parfois les corbeaux frôlent le ciel, frôlent les pages. Dans ces pages illuminées, la nuit finit par descendre. C'est juste une étrange impression, celle d'un livre qu'on vient de finir et qu'on a aimé par-dessus tout, si loin du fracas du monde.
29. Les neuf consciences du Malfini
Patrick Chamoiseau
4.26★ (96)

Proposition de Pascaline80 Un Malfini, grand rapace assuré de sa magnificence, découvre un jour l'existence des colibris. Sidéré par la découverte de cette petite créature, le terrible prédateur se retrouve face à l'insupportable, à l'incompréhensible. Très jolie fable dont la plume poétique et plaine d'humour s'empare de notre conscience écologique.
30. Monde sans oiseaux
Karin Serres
3.57★ (196)

Ajout de Berni_29 : "Dans ce monde à la beauté trompeuse, se profile le spectre d'un passé enfui où vivaient des oiseaux, une espèce aujourd'hui disparue."
31. Refuge
Terry Tempest Williams
4.11★ (217)

A la fois une étude naturaliste et chronique familiale, ce beau roman nous entraîne en Utah en 1983 lorsque les inondations menacent le Refuge des oiseaux migrateurs. "Refuge" entrelace le destin des oiseaux du Grand Lac Salé et celui des hommes frappés comme eux par les drames écologiques. Dans une langue tout à la fois sobre et poétique, Terry Tempest Williams refuse la tragédie et lance un formidable appel au renouveau.
32. Le Théorème du perroquet
Denis Guedj
3.71★ (1566)

Proposé par Berni_29 : Le Théorème du perroquet de Denis Guedj mêle étroitement une histoire captivante, où il est question de forêt amazonienne, de bibliothèque perdue et... de perroquet, et l'histoire des mathématiques.
33. Louise
Didier Decoin
3.74★ (77)

Proposition de Framboise12 : Manon, étudiante québécoise, va bouleverser la vie de Joanne, coiffeuse à SaintPierre-et-Miquelon. Elle débarque sur l'île avec Louise, une oie des neiges blessée qu'elle a recueillie. Et elle va apprendre à Joanne comment accepter l'amour et ses peurs, comment découvrir la liberté de donner et de prendre...
34. L'île des chasseurs d'oiseaux
Peter May
4.25★ (5703)

Ajout de Paroles : Marqué par la perte récente de son fils unique, l'inspecteur Fin Macleod, déjà chargé d'une enquête sur un assassinat commis à Edimburg, est envoyé sur Lewis, son île natale, où il n'est pas revenu depuis dix-huit ans. Sur fond de traditions ancestrales pour les hommes de Lewis, consistant à aller tuer deux mille oisillons, des gugas, un met apprécié sur l'île, Peter May nous plonge au cœur de l'histoire personnelle de son enquêteur Fin Macleod.
35. Mélancolie des corbeaux
Sébastien Rutés
3.63★ (106)

Ajout de Fulmar : Des lions se sont mystérieusement échappés d’une ménagerie et menacent les autres animaux de semer la terreur dans Paris. Pour déjouer leur menace, le Conseil des animaux décide de faire appel à Karka, le vieux corbeau chargé des missions délicates. Avec Mélancolie des corbeaux, son premier roman à paraître en “Actes noirs”, Sébastien Rutés compose une variation étrange et envoûtante sur le roman d’investigation, à mi-chemin entre la fable animalière et le conte philosophique.
36. Le chant de la frontière
Jim Lynch
3.58★ (111)

Ajout de Fulmar : Brandon Vanderkool n’a qu’une passion, les oiseaux. Poussé par son père, il vient pourtant d’entrer dans la Border Patrol, la police des frontières américaine, où il est chargé de surveiller un bout de frontière poreuse – et paisible – entre les États-Unis et le Canada. Est-ce parce qu’il est dyslexique, ou qu’il possède une perception unique du monde, toujours est-il qu’il commence à enchaîner les arrestations. Cette efficacité soudaine fait de lui un héros dans sa petite ville frontière, où les conversations vont bon train. Pendant ce temps-là, Madeline, la voisine canadienne de Brandon, désireuse de fuir cette petite communauté, s’initie au trafic de drogue.
37. La femme et l'oiseau
Isabelle Sorente
3.91★ (420)

Lorsque sa fille, Vina, est exclue du lycée pour avoir menacé un camarade, Elizabeth décide de se réfugier avec elle en Alsace chez son grand-oncle Thomas. Dans cette maison en lisière de forêt, tous trois s'observent et s'apprivoisent. Malgré-nous, pris au piège de combats qu'ils n'ont pas choisis, ils le sont tous les trois : Thomas précipité dans le chaos du front de l'Est; Elizabeth qui ne vit que pour sa fille et son travail; Vina, l'adolescente emportée par une violence qui la dépasse. Bientôt la jeune fille est fascinée par ce grand-oncle qui communique avec les oiseaux et semble lire les pensées. Ces dons, Thomas les a acquis pendant la guerre. Quand il lui a fallu survivre dans les rangs de l'armée allemande, puis emprisonné au camp de Tambov. Quand il a rencontré le faucon pour la première fois.
38. M pour Mabel
Helen Macdonald
3.23★ (578)

Proposition de Fanfanouche 24 : Au creux de notre solitude ou de notre tristesse, les animaux ont ce pouvoir de nous consoler, de nous réconforter, de nous apaiser. La Britannique Helen Macdonald a choisi de dresser un oiseau de proie après la mort de son père. Elle va s'isoler du monde, de la ville, des hommes. Se réapproprier le temps. La patience. Se reconnecter à son corps; aiguiser ses sens. Se donner complètement. Sentir ce lien viscéral, inscrit en chacun de nous, à la nature.
39. La conférence des oiseaux
Jean-Claude Carrière
4.13★ (88)

Proposition de Elea2022 : Une version de "la conférence des oiseaux" de Farîd al-Dîn-Attâr a été adaptée en théâtre par Jean-Claude Carrière. Il raconte comment les oiseaux se mirent en quête du mythique Simorgh, afin de le prendre comme roi. Sous la métaphore de l'oiseau, ce récit parle de notre humanité, de nos souffrances, et du chemin qui mène vers une meilleure connaissance de soi. "Le soleil de ma majesté est un miroir. Celui qui se voit dans ce miroir, y voit son âme et son corps."
40. La Conférence des oiseaux
Farîd al-Dîn Attâr
4.33★ (369)

Proposition de Elea2022 : Le Cantique des oiseaux, poème écrit en persan à la fin du siècle, chante le voyage de milliers d'oiseaux en quête de Sîmorgh, manifestation visible du Divin. La huppe, messagère de Salomon, les guide et les encourage en leur racontant des histoires de sagesse puisées parmi les classiques de la littérature profane ou inspirées du Coran. Chef-d'oeuvre de poésie mystique, Le Cantique des oiseaux est un récit initiatique : chacun peut voir dans les oiseaux le reflet de lui-même, à travers le prisme de ses propres expériences et de ses quêtes intimes.
41. Dans un fracas de plumes
Hadassa Tal
4.00★ (9)

Proposition de Berni_29 : Ce recueil est une volière de grâce, de douceur et de légèreté. Ces poèmes disent la tendresse des feuilles, la solitude des ailes, une plume contre le vent, des mots et des oiseaux comme des sentinelles devant le bruit des larmes et des armes. Comment apprendre la légèreté lorsqu'on trébuche, comment apprendre à s'envoler dans la pesanteur tragique qui colle aux jambes, aux jours devenus sombres ?
42. L'oiseau
Jules Michelet
3.75★ (12)

Ajout de Fulmar : La grande trilogie de Michelet (L'Insecte, La Mer, L'Oiseau) est une épopée : celle de l'homme du XIXe siècle, confiant dans lui-même, qui s'ouvre à la merveille qu'est le monde et apprend à le respecter. Michelet se régale et on le sent. Il est historien, habitué à dépouiller les vieux livres. Leur siècle déborde de récits de voyages et d'explorations. Il y puise. Il nous embarque vers les pôles, dans les mangroves. C'est un raconteur, un raconteur et un rêveur. Alors on se laisse faire comme par un grand poème. Après Michelet, ce n'est pas qu'on serait devenu savant sur la chouette, l'aigle et le vautour, la frégate, le pic ou l'hirondelle – c'est juste que chacun des oiseaux, même le timide rossignol chanteur, nous a appris quelque chose de notre humanité.
43. Mille grues de papier
Chantal Dupuy-Dunier
4.42★ (25)

Proposé par Berni_29 : L'histoire de ce recueil, sa genèse, disent déjà cette beauté d'un geste poétique et empli d'humanité. L'objet de ce recueil repose sur une histoire vraie, émouvante, tragique. Sadako Sasaki, fillette leucémique irradiée à Hiroshima, tenta de plier mille grues de papier pour que, selon le proverbe, son voeu : "continuer à vivre" se réalise. Avant de mourir, sans dévier de son but, elle parvint à réaliser 644 de ces oiseaux hautement symboliques au Japon. Malheureusement, elle ne parvint pas jusqu'au bout. Ce sont les enfants de sa classe qui confectionnèrent les origamis manquants afin de parvenir jusqu'à mille. À l'image de Sadako, Chantal Dupuy-Dunier eut cette magnifique idée de plier et déplier des mots sur précisément 644 poèmes, pas un de plus.
44. Demain les oiseaux - Intégrale (Edition prestige)
Osamu Tezuka
4.24★ (47)

Les oiseaux sont devenus intelligents, grâce à une substance répandue sur la Terre par une civilisation extraterrestre. Fatigués d’être opprimés par cette engeance inférieure qu’on appelle les hommes, ils se révoltent. L’humanité n’est bientôt plus réduite qu’à quelques milliers d’individus retournés à l’âge de pierre et réduits en esclavage par les oiseaux. Mais le paradis universel de la civilisation Oiseau ne dure qu’un temps : une guerre survient entre les oiseaux végétariens, les insectivores, les carnassiers... Devant ce résultat, les extra-terrestres décident de donner l’intelligence à une autre catégorie d’animaux pour dominer la Terre… Un manga à découvrir.
45. L'émouvantail, tome 4 : L'oiseau bohême
Renaud Dillies
4.15★ (31)

Au détour d'une de ses promenades forestières, le doux Émouvantail tombe sur une drôle de « cabane avec des roues ». Plus étonnant encore : elle semble abandonnée, mais recèle de mystérieux trésors. Le héros au coeur de paille y découvre une invention étrange dotée de cordes, qui lui permet de produire des sons semblables à ceux de son ami Petit Oiseau. Mais surtout, il y fait la rencontre d'un être tout à fait singulier. Un oiseau magnifique mais ne parlant pas son langage, et prisonnier d'une cage dorée. Quelle triste idée, priver ainsi quelqu'un de liberté... L'Émouvantail compte bien trouver un moyen de le libérer. Une très jolie petite BD pour enfant.
46. Kraa, tome 1 : La vallée perdue
Benoît Sokal
4.03★ (132)

Proposition de Elea2022 : Nous suivons Kraa, l'aigle sacré, violent et vindicatif, y compris à travers sa voix, quelque peu cynique, qui parcourt les planches, car c'est lui qui raconte l'histoire et mène la danse.
47. Les gardiens de Ga'Hoole, tome 1 : L'enlèvement
Kathryn Lasky
4.05★ (404)

Proposition de Yendare : Une jolie petite série de fantasy animalière pour les plus jeunes où les chouettes sont à l'honneur.
48. Oceania, Tome 1 : La Prophétie des oiseaux
Hélène Montardre
4.03★ (493)

Ajout de Fulmar : Dans un monde futuriste, alors que la fonte des glaces a provoqué la montée des eaux et le déplacement des zones habitables, Flavia et son grand-père guettent, sur la côte Atlantique, quelque part en France, le comportement des oiseaux, dont les habitudes changent en fonction de l'évolution du climat. Belle histoire qui mêle force de la nature et danger des hommes de pouvoir avec leur appétit de domination , leur égoïsme, leur manque de clairvoyance. (extrait de la critique de Gouelan)
49. Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède
Selma Lagerlöf
4.10★ (1759)

Ajout de Domm33 : Cette édition est adaptée de Nils Holgersson, magnifiquement illustrée par René de Pauw. Nils est un gamin turbulent qui vit dans la ferme de ses parents au Sud de la Suède. Un jour, il est puni par un lutin pour sa méchanceté : Nils est rapetissé à la taille du lutin. Nils s'envole alors sur le dos de Martin : son jars domestique veut accompagner les oies sauvages de la bande d’Akka qui migrent vers le Nord. Dans ce merveilleux voyage, Nils affrontera de grands dangers : les tempêtes, Smirre le renard, les cruelles corneilles… Il découvrira la beauté du Monde et de la Nature. Il apprendra aussi à être fort et courageux. Cela lui suffira-t-il pour redevenir grand ? Voyagez avec Nils sur le dos d'une oie, au fil des pages du célèbre livre de Selma Lagerlöf, la première femme prix Nobel de littérature. Dans ce roman fougueux sur la fin de l’enfance, Nils apprend à grandir... tout en étant minuscule.
50. Jonathan Livingston le goéland
Richard Bach
3.96★ (6888)

Ajout de pages-shiatsu : Jonathan Livingston n'est pas un goéland comme les autres. Sa seule passion : voler toujours plus haut et plus vite pour être libre. Mais cet original qui ne se contente pas de voler pour se nourrir ne plaît guère à la communauté des goélands. Condamné à l'exil, seul, Jonathan poursuit ses découvertes, sans peur, sans colère. Il est seulement triste de ne pouvoir les partager, jusqu'au jour où il rencontre des amis... Jonathan apprend alors à briser les chaînes qui emprisonnent son corps et ses pensées.
51. Le bonhomme et l'oiseau
Alice Brière-Haquet
4.18★ (76)

Pendant l'hiver, un bonhomme de neige recueille un petit oiseau dans son écharpe pour le réchauffer. L'oiseau lui raconte alors des histoires de son pays ensoleillé. Lorsque le printemps arrive, le bonhomme de glace fond. Un joli conte hivernal pour enfants, écrit comme un poème.
52. Le Roi des Oiseaux
Gwendal Le Bec
4.02★ (76)

"Le roi des oiseaux" est un très bel album jeunesse qui raconte qu'un jour, les oiseaux décidèrent de se choisir un roi. Afin de le désigner, ils organisèrent une grande course - celui qui volerait le plus près du soleil deviendrait le roi des oiseaux...
53. Coeur de hibou
Isabelle Wlodarczyk
4.28★ (45)

C'est un petit loup, élevé par un hibou. Un hasard de la vie, à cause d'un fusil. Le petit fait tout comme son papa. Enfin, presque. Et le papa fait tout pour son petit. Même s'il ne lui ressemble pas.
54. L'Oizochat
Rémi Courgeon
3.91★ (19)

Un soir, un drôle d'oiseau s'écrasa dans la forêt de Cécédille, exténué. Quelle ne fut pas la surprise des autres animaux en découvrant cet étranger ni tout à fait oiseau, ni tout à fait chat, mais un mélange des deux, et qui parlait une langue bizarre : T'es qui toi ? lui demanda un de ces habitants. Blotzki momoï toubout ! répondit-il. Obligé de fuir son pays d origine, éxilé loin des siens, l'Oizochat doit accepter les tâches les plus ingrates pour s'intégrer. Mis à l'écart par les habitants de la forêt, Zpilo a l'âme en peine, jusqu'à ce qu'une heureuse rencontre lui redonne espoir. Ce moment de lecture à la fois sérieux, drôle et tendre, offre une belle leçon de sagesse et de tolérance. Il offre également une réflexion intéressante sur la difficulté de s'intégrer dans un nouveau pays.
55. Le nid de Jean
Carl Norac
4.30★ (25)

Maman m’a dit : « Mon chéri, un jour tu seras tellement géant que les oiseaux te prendront pour un arbre. » Hier, ça m’est arrivé. D’abord j’ai ri, après j’ai compris. Ça chatouillait sous les cheveux. Les oiseaux ont fait un nid et se sont installés sur ma tête. Ils ont pondu trois œufs ! J’ai fait bien attention pour aller les montrer à mon copain qui habite à l’autre bout du quartier. Un récit touchant servi par les belles illustrations de Christian Voltz.
56. Ce n'est pas une bonne idée !
Mo Willems
4.42★ (77)

Un renard affamé rencontre une oie bien dodue, l'invite dans sa cuisine... et l'oie accepte l'invitation. Mais l'affaire se complique, car question soupe, ils n'ont pas DU TOUT la même recette ! Quel rôle jouera l'oie dans la recette du rusé renard ? Un album jeunesse vraiment très drôle.
57. Le Vilain Petit Canard
Hans Christian Andersen
3.83★ (1315)

Ajout de Berthelivre Comment un vilain petit canard gris deviendra un magnifique cygne blanc. Un grand classique.
58. En vol
Alan Tennant
3.81★ (116)

Ajout de Fulmar : Aux commandes d'un antique Cessna, un jeune naturaliste téméraire et un pilote vétéran de la Seconde Guerre mondiale décident de suivre la migration d'un faucon pèlerin à travers l’Amérique. Ce périple inédit les entraînera du golfe du Mexique aux confins de l'Arctique et ne manquera pas de mettre leur vie en danger : après avoir dérobé du matériel militaire, s’être fait arrêter par la police et menacer par des trafiquants de drogue, les deux hommes ne reviendront pas indemnes de leur épopée. Carnet de voyage autant que récit d'aventures picaresques, En vol est aussi un conte fascinant sur la poursuite d'un rêve
59. Les oies des neiges
William Fiennes
3.33★ (130)

Ajout de Fulmar : En convalescence dans la maison familiale, il retrouve dans la bibliothèque, un livre qu'il avait lu enfant : l'Oie des neiges. Ce livre sera pour lui comme une renaissance. Le livre laissant en suspens de nombreuses questions sur leur migration, il décide qu’il suivra la prochaine migration. Au final, une œuvre remarquable sur la migration des oiseaux mais aussi sur la notion de reconstruction, d'errance, sur la puissance d'attraction de ses propres racines, une vision poétique et philosophique portées par une prose parfaitement mesurée qui transporte le lecteur.
60. Habiter en oiseau
Vinciane Despret
4.05★ (415)

Ajout de Fulmar : Qu'est-ce que l'instinct territorial chez les oiseaux ? Vinciane Despret mène l'enquête et, sous sa plume, oiseaux et ornithologues deviennent intensément vivants et extrêmement attachants.
61. Pourquoi les oiseaux chantent
Jacques Delamain
4.11★ (67)

Ajout de Fulmar : Jacques Delamain (1874-1953) s'intéresse aux oiseaux, à leur couleur, à leur chant, aux vies minuscules qui composent le chœur de la nature. L'écrivain marcheur et helléniste, disciple d'Hérodote, Jacques Lacarrière écrira plus tard à son sujet qu'il était l'"Homère des oiseaux". L'ornithologue est un voyageur immobile qui regarde les migrations. C'est sa joie. Et il y a dans Pourquoi les oiseaux chantent cette gaieté, cet enchantement vibrionnant, une clarté pleine de surprises. Delamain n'apporte pas une réponse fermée à son titre auquel il n'y a d'ailleurs pas de point d'interrogation. Il nous ouvre les yeux au ballet de la nature. Il la décrypte. Les oiseaux chantent parce qu'ils voyagent, s'aiment, se haïssent. Ce sont des joueurs curieux. Delamain nous révèle donc un monde complexe et harmonieux. Et, plus il scrute, plus nous nous enfonçons dans le mystère de la création.
62. Le pèlerin
John Alec Baker
3.71★ (38)

Ajout de Fulmar : Roman, journal " d'un seul hiver ", livre de nature, long poème, cet ouvrage est né de dix années d'affût, et d'un si long regard que l'œil qui observait s'est peu à peu identifié à l'oiseau qu'il pourchassait, dans une vallée débouchant sur les marécages de l'estuaire de la Tamise. C'est un monde qui s'éteint, mais dont le rayonnement est encore le même.
63. Récits d'oiseaux
John James Audubon
Ajout de Fulmar : Jean-Jacques AUDUBON (1785-1851) qui a consacré sa vie à une passion : celle des oiseaux. Il est aujourd'hui célèbre et reconnu pour ses magnifiques peintures des " Oiseaux d'Amérique ". Mais ce naturaliste et artiste animalier est aussi écrivain. Ses observations sont d'une justesse et d'une finesse remarquables, et nous apprennent beaucoup sur ce sanctuaire de la nature qu'était l'Amérique au début du XIX° siècle.
64. Rites d'automne : Le voyage d'un fauconnier à travers l'Ouest américain
Dan O'Brien
4.10★ (217)

Ajout de Fulmar : Spécialiste des espèces en voie de disparition, Dan O'Brien a oeuvré à la réintroduction du faucon pèlerin dans les Rocheuses. Il fait un jour le pari fou de réapprendre la vie sauvage à Dolly, une femelle née en captivité. De la frontière canadienne au golfe du Mexique, leur voyage initiatique dessine une amitié hors du commun entre l'homme et l'animal. "De cette oeuvre se dégage une dignité à couper le souffle.
65. Les tribulations d'un chercheur d'oiseaux
Philippe Dubois
3.23★ (30)

Ajout de Fulmar : De Ouessant au Népal, en passant par l'Alaska ou le Maroc, l'auteur relate ses voyages à travers le monde pour observer ou étudier les oiseaux, et les rencontres qui en ont découlé.
66. Le merle bleu
Michèle Gazier
3.97★ (118)

Ajout de Fulmar : Le merle bleu est un drôle d'oiseau. Solitaire, migrateur discret du pourtour méditerranéen, vivant à l'écart dans des paysages de pierres et de ruines, il possède néanmoins un chant qui émeut deux octogénaires passionnés d'ornithologie. Un jour, arrive un jeune homme venu d'ailleurs, un migrateur lui aussi.
67. Lumière des oiseaux
Pierre Morency
4.10★ (17)

Ajout de Fulmar : Pierre Morency offre des histoires naturelles, où, les oiseaux tiennent le premier rôle. Mais on retrouve, dans Lumière des oiseaux, la même acuité du regard, le même don de voir au-delà des apparences. Car sans jamais trahir les animaux qui peuplent ses histoires, sans jamais tomber dans l’anthropomorphisme, Pierre Morency leur fait rendre de multiples harmoniques. Le héron se transforme en poète ; les livres eux-mêmes déploient leurs ailes et prennent leur envol. Ces histoires parlent des oiseaux, bien sûr, mais ceux-ci sont la clé du regard poétique, et la nature, celle du monde. Une prose d’un sobre lyrisme qui trahit une rare intimité avec les créatures.
68. Elles sont parties pour le nord
Patrick Lecomte
3.68★ (67)

Ajout de Fulmar : Spécialiste des espèces en voie de disparition, Dan O'Brien a oeuvré à la réintroduction du faucon pèlerin dans les Rocheuses. Il fait un jour le pari fou de réapprendre la vie sauvage à Dolly, une femelle née en captivité. De la frontière canadienne au golfe du Mexique, leur voyage initiatique dessine une amitié hors du commun entre l'homme et l'animal. "De cette oeuvre se dégage une dignité à couper le souffle.
69. Brussailes
Éléonore Devillepoix
4.25★ (403)

Ajout de ladyshania
70. Le Vol des cigognes
Jean-Christophe Grangé
3.97★ (12435)

Ajout de NathalieFerron
Commenter  J’apprécie          122111

{* *}