AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.85/5 (sur 892 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Château-Chinon, Nièvre , le 07/06/1909
Mort(e) à : Paris , le 22/04/1998
Biographie :

Régine Pernoud est une historienne, médiéviste, archiviste-paléographe française.



En 1929, âgée de 21 ans, Régine termine une licence en lettres à l'université d'Aix-en-Provence puis habite à Paris où elle entre à l'École nationale des chartes d'où elle sort en 1933 avec un diplôme d'archiviste paléographe. En 1935, elle soutient sa thèse de doctorat en histoire médiévale à la Sorbonne. Les thèmes de sa thèse, "Essai sur l’histoire du port de Marseille, des origines à la fin du XIIIe siècle" seront repris dans une publication subséquente (1949).

Ayant grandi dans une famille à la situation matérielle précaire, puis attendu quatorze ans pour disposer d'un poste après sa sortie de l'École des chartes, Régine Pernoud exercera divers métiers (préceptrice, répétitrice, agent de classement dans des fonds d'archives) en parallèle de ses études universitaires et de ses travaux d'historienne. En 1946, elle publie son premier livre, "Lumière du Moyen Âge", qui obtient le Prix Fémina-Vacaresco.

En 1947, elle devient conservatrice du musée de Reims puis, en 1949, conservatrice des Archives nationales et du musée de l'Histoire de France.

En 1974, à la demande d'André Malraux, elle fonde le Centre Jeanne d'Arc à Orléans, qu'elle va diriger jusqu'en 1987.

Régine Pernoud a mené une œuvre d'historienne médiéviste mais elle a aussi publié des ouvrages de vulgarisation. Elle s'est attachée notamment à écrire les biographies de grandes figures féminines médiévales en soulignant le rôle du christianisme dans l'émancipation des femmes.

Elle fit un séjour à Chypre en 1988 pour profiter des richesses historiques de cette île qui joua un rôle important pendant les croisades.

Elle reste la romancière qui a rendu l'Histoire abordable.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Régine Pernoud   (67)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Introducing Régine Pernoud : her life and career.


Citations et extraits (208) Voir plus Ajouter une citation
Marguerite était alors sur le point d'accoucher. Elle vivait des journées d'angoisse terribles et des nuits pleines de cauchemars, que Joinville nous raconte de manière pathétique. Un pieux chevalier commis à sa garde, qui couchait au pied de son lit, la rassurait : "Madame, n'ayez pas peur, car je suis ici". Avant d'accoucher, elle fit sortir tout le monde de sa chambre, sauf ce chevalier, et lui fit prêter le serment "que si les Sarrasins prennent cette ville, vous me coupiez la tête avant qu'ils ne me prennent" ; et le chevalier répondit : "Soyez certaine que je le ferai volontiers, car je l'avais déjà bien pensé que je vous occirais avant qu'ils nous eussent pris". Un historien, Paul Deschamps, grand spécialistes des expéditions au Proche-Orient et des forteresses construites par les Croisés, a pu identifier le vieux chevalier. Sa promesse a servi de devise à sa famille depuis l'époque des Croisades : il s'appelait d'Escayrac et la devise est 《Y pensais》.
Commenter  J’apprécie          560
Un ami véritable dépasse tout les dons de Dieu.
Il faut le préférer à toute les richesses.
Commenter  J’apprécie          300
"Il n'était donc pas inutile de rappeler par le texte et par l'image la place tenue dans l'expression littéraire comme dans la vie artistique par les femmes de cette époque encore si mal connue que nous appelons le "Moyen Âge". (P256)
Commenter  J’apprécie          430
Je voulais vous montrer quelle place j'avais réservée dans mon cœur à l'affection que je vous porte en Jésus-Christ.
(Pierre le Vénérable écrit à Héloise après la mort d'Abelard)
Commenter  J’apprécie          260
Sans doute, ignores-tu les jeux de Cupidon ?
Ce serait déshonneur si,jeune et bien venu,
Tu n'allais souvent jouer à la cour de Vénus.
Commenter  J’apprécie          250
A quoi bon tant lire Ovide si l'on ne pratiquait soi-même "l'art d'aimer"!
Commenter  J’apprécie          330
Si je ne puis être sauvée sans le regret
Du péché commis jadis, aucun espoir pour moi.
Car les joies goûtées ensemble m'ont été si douces
Qu'à leur souvenir je n'éprouve que plaisance.
Commenter  J’apprécie          180
Boire,manger, coucher ensemble
Font mariage, ce me semble
Mais il faut que l'église y passe.
(Un adage)
Commenter  J’apprécie          240
Aliénor avait pris la croix en même temps que son époux. Contrairement à ce qu'on croit quelquefois, il n'y avait rien là de très extraordinaire. Dès la première expédition, au contraire, nombreux avaient été les seigneurs qui emmenaient leur femme avec eux. [...] La femme méprisée, étrangère à la vie de son époux et recluse derrière les murailles d'un sombre château en attendant le retour de celui-ci reste une image solidement ancrée dans bien des esprits, mais qui n'offre guère plus de vérité que celle du serf battant les étangs pour faire taire les grenouilles, et autres sornettes héritées des temps classiques pour lesquels la barbarie du Moyen Âge était un dogme indiscuté.
Commenter  J’apprécie          300
Il n'empêche que l'institution de l'inquisition est pour nous le trait le plus choquant dans toute l'histoire du moyen-âge .Son étude nécessiterait une bibliothèque entière.
Commenter  J’apprécie          220

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Régine Pernoud (1749)Voir plus

Quiz Voir plus

De célèbres romans adaptés en BD

Qui a (magnifiquement ) adapté le roman de Jean Vautrin, "Le Cri du peuple" ?

Jean Graton
Hergé
Jacques Tardi

12 questions
265 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , adaptation bd , Dessinateurs de bandes dessinées , littérature anglaise , scénariste , classique , littérature américaineCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}