AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations de Jean-François Parot (577)


Lorraine47   11 mai 2014
L'enquête russe de Jean-François Parot
Peut-être tenait-on debout appuyé sur deux béquilles, l'inquiétude du jour et l'espoir du lendemain?
Commenter  J’apprécie          340
Lorraine47   03 mai 2014
L'enquête russe de Jean-François Parot
J'aurais dû suivre le conseil d'un mien parent qui soutenait qu'à l'instar du perroquet il convenait de ne lâcher un barreau que lorsqu'on avait la certitude d'en tenir un autre.
Commenter  J’apprécie          330
Cath36   05 février 2011
L'honneur de Sartine de Jean-François Parot
Une idée soudaine le poigna : ceux que nous avons aimés et qui sont disparus demeurent présents par des attitudes qui se transmettent de génération en génération. Leur mémoire demeure dans les gestes des vivants.
Commenter  J’apprécie          280
sagesse66   25 mai 2018
L'honneur de Sartine de Jean-François Parot
Quoi de plus beau en effet qu'un jardin à la française ?
Ses lignes droites ou doucement courbées, cette régularité, cette écriture géométrique de verdure et de fleurs, cette symétrie qui flatte l’œil et l'entendement, cette nature dominée prête à entendre des vers et des cantates.
Nos jardins, monsieur, sont des alexandrins en musique !
Commenter  J’apprécie          272
belette2911   07 février 2013
L'Homme au ventre de plomb de Jean-François Parot
- Je vous demande de m'autoriser à poursuivre la vérité.

- C'est une garce qui vous glisse entre les doigts, votre vérité ! Et quand on la tient, elle vous brûle.
Commenter  J’apprécie          270
Cath36   05 février 2011
L'honneur de Sartine de Jean-François Parot
Le sage est éclairé sur ce qu'il doit faire, le prudent sur ce qu'il doit éviter.
Commenter  J’apprécie          270
Cath36   16 avril 2013
L'année du volcan de Jean-François Parot
Remettre en cause une justice imparfaite, c'était reconnaître qu'elle manquait son but et que, chargée de régler la société, elle en aggravait les travers.
Commenter  J’apprécie          260
ibon   19 janvier 2013
Le noyé du Grand Canal de Jean-François Parot
Acheter le silence des maîtres chanteurs encourage et multiplie ceux qui usent de cette voie odieuse.
Commenter  J’apprécie          260
domisylzen   29 mai 2016
L'inconnu du pont Notre-Dame de Jean-François Parot
Le peuple, Madame, est versatile par nature, un jour il chante, un jour il rit, un jour il pleure et un jour il acclame.
Commenter  J’apprécie          250
Lorraine47   10 mai 2014
L'enquête russe de Jean-François Parot
Il est plus aisé de dire des choses nouvelles que de concilier parfaitement et de réunir sous un seul point de vue toutes celles qui ont été dites.
Commenter  J’apprécie          240
Cath36   05 février 2011
L'honneur de Sartine de Jean-François Parot
...Ce peuple pouvait être, selon sa réputation, le plus aimable de l’univers ou le plus redoutable... En pénétrer l'esprit était malaisé et le préjugé gâchait la tentative. Certains le méprisaient, lui supposant de l’imbécillité, d'autres fondaient d'utopiques espoirs sur sa transformation et lui réputaient, peut-être, un peu trop de finesse. Il lui paraissait que la vérité était dans l'entre-deux et que retentissait en chaque homme le débat de tout un peuple.
Commenter  J’apprécie          230
Tatooa   02 avril 2017
L'énigme des Blancs-Manteaux de Jean-François Parot
- Je dois vous prévenir d'une autre disparition, dit-il (Nicolas). Le commissaire Lardin n'a pas été revu depuis vendredi soir. Vous êtes, apparemment, la dernière personne à l'avoir vu.
La réponse de Secmagus fut simple et surprenante.
- Cela devait arriver.
La plume de Bourdeau se mit à crisser de plus belle.
- Que voulez-vous dire ?
- Que Lardin, à force de mépriser le genre humain, devait s'attirer des ennuis.
- C'est votre ami...
- L'amitié n'empêche pas la lucidité.
Commenter  J’apprécie          180
domisylzen   10 juin 2016
L'inconnu du pont Notre-Dame de Jean-François Parot
Il se rendit compte que, venant de la ville, la campagne s'offrait à lui comme une sorte de paradis bucolique, un pays idyllique à la Rousseau. Et pourtant, les villages et les bourgs traversés, pour riant que fût leur aspect, révélaient, à bien y regarder, les mêmes misères, mendiants et pauvres enfants en haillons, pieds nus dans la poussière.
Commenter  J’apprécie          160
domisylzen   10 mai 2016
L'inconnu du pont Notre-Dame de Jean-François Parot
La Bruyère disait bien que la jalousie tenait plus à la vanité qu'à l'amour.
Commenter  J’apprécie          160
Lorraine47   11 mai 2014
L'enquête russe de Jean-François Parot
J'ai toujours pensé qu'il y avait dans le phénomène des pressentiments quelque chose de surnaturel qui, même, mieux observé, fournirait la preuve de l'immatérialité de l'âme.
Commenter  J’apprécie          160
Mimeko   16 octobre 2020
L'Homme au ventre de plomb de Jean-François Parot
Nicolas observait généralement chez les grands un mépris absolu des détails et des contingences. Laissaient-ils tomber un ordre ou une instruction qu'il revenait de vous débrouiller seul : la manière de faire ou l'information banale, qui auraient pu vous faciliter la tâche, ne participaient pas de leurs préoccupations
Commenter  J’apprécie          150
Jean-François Parot
jppoprawa   27 novembre 2018
Jean-François Parot
Nicolas se résigna. Il offrit un écu double au gardien du cimetière qui les accompagna de ses bénédictions jusqu'à la voiture. Que signifiait tous ces événements ? Une puissance mystérieuse tirait-elle les ficelles d'une intrigue montée en vue de buts inconnus ? Qui était le coopérateur de ces désordres, et comment le démasquer ? Il sentait monter les périls avec d'autant plus d'appréhension qu'il ignorait de quelle manière les affronter.
(P187)
Commenter  J’apprécie          150
Tatooa   18 octobre 2017
L'Homme au ventre de plomb de Jean-François Parot
Décidément, le "Dauphin Couronné" ne lui réussissait pas. C'était là qu'il avait perdu ses illusions sur la possibilité d'être à la fois un policier et un honnête homme. Il lui était impossible de se leurrer : tromperies, pressions, chantages, utilisation détournée de l'autorité et des lois, quelles étaient la limite et la frontière entre le bien et le mal ? La vérité ne se révélait jamais simplement. L'essentiel était d'aboutir et de servir la justice par des moyens qui, en d'autres lieux, eussent été jugés déshonorants.
Commenter  J’apprécie          150
Wictoriane   27 septembre 2008
L'Affaire Nicolas Le Floch de Jean-François Parot
Je me perdais dans les étoiles du plafond alors que la gloire m'environnait. Vous avez raison de persifler. Je suis impardonnable, Monsieur le maréchal, et mériterais un coup de bâton fleurdelisé.
Commenter  J’apprécie          150
Tatooa   17 octobre 2017
L'Homme au ventre de plomb de Jean-François Parot
- L'honneur, monsieur, qui êtes-vous pour en parler ? Que prétendez-vous en connaître ? Il faut l'avoir porté en soi pour en parler. L'honneur se reçoit par la pureté d'un sang qu'aucune roture n'a jamais corrompue. Il puise son origine dans la nuit des temps, abreuve génération après génération, et se gagne par l'épée pour le roi et pour Dieu. Comment osez-vous laisser ce mot franchir vos lèvres, monsieur l'exempt ?
(Le comte de Ruissec à Nicolas)
Commenter  J’apprécie          141



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

PARLEZ-VOUS LE XVIIIe ? (siècle, pas arrondissement !)

Alacrité :

Bonne humeur
Humeur changeante
Mauvaise humeur

15 questions
246 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-François ParotCréer un quiz sur cet auteur