AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.76 /5 (sur 176 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 23/09/1944
Biographie :

Jean-Jacques Greif est écrivain et journaliste, est auteur notamment d'œuvres pour enfants et adolescents.

il est le frère du compositeur Olivier Greif (1950-2000).

Il est venu en France pour faire des études de médecine, il fait ses études à l'École polytechnique (X1964), qui l'amène dans la publicité, puis comme journaliste chez Marie-Claire.
Il vient de retraduire avec brio, pour les éditions Tristan, L'île au trésor de Robert Louis Stevenson.

Biographie détaillée sur son site : http://mapage.noos.fr/jjgreif/bio.html

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Le fil à recoudre les âmes.
Podcast (2) Voir tous

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Blandine54   24 février 2018
Le ring de la mort de Jean-Jacques Greif
Nous sommes à Theresienstadt, nom allemand de la ville tchèque de Terezin. Les allemands ont créé ici un ghetto modèle, qu'ils montraient à la Croix-Rouge. Ils y ont tourné un film de propagande, afin de rassurer les responsables politiques ou religieux qui auraient pu demander : "Où sont tous ces juifs qui disparaissent ?" Sauf que les responsables ont préféré ne rien demander... Dès que le film a été tourné, tous ses acteurs ont été gazés à Auschwitz.
Commenter  J’apprécie          100
Ancolie   09 novembre 2012
Le fil à recoudre les âmes de Jean-Jacques Greif
Je me sens un peu russe quand je lis Tchekhov, un peu italienne quand je lis Dante, un peu allemande quand je lis Goethe, un peu française quand je lis Balzac.
Commenter  J’apprécie          110
Juin   31 janvier 2019
Le fil à recoudre les âmes de Jean-Jacques Greif
Tous les anciens résidents des camps qui sont partis se battre en Europe appartiennent à la même unité, le 442 e régiment de combat. Il y a un régiment pour les Japonais, un pour les Indiens, un pour les Noirs. D'ailleurs les gens ne trouvent pas cela normal. Ne sommes-nous pas assez vaillants pour nous battre aux côtés des soldats blancs?

( p 92)
Commenter  J’apprécie          70
3CDUNOIS   18 mars 2019
Le ring de la mort de Jean-Jacques Greif
Maurice est un jeune juif qui habite dans les quartiers juifs de Varsovie. Il parle de ses problèmes au quotidien : ses maladies et ses problèmes scolaires. Il parle de sa vie avant et pendant la seconde guerre mondiale.



J’ai beaucoup aimé ce livre parce que dès les premières pages, on est emporté par l’histoire de ce jeune garçon avec sa vie parsemé d’embûche. Le personnage principale est très attachant, on ne pense pas qu’un jour, il pourra résister à sa vie. Son récit est simple mais très captivant et raconte bien le traitement raciste des juifs avant et pendant la seconde guerre mondiale.



Je recommande ce livre pour ceux qui veulent une histoire prenante qui est très descriptive, terrifiante et bouleversante. Ce livre est facile à lire et est autant recommandé pour les jeunes que pour les plus mature.



Pierre-Jean
Commenter  J’apprécie          60
Myrtle   27 avril 2012
Le fil à recoudre les âmes de Jean-Jacques Greif
Une jeune fille près d'elle, la moitié de son visage aussi blanche et lisse qu'une sculpture d'ivoire, d'une beauté presque magique - l'autre moitié ressemblant à un tissu fripé. Yuriko éprouve une soudaine sensation de chaleur du côté de sa joue gauche. Ça picote, ça brûle. Elle porte la main à son visage. Une sorte de pâte visqueuse sur sa joue. Me suis salie? Elle regarde la pâte au bout de ses doigts. Couleur de prune. On dirait la pâte de haricots sucrée dont on fourre les gâteaux pour la cérémonie du thé. Elle frissonne.
Commenter  J’apprécie          50
Myrtle   27 avril 2012
Le fil à recoudre les âmes de Jean-Jacques Greif
Les cours d'histoire sont grotesques. On devrait les appeler "cours de propagande". Ils disent que la Chine est un pays primitif qui a besoin de la tutelle du Japon, alors que la moitié de la culture japonaise vient de Chine.

Le directeur du lycée nous a fait un discours l'autre jour : "Dieu a cuit du pain. La première fournée était toute brûlée, alors il l'a jetée en Afrique. La deuxième fournée n'était pas assez cuite, alors il l'a jetée en Europe. La troisième fournée était dorée à point, alors il l'a déposée sur le plus beau pays du monde : le Japon. Les Américains sont des Européens, vous le savez, mais leur pays est si riche qu'ils se sont amollis. Ils sont incapables de se battre, c'est pourquoi nous sommes en train de les vaincre. Vous savez ce qui se passe dans l'Océan Pacifique : à cause de leur yeux mal cuits, la lumière du soleil reflétée par l'eau les éblouit et ils ne voient pas nos navires et nos avions."
Commenter  J’apprécie          40
Myrtle   27 avril 2012
Le fil à recoudre les âmes de Jean-Jacques Greif
- Les hommes sont partis à la guerre. Ils sont morts. Un pique-nique sous les sakura sans rien à manger, ce n'est pas très drôle non plus. Et puis en ce moment les gens n'ont pas besoin des sakura pour nourrir leur sentiment de mono no aware.

- Quel sentiment?

- Votre maîtresse vous en a sûrement parlé. La tristesse des choses éphémères. C'est ce sentiment qui nourrit la mélancolie des poèmes, souvent. La beauté des fleurs ne dure pas longtemps. Un coup de vent ou une averse suffit à les détacher de l'arbre. La fragilité des sakura nous fait penser à la nôtre. Tu peux écrire des poèmes sous les sakura, mais aucun poème n'est aussi émouvant que la pluie de fleurs. C'est comme si la nature calligraphiait des caractères parfumés pour nous parler de la mort sans nous effrayer.

- Si je te comprends bien, les hommes disent la même chose de manière plus bruyante et vulgaire avec leur pluie de bombes.
Commenter  J’apprécie          30
Juin   31 janvier 2019
Le fil à recoudre les âmes de Jean-Jacques Greif
Quand ils voulaient inscrire leurs enfants à l'école locale, les parents d'élèves signaient des pétitions pour les en empêcher. Ils pouvaient compter sur le soutien de la "Ligue d'exclusion des Orientaux", évidemment.

Je connais pas cette "Ligue d'exclusion des Orientaux". J'ignore si des parents d'élèves vous ont remis une pétition demandant mon renvoi, Mrs Moore. Si oui, je vous remercie de m'avoir gardé à l'école Jefferson.

( p 67)
Commenter  J’apprécie          30
Gegeotte   26 mai 2011
Albert et Marylin de Jean-Jacques Greif
La nature ne nous montre que le bout de la queue du lion. Je suis sûr qu'il y a le lion au bout de la queue, même s'il est trop grand pour que nous puissions le voir dans toute sa majesté. Je ne serai jamais qu'une puce explorant sa fourure.
Commenter  J’apprécie          20
paolo--tedesco   29 novembre 2013
Nine Eleven de Jean-Jacques Greif
-Pa, regarde des gens y sautent de la tour.

-Mais non.

-Moi j'te dis que si. Regare !
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Jean-Jacques Greif (252)Voir plus


Quiz Voir plus

Les auteurs jeunesse

Quel livre n’est pas de René Goscinny ?

Le petit Nicolas
Astérix et Obélix
La guerre des boutons
Lucky Luke

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , écrivainCréer un quiz sur cet auteur