AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.43 /5 (sur 44 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1940
Biographie :

Physicien, épistémologue et « critique de science »,il est professeur émérite de l’université de Nice et a enseigné dans les départements de physique, de philosophie et de communication. Il est aussi directeur de programme au Collège international de philosophie, directeur des collections scientifiques des éditions du Seuil et de la revue Alliage (culture, science, technique), auteur de nombreux articles scientifiques spécialisés et d’ouvrages de recherche (principalement sur la théorie quantique et la théorie de la relativité), ainsi que de plusieurs essais.


Source : www.sceren.fr/revueTDC/922-84739.htm.
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'URGENCE DES ALLIANCES - CULTURE ET SCIENCES L'atelier des propositions. Du 15 au 19 juin, en partenariat avec le Théâtre de la Ville, “Télérama” et ses invités, scientifiques, artistes, philosophes, anciens ministres, producteurs… réfléchissent à la culture post-Covid. Cinq jours de débats organisés à l'Espace Cardin, à Paris, et retransmis en direct sur Télérama.fr, dont sortiront vingt propositions pour refonder le service public de la culture. Modération Marc DONDEY Avec - Jean Audouze, astrophysicien - Laurence Devillers, professeure en intelligence artificielle - Justine Emard, plasticienne - David Grabli, neurologue - Frank Madlener, directeur de l'Ircam. Et en vidéo: - Natacha Chetcuti-Osorovitz, sociologue - Jean-Marc Lévy-Leblond, physicien - Robert Wilson, metteur en scène.

+ Lire la suite
Podcasts (6) Voir tous


Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
BurjBabil   13 septembre 2020
Lettres à Marie Curie de Jean-Marc Lévy-Leblond
Mort en 1964, mon grand-père chrétien, au demeurant fort méritant puisqu’il avait été boursier de la République et venait d’un milieu très modeste, n’était pas différent des mâles de la petite bourgeoisie, cela s’entendait tout de suite. Gentiment macho, banalement misogyne. Sans doute ne prononça-t-il jamais les mots « adultère » ou « tueuse » à votre propos, chère femme si longtemps diffamée. La construction de l’adultère s’est faite en tapinois : deux époux savants travaillant de concert, voilà qui n’existe qu’au pays des fées. On ne va pas nous la faire : elle était trop belle pour ne pas le tromper. Et puis, une femme chimiste ? Qui se salit les mains et porte un grand tablier sur sa robe comme si elle cuisinait ? Inimaginable. Femme savante : une chimère.
Commenter  J’apprécie          240
BurjBabil   14 septembre 2020
Lettres à Marie Curie de Jean-Marc Lévy-Leblond
... vous écriviez à votre amie Kazia en 1883 : « ... Aussi, malgré ce diplôme qui me confère la dignité et la maturité d’une personne qui a terminé ses études, je me sens incroyablement bête. »

Il n’y a au monde que vous pour écrire une phrase pareille. Les gens stupides se trouvant souvent érudits, ingénieux et clairvoyants, il n’y a qu’une personne immensément intelligente pour reconnaître qu’elle ne sait que très peu.

L’ignorance étant le meilleur remède contre le doute, les ignorants sont toujours les plus convaincus par ce qu’ils pensent savoir.

Lettre de Marjane Satrapi
Commenter  J’apprécie          200
Eric75   11 décembre 2014
La science expliquée à mes petits-enfants de Jean-Marc Lévy-Leblond
- Je ne crois évidemment pas qu'un Dieu a créé le monde tel qu'il est en une seconde ou en sept jours. Et sur des questions comme la théorie de l'évolution, c'est la connaissance scientifique qui l'emporte, ne serait-ce que, justement, parce qu'elle est capable de se corriger elle-même. Donc, toute forme de religion qui prétend imposer des réponses irréfutables à n'importe quelle question me paraît haïssable, car exigeant l'abandon de l'esprit critique et aboutissant à de véritables dictatures intellectuelles - et souvent politiques du même coup.

- Tu dis « toute forme de religion », mais y en a-t-il d'autres ?

- Oui, certes. On peut très bien croire en un Dieu, ou plusieurs, en espérant que la religion donne des règles de conduite morale. On peut aussi y trouver une consolation face aux difficultés de la vie et à la crainte de la mort. On peut encore lui reconnaître la capacité à sublimer l'esprit humain et à produire de grandes œuvres artistiques et même philosophiques. Toutes ces dimensions n'exigent nullement que la religion interfère avec les connaissances scientifiques. Même si je ne partage aucune de ces inclinations religieuses, je les respecte - mais je demande réciproquement aux croyants de respecter mon incroyance !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1411
LaurentChic   05 octobre 2010
Alliage, n°66 - Avril 2010 de Jean-Marc Lévy-Leblond
On vous promet la transmission des images. Comme physicien, j'admire l'expérience. Mais je trouve mes contemporains si laids, si mal bâtis, si désagréables à regarder, que je ne m'exalte pas à l'espoir de les contempler au bout d'un fil. La plus jolie femme perd singulièrement de son charme à la reproduction photographique ; elle sera toujours plus charmante dans l'imagination de son adorateur que sur sa télégraphique caricature. (Henri Bouasse, Houles, rides, seiches et marées, paru en 1924)
Commenter  J’apprécie          50
Tom_Otium   31 janvier 2016
La science expliquée à mes petits-enfants de Jean-Marc Lévy-Leblond
Un très grand physicien, Rutherford, celui qui a découvert le noyau atomique, déclarait dans les années 1930 que jamais l’humanité ne pourrait maîtriser cette énergie. Il se trompait complètement puisque, à peine quinze ans plus tard, les bombes atomiques éclataient sur Hiroshima et Nagasaki.
Commenter  J’apprécie          50
Tom_Otium   31 janvier 2016
La science expliquée à mes petits-enfants de Jean-Marc Lévy-Leblond
si tu te limites aux aspects singuliers de telle chose particulière, le monde t’apparaîtra comme un immense amas hétéroclite. Il ne commence à prendre sens que si tu l’organises en catégories
Commenter  J’apprécie          50
lanard   13 juin 2014
Le grand écart : La science entre technique et culture de Jean-Marc Lévy-Leblond
Il semble aller de soi aujourd'hui qu'il existe un rapport direct et consubstantiel entre le développement de connaissances fondamentales sur le monde, et notre capacité à agir sur lui, entre science et techniques donc; par exemple, c'est bien grâce à la mécanique quantique que nous pouvons fabriquer des lasers. Or cette connexion - c'est ce que je veux tâcher de montrer - est toute récente dans l'histoire de l'humanité, elle n'a pas toujours existé et elle caractérise une phase très étroite de la modernité. Ainsi, pour en revenir aux mathématiques grecques si j'ose le dire un peu brutalement, elle ne servent à rien. Je veux dire par là que les théorèmes d'Euclide ne sont jamais utilisés par les architectes, les maçons, les arpenteurs. Les artisans qui sont au travail sur le terrain disposent de formules empiriques; ces connaissances pratiques peuvent certes être parfois démontrées, appuyées sur des théorèmes d'Euclide, mais praticiens se moquent bien de savoir si leurs méthodes sont mathématiquement rigoureuses ou pas. On le voit d'ailleurs très bien, avant les Grecs, chez les Égyptiens, où les formules dont disposent les arpenteurs sont parfois approchées et parfois même fausses. Pourtant, ils les utilisent de la même façon. Il y a une raison profonde pour laquelle la mathématique grecque n'a pas de rôle technique, ou très peu. C'est que ceux qui s'occupent de mathématique théorique et ceux qui sur le terrain arpentent les champs, construisent des temples, décomptent les bestiaux, appartiennent à des strates complètement différentes de la société. Les premiers sont des hommes libres, des philosophes; les seconds sont des esclaves, artisans qui ne savent en général pas lire et n'ont de ce fait pas accès aux Éléments d'Euclide, dont ils n'ont d'ailleurs nul besoin pour comprendre leurs tâches. la mathématique chez les Grecs joue un rôle essentiellement philosophique. Au fronton de l'Académie de Platon, on lit: "Que nul n'entre ici s'il n'est géomètre". Autrement dit, la mathématique grecque est un exercice de développement de la pensée logique, qui exemplifie la possibilité d'atteindre à des vérités démontrées, et joue un rôle très important dans le développement d'une philosophie rationnelle, ainsi d'ailleurs aussi que de le développement de la démocratie politique. l'acceptation du débat démocratique repose sur le postulat que, par le logos, par le discours argumenté, il est possible de convaincre vos adversaires ou vos partenaires. Et les mathématiques avec leurs méthodes de démonstration assurées offrent un modèle réduit, si j'ose dire, de cette capacité de la raison à débattre et à convaincre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Tom_Otium   31 janvier 2016
La science expliquée à mes petits-enfants de Jean-Marc Lévy-Leblond
dans l’ordre de nos besoins et des objets de nos passions, le plaisir tient une des premières places, et la curiosité est un besoin pour qui sait penser, surtout lorsque ce désir inquiet est animé par une sorte de dépit de ne pouvoir entièrement se satisfaire.
Commenter  J’apprécie          40
Anis0206   05 mars 2016
La science expliquée à mes petits-enfants de Jean-Marc Lévy-Leblond
-C’est quoi ces signes bizarres que tu gribouilles sur le papier ?

– C’est mon travail : de la physique.

– Mais je croyais que la physique s’occupait des atomes, des molécules ou alors des quasars, des trous noirs… et qu’il lui fallait des appareils très compliqués pour observer ces choses ?

– Tu as tout à fait raison ! Et cette feuille de papier et ce crayon, c’est justement l’un de ces appareils très compliqués.
Commenter  J’apprécie          30
Tom_Otium   31 janvier 2016
La science expliquée à mes petits-enfants de Jean-Marc Lévy-Leblond
ce que [Galilée] a apporté d’essentiel, c’est l’idée que le monde céleste et le monde terrestre ne font qu’un et que les lois physiques y sont les mêmes, à l’encontre de la tradition aristotélicienne qui séparait le monde terrestre, le nôtre, monde de l’imperfection et du changement, du monde céleste, monde de la perfection et de l’immuabilité.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Jean-Marc Lévy-Leblond (106)Voir plus


Quiz Voir plus

Éléments chimiques

Qui n'est pas un gaz rare ?

Argon (Ar)
Xénon (Xe)
Chlore (Cl)
Radon (Rn)

12 questions
7 lecteurs ont répondu
Thèmes : chimie , périodique , élémentsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..