AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.55 /5 (sur 84 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) : 1957
Biographie :

Robert Wilson est un écrivain, auteur de roman policier.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, son père était pilote de la Royal Air Force. Diplômé de l'Université d'Oxford, il a travaillé dans l'import-export en Afrique où il situe l'action de certains de ses romans noirs.

De retour en Europe, il amorce sa carrière littéraire avec la publication d'une série policière consacrée aux enquêtes de Bruce Medway, qui a pour cadre le Bénin, un héros qu'il abandonne en 1998. "Instruments of Darkness" (1995) est son premier thriller et le premier tome de la série.

Une deuxième série met en scène Javier Falcón dont les exploits se déroulent à Séville. "Meurtres à Séville" (The Blind Man of Seville), le premier tome, est publié en 2003. " Les Damnés de Séville" (The Silent and the Damned, 2004), le deuxième tome, a obtenu le Gumshoe Awards - Best European Crime Novel 2006.

La série a été adaptée en 2012 par la télévision britannique sous le titre "Falcón", avec l'acteur néo-zélandais Marton Csokas dans le rôle-titre.

Robert Wilson a également signé des romans d'espionnage, notamment "La compagnie des ombres" (réédité sous le titre "La danse des espions") (The Company of Strangers, 2001).

"Une mort à Lisbonne" (A Small Death in Lisbon, 1999) a obtenu le Gold Dagger Award en 1999, le plus fameux prix britannique couronnant un roman policier

Robert Wilson vit actuellement dans une ferme isolée au Portugal.

site officiel : http://www.robert-wilson.eu/biog.html
Twitter : https://twitter.com/robwilsonwriter
+ Voir plus
Source : amazon.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'URGENCE DES ALLIANCES - CULTURE ET SCIENCES L'atelier des propositions. Du 15 au 19 juin, en partenariat avec le Théâtre de la Ville, “Télérama” et ses invités, scientifiques, artistes, philosophes, anciens ministres, producteurs… réfléchissent à la culture post-Covid. Cinq jours de débats organisés à l'Espace Cardin, à Paris, et retransmis en direct sur Télérama.fr, dont sortiront vingt propositions pour refonder le service public de la culture. Modération Marc DONDEY Avec - Jean Audouze, astrophysicien - Laurence Devillers, professeure en intelligence artificielle - Justine Emard, plasticienne - David Grabli, neurologue - Frank Madlener, directeur de l'Ircam. Et en vidéo: - Natacha Chetcuti-Osorovitz, sociologue - Jean-Marc Lévy-Leblond, physicien - Robert Wilson, metteur en scène.

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (8) Ajouter une citation
bilodoh   14 septembre 2019
Une mort à Lisbonne de Robert Wilson
La perte d’un être, c’est comme une blessure causée par un éclat d’obus, dans laquelle le fragment de métal est fiché à un endroit que les chirurgiens n’osent pas approcher. Au début, c’est douloureux, atrocement douloureux, tellement qu’on se demande qui on peut vivre avec. Mais après, le corps se referme autour jusqu’à ce que ça ne fasse plus mal. Plus comme avant. Mais de temps en temps, on ressent des tiraillements quand on ne s’y attend pas et on se rend compte que c’est encore là et que ça y sera toujours. Une pointe dure et immobile à l’intérieur de soi.



(Robert Laffont, p.417)
Commenter  J’apprécie          140
bilodoh   29 août 2019
Une mort à Lisbonne de Robert Wilson
Il n’avait pas plu cette année. Les trois précédentes, les averses s’étaient succédé tout le mois de novembre, à tel point que j’étais aussi déprimé qu’un Anglais. Cette année ça avait été très inquiétant. Pas de pluie. Des jours et des jours e beau soleil, de ciel sans nuages. Et plutôt que la joie, ce temps apportait avec lui l’idée terrifiante que la planète avait subi des dommages irréparables.



(Robert Laffont, p.486)
Commenter  J’apprécie          100
collectifpolar   31 octobre 2019
La compagnie des ombres de Robert Wilson
Pourquoi m'avez-vous invitée à séjourner chez vous ? demanda-t-elle en prenant une grande rasade de cognac. Pourquoi suis-je ici ? ­ Pour m'espionner, répondit-il avec calme.
Commenter  J’apprécie          30
Marylou26   22 juin 2018
Meurtres à Séville de Robert Wilson
Le stress se manifeste différemment selon les individus, Inspector Jefe, mais au fond, c’est la même chose. Lorsqu’il s’agit d’un stress léger, dû à un surcroît de travail conjugué à des petits problèmes domestiques, le corps émet souvent des signaux d’alarme. Les douleurs au genou ne sont pas rares. En cas de très grand stress, un mécanisme atavique identique déclenche chez l’individu une décharge d’adrénaline qui le pousse soit à attaquer, soit à fuir. On appelle ça : « la réaction de bagarre ou de fuite ». Nous ne vivons plus dans la forêt vierge, certes, mais notre jungle urbaine suscite parfois des réactions similaires. Un grand surmenage alors qu’on affronte dans sa vie personnelle une passe difficile, comme un deuil ou un divorce, peut occasionner une tension telle que l’afflux d’adrénaline ne s’arrête plus. Il y a alors élévation de la tension artérielle, perte de poids, manque d’appétit, accélération du processus cérébral, perte de sommeil. Le corps réagit comme si l’esprit était confronté à la peur. D’où la transpiration et un sentiment d’anxiété pouvant aller jusqu’à des attaques de panique, des trous de mémoire et un délire ruminant. Vous avez tous les symptômes d’un homme qui subit un grand stress, Inspector Jefe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cormorobin   09 mars 2014
Les damnés de Séville de Robert Wilson
- Colombo garde toujours sa meilleure question quand il est à la porte, lança-t-elle dans son dos.

- Je ne suis pas Colombo, répondit-il en refermant le battant entre elle et lui.
Commenter  J’apprécie          20
Cormorobin   17 mars 2014
Les assassins de l'ombre de Robert Wilson
Un dernier conseil, lui dit-il. N'essayez pas de comprendre la situation dans son ensemble... Personne n'y arrive.
Commenter  J’apprécie          10
Cormorobin   17 mars 2014
Le prix du sang de Robert Wilson
C'était dimanche. Assise les bras croisés, elle attendit que le téléphone sonne.
Commenter  J’apprécie          10
Cormorobin   05 mars 2014
Meurtres à Séville de Robert Wilson
Pourquoi avouer une chose aussi terrible ?
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Citations humoristiques ...

-Ah ! Dans ce cas, prenez un peu de kouign amann, c'est léger ! - Joli biscuit, drôle de nom. - Kouign veut dire "gâteau", amann, "beurre". C'est une spécialité de Douarnenez. Ce qui était bien, c'était que la recette était incluse dans le nom. Ils proposaient aussi une spécialité plus courante : l'andouille de Guéméné. Les marchands ambulants en vendaient un peu partout à Paris. Sauf devant l'hôtel de Rohan-Guéméné, sur la place Royale : le prince de Guéméné goûtait mal d'entendre sous ses fenêtres les cuisiniers crier "Andouille de Guéméné !" Indice : du chou-fleur

Tout va très bien Madame la Comtesse ! de Francesco Muzzopappa
Au service secret de Marie-Antoinette : L'enquête du Barry de Frédéric Lenormand
Tous tes secrets de Lisa Jewell
Le mystère de Roccapendente de Marco Malvaldi

12 questions
8 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , humour , citations philosophiquesCréer un quiz sur cet auteur