AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.79/5 (sur 330 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Barnesboro, Pennsylvanie , 1968
Biographie :

Jennifer Haigh, née Jennifer Wasilko, est une écrivaine américaine.

Elle est née dans une famille catholique d'Ukraine et a étudié au Dickinson College à Carlisle, en Pennsylvanie. Elle écrit son premier roman tout en vivant de petits boulots, puis devient élève du prestigieux programme de Creative Writing de l’Université de l’Iowa où elle obtient son MFA en 2002.

Son premier roman "Trois femmes" ("Mrs. Kimble", 2003) a remporté le prix Pen-Hemingway de la meilleure première œuvre de fiction en 2004.

Son deuxième roman, "Terre de cœur" ("Baker Towers", 2005), a été un best-seller du New York Times et a remporté le PEN New England Award de fiction en 2005.

Aujourd'hui, elle est l'autrice de plusieurs romans et d’un recueil de nouvelles, "News From Heaven" (2013).

Elle vit à Boston.

son site : https://www.jennifer-haigh.com/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Jennifer Haigh   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

2014 PEN Hemingway Awards


Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation
La forêt a un siècle , des feuillus hétérogènes , des troncs gros comme des citernes [...] , l'aire de jeu de quatre générations d'enfants , un terrain à bâtir de premier choix pour les cabanes dans les arbres et les balançoires en pneu.
La forêt résonne de cris de joie , de rires haut perchés
[...]
Il y a eu des parties épiques d'épervier ; des parties de cache-cache qui duraient des heures.
Il y a eu des actes d'héroïsme enfantin, des attaques furtives sur des arbres forts, des escalades défiant la mort.
C'est un domaine réservé aux enfants[...]
Un royaume gouverné par les lois ancestrales, transmises à travers les âges , osselets ,softball ,chat perché .
[...]

La forêt est coupée par une Chisholm 600, modèle industriel standard.
[...] Elle sectionne chaque tronc à ras du sol , avec une lame de la taille d'un manège.
Au- dessus de la lame, des pinces mécaniques attrapent le bois coupé.
Elles le jettent sur le côté comme Mothra , la star lunatique d'un film d'horreur japonais , piquant une colère.
Ensuite , les bulldozers arrivent pour creuser...
[...] Pour finir, ils dégagent une clairière de la taille d'un centre commercial.

L'espace nu attend patiemment ...

p. 129
Commenter  J’apprécie          240
L'Amérique s'était construite sur l'autosuffisance, mais l'homme moderne avait oublié la leçon. Pour l'américain moyen mollasson et chouchouté, l'eau sortait de bouteilles en plastique. La nourriture provenait des fenêtres des drives. Enlevez-lui son téléphone portable et Internet et il sera aussi démuni qu'un enfant. Au bout de trois jours, il étrangelerait sa propre mère pour un morceau de pain.
Commenter  J’apprécie          00
Dans la cuisine, elle prit son chapelet dans un tiroir et trouva la station à temps. Rater l’accueil de l’archevêque, c’était comme arriver en retard au cinéma ; elle serait incapable d’être dans la bonne disposition d’esprit.
Commenter  J’apprécie          110
Montrez-moi un homme de cinquante ans qui ne regrette pas les vies qu'il n'a pas vécues.
Commenter  J’apprécie          110
Jennifer Haigh
Elle avait coupé à ras les plants de Calvin, en balançant des grands coups de faucille, comme un solide cosaque. Les déchets semblaient parfaits comme fourrage, mais était-ce sans danger pour une vache de manger de la marijuana ?
Commenter  J’apprécie          90
Il arrive toujours un moment où le temporaire devient permanent.
Commenter  J’apprécie          90
Elle était une divorcée . Cette situation
lui allait comme un gant–préférable, avait-elle le sentiment, à n’importe quelle alternative. Le mariage ne l’attirait en aucune façon, mais elle était pourtant contente d’avoir essayé. Si à 43 ans elle n’avait jamais été mariée, elle aurait pu attacher une trop grande importance au mariage. Le fait de n’avoir jamais été mariée apparaîtrait comme la racine de tous ses chagrins, la cause de chaque petite insatisfaction dans sa vie privilégiée et globalement heureuse.
Commenter  J’apprécie          60
Ils devraient au moins connaître, trop tard, le fils et le frère qu'ils ont perdus.
(ce que maman savait, et ce qu'elle ne savait pas. La question me hantera le reste de ma vie).
Commenter  J’apprécie          70
Il avait toujours nourri un certain mépris pour le père d'Art, un pauvre raté qui avait abandonné femme et enfant. Il lui était maintenant reconnaissant d'une chose : d'avoir au moins donné son nom à Art. Dans un jour ou deux, quand l'histoire arriverait dans les journaux, le nom de Mike, le nom de ses gamins, ne serait pas sali.
Commenter  J’apprécie          60
Elle n'a jamais participé à aucune manifestation, une notion qu'elle associe à la période hippie. À ce moment-là, elle est profondément consciente de son malheur, de l'injustice d'être née si tard quand tous les problèmes du monde sont déjà résolus.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jennifer Haigh (435)Voir plus

Quiz Voir plus

Olivier Norek ou Franck Thilliez

Labyrinthes ?

Olivier Norek
Franck Thilliez

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..