AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.64 /5 (sur 59 notes)

Nationalité : Norvège
Né(e) à : Haugesund , le 29/09/1959
Biographie :

Jon Fosse est un écrivain norvégien.

Il débute comme romancier et écrit une trentaine de romans, de récits, d’essais, de recueils de poèmes et de livres pour enfants.

Puis, par pure nécessité économique, il écrit sa première pièce en 1994 "Et jamais nous ne serons séparés" à l’instigation du jeune metteur en scène Kai Johnsen. Encouragé par son succès, suit en 1995 "Le Nom". En 1996, il écrit "Quelqu’un va venir" et le roman "Mélancholia I", deux œuvres que Claude Régy mettra en scène et qui le révéleront par là même en France.

Depuis, avec une fascination pour l’écriture théâtrale, il a écrit plus d’une dizaine de pièces dont la plupart ont été traduites et ce par Terje Sinding, connu pour ses traductions d’Ibsen.

Considéré comme l'un des plus grands auteurs contemporains, il a été décoré de l'Ordre national du Mérite français en 2007 et a reçu plusieurs prix dont le Prix Ibsen international en 2010, le Prix européen de littérature en 2014 et le Grand prix de littérature du Conseil nordique en 2015.
+ Voir plus
Source : www.theatredunord.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vidéo de Jon Fosse

Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Jon Fosse
mesrives   02 octobre 2017
Jon Fosse
Il y a une connaissance qui est de l'ordre de l'indicible mais qu'il est peut-être possible d'exprimer par l'écrit.
Commenter  J’apprécie          651
mesrives   03 octobre 2017
La Remise à bateaux de Jon Fosse
C'est ainsi que ça a commencé, dans l'obscurité, sous la pluie, sur une route qui longeait la grève, dans une vieille remise à bateaux, il y avait les vagues qui ne cessaient de frapper et la peau qui ne cessait de se dilater. Son baiser était une marque sur ma peau, il a pénétré dans mon corps pour y rester.
Commenter  J’apprécie          481
Bookycooky   22 octobre 2017
La Remise à bateaux de Jon Fosse
.........comme la remise à bateaux, ce qui était si important, toute une vie en quelque sorte, ce n’est plus grand-chose maintenant, c’est toujours comme ça , à la fin il n’en reste plus rien, ça disparaît , tout change, et ce qui existait autrefois devient quelque chose d’entierement différent, ça devient tout petit, rien du tout, c’est comme ça on n’y peut rien, c’est comme ça. p.110
Commenter  J’apprécie          340
Jon Fosse
Bruidelo   31 octobre 2017
Jon Fosse
Et puis Beckett. Je suis un grand admirateur de son écriture. En fait, Quelqu’un va venir est un commentaire d’En attendant Godot... Des années plus tard, j’ai commencé à voir en lui un peintre pour le théâtre plutôt qu’un véritable auteur, comme par exemple Tchekhov. Le théâtre, il ne le laisse pas bouger, être dynamique... Mais ce que j’aime toujours, c’est l’âme de ses phrases.
Commenter  J’apprécie          90
Marti94   29 décembre 2015
Quelqu'un va venir. Le fils de Jon Fosse
La Mère : « C’est sombre et noir en ce moment. »

Le Père : « Oui très sombre,

Il ne fait presque plus jour du tout,

Un peu de demi-jour à midi sinon c’est sombre. »



(Le fils)
Commenter  J’apprécie          50
Marti94   05 octobre 2014
Et jamais nous ne serons séparés de Jon Fosse
- Il faut qu’il vienne maintenant ! Il faut qu’il vienne !
Commenter  J’apprécie          60
nguyencandice   03 septembre 2011
Je suis le vent / les jours s'en vont de Jon Fosse
L'AUTRE

Tout ce que tu es

silence assez bref

c'est un mur cimenté

qui se fissure



L'UN

Et qui s'effondre

silence assez bref

et tombe en morceaux



L'AUTRE

Tu es en morceaux



L'UN

Non je suis le fissurement

silence assez bref

non ce n'est pas ça non plus



L'AUTRE

Le craquement



L'UN

Oui en un sens

silence assez bref

peut-être

silence assez bref

peut-être que je suis le craquement



L'AUTRE

Tu es un craquement



L'UN

Oui

silence assez bref

ou

silence assez bref

ce ne sont que des mots

des choses qu'on dit
Commenter  J’apprécie          30
brigetoun   18 juillet 2011
Je suis le vent / les jours s'en vont de Jon Fosse
L’UN



Ce sont juste des choses qu’on dit



L’AUTRE



Oui



L’UN



Oui



silence assez bref



oui



silence assez bref



oui ça n’existe pas



silence assez bref



on essaie de dire comment une chose est



en disant autre chose



L’AUTRE



Parce qu’on ne sait pas dire



comment elle est vraiment



L’UN



oui



silence assez bref



oui bien sûr



Bref silence



L’AUTRE



Il n’en sort que des mots



L’UN



Des mot et des mots



Silence »
Commenter  J’apprécie          20
Marti94   01 avril 2017
Rêve d'automne Violet Vivre dans le secret de Jon Fosse
LA FEMME

Tu sais

Ce que je pense

Je pense que je suis peut-être venue ici

Dans ce cimetière

Je veux dire

Pour te rencontrer

C’est peut-être ça
Commenter  J’apprécie          30
pivoinette   12 novembre 2019
La Remise à bateaux de Jon Fosse
Il y a beaucoup de fruits chez Svein. Plein de poiriers, des pommes délicieuses. On goûterait bien une pomme, peut-être une poire. Une poire, plutôt. On regarde vers la ferme. Les arbres les plus proches sont des poiriers. Alors on goûterait bien une poire. On se regarde brièvement et on se décide tout de suite. On remonte jusqu'à l'endroit où la grève cède la place aux champs de la ferme, puis on file aussi vite qu'on peut, on quitte la grève et on file à travers les champs de Svein, on se recroqueville et on fonce vers l'arbre le plus proche, on se redresse, on regarde attentivement autour de nous, on tend les bras, et on attrape chacun une poire, puis une autre, on fourre des poires dans nos poches, autant de poires qu'on peut y fourrer puis on se recroqueville de nouveau, on rentre la tête dans les épaules, on courbe le dos et on court à petites foulées jusqu'à la grève. On choisit chacun une pierre un peu à l'écart de l'eau, on s'assied chacun sur une pierre et on commence à croquer les poires. Une poire, puis une autre. On croque les poires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

LNHI-53032

Née Audrey RUSTON en Belgique en 1929, celle qui choisit le nom de scène de HEPBURN repose depuis 1993 ..#.. .

au Père Lachaise (Paris)
au Arlington Cemetery (Washington DC)
au Hollywood Forever Cemetery (Los Angeles)
dans un petit cimetière suisse, non loin du lac Léman

8 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : star , cinema , théâtre , musique , télévisionCréer un quiz sur cet auteur

.. ..