AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.69 /5 (sur 171 notes)

Nationalité : Angola
Né(e) à : Huambo , le 13/12/1960
Biographie :

José Eduardo Agualusa est un journaliste, un écrivain et un éditeur angolais.

Il a étudié l'agronomie et la sylviculture à Lisbonne. Ses livres, recueils de contes et d'essais ont été traduits dans une dizaine de langues.

Il est journaliste et vit entre l'Angola, le Brésil et le Portugal. Il est membre de l'union des écrivains angolais.

En 2006 il créa la maison d'édition brésilienne Lingua Geral dédiée exclusivement aux œuvres de langue portugaise.

Jusqu'à présent quatre livres ont été traduits et publiés en français:

La saison des fous. 2003, Gallimard. Titre orig.: Estação das Chuvas
Le marchand de passés. 2006, Métailié. Titre orig.: O Vendedor de Passados.
La guerre des anges. 2007, Métailié. Titre orig.: O Ano em que Zumbi tomou o Rio.
Les femmes de mon père. 2009, Métailié. Titre orig: As Mulheres de Meu Pai.

Il a également écrit trois pièces de théâtre : « Génération W », « Chovem amores na Rua do Matador » ensemble avec Mia Couto, et "O monólogo".

Il a reçu trois bourses littéraires. La première en 1997 du Centro Nacional da Cultura pour la rédaction de « Nação crioula » (Nation créole). La deuxième lui permit un séjour de trois mois à Goa en 2000 où il écrivit « Um estranho em Goa » (Un étranger à Goa). En 2001 le Deutsche Akademischer Austausch Dienst l'invita à Berlin pour un séjour d'une année, pendant lequel il rédigea son roman, « O ano em que Zumbi tomou o Rio » (Fr.: La guerre des anges).

Début 2009 il fut invité en résidence d'auteur par la ville d'Amsterdam, une initiative commune de la Fondation néerlandaise pour la littérature et de la Fondation pour la production et la traduction de littérature néerlandaise. C'est ici que naquit son dernier roman « Barroco Tropical ».

Il a reçu en 2007 The Independent Foreign Fiction Prize.
Nominé pour le Prix international de littérature de la Maison des cultures du monde de Berlin 2011.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Marque-page 2014-01-29.mp4 Payot - Marque Page - José Eduardo Agualusa - Théorie générale de l'oubli.
Citations et extraits (162) Voir plus Ajouter une citation
fnitter   14 juin 2018
Le peuple de la brume de José Eduardo Agualusa
Tu as des armes, ou quelque chose avec quoi on pourrait se défendre ?

Des armes ? Non. Mon père m’a enseigné une chose : la violence est toujours une capitulation de l’intelligence. Il faudra qu’on se défende avec notre tête.

J’espère que la tienne sera assez dure.
Commenter  J’apprécie          644
fnitter   13 juin 2018
Le peuple de la brume de José Eduardo Agualusa
Voyage : Tout mouvement par lequel une personne s’approche d’une autre personne. Les mouvements de fuite ne sont pas des voyages.
Commenter  J’apprécie          540
fnitter   11 juin 2018
Le peuple de la brume de José Eduardo Agualusa
Dans la langue joyeuse des néphélibates, le mot qui veut dire rêve ou plutôt l’éclat de rire qui veut dire rêve est le même que celui qui veut dire vie.
Commenter  J’apprécie          520
fnitter   17 juin 2018
Le peuple de la brume de José Eduardo Agualusa
Rêver : Exercice consistant à imaginer l’impossible, pour ensuite le réaliser. Comme voler.
Commenter  J’apprécie          470
fnitter   17 juin 2018
Le peuple de la brume de José Eduardo Agualusa
Voler. Ah, voler !

On naît sans ailes, mais avec la capacité d’en rêver.
Commenter  J’apprécie          380
fnitter   16 juin 2018
Le peuple de la brume de José Eduardo Agualusa
Voler : Effort tendant vers l’oubli et qui consiste à extirper de son esprit tout le poids du réel.
Commenter  J’apprécie          370
viou1108   10 février 2019
La société des rêveurs involontaires de José Eduardo Agualusa
Tous les rêves sont inquiétants, parce qu'ils sont intimes. Ils sont ce qu'on a de plus intime. L'intimité est inquiétante.
Commenter  J’apprécie          330
viou1108   21 février 2019
La société des rêveurs involontaires de José Eduardo Agualusa
- Vous avez remarqué que le soleil qui donne des couleurs aux grenades, ou fait dorer la peau après un après-midi à la plage, est le même qui jaunit et efface les photos de notre jeunesse? demandai-je à Hossi. La lumière rehausse les couleurs de tout ce qui vit et décolore ce qui est inanimé. Le soleil allume les vivants et éteint les morts.
Commenter  J’apprécie          270
viou1108   25 février 2019
La société des rêveurs involontaires de José Eduardo Agualusa
Je n’ai pas peur de l’avion. Je n’en ai jamais eu peur. Je souffre d’un mal plus rare, qui s’en approche: les aéroports m’angoissent. En y pensant mieux, ce ne sont pas les aéroports. C’est la police des aéroports. C’est la police, en général. On sait qu’on vient d’un pays du tiers-monde quand on a plus peur des policiers que des voleurs.
Commenter  J’apprécie          240
Dandine   21 février 2020
Le Marchand de passés de José Eduardo Agualusa
Au catechisme, un vieux pretre a la voix mourante et au regard fatigue a tente, sans conviction, de m'expliquer en quoi consistait l'Eternite. Je pensais que c'etait un autre nom pour les grandes vacances. Le pretre parlait d'anges et je voyais des poules. Jusqu'a aujourd'hui, d'ailleurs, les poules sont ce que je trouve le plus semblable aux anges. Il nous parlait de la beatitude et je voyais les poules en train de gratter au soleil, de creuser des nids dans le sable, de faire rouler leurs petits yeux de verre, en une pure extase mystique. Je ne parviens pas a imaginer le paradis sans poules. Je ne parviens meme pas a imaginer le bon Dieu, allonge paresseusement sur une molle couche de nuages, sans le voir entoure d'une gentille legion de poules.
Commenter  J’apprécie          230
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de José Eduardo Agualusa (215)Voir plus


Quiz Voir plus

LNHI-45761

Quel est le nom de ce pays constitué de la grande île africaine séparée du continent par le canal de Mozambique?

Zanzibar
Madagascar
Sainte-Hélène

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : afrique , îles , géographieCréer un quiz sur cet auteur