AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.78 /5 (sur 283 notes)

Nationalité : Mozambique
Né(e) à : Beira , le 05/07/1955
Biographie :

Ontonio Leite Couto plus connu sous le nom de "Mia Couto" est un écrivain mozambicain de langue portugaise.

Il débute sa carrière en tant que poète puis se tourne vers l'écriture de récits, nouvelles et enfin vers le roman malgré une formation initiale en médecine et biologie. En effet, il travaille actuellement comme biologiste dans la réserve naturelle de Ilha da Inhaca au Mozambique.

Il entre dans le domaine poétique avec "Raiz de Orvalho", publié en 1983.

Sans doute l'un des écrivains les plus célèbres de son pays, son œuvre est traduite dans plusieurs langues.

En 2013, Mia Couto reçoit le Prix Camões, plus haute distinction attribuée à un auteur de langue portugaise, pour l'ensemble de son œuvre.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Yves Léonard auteur de "Histoire du Portugal contemporain" qui nous parle d'un livre important pour lui : "Les sables de l'empereur" de Mia Couto traduit par Elisabeth Monteiro Rodrigues aux Editions Métailié.
Citations et extraits (276) Voir plus Ajouter une citation
Piatka   02 avril 2015
L'accordeur de silences de Mia Couto
Pire que de ne pas savoir raconter d'histoires, c'est de n'avoir personne à qui les raconter.

Commenter  J’apprécie          360
Piatka   06 avril 2015
L'accordeur de silences de Mia Couto
Qui veut l'éternité regarde le ciel, qui veut l'instant regarde le nuage.
Commenter  J’apprécie          323
nadejda   23 mai 2013
Tombe, tombe au fond de l'eau de Mia Couto
Je ne suis heureux que par paresse. Le malheur, c'est trop de boulot ! Plus crevant qu'une maladie! Il faut y entrer et en sortir, écarter ceux qui veulent vous consoler, et accepter des condoléances pour une parcelle de notre âme qui n'est même pas morte.
Commenter  J’apprécie          292
sylvaine   19 juin 2012
L'accordeur de silences de Mia Couto
C'est mon dilemme:lorsque tu es là, je n'existe pas, ignorée.Lorsque tu n'es pas là je ne me reconnais pas ,ignorante.Je n'existe qu'en ta présence.Et ne m'appartiens qu'en ton absence.
Commenter  J’apprécie          290
Ellane92   15 octobre 2015
Le dernier vol du flamant de Mia Couto
Les aimés se rappellent à nous par la larme.

Les oubliés se rappellent à nous par le sang.

(dit de Tizangara) p11
Commenter  J’apprécie          290
Piatka   08 avril 2015
L'accordeur de silences de Mia Couto
- Là-bas, notre soleil ne parle pas.

- Où c'est là-bas, madame Marta ?

- Là-bas, en Europe. Ici c'est différent. Ici, le Soleil gémit, susurre, crie.

- Pourtant, corrigeai-je délicatement, le Soleil est toujours le même.

- Tu fais erreur. Là-bas, le Soleil est une pierre. Ici, c'est un fruit.
Commenter  J’apprécie          282
joedi   22 février 2015
La confession de la lionne de Mia Couto
Je n'ai jamais aimé les aéroports. Tellement bondés, tellement vides. Je préfère les gares où il reste du temps pour les larmes et agiter les mouchoirs. Les trains démarrent lentement, en soupirant, en regrettant de partir. L'avion a des hâtes qui ne sont pas humaines.
Commenter  J’apprécie          280
nadejda   01 mars 2013
Terre somnambule de Mia Couto
Epigraphe

Ce qui fait se déplacer la route ? C'est le rêve. Aussi longtemps que nous rêverons, la route demeurera vivante. C'est à cela que servent les chemins, à nous faire parents de l'avenir.

Dire de Tuahir
Commenter  J’apprécie          280
Dixie39   13 septembre 2015
L'accordeur de silences de Mia Couto
Le rêve est un dialogue avec les morts, un voyage au pays des âmes. Mais il n'y avait plus ni trépassés ni territoires des âmes. Le monde était parvenu à sa fin et son terme était un dénouement absolu : la mort sans morts. Le pays des défunts était annulé, le royaume des dieux aboli.
Commenter  J’apprécie          270
nadejda   10 juin 2013
Terre somnambule de Mia Couto
La guerre est un serpent qui utilise nos propres dents pour nous mordre. Son venin circulait maintenant dans tous les vaisseaux de notre âme. Le jour désormais nous ne sortions plus, la nuit nous ne rêvions plus. Le rêve est l'oeil de l'existence. Nous devînmes aveugles.
Commenter  J’apprécie          260
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-45761

Quel est le nom de ce pays constitué de la grande île africaine séparée du continent par le canal de Mozambique?

Zanzibar
Madagascar
Sainte-Hélène

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : afrique , îles , géographieCréer un quiz sur cet auteur
.. ..