AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.74 /5 (sur 1086 notes)

Nationalité : Espagne
Né(e) à : Madrid , le 03/01/1951
Biographie :

Rosa Montero est une romancière et journaliste espagnole.

En 1976, après des études de lettres et de psychologie, elle se tourne vers le journalisme et travaille dans différents médias. Elle est envoyée en reportage dans de nombreux pays (Amérique Latine, France, Grèce, États-Unis...) avant d'intégrer la rédaction du journal espagnol, El pais, dont elle dirige le supplément hebdomadaire en 1980 puis y tient une chronique.

Elle publie son premier roman en 1979, "Crónica del desamor".

Très populaire, elle a beaucoup de succès dans les pays hispanophones et notamment en Espagne, avec ses ouvrages comme "La Folle du logis" ("La loca de la casa") ou "La Fille du cannibale" ("La hija del caníbal"), best-seller dans son pays, et qui a été couronné du Prix Primavera en 1997, et figure parmi la liste « Les cent meilleurs romans en espagnol du XXe siècle » établie en 2001 par le journal El Mundo.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Rosa Montero   (19)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (81) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le saviez-vous que la la romancière et journaliste madrilène Rosa Montero a une formation en psychologie ? Les masterclasses littéraires « En lisant, en écrivant » sont l'occasion de poser aux grands auteurs contemporains, français et internationaux, autant de questions qui vous viennent à l'esprit. Pour cette masterclasse Rosa Montero est interviewée par Marie Sorbier. En collaboration avec le Centre national du livre et France Culture à parler de sa pratique de l'écriture. Pour retrouver toutes les Masterclasses du cycle "En lisant, en écrivant" : https://www.bnf.fr/fr/agenda/masterclasses-en-lisant-en-ecrivant

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (564) Voir plus Ajouter une citation
Sarindar   18 septembre 2015
L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir de Rosa Montero
L'enfance est un lieu auquel on ne retourne pas mais qu'en réalité on ne quitte jamais.
Commenter  J’apprécie          1066
Sarindar   04 septembre 2015
L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir de Rosa Montero
J'ai pris mon deuil pour une maladie dont il fallait guérir le plus tôt possible. C'est une erreur assez commune, je crois, parce que la mort est perçue comme une anomalie dans notre société, et le deuil, comme une pathologie [...]. Parce que c'est dit précisément comme ça : Un Tel ne s'est pas encore rétabli de la mort d'Une Telle. (p.28-29)
Commenter  J’apprécie          680
Marple   04 juillet 2013
Le roi transparent de Rosa Montero
Les hommes ont coutume d'appeler destin ce qui leur arrive quand ils ont perdu la force de lutter.
Commenter  J’apprécie          570
Piatka   15 février 2015
L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir de Rosa Montero
Pour vivre, nous devons nous raconter. Nous sommes un produit de notre imagination.
Commenter  J’apprécie          510
Fandol   24 mars 2022
La bonne chance de Rosa Montero
La vie à deux s’était hérissée comme une chatte furieuse. Rien ne vieillit aussi vite que l’amour mal aimé.

(page 123)
Commenter  J’apprécie          460
Fandol   25 mars 2022
La bonne chance de Rosa Montero
La peur est comme une pierre que tu charries dans ton estomac. Jour après jour, tu avales ton fatras de craintes à la façon des chats qui avalent leurs poils, jusqu’à ce qu’elles finissent par former une boule dans ton ventre, une pelote dense qui te donne envie de vomir et t’oblige à marcher un peu courbé, comme dans l’attente d’un coup. La peur est un parasite, un envahisseur. Un vampire qui suce tes pensées, parce que tu ne veux pas l’éloigner de ta tête. Et même si, dans un étrange instant de trêve, tu parviens à oublier une seconde ta peur, il reste toujours une certaine tristesse planant sur toi, une vague prémonition de risque et de malheur. Il n’y a pas moyen de s’en libérer complétement.

(page 127)
Commenter  J’apprécie          430
Piatka   16 février 2015
L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir de Rosa Montero
C'est seulement lors des naissances et des morts que l'on sort du temps : la Terre stoppe sa rotation et les futilités pour lesquelles nous gaspillons nos journées tombent au sol comme des poussières colorées. Quand un enfant vient au monde ou qu'une personne meurt, le présent se fend en deux et vous laisse entrevoir un instant la faille de la vérité : monumentale, ardente et impassible. On ne se sent jamais aussi authentique que lorsqu'on frôle ces frontières biologiques : vous avez clairement conscience d'être en train de vivre quelque chose de très grand.
Commenter  J’apprécie          433
Bookycooky   20 septembre 2021
La bonne chance de Rosa Montero
Avec les années, les couples se remplissent de petits désenchantements, de divergences de ce projet amoureux qu’ils avaient cru entrevoir dans la première passion, d’erreurs commises par soi-même ou par l’autre, de renoncements, d’acceptation complaisante de leurs égoïsmes et de leur lâcheté. Avec les années, il ou elle devient de plus en plus proche dans les routines quotidiennes, mais de plus en plus lointain dans l’essentiel. Jusqu’à se transformer, parfois, en de parfaits étrangers. Et les pires sont les étrangers bien synchronisés, ceux qui entrent et sortent ensemble, ceux qui partent en vacances, ceux qui dînent avec leurs amis et ne se disputent jamais, mais qui ensuite, quand ils se retrouvent seuls, ne se regardent même pas droit dans les yeux, sidéralement séparés par le rideau de fer de tout ce qu’ils ont cessé de partager et de se dire.
Commenter  J’apprécie          392
Cancie   23 février 2022
La bonne chance de Rosa Montero
Tout possédait cette laideur tellement absolue qu’elle était presque équivalente à de la cécité.
Commenter  J’apprécie          410
Cancie   24 mars 2022
La bonne chance de Rosa Montero
Ses menaces le laissent impassible : les très grandes peurs protègent des petites craintes.
Commenter  J’apprécie          410

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Instructions pour sauver le monde en quelques questions

Comment se nomme le bordel ?

Le Carlito
Le Mojito
Le Cachito
L’Oasis

13 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Instructions pour sauver le monde de Rosa MonteroCréer un quiz sur cet auteur