AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782072712586
416 pages
Éditeur : Gallimard (01/11/2019)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 480 notes)
Résumé :
Admirable reporter à travers le monde Joseph Kessel nous prouve ici qu'il peut l'être ici à travers l'histoire. Il nous fait visiter un continent inconnu qui ne s'appelle pas l'Asie ou l'Océanie, mais l'Allemagne nationale-socialiste. Et ce récit fantastique, c'est l'histoire, absolument authentique, du Dr Kersten.
Le Docteur Kersten, de nationalité hollandaise, s'était spécialisé avant la guerre dans le massage médical. Il avait suivi des cours à Londres et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (86) Voir plus Ajouter une critique
isajulia
  02 novembre 2014
Si il y a un auteur capable de susciter de nombreuses émotions chez moi, c'est bien Joseph Kessel ! J'ai connu l'ennui avec Une balle perdue, l'émerveillement avec le Lion et là avec Les mains du miracle j'ai eu un sacré coup de coeur. Quelle bonne idée à eu Folio de rééditer ce petit bijou il y a quelques mois, cela aurait été dommage de laisser un tel ouvrage en mode épuisé/introuvable.
Dans Les mains du miracle, Joseph Kessel nous plonge dans un épisode inconnu (du moins pour moi) de la seconde guerre mondiale avec cette biographie romancée du docteur Félix Kersten. Spécialiste des massages thérapeuthiques, il jouit d'une réputation honorable et d'une clientèle haut de gamme. Un jour, notre docteur va se trouver dans l'obligation de prodiguer des soins à un patient un peu particulier : Heinrich Himmler. Dans un premier temps révolté par cette obligation de soigner un homme qui ne lui provoque que dégoût, Felix Kersten, étant le seul qui arrive à soulager le redouté chef SS, va prendre peu à peu du pouvoir sur lui. Intervenant auprès du Reichsführer pour sauver des prisonniers internés dans les camps de concentration, détesté par l'entourage d'Himmler, Felix Kersten n'hésitera pas à risquer sans cesse sa vie pour en sauver des milliers d'autres...
Ce roman est court mais efficace. Kessel y accomplit la prouesse de rendre ce monstre d'Himmler presque humain. Tous les hommes ont leur talon d'Achille, y compris lui. Immobilisé la plupart du temps à cause de ses douleurs que seul le docteur Kersten arrivait à soulager, le plus cruel des soldats nazi était partagé entre son amitié pour le docteur, en qui il avait une confiance aveugle, et sa vénération pour Hitler qu'il n'aurait jamais trahi. D'un autre côté nous vivons l'histoire sous l'oeil de Kersten, qui vit sans cesse sur ses gardes et dont le seul but est d'arracher le plus de prisonniers des griffes des allemands. Ce livre est passionnant d'un bout à l'autre, plusieurs mois après en avoir achevé la lecture, j'en garde encore un souvenir précis. Bien écrit, détaillé, moi qui aime les livres historiques je peux dire qu'avec celui-ci j'ai été servie alors je le conseille à tous les lecteurs qui sont passionnés par le seconde guerre mondiale car c'est l'occasion de sortir des sentiers battus en lisant ce roman, vous ne serez pas déçus.
A lire et à découvrir!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          883
Jolap
  20 juin 2019
Félix Kersten est le personnage central de ce roman. Roman ? le docteur Kerstein a existé. « Ce gros homme, ce médecin débonnaire dont l'aspect tenait d'un bourgmestre des Flandres et d'un bouddha d'Occident, avait dominé Himmler au point de sauver des centaines de milliers de vies humaines ! Mais pourquoi ? Mais comment ? Par quel incroyable prodige ? Une curiosité sans bornes avait remplacé mon peu de foi »
Ainsi Joseph Kessel nous donne les raisons qui l'ont poussé à écrire ce roman-vérité. Nous imaginons aisément que les conversations privées, ce huis-clos entre Himmler, chef de la gestapo, et le docteur Kerstein, aient été imaginées par l'auteur. Kessel le romancier s'est chargé de cette partie de l'histoire. Mais les mains de ce médecin ont bel et bien fait des miracles. Des milliers de juifs de nationalités diverses ont échappé au pire. La traque a reculé. « Himmler c'était un état dans l'état. Celui de la délation, de l'inquisition, de la géhenne, de la mort infiniment multipliée » écrira Kessel. Cette partie historique c'est Kessel le journaliste qui l'a développée.
Le docteur Kerstein avait le don de comprendre l'origine des douleurs d'un malade par en palpant avec ses doigts. Ensuite il soulageait avec ses massages.
Himmler souffrait de douleurs intenses à l'estomac. Il suppliait Kerstein de le soulager. Il l'à bien entendu mais en imposant ses conditions.
De 1939 à 1945 ce médecin hors norme, au destin exceptionnel, a réussi a dompter la folie criminelle d'un monstre en le manipulant de différentes façons.
« L'écriture n'est pas affaire de confort, de silence, ni de crayons bien taillés : c'est un flot intérieur prêt à déferler » écrit Kessel dans les colonnes d'un quotidien. Ce livre est conforme à cette idée. La tension monte au fil des pages. Les prises de risques sont de plus en plus grands. Un grain de sable suffirait à gripper la stratégie mise en place par le docteur Kerstein, vénéré par Himmler, haï par ses proches collaborateurs. Les enjeux sont inestimables, les risques sont incroyables.
Un livre sur la guerre et ses horreurs, sur le courage de certains, sur la lâcheté trop souvent constatée, sur la puissance du mot humanité, sur l'aveuglement qu'entraîne la confiance, sur les conséquences du fanatisme, sur l'espoir en toute circonstance, sur une lumière qui surgit alors que tout est plongé dans l'obscurité.
Un ouvrage puissant dont je n'avais jamais entendu parler lorsqu'une amie m'a dit : Tout le monde devrait lire ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6711
Nastie92
  02 juin 2019
Ce livre est extraordinaire et sa lecture fait un bien fou.
Le contexte historique n'est pourtant pas rose : la seconde guerre mondiale et l'horreur de la Shoah. Mais Joseph Kessel a choisi de mettre en avant un épisode méconnu de cette période effroyable et de nous raconter la vie d'un être exceptionnel.
Chaque être humain a son point faible.
Chaque homme a son talon d'Achille.
Heinrich Himmler n'échappait pas à la règle. Lui, l'insensible, le rigide, l'inhumain.
Son talon d'Achille, c'était son ventre.
L'intraitable Reichsführer souffrait de maux chroniques atroces. Jusqu'à ce qu'il fasse venir Felix Kersten à son service.
Le docteur Kersten est spécialiste des massages. Il a suivi une formation poussée et arrive à soulager même les douleurs les plus rebelles.
Il manipule physiquement le maître des SS et le déleste de ses souffrances, mais il le manipule également psychologiquement. Il tire profit de l'emprise qu'il exerce sur son malade pour obtenir des vies sauves.
Felix Kersten sait quand il peut demander, et jusqu'où il peu aller, en fonction de l'intensité des douleurs et de la réponse qu'il peut y apporter.
Il agit avec beaucoup de doigté.
En prenant des risques inouïs.
Car si la moindre de ses actions avait été révélée au grand jour, c'en aurait été fini de lui, d'autant plus que nombreux sont ceux, dans l'entourage de Himmler, qui se méfiaient de ce docteur qu'ils jugeaient trop influent.
Cette histoire paraît incroyable, et pourtant, tout est vrai. Lorsqu'un ami lui en a relaté les différents éléments, Joseph Kessel s'est dit qu'il fallait raconter au monde entier ces faits stupéfiants.
L'écrivain a dit lui-même que ce qu'avait vécu le docteur Kersten pendant la seconde guerre mondiale était une "aventure unique dans l'histoire humaine". Il a su nous la raconter avec beaucoup de finesse et de talent dans un roman historique passionnant, dont je m'étonne qu'il n'ait jamais été adapté au cinéma.
L'après-guerre ne sera pas facile pour le docteur Kersten, qui aurait pourtant dû goûter un repos amplement mérité.
Alors qu'il avait arraché des mains du bourreau des milliers de vies, sa proximité avec Himmler le rendit suspect et il fut accusé de complicité avec le troisième Reich.
Il fallut dix ans à des experts et des historiens pour faire admettre la vérité.
Felix Kersten a été fait Grand Officier de l'Ordre d'Orange-Nassau au Pays-Bas, Chevalier de la Légion d'honneur en France, mais il n'a jamais été reconnu "Juste parmi les nations" par l'État d'Israël, comme l'a été par exemple Oskar Schindler.
Felix Kersten a été toute sa vie un homme discret et Joseph Kessel a bien fait de le sortir des oubliettes de l'Histoire.
La lecture de ce livre fait vraiment du bien ! Elle apporte un rayon de soleil dans cette horrible période, un peu d'espoir en l'Homme, en sa capacité à faire le bien et à agir malgré les obstacles, à résister à la barbarie.
Felix Kersten a sauvé des milliers de vie au péril de la sienne.
Merci à Joseph Kessel d'avoir écrit ce livre pour faire connaître cet homme profondément bon.
Une lecture extraordinaire que je vous recommande !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          489
lafilledepassage
  10 août 2019
Les mains du miracle, ce sont celles de Félix Kersten, le masseur d'Himmler. Joseph Kessel a rencontré cet homme après la Deuxième Guerre mondiale et relate ici les propos de ce précieux témoin de l'Histoire, médecin du monstre Himmler et sauveur de plusieurs milliers de personnes.
Félix Kersten, via Kessel, nous fait pénétrer dans l'état-major du régime nazi. On y croise Heydrich, Rubbentrop, Rudolph Hess, et, de loin, Hitler. Tous sont aussi malades, aussi fous les uns que les autres. Kessel les qualifie de « demi fous », et je ne sais pas vraiment ce qu'il faut entendre par cette demie folie.
Kessel montre, mieux que n'importe quel traité de manipulation, comment Kersten arriver à influencer Himmler, avec tact et intelligence, en usant de la flatterie, en jouant sur le levier des valeurs chères à Himmler (comme l'honneur, la fidélité, …) et sur sa soif de reconnaissance et d'obéissance, en exploitant les propres contradictions du nazi.
Un regret, cependant : même si ce lien passe au second plan dans ce terrible épisode de l'Histoire, j'aurais aimé que l'auteur s'attarde un peu plus sur la relation entre Félix Kersten et le Dr Kô, le moine tibétain qui lui a enseigné l'art de guérir par les massages tibétains.

Le portrait de Felix Kersten semble assez honnête, dans le sens où Kessel ne cache pas comment cet homme se souciera d'abord et avant tout de son bonheur personnel, de ses petits plaisirs de bonne chère, de son confort matériel, avant la guerre et au début de celle-ci. le masseur « fermait ses yeux et ses oreilles aux présages. Il refusait de laisser le fiel altérer le banquet de son existence paisible et aimable. ». Et ce désintérêt pour la chose publique, cette indifférence face à la montée du nazisme et de l'antisémitisme, cette passivité sonnent comme un avertissement pour nous tous , au moment où les sirènes du populisme ressurgissent et séduisent de plus en plus d'Européens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          454
GODINHO
  27 juillet 2014
Joseph Kessel nous raconte l'incroyable histoire du docteur Kersten et soulève le voile sur un épisode méconnu de la deuxième guerre mondiale.
Le titre du livre « Les mains du miracle », (est-ce réellement un miracle ?). le docteur Kersten possédait un art thérapeutique issu de la médecine tibétaine, qu'il pratiquait à la perfection. Rien de surnaturel.
Himmler est malade et aucun médecin n'a pu le guérir, jusqu'à ce qu'on lui propose Felix Kersten, médecin lituanien, naturalisé finnois qui a fait de la Hollande sa patrie d'adoption. Kersten a un extraordinaire don de masseur. Il était donc le seul à pouvoir soigner Himmler.
Kersten ne partageait pas l'idéologie nazie mais il voit grandir les dangers qui s'augmentent sur l'Europe. Les soulagements réels qu'il apporte au dirigeant nazi font naître une confiance qu'Himmler ne peut partager avec personne d'autre. Kersten bénéficie ainsi d'un régime d'exception qui lui permet d'avoir un accès direct au Reichführer. Les autorités finlandaises insistent pour qu'il reste auprès d'Himmler afin de leur fournir des renseignements. Kersten va réussir à exercer une véritable influence sur Himmler, et a obtenu de celui-ci, des grâces en nombre incalculable, Himmler lui gardera toute sa confiance malgré les dénonciations dont il fera l'objet de ses ennemis nombreux, sans jamais se douter du jeu dangereux joué par Kersten.
Il obtient peu à peu la grâce de prisonniers. Puis il réussit, au terme d'un long bras de fer, à amener Himmler à ne pas appliquer une directive d'Hitler ordonnant la déportation en Pologne de tous les Hollandais. Nous assistons ensuite à bien d'autres succès « diplomatiques », obtenus parfois à force de contre-ordres et en s'opposant à la Gestapo qui ne peut rien contre le protégé d'Himmler. Il est avec lui et Hitler, le seul à pouvoir se faire adresser du courrier à un secteur postal non soumis à la censure, le seul avec eux à bénéficier d'une ligne de téléphone directe !
Peu avant la débâcle nazie, Kertsen fera ramener la décision d'Hitler de faire sauter tous les camps de concentration : il sauve ainsi 800 000 prisonniers de la mort. Un de ses coups de maître est qu'Himmler accepte de rencontrer un représentant du Congrès juif mondial, auquel il accorde la grâce de prisonniers juifs.
Ce livre n'est pas récent, mais il mérite de faire partie de toute bibliothèque idéale et des classiques que tout le monde peut lire.
Pour moi c'est un livre qui nous donne rendez-vous avec l'histoire et encore avec l'Histoire, avec un H majuscule.
C'est aussi un livre qui ne laisse pas indifférent et qui nous fait croire en la bonté de l'être humain, en sa capacité à rebondir face à la barbarie. Malgré l'apport indéniable de son action en faveur du peuple juif, il n'a jamais été reconnu par l'état hébreux, « Juste parmi les Justes »
C'était Un Héros très discret
Je vous le recommande chaudement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280

critiques presse (1)
LeMonde   28 septembre 2018
Joseph Kessel, dans un style alerte, sûr, puissant, lumineux, fait l’éloge du don de soi, de l’intelligence qui, au cœur du pire du pire, sauve et ne se résigne pas devant la cruauté absolue.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (74) Voir plus Ajouter une citation
lafilledepassagelafilledepassage   28 mai 2019
Dans le très haut personnel du régime, Himmler était le seul qui disposât de Kersten comme de son médecin permanent et privé. Mais d’autres grands dignitaires se faisaient à l’occasion traiter par lui.
Le premier fut Ribbentrop. Kersten détestait le ministre des Affaires étrangères du IIIe Reich pour sa vanité, sa jactance, son arrogance et pour une bêtise qu’il estimait confondante à un poste capital. Ces sentiments, le docteur les traduisit en demandant à Ribbentrop des honoraires si considérables que le ministre arrêta sa cure.
Puis vint Rudolph Hess. À son égard, Kersten n’éprouva pas la même animosité. Le déséquilibre mental de Hess était évident. Mais à la mesure des fous et demi-fous qui dirigeaient le IIIe Reich et dont la démence avait un tour répugnant et dangereux – mégalomanie, fanatisme, sadisme, racisme – le délire de Hess semblait anodin. Il vivait dans un état d’exaltation puérile. Il adorait les romans de Jules Verne et ceux de Fenimore Cooper sur les Indiens des prairies américaines du XIXe siècle. Quand il voyait dans la rue une jeune fille au bras d’un soldat, il sanglotait d’attendrissement : « Quelle pureté et quelle virilité réunies », disait-il.
Très religieux, mystique effréné, il avait résolu, après la guerre dont il déplorait les ravages, de se retirer dans un désert pour y vivre en ascète. En attendant, il rêvait et parlait sans cesse d’accomplir un acte grandiose qui laisserait son nom dans la mémoire des hommes, un acte qui servirait l’Allemagne et le monde ; la guerre et la paix – il ne savait trop. En même temps, il était désespéré de ne pouvoir participer au combat, lui, excellent pilote, dans une escadrille. Hitler, qui l’aimait beaucoup, le lui avait défendu expressément.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
fanfanouche24fanfanouche24   14 octobre 2014
A partir de ce jour, les masseurs attachés à l'hôpital, qui traitaient les soldats blessés, commencèrent à instruire Kersten. Et un mois ne s'était pas écoulé que les soldats préféraient, à tous les professionnels, le sous-lieutenant étudiant. Et lui, il découvrait avec un étonnement presque craintif, avec un étrange bonheur, le pouvoir qu'avaient ses mains de rendre au corps souffrant des hommes la souplesse, la paix et la santé. (p.25)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
litolfflitolff   04 janvier 2011
Pour échapper au paysage des rails et des bâtiments ferroviaires, Kersten se promenait dans la campagne. Pour échapper à l’oisiveté, il se mit à tenir un journal. Enfin, pour passer le temps, il eut recours à la petite bibliothèque personnelle que Himmler avait amenée et qu’il mit avec empressement à la disposition de son médecin.
Alors Kersten fit une découverte qui le stupéfia. Tous les livres du maître des S. S. et de la Gestapo se rapportaient à la religion. Il y avait là, outre les grandes illuminations prophétiques, comme les Védas, la Bible, l’Évangile, le Coran, il y avait, soit d’origine allemande, soit traduits du français, de l’anglais, du latin, du grec ou de l’hébreu, des exégèses et des commentaires, des traités de théologie, des textes mystiques, des ouvrages sur la juridiction de l’Église à toutes les époques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
PiatkaPiatka   28 février 2015
Le secret essentiel de l'art, c'était la faculté de toucher du bout des doigts l'essence de la maladie, de mesurer son intensité et savoir le centre vital d'où elle rayonnait. [..]
Pour rendre les minuscules antennes tactiles capables de sentir tous les nerfs de l'organisme et de répondre pour ainsi dire à leur appel, le praticien devait, en vérité, sortir de son propre corps et pénétrer dans celui du patient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
AelaAela   19 juillet 2013
Il s'est trouvé un homme qui durant les années maudites de 1940 à 1945, semaine par semaine, mois par mois, a su arracher des victimes au bourreau insensible et fanatique.
Cet homme a obtenu de Himmler le tout-puissant, de Himmler l'impitoyable, que des populations entières échappent à l'épouvante de la déportation.
Il a empêché que les fours crématoires reçoivent toute la ration de cadavres qui leur était promise. Et seul, désarmé, à demi captif, cet homme a forcé Himmler à ruser, à tricher avec Adolf Hitler, à duper son maître, à trahir son dieu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Videos de Joseph Kessel (44) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joseph Kessel
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Lettres de Madame de Sévigné et Bertrand Raffalli aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/1037757-article_recherche-lettres.html • le Journal d'Anne Frank de Anne Frank aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/82092-poche-le-journal-d-anne-frank.html • Joseph Kessel ou Sur la piste du lion de Yves Courrière aux éditions Plon https://www.lagriffenoire.com/1035741-divers-litterature-joseph-kessel-ou-sur-la-piste-du-lion.html • L'armée des ombres de Joseph Kessel aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21578-poche-l-armee-des-ombres.html • Correspondance (1944-1959) de Albert Camus et Maria Casarès aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/1030437-romans--correspondance-----1944-1959.html • Carnets (Tome 1) - mai 1935 - février 1942 de Albert Camus et Raymond Gay-Crosier auéditions Folio https://www.lagriffenoire.com/19404-divers-para-scolaire-carnets-t1-----mai-1935---fevrier-1942.html • Carnets (Tome 2) - janvier 1942 - mars 1951 de Albert Camus et Raymond Gay-Crosier aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/19403-divers-para-scolaire-carnets-tome-2-janvier-1942---mars-1951.html • Carnets (Tome 3) - mars 1951 - décembre 1959 de Albert Camus et Raymond Gay-Crosier aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/1037759-article_recherche-carnets-tome-3-mars-1951---decembre-1959.html • Briller pour les vivants: L'histoire du baron Nishi (Littérature française) de Jérôme Hallier aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/1036133-divers-litterature-briller-pour-les-vivants---l-histoire-du-baron-nishi.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, @Gérard Collard & @Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsflammarion #editionslivredepoche #editionsplon #editionspocket #editionsfolio
+ Lire la suite
>Histoire de l'Europe depuis 1918>Histoire militaire 2de guerre>Résistance (Deuxième guerre mondiale : 1939-1945) (41)
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Mais si, vous connaissez Joseph Kessel !

Avec son neveu, il est l'auteur des paroles d'un hymne à la révolte et à la résistance écrit à Londres dans les années 40 :

L'affiche rouge
Potemkine
Le chant des partisans

10 questions
138 lecteurs ont répondu
Thème : Joseph KesselCréer un quiz sur ce livre
.. ..