AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9780785923718
79 pages
Éditeur : Gallimard (30/11/-1)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 2128 notes)
Résumé :
"King lécha le visage de Patricia et me tendit son mufle que je grattai entre les yeux. Le plus étroit, le plus effilé me sembla, plus que jamais, cligner amicalement. Puis le lion s'étendit sur un flanc et souleva une de ses pattes de devant afin que la petite fille prît contre lui sa place accoutumée."

L'histoire d'un amour fou entre une petite fille et un lion.
Plus de deux millions d'exemplaires vendus en France.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (188) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
  19 septembre 2016
Dans le Parc royal du Kenya, une petite fille évolue librement parmi les animaux les plus féroces de la réserve.
Écartelée entre la fierté que lui voue son père et les angoisses de sa mère, elle tente de sauvegarder sa liberté, sa volonté de de ne faire qu'un avec la nature, au prix d'une grande solitude.
Elle est comme une petite sorcière au regard des membres des tribus africaines. Celle qui parle le langage du lion et fait de lui son ami est à la fois respectée et redoutée.
On se retrouve transporté au milieu de paysages paradisiaques, avec pour décor le Kilimandjaro. Cet écrin de beauté n'empêche pas la cruauté de la loi du plus fort dans le monde animal. La réalité est la même chez les hommes. Ils s'obstinent à se voir différents, à mettre des barrières entre eux.
Pourtant, Patricia réussit à faire écrouler cette hiérarchie, à faire entrer le lecteur dans le mystère qui régit ces tribus africaines, à nous faire comprendre leur façon de penser la vie.
Roman d'aventures et roman d'initiation, qui nous emmène droit vers une fin tragique. On en devine les grandes lignes, en espérant qu'on se trompe.
Une aventure qui ressemble à une fable, où le mystère finit par se briser sur le miroir de la réalité. La petite fille s'éveille et doit abandonner ses rêves et ses pouvoirs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1054
latina
  14 avril 2018
Afrique sauvage, éclatante de couleurs.
Kilimandjaro majestueux, parc royal du Kenya.
Savane. Point d'eau. Gazelles, antilopes, girafes, gnous, zèbres, rhinocéros, buffles, éléphants.
Soleil irradiant.
Chaleur étouffante.
Paix. Silence. Bruissements.
Une petite fille de dix ans.
Un lion.
L'histoire se prépare à vibrer...
Inutile de vous dire que moi aussi j'ai vibré !
Ce chef-d'oeuvre de Kessel raconte l'extraordinaire fusion entre une gamine et un lion recueilli lorsqu'il était bébé et livré à la vie sauvage quelques mois après.
Cette fusion, le narrateur y assiste avec effroi et fascination. Ecrivain-voyageur fasciné par les bêtes, désirant de toutes ses forces « être admis dans l'innocence et la fraîcheur des premiers temps du monde », il ne peut qu'aspirer à entrer dans la danse de force et de douceur, approcher du mufle doux et des yeux d'or de King, le bien-nommé.
Patricia l'y fait entrer, avec toute l'espièglerie et la cruauté de l'enfance mais aussi toute la maturité du monde, avec toute la certitude de connaitre une « vérité hors de la routine humaine ».
Petite fille entière vivant exclusivement pour son lion, elle est totalement comprise par son papa, le fameux John Bullit, le volcanique, le tempétueux. Ancien chasseur repenti, il consacre son temps à la protection des animaux du Parc dont il est le propriétaire.
Mais il y a Sybil, la maman de Patricia, névrosée, ne supportant plus cette nature brute et cruelle dans laquelle son mari et sa fille s'aventurent avec passion.
Et puis arrivent les Masaï, tribu la plus libre de toutes les tribus d'Afrique, la plus fière, la plus instinctive, qui glorifie ses « moranes », ses jeunes hommes, seuls habilités à porter les cheveux longs et la crinière du lion...
Le destin est en marche.
Jeu, douceur, amour fou, jalousie.
Terrible confrontation, danse ultime.
Je ne peux me détacher des paysages décrits avec poésie et passion, de la liberté, du silence, de la chaleur, des couleurs.
Je ne peux me défaire de la relation particulière, puissante, absolue entre le lion et la petite fille.
Je ne peux quitter les animaux libres et élégants, quels qu'ils soient.
Je ne peux dire adieu à ce monde fier et noble, sans faux-semblants.
Je suis obligée, pourtant, de retourner à ma civilisation, mais dans un coin de mon coeur, continuera à vivre ce lion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9428
isajulia
  30 avril 2013
Je termine à l'instant la lecture de mon deuxième Kessel. Autant Une balle perdue ne m'a pas emballée des masses que le lion m'a complètement envoûtée.
Joseph Kessel, lors d'un périple en Afrique, fait une escale au Parc Royal à quelques kilomètres de Nairobi. Lors de son séjour, il fera la connaissance de Patricia, la fille de John Bullit le directeur de la réserve.
Au contact de cette étrange petite fille, il découvrira qu'elle possède un don : celui de comprendre les bêtes. de toute la faune qui peuple le parc, l'enfant entretient une forte amitié avec King, un lion, leurs liens sont si étroits que les autochtones la considèrent comme une sorcière.
Témoin privilégié de ces rapport entre la petite fille et le fauve, Kessel nous entraîne dans la mystérieuse Afrique qui nous enseignera ses lois...
Absolument fabuleux, comme vous l'aurez compris j'ai adoré ce livre. L'Afrique étant un rêve de voyage que je souhaite réaliser un jour, pour le moment, je tente de m'y rendre par la lecture. le lion, a accompli complètement sa mission, le dépaysement à été total.
J'ai été beaucoup touchée par cette histoire. En parallèle de cette merveilleuse amitié, ce roman est une véritable mine d'or sur le plan des descriptions et des sentiments. L'écriture est brute et raffinée et dans la moiteur de l'atmosphère l'on ne reste pas tranquille, la magie de l'Afrique nous prends au tripes et l'on sent que quelque chose de grave va se produire...
J'ai pleuré à la fin du livre, et j'ai été déçue que ça se termine si vite au bout de 243 pages. Toutes les bonnes choses ont une fin certes, mais dans quelques temps je prendrai un grand plaisir à la relecture de ce roman qui a été un coup de coeur. Je le conseille à tous. A lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          822
Gwen21
  09 juillet 2016
Moins de 250 pages et pourtant une immersion profonde et intense dans la savane africaine, dans un univers où la sauvagerie est aussi dense que la fascination qu'elle fait naître au coeur de l'homme.
John Bullit, ancien chasseur repenti, gère un parc Royal et veille au bien-être des bêtes sauvages comme au pacifisme des tribus autochtones qui le peuplent. Sa femme, la blonde Sybil, vit de plus en plus mal leur mode de vie et perçoit comme une menace permanente l'environnement fait d'espaces infinis et de sauvagerie artificiellement maîtrisée. Un sentiment en totale opposition avec celui nourri par Patricia, leur toute jeune fille, qui, née dans la brousse, en est devenue la prêtresse, respectant les bêtes et sachant s'en faire respecter. Le narrateur, voyageur de passage dans le parc, est rapidement happé par chaque membre de la famille. Des liens d'amitié, de natures différentes, se nouent entre eux tandis que se révèlent les enjeux personnels.
Mère adoptive de King, un superbe lion aussi docile qu'un chien, Patricia domine le récit par son charisme et son charme. Manipulatrice en herbe, c'est une enfant chez qui s'expriment à la fois l'envie d'aimer et celle de dominer. Courageuse et passionnée, tiraillée entre le besoin de sécurité de sa mère et la vie intrépide de son père, la fillette a reporté sur King toute son affection, toute sa tendresse. Mais l'amour entre l'homme et la bête sauvage est-il pleinement réalisable ?
"Le Lion" de Joseph Kessel compte parmi les grands classiques du 20ème siècle. Son écriture sobre et imagée est terriblement efficace et garantit au lecteur en quête de nouveaux horizons un dépaysement total. Toutefois, j'ai peiné à entrer dans le roman, toute la première partie avec la mise en place des acteurs m'ayant paru particulièrement poussive, ou est-ce que ma concentration était par trop volatile ? Heureusement, au fil des pages, mon intérêt a crû, émoustillé par la découverte des traditions massaï pour le moins captivantes.
Tout comme le narrateur, le lecteur attend le dénouement de cette étrange intrigue avec une exaltation de plus en plus forte, dans un contexte où s'opposent l'enfance et l'âge adulte, la civilisation et la nature primaire, la violence et l'amour.

Challenge MULTI-DEFIS 2016
Challenge PETITS PLAISIRS 2016
Challenge ABC 2015 - 2016
Pioche dans ma PAL - Juillet 2016
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          680
ninosairosse
  13 septembre 2016
J'ai refermé ce livre avec la satisfaction d'une mission accomplie....
Je me devais de lire ce petit roman dont ma petite soeur avait inscrit sur la première page intérieure son nom pour l'étudier en 5ème en 1982. Petite pointe de nostalgie, je n'ai pu me résoudre à l'abandonner sur un banc, des fois que mon fils l'etudierait également l'année prochaine au collège (même si je trouve que le style est quelque peu désuet pour aujourd'hui...).
Désolé de ne pouvoir couvrir d'éloges ni d'enthousiasmes excessifs pour cette oeuvre de J. Kessel, je voulais en outre marquer mon profond respect envers cet illustre représentant de l'académie française .
Commenter  J’apprécie          721
Citations et extraits (123) Voir plus Ajouter une citation
araucariaaraucaria   28 mai 2020
Elle retomba près de moi et dit en riant :
"Regardez nos deux Noirs, ils ne sont pas contents. Vous savez pourquoi?
- Bogo a peur.
- Naturellement, c'est un Kikouyou de grande ville, dit Patricia avec dédain.
- Et Kihoro?
- Oh! lui, il ne craint pas les Masaï. Il est furieux contre eux. Il voudrait les tuer tous."
Elle prit le ton un peu supérieur qu'elle adoptait à l'ordinaire pour éclairer mon ignorance.
" Kihoro appartient aux Wakamba et ce sont des gens très braves. Et ils ont été en guerre avec les Masaï. Et aujourd'hui encore, malgré les lois du gouvernement, ils se battent quelquefois à mort. Leurs territoires se touchent, vous comprenez."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
araucariaaraucaria   28 mai 2020
Quand je retrouvai ma hutte, le groupe électrogène avait déjà cessé de fonctionner. Mais un des serviteurs du camp avait placé la lampe tempête allumée sur la table de la véranda. Je m'installai près d'elle et me pris à rêver aux événements de la journée.
Mes nerfs étaient à vif. La soirée tranquille que je venais de passer dans le bungalow les avait, par un jeu singulier, éprouvés beaucoup plus que ne l'avaient fait les crises et les scènes presque hystériques de la veille. Une paix et une douceur si unies, si étales ne répondaient pas, me disais-je, à la vérité des êtres réunis sous ce toit. Eaux faussement endormies, dangereuses, malsaines.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
araucariaaraucaria   24 mai 2020
"Voilà qui est fait, me dit mon compagnon. on ne perdra pas de vue un seul instant les Masaï pendant la semaine qu'ils vont passer ici."
Je demandai :
"Vous les laissez camper dans la Réserve?
- Il faut bien les tolérer, dit Bullit. Le territoire leur a toujours appartenu, et ils ne sont pas encombrants. Ils se tiennent dans les pâturages prescrits.
- Alors pourquoi les surveiller aussi étroitement?
- A cause des lions, dit Bullit. La tradition, la gloire des Masaï est de tuer un lion à la lance et au couteau. C'est interdit par le gouvernement de la colonie. Ils essaient tout de même en cachette. Beaucoup ne reviennent pas. Ca leur est égal. (Bullit haussa les épaules.) A moi aussi. Quelques Noirs de moins, même Masaï... Mais je ne veux pas admettre qu'ils m'abîment un lion."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
araucariaaraucaria   23 mai 2020
Il était d'une beauté vraiment exceptionnelle dans l'ordre de la plénitude et de la puissance. Très grand, très long en jambes, son ossature massive se trouvait enrobée d'une chair qui, pour être dense, épaisse et même pesante, n'embarrassait en rien la vitesse et la souplesse de ses mouvements. Cette substance ferme et active était simplement une source de vitalité, une réserve de force. Et le soleil qui l'avait cuit et recuit jusqu'à lui donner un teint de bois brûlé n'avait pas pu entamer sa surface.
Son vêtement découvrait plus qu'il n'habillait la peau lisse, élastique. Un vieux short s'arrêtait bien au-dessus des genoux, les manches de la vieille chemise bien au-dessus des coudes. Ouverte de la gorge à la ceinture, elle dénudait le poitrail.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
araucariaaraucaria   20 mai 2020
Est-ce qu'il avait tiré sur mes paupières pour voir ce qu'elles cachaient? Je n'aurais pu le dire avec certitude. j'avais bien eu le sentiment, au sortir du sommeil, qu'un pinceau léger et râpeux s'était promené le long de mon visage, mais, quand je m'éveillai vraiment, je le trouvai assis, très attentif, au niveau de l'oreiller, et qui m'examinait avec insistance.
Sa taille ne dépassait pas celle d'une noix de coco. Sa courte fourrure en avait la couleur. Ainsi vêtu depuis les orteils jusqu'au sommet du crâne, il semblait en peluche. Seul, le museau était couvert par un loup en satin noir à travers lequel brillaient deux gouttes : les yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Joseph Kessel (44) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joseph Kessel
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Lettres de Madame de Sévigné et Bertrand Raffalli aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/1037757-article_recherche-lettres.html • le Journal d'Anne Frank de Anne Frank aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/82092-poche-le-journal-d-anne-frank.html • Joseph Kessel ou Sur la piste du lion de Yves Courrière aux éditions Plon https://www.lagriffenoire.com/1035741-divers-litterature-joseph-kessel-ou-sur-la-piste-du-lion.html • L'armée des ombres de Joseph Kessel aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21578-poche-l-armee-des-ombres.html • Correspondance (1944-1959) de Albert Camus et Maria Casarès aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/1030437-romans--correspondance-----1944-1959.html • Carnets (Tome 1) - mai 1935 - février 1942 de Albert Camus et Raymond Gay-Crosier auéditions Folio https://www.lagriffenoire.com/19404-divers-para-scolaire-carnets-t1-----mai-1935---fevrier-1942.html • Carnets (Tome 2) - janvier 1942 - mars 1951 de Albert Camus et Raymond Gay-Crosier aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/19403-divers-para-scolaire-carnets-tome-2-janvier-1942---mars-1951.html • Carnets (Tome 3) - mars 1951 - décembre 1959 de Albert Camus et Raymond Gay-Crosier aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/1037759-article_recherche-carnets-tome-3-mars-1951---decembre-1959.html • Briller pour les vivants: L'histoire du baron Nishi (Littérature française) de Jérôme Hallier aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/1036133-divers-litterature-briller-pour-les-vivants---l-histoire-du-baron-nishi.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, @Gérard Collard & @Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsflammarion #editionslivredepoche #editionsplon #editionspocket #editionsfolio
+ Lire la suite
autres livres classés : afriqueVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

"Le lion" de Joseph Kessel

Comment s'appelle le héros\ narrateur ?

John
King
Oriounga
On ne sait pas

8 questions
407 lecteurs ont répondu
Thème : Le lion de Joseph KesselCréer un quiz sur ce livre
.. ..