AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.5 /5 (sur 1217 notes)

Nationalité : Algérie
Né(e) à : Mesra , le 17/06/1970
Biographie :

Né en 1970 à Mesra (wilaya de Mostaganem), Kamel Daoud est journaliste au Quotidien d’Oran.

Il y tient la chronique "Raïna Raïkoum", réputée pour son franc-parler et la clarté de ses analyses. Il a publié en Algérie des recueils de nouvelles et de chroniques et travaille actuellement à un roman.

En 2014, son roman "Meursault contre-enquête", sélectionné pour le Goncourt et le Renaudot, obtient le prix François Mauriac et se voit décerner le prix Goncourt du premier roman en 2015.

En 2015, Meursault, contre-enquête est adapté en monologue théâtral par Philippe Berling, metteur en scène et directeur du Théâtre liberté de Toulon.

En 2016, il obtient 2016 le prix Jean-Luc Lagardère du journaliste de l'année...

Source : deslivres
Ajouter des informations
Bibliographie de Kamel Daoud   (18)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Face à la “rente émotive du décolonial”, Kamel Daoud veut plaider le présent. Enfant de l'indépendance, il condamne des postures parfois victimaires, soixante ans après la fin de la guerre en Algérie. #KamelDaoud #Algerie #decolonisation _____________ Écoutez l'intégralité de l'entretien ici : https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/affinites-culturelles/algerie-1962-la-culture-contre-le-cloisonnement-des-memoires-avec-r-depardon-k-daoud-m-rahal-et-n-juncker-4359884 Retrouvez-nous sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture

+ Lire la suite
Podcasts (19) Voir tous


Citations et extraits (540) Voir plus Ajouter une citation
Annette55   22 janvier 2015
Meursault, contre-enquête de Kamel Daoud
"J'ai toujours eu cette impression quand j'écoute le Coran . J'ai le sentiment qu'il ne s'agit pas d'un livre, mais d'une dispute entre un ciel et une créature. La religion pour moi est un transport collectif que je ne prends pas. J'aime aller vers ce Dieu à pied s'il le faut, mais pas en voyage organisé."
Commenter  J’apprécie          1504
dido600   18 novembre 2014
Meursault, contre-enquête de Kamel Daoud
Arabe, je ne me suis jamais senti arabe, tu sais. C’est comme la négritude qui n’existe que par le regard du Blanc
Commenter  J’apprécie          831
Annette55   24 janvier 2015
Meursault, contre-enquête de Kamel Daoud
"D'ailleurs, mon cher ami, le seul verset du Coran qui résonne en moi est bien celui- ci:"Si vous tuez une seule âme, c'est comme si vous aviez tué l'humanité entière ."
Commenter  J’apprécie          810
Kamel Daoud
Juin   26 mai 2013
Kamel Daoud
Nous avons chassé tous les colons, mais le prix a été lourd : beaucoup de morts et une terrible sensation de malaise lorsque, après l'indépendance, nous nous sommes retrouvés enfin seuls, après des millénaires, chacun sachant ce que l'autre a commis comme petitesses dans le dos de l'histoire glorieuse.
Commenter  J’apprécie          570
Piatka   09 mai 2015
Meursault, contre-enquête de Kamel Daoud
Un certain goût pour la paresse s'installe chez le meurtrier impuni. Mais quelque chose d'irréparable aussi : le crime compromet pour toujours l'amour et la possibilité d'aimer. J'ai tué et, depuis, la vie n'est plus sacrée à mes yeux. Dès lors, le corps de chaque femme que j'ai rencontrée perdait très vite sa sensualité, sa possibilité de m'offrir l'illusion de l'absolu. À chaque élan du désir, je savais que le vivant ne reposait sur rien de dur. Je pouvais le supprimer avec une telle facilité que je ne pouvais l'adorer - ç'aurait été me leurrer.

J'avais refroidi tous les corps de l'humanité en en tuant un seul. D'ailleurs, mon cher ami, le seul verset du Coran qui résonne en moi est bien celui-ci : " Si vous tuez une seule âme, c'est comme si vous aviez tué l'humanité entière. "
Commenter  J’apprécie          513
Piatka   08 mai 2015
Meursault, contre-enquête de Kamel Daoud
Les sentiments vieillissent lentement, moins vite que la peau. Quand on meurt à cent ans, on n'éprouve peut-être rien de plus que la peur qui, à six ans, nous saisissait lorsque, le soir, notre mère venait éteindre la lumière.
Commenter  J’apprécie          520
Piatka   07 mai 2015
Meursault, contre-enquête de Kamel Daoud
Chez nous, la mère est la moitié du monde.
Commenter  J’apprécie          480
nadejda   04 septembre 2017
Zabor de Kamel Daoud
... quand on raconte une histoire autour d'un feu, la nuit recule et se fait attentive.
Commenter  J’apprécie          462
Kamel Daoud
Piatka   02 juin 2017
Kamel Daoud
On pose toujours en effet la même question pour alléger le poids des bibliothèques : quel livre emporteriez-vous sur une île déserte ? Pas quels outils, quelles chaussures ou quelle machine, mais quel livre ? Dans notre imaginaire, le livre est la trousse de secours du sens, le « nécessaire » après le déluge ou le naufrage. Le test de l’île introduit, comme je l’ai écrit un jour, la nécessité dans le domaine de la profusion, impose la hiérarchie et revient à l’idée du salut. L’île déserte est le livre en lui-même : inconnu, peu à peu révélé, habité, partagé, labouré puis endossé et réclamé.

La littérature est une nécessité aux pires moments.
Commenter  J’apprécie          423
araucaria   17 septembre 2016
Meursault, contre-enquête de Kamel Daoud
Il y a, en face de mon balcon, juste derrière le dernier immeuble de la cité, une imposante mosquée inachevée, comme il en existe des milliers d'autres dans ce pays. Je la regarde souvent depuis ma fenêtre et j'en déteste l'architecture, son gros doigt pointé vers le ciel, son béton encore béant. J'en déteste aussi l'imam qui regarde ses ouailles comme s'il était l'intendant d'un royaume. Un minaret hideux qui provoque l'envie de blasphème absolu en moi. Une sorte de : "Je ne me prosternerai pas au pied de ton tas d'argile", répété dans le sillage d'Iblis lui-même... Je suis parfois tenté d'y grimper, là où s'accrochent les hauts-parleurs, de m'y enfermer à double tour, et d'y vociférer ma plus grande collection d'invectives et de sacrilèges. En listant tous les détails de mon impiété. Crier que je ne prie pas, que je ne fais pas mes ablutions, que je ne jeûne pas, que je n'irai jamais en pèlerinage et que je bois du vin - et tant qu'à faire, l'air qui le rend meilleur. Hurler que je suis libre et que Dieu est une question, pas une réponse, et que je veux le rencontrer seul comme à ma naissance ou à ma mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Le Minotaure

Qui sont les parents du Minotaure

Poseidon et Athéna
Pasiphae et minos
minos er athena

4 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Le minotaure 504 de Kamel DaoudCréer un quiz sur cet auteur